Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Ce que les paradis fiscaux ont à nous apprendre

paradis fiscauxLes Paradis Fiscaux

Une leçon d’économie

 

Il est de bon ton de critiquer les paradis fiscaux en ce moment. Leurs taux d’imposition faibles et leur secret bancaire créent un milieu propice au développement des réseaux mafieux qui peuvent y blanchir en toute impunité leur argent sale quand ils ne se servent pas d’autres moyens.

 

Les paradis fiscaux sont aussi le lieu inespéré dont se servent les grandes entreprises pour échapper à l’impôt injuste d’États qui ne savent pas gérer leur budget, comme la France et les états du sud de l’Europe – tous ces états qui ne sont pas assez vertueux pour équilibrer leur budget.

 

Ne nous leurrons pas : les États se sont toujours endettés. Mais, jusqu’à récemment, ils pouvaient dévaluer leur monnaie ou emprisonner ou exiler leurs créanciers. Aujourd’hui ce n’est plus possible (notamment à cause de l’Euro).

 

Si vous vous établissez au marché du village avec un stand où vous vendez des oublies (pâtisseries datant du Moyen-Âge, mince et de forme ronde) à 2 euros pièce, ne vous étonnez pas de ne rien vendre si, à côté, un stand les vend à 20 centimes.

Cela s’appelle la loi du marché.

 

Doit-on combattre les paradis fiscaux ou les imiter ?

Mettons de côté le fait que l’argent sale y est blanchi.

 

La fraude est souvent la mère du gain ; le gain n’est pas toujours fils de la fraude (proverbe russe).

 

Un paradis fiscal est un lieu où, par des taux d’imposition faibles, un État attire des entreprises et des capitaux.

 

C’est de cette façon que les Grimaldi ont favorisé le développement de la Principauté de Monaco. En libérant le marché des taxes et en accordant des franchises, en faisant tout ce qui était possible pour développer le commerce, ce petit bout de rocher a pu se développer contre toute attente – et sans ressources naturelles !

 

paradis fiscal
Il faut relâcher la pression fiscale !

 

N’est-ce pas une formidable leçon d’économie ?

Ces petits États n’ont pas de ressources. Qu’aurait pu donner une telle politique avec un pays comme la France – pays qui possède de grandes ressources : terres cultivables, industries, recherche, … ?

 

Non ! Nous avons sous nos yeux un exemple édifiant de réussite, mais nos gouvernants et notre peuple s’entêtent à conserver un modèle datant de la fin de la seconde guerre mondiale. Cet autre modèle adopté par les paradis fiscaux aurait pu être très bénéfique à notre industrie.

 

Les paradis fiscaux, eux, attirent des capitaux mais ceux-ci ne profitent pas à leur peuple. La France pourrait les investir dans des entreprises réelles, elle.

 

En conservant une pression fiscale insupportable, la France tue son économie sur l’autel des prestations sociales !

 

Et vous, que pensez-vous des paradis fiscaux ? Faut-il les combattre ? Ou faut-il les imiter tout en combattant leur côté obscur ?
Illustrations (dans l’ordre) : Michal Marcol, Artur84 FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 4 )

  1. ReplyRoncier J-F
    Bravo! et félicitation pour votre site. Je suis Français et j'habite en Suisse et pour moi c'est le modèle à suivre... Voici mon idée de la France et de la zone Euro (avis personnel) Le sauvetage de l’euro à coûté pour le moment 1'100 milliards d’euros (rapport du FMI) Plus de la moitié de la richesse annuelle produite en France. Et ce n’est que le début ! Et ce n’est pas le mécanisme européen de stabilité (traité qui permet de mutualiser la dette entre les états) qui va arranger les choses. Pourquoi ? Très simple, on a aidé la Grèce, l’Irlande, le Portugal ! Et quand il va falloir aider l’Espagne, il faudra alors se rendre à l’évidence que la taille de la dette est bien plus grande ! Comment allons nous payer ? et bien à coup d’austérité. Comme c’est le cas actuellement, mais seulement à une échelle bien plus grande ! Alors c’est sur, l’européen paye déjà chaque jour le prix du sauvetage, mais c’est encore gérable, car on maintient l’euro artificiellement, et ça depuis le début ! Jeter un œil sur une donnée de l’eurostat et on se rendra compte d’une chose, c’est que la moyenne du PIB pour l’UE (2001-2010) ne dépasse pas les 1,1% de croissance, alors que l’Islande a fait 2,3%, la Norvège a fait 1,5 et que la Suisse a fait 1,7%, Le Royaume-Unis a fait 1,5%...Même les USA on fait 1,6% ! Echec de l’Euro ? Non ! Pas quand on parle idéologie ! Comment tenir le rythme sans croissance ? on ne peut pas ! La zone Euro est la zone ou il y a eu le moins d’emplois et le moins de richesse créée entre 2002 et 2011 ! Le pire c’est que maintenant c’est le plan de renflouement qu’il va falloir rembourser et surtout jouer les magiciens en faisant croire à tout le monde que la crise est derrière nous ! Quoi qu’il en coûte l’Euro sera sauvé ! Caste politique et bancaire on choisit ! ça sera l’austérité ! Faudrait être vraiment naïf pour continuer à croire à leur tours de passe-passe ! On le voit déjâ en Grêce, au Portugal, en Italie, et la France commence à comprendre la désillusion Hollande ! La présidence à changé mais pas les actes. Gêle de l’impôt sur le revenu, gêle du barême de l’impôt sur le revenu, ça veut dire encore plus d’impôt sur les classes moyennes. Donc moins de pouvoir d’achat ! et encore un secteur qui va en prendre plein la tête en 2013 ! L’automobile ! Le malus éco va fortement augmenter ! il y a aussi la hausse de la CSG, en fait, la TVA sociale de Sarkosy, à été remplacé par la CSG de Hollande. Et si la CSG et touché et bien les retraites seront affectées elles aussi. Je me souviens que l’on avait dit non à cette Europe, comme les néerlandais d’ailleurs. Une chose est sur, on a pas de leçon a donner en matière de démocratie, quand on est incapable d’écouter le peuple pour les choses importantes et capitales pour son avenir !Nous sommes dans une petite dictature-monarchique, et le Français continue de penser que son vote est utile à la nation, aux valeurs de la démocratie…ils sont trop forts nos magiciens de l’Elysée. A nous prendre pour des cons on a finit par le devenir ! Mission accomplie Monsieur le Président
    • ReplyMichel
      Bonjour J.-F. ! Qu'ajouter de plus à votre excellent commentaire ? Sinon que l'on ne peut qu'être d'accord. On vous envie tous d'être en Suisse. Merci pour votre éclairage !
  2. Replysam ventura
    impossible avec l'oligarchie qui nous gouverne et ses vieux con de communiste bon pour se chamaillé comme des gamins a l'assemblé, la seul solution, vivre a Singapour, hong kong et autre paradis fiasco
    • ReplyMichel
      Pour ce qui est des pays pour s'exiler, je feuilletais à midi un des bouquins de Simone Wapler. Elle fait la liste des pays avec avantages et inconvénients : Luxembourg, Belgique, Italie, Costa Rica, etc.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge