Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Bourse ou Forex, que choisir pour trader à la maison ?

bourse vs ForexLe duel des marchés – Qui va gagner ?

 

Le web regorge d’articles expliquant comment trader en bourse et sur le Forex. Certains traders ne jurent que par la bourse, d’autres que par le Forex. En fait, ce sont deux mondes assez différents, qui ont de la peine à se comprendre. Dans cet article je vais exposer les différents avantages et inconvénients de chaque marché.

 

Bourse ou Forex ? Telle est la question.

Chaque marché a ses aficionados qui ne jurent que par lui. Lequel a la palme des blogs et forums sur internet ? Difficile de le dire comme cela, mais je crois bien que c’est le Forex. On ne compte plus les forums où de pauvres hères tentent de trouver ou de présenter leur robot de trading qui marche.

 

Quelle est votre position à vous ?

Moi je joue sur les deux tableaux.

 

Le Forex et son exotisme

Ah ! Les paires de devises… C’est passionnant toutes ces monnaies qui se croisent. On se prend vite pour un grand trader, ou, au moins un pro. On parle le même langage : pip, ASK, BID, TP, SL, spread, slippage, … En plus, on peut programmer, comme de vrais traders (qui le font faire par des informaticiens – vous savez, ceux qui jouent les pas beaux dans La Belle et ses Princes presque charmants).

On nous dit que c’est un marché super liquide, qui bouge 24h/24, 5j/7. On peut même trader la nuit ! Ouah ! Cerise sur le gâteau, ce marché serait indépendant des crises qui agitent les marchés actions et on peur jouer à la hausse comme à la baisse.

 

La triste vérité

Trop de bruit

Le Forex a fait sombrer bien des comptes de trading. C’est toujours la même chose : les cours vont dans un sens et font volte face. Un coup de frein à main, un dérapage et ils sont repartis dans l’autre sens.

 

Avant de voir ce qui tue à coup sûr le trader Forex…

Voyons ce qui le tue à petit feu.

 

La plupart des traders non professionnels jouent sur le court terme, sur des unités de temps inférieures à l’heure, or le Forex est très volatile en dessous de l’heure. Il y a beaucoup de bruit. Et il est très difficile de gagner de l’argent avec de petites fluctuations désordonnées.

 

L’effet de levier

On ne le répète jamais assez : utiliser l’effet de levier tue. La survie sur les marchés financiers est inversement proportionnelle à l’effet de levier que l’on utilise. Or, le Forex est une incitation à l’usage d’effet de levier prohibé – souvent sans le savoir.

 

Et ce n’est pas tout…

 

Point de long terme

Même si vous vous dites « pas vendu – pas perdu », vous devrez payer (la plupart du temps) des intérêts quand vous êtes en position sur le Forex (exception, entre autres : en long sur AUD/CHF on vous paie).

 

Trop peu de sommeil

Autre problème avec le Forex : à moins que vous vouliez rester éveillé chaque nuit (ça vous dirait, vous ?) votre position peut devenir perdante du jour au lendemain. C’est pour cela que la plupart des traders veulent faire du day-trading afin de clôturer les positions avant la nuit (vieille réminiscence du Moyen-Âge ?).

Ensuite, qu’a-t-on encore dans notre bannette à problèmes ? Ah ! Oui ! Les robots.

 

Robot qui marche n’amasse pas mousse

Les robots de trading sur le Forex qui fonctionnent, cela existe. Si ! Si ! Il y a deux cas :

  • ceux qui semblent faire des millions mais qui ne fonctionnent pas avec vous car il faut un VPS avec un temps de latence super court et un spread super serré
  • ceux qui fonctionnent mais ne rapportent pas assez.

 

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, je ne mettrais pas 100 keuros sur un compte chez un broker situé je ne sais où pour gagner 10% par an, avec la possibilité de tout perdre en cas de crise de l’Euro, du Yen, ou encore du KYD, ou en cas de faillite du broker ou en cas de dévaluation ou erreur de manipulation sur le Forex.

 

Je dois vous avouer…

 

Que je ne connais pas tous les robots, mais il suffit de jeter un œil à des systèmes comme Zulutrade pour voir que « robot gagnant ne dure qu’un temps« .

 

Je vous dis ça, mais…

Je suis en train de tester un robot utilisant une stratégie de breakouts. En backtesting sur la time frame 1H il marche super bien, avec un faible max drawdown et un profit ratio moyen depuis 2007. Cependant, depuis que je le fais tourner sur un VPS il n’a pas encore fait des gains (au moment où je publie, finalement il en a fait). J’ai espoir et j’y crois.

 

Quelques avantages du Forex

Le marché du Forex a quand même quelques bons côtés :

  • La plateforme standard pour trader sur le Forex, MetaTrader, offre de belles possibilités.
  • C’est assez plaisant de jouer sur ce marché.
  • Il existe des centaines de stratégies de trading statistiques, probabilistes, utilisant l’analyse technique ou de purs biais.
  • Il permet de trader le soir tard et le matin tôt pour ceux qui ont un travail.
  • En timeframe 1H et en daily, on y voit un peu plus clair.
  • Le nombre d’instruments à surveiller est limité (à comparer avec les centaines d’actions rien que sur le Nasdaq).

 

En voyez-vous d’autres ?

 

Ma conclusion partielle (et partiale) est que vous ne devez pas espérer grand chose du Forex, et surtout des robots de trading, à moins d’avoir un gros compte, une bonne technique et éventuellement du temps devant vous.

 

La bourse… et son exostisme

Franchement, ne rêvez-vous pas, en voyagez-vous pas en voyant tous ces noms de compagnies sur les marchés actions ? Société Internationale des Plantations d’Hévéas, Catamaran Corp., Cincinnati Financial, …

 

Du réel

Derrière chaque titre se trouve une aventure humaine, et parfois pas des moindres, de l’historique General Electric aux plus récentes Google et Amazon. On touche à la vie en vrai, même si parfois il ne faut pas trop s’y frotter, comme avec Taser, le fabricant du Taser.

 

Le grand plus des actions

S’il devait y avoir un seul avantage à noter en ce qui concerne les actions c’est le suivant. On a souvent parlé d’actions qui ont fondu de 90 à 100%, les actionnaires ayant quasiment tout perdu. Certains se rappellent de l’éclatement de la bulle internet. Un bon nombre d’actions de sociétés technologiques non JAMAIS retrouvé leur niveau d’avant. Tant pis pour les derniers arrivants.

Cependant, l’inverse existe.

Quoi ?

Oui, par exemple, il y a des krachs à l’envers.

Il y a, sur les marchés actions, une chose qui n’existe pas sur les devises.

Cela s’appelle le biais haussier. En effet, les gens investissent dans des projets qui sont supposés avoir un rendement supérieur au taux de placement sans risque. Et les sociétés introduites en bourse sont parmi les meilleures puisqu’on les jugent aptes à intéresser le grand public.

Il existe donc une tendance à la hausse intrinsèque sur les actions. Alors, c’est vrai qu’il y a des exceptions à cette règle, mais dans l’ensemble, un coup d’œil aux rapports financiers de la société ou au graphique historique des cours (pour les férus d’analyse technique) indique si la société est rentable ou pas.

Les actions intéressantes sont celles qui s’apprécient de façon constante ou qui versent un dividende consistant sans perdre de la valeur sur le long terme.

 

Quand la machine s’emballe

De mêle que l’on connaît le krach, son inverse existe. Avant la crise des subprimes et en ce moment nous connaissons ce que j’appelle un krach à l’envers. Cette notion existe aussi pour les actions. Sous l’effet de nouvelles très positives pour la société (bénéfices ou chiffre d’affaires en forte hausse) les cours se mettent à grimper dans un rallye haussier vertigineux.

Quelque fois cela ne dure pas longtemps, d’autres fois cela dure des mois, avec, à la clef, des performances de 1000% et plus (j’ai en tête 3000 à 5000% pour Taser).

 

Il existe bien des tendances sur le Forex, mais on verra rarement une devise s’apprécier par rapport à une autre de 1000% en quelques mois.

C’est en cela que la bourse est supérieure.

 

Time boxing

Si parfois c’est un inconvénient parce qu’une valeur peut perdre 80% à l’ouverture de la séance, l’existence de séances de cotations limitées à quelques heures dans la journée est moins stressant. La fête a donc lieu à heure fixe.

 

Long terme

On est plus, sur les actions, sur du long terme, même si on peut pratiquer l’intraday ou le swing trading, ou même le scalping avec les CFD.

On trade plus facilement en horizon de temps daily. Et vous serez d’accord avec moi que l’un des meilleurs investisseurs / traders est Warren Buffett, qui investit à long terme.

 

Alors, convaincu ?

 

Bon, voyons le dark side des actions.

 

Les inconvénients des actions

Rien n’est tout noir ou tout blanc. Les actions :

  • peuvent connaître des gaps à l’ouverture
  • peuvent être peu liquides
  • connaissent encore plus l’impact des émotions
  • sont sensibles au contexte économique des pays, du monde
  • sont très nombreuses et trouver la bonne opportunité est fastidieux.

 

 

Alors, les actions ou pas ?

Bon, on dirait que les actions sont plus profitables et moins stressantes. À condition de savoir bien les choisir…

Et ça, si vous suivez un peu Trading-Attitude, vous savez comment faire, non ?

 

Comments ( 11 )

  1. Replylaurent
    Bonjour, Personnellement moi aussi je suis les deux, ça me permet d'être plus diversifié, d'avoir des stratégies variées, et d'utiliser différent horizon de temps. Ils ont chacun leur caractère, et ça me plait. Bonne journée laurent Article récent : Indicateur technique bbandstopMy Profile
    • ReplyMichel
      L'intraday c'est bien, mais l'objectif n'est quand même pas de passer ses journées devant un écran. Le daily est donc la cible. Et la bourse présente l'avantage d'avoir, sur certains secteurs, un biais haussier. Cela aide ! Michel Article récent : Bourse ou Forex, que choisir pour trader à la maison ?My Profile
  2. ReplyNicolas de Robots Trading
    Vraiment très bon article Michel, Pour ma part, j'ai commencé en bourse puis je me suis orienté vers le Forex pour des raisons de capital au départ. Tu parles de perdre son capital sur le Forex (ou autres produits relatifs). Mais je ne pense pas vraiment que c'est dû au marché en soi, mais au trader ! Pour ce qui est des robots de trading : Tu dis que ceux qui gagnent de l'argent, gagnent trop peu ! C'est justement ceux-là qui m'intéressent ^^ Mais l'intérêt est de multiplier les robots qui gagnent peu si tu veux naviguer sereinement sur ce terrain là ! D'ailleurs, qu'en est-il de l'EA que tu as développé ? Bonne journée Nicolas Nicolas de Robots Trading Article récent : MQL4 : Apprendre à placer vos stop-loss et take profits simplementMy Profile
    • ReplyMichel
      Le problème avec la multiplication des robots c'est que les paires sont souvent corrélées. D'autre part, même avec des stop loss, il arrive, rarement que des mouvements de marché catastrophiques (toute proportion gardée) ne permettent de les déclencher. Si l'effet de levier et quelque peu important, cela peut devenir un problème. Cependant, je suis d'accord sur le fait que la diversification c'est mieux que la non diversification. Michel Article récent : Bourse ou Forex, que choisir pour trader à la maison ?My Profile
  3. ReplyBoun
    Dans les 2 cas, on peut tout perdre. Nul n'est à l'abri d'un breakdown ou d'un breakout. J'ai vu à de nombreuses reprises des actions tombées au plus bas après la publication d'une nouvelle économique ou dès l'ouverture du marché. Il est vrai qu'on nous martèle avec le mot "trader", un grand mot me semble t-il qui à priori n'a aucun sens si c'est pour attirer des clients avides d'argent et de fortes sensations que ce soit pour faire de la spéculation ou de l'investissement à court ou long terme. Une fois qu'ils ont tout perdu, il comprennent alors que la bourse n'est pas un jeu pour les débutants et qu'il y a des règles à respecter. Bref, ceci dit, chacun a sa vision du marché. Le trading est un métier et comme tout métier, cela s'apprend. Le seul gagnant dans l'histoire, c'est le broker. :)
    • ReplyMichel
      C'est pour cela qu'un peu d'analyse fondamentale est de mise. Une société de qualité se redressera toujours. D'autre part, les mauvaises nouvelles ont un fort impact surtout après de fortes hausses. Il faut aussi ne pas mettre toutes ses billes (ou ses œufs) sur la même ligne. En cas de forte et brutale baisse inévitable (à l'ouverture), attendre de voir comment les cours se comportent. Ce cas de figure arrive surtout avec des sociétés pharmaceutiques dont un médicament a été refusé, ou ce genre de choses. Dans le cas de mauvais résultats économiques, cela se sait avant et cela se voit souvent dans les cours. Il y a de la distribution dans l'air. Sans devoir être un professionnel, il faut quand même respecter les règles et avoir un peu de bon sens. Michel Article récent : Bourse ou Forex, que choisir pour trader à la maison ?My Profile
  4. ReplyAvelcro
    Encore et toujours des articles mensongers ma foi. Je suis un trader forex pour compte propre depuis déjà 4 ans. Je gagne ma vie en faisant du trading intraday tout en restant pas devant l'écran. Je paramètre des OC. Ce que vous appelez "bruit", j'appelle fond de commerce. Et oui, pas de biais, pas de directions induites par des pseudo-analyses fondamentales, juste du cash et du point en perspective. Par pitié, cessez vous et vos confrères de donner vos avis avec tant de condescendance. Savez-vous qu'on peut trader en daily comme on trade en intraday ? Comprenez-vous que l'horizon de temps ne définit pas de facto le type de stratégie ? Le communauté de trading francophone est une vaste blague, comme toujours. Mais je n'ai pas de temps pour faire des formations, des articles car je gagne mon argent en tradant au contraire de beaucoup de pseudos-props.traders qui forment, hein, sans jamais montrer leur compte. A bon entendeur et entendez bien.
    • ReplyMichel
      Merci pour votre réaction, Avelcro. Je partage tout à fait vos propos. Ne nous y méprenons pas, ceci est un article de blog, donc avec une composante éditoriale (story telling, prise de position, etc). Et je suis bien content d'avoir déclenché votre réaction :-). Je savais que je toucherai certaines cibles. Je n'ai jamais dit qu'il était impossible de gagner de l'argent sur le Forex et vous en êtes la preuve. Et je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que l'on se demande parfois pourquoi des traders, et même des prop traders, vendent non pas une, mais plusieurs formations. Je suis comme vous, je ne comprends pas. D'autre part, on est toujours le spécialiste ou le béotien de quelqu'un. Mais, enrichissons le débat, si vous le voulez bien. Pouvez-vous nous en dire plus ? Si vous ne restez pas devant l'écran, vous devez passer peu d'ordres, donc vous utilisez un capital consistant. Est-ce que je me trompe ? C'est justement un sujet abordé dans mon prochain article. J'ai du temps pour vous aider à partager vos connaissances et vos compétences en vous aidant à monter une formation basée sur vos méthodes. Vous n'êtes sans doute pas contre le fait de gagner automatiquement de l'argent en aidant vos semblables, n'est-ce pas ? Contactez-moi.
  5. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Super article Michel! La bourse et le Forex sont deux environnements véritablement différents comme on le voit dans l'article. Pour un débutant, il vaut certainement mieux se consacrer seulement à l'un ou à l'autre avant de se diversifier. Je ne suis pas pour la diversification à outrance, loin de là et j'estime qu'il y a largement moyen de se diversifier comme on veut seulement avec les actions. Le terrain de jeu est extrêmement vaste! Le Forex affiche un plus gros cimetière avec le nombre de personnes qui ont tout perdu,. Je pense que c'est principalement car il attire plus de débutants souhaitant faire fortune du jour au lendemain s'en prendre le temps nécessaire pour se former correctement. Le risque est tout aussi présent avec la bourse. Il n'existe pas de solution miracle et rapide... Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : Suivi Hebdo au 15 décembre 2013My Profile
    • ReplyMichel
      Diversification / pas diversification... Tous les avis sont présents parmi les traders ! :-) Autant je suis d'accord avec toi en ce qui concerne les catastrophes sur le Forex, je suis moins d'accord pour les risques en bourse. En investissant sur des actions de croissance, des actions de "valeur", il y a bien moins de risque, car il y a CREATION de VALEUR. Une paire de devises ne créera jamais de valeur.
  6. ReplyAMF
    Bonjour, J'ai personnellement commencé le trading avec la bourse au début de la crise économique pensant que la chute étaient terminée ^^ mais ce n'était pas le cas. Je n'y connaissais absolument rien à cette époque et avec le recul il faut dire que j'ai fait vraiment n'importe quoi. J'ai investi des sommes importants. Actuellement je me traine encore 2 actions depuis plusieurs année. Atari dont la cotation est suspendue (PRU=3.27) et ALEHT (PRU=2.57) autant dire "lol" Sinon perdu pas mal sur UBISOFT et réalisé des plus-values sur Gameloft et Alcatel. Les sommes engagés sont beaucoup plus importante à la bourse qu'au Forex c'est pourquoi je pense que l'effet de levier (utilisé avec intélligence) est un avantage. AMF Article récent : Digitoption arnaque ou fiable ? Notre avisMy Profile

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge