Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Devenir analyste financier en 1 minute

J’ai, à une époque, voulu devenir analyste financier dans une société de bourse ou un business angel. Chez ce dernier les primes versées lors des introductions en bourse des startups étaient assez alléchantes. Mais j’ai trouvé que le métier d’analyste financier ne me correspondait pas à cette époque de ma vie. Je ne regrette pas. Depuis j’ai beaucoup appris.

 

En ce temps-là j’étais à fond dans l’analyse fondamentale, la comptabilité et l’analyse financière. J’avais débuté l’étude de l’analyse technique et, je l’avoue, je jouais sur les deux tableaux. Le problème c’était qu’il n’y avait pas toutes les facilités que le trader particulier a aujourd’hui. Pourtant, avec les années j’ai appris à mieux connaître l’analyse technique.

 

Analyse technique ou analyse fondamentale ?

 

Et j’ai enfin la réponse à la question : « de l’analyse technique ou de l’analyse fondamentale laquelle est la plus efficace ? ». Indéniablement, c’est l’analyse technique. Le débat entre tenants de l’analyse fondamentale et ceux de l’analyse technique est vieux comme la bourse, et il est faussé, car ces disciplines ne servent pas aux mêmes investisseurs.

On ne gère pas un très gros portefeuille comme on gère un petit. Et si vous avez un petit portefeuille (inférieur à 200 000 euros) mieux vaut utiliser l’analyse technique. Et si vous voulez protéger votre portefeuille des soubresauts des marchés, mieux vaut aussi utiliser l’AT.

Mais je vais quand même vous livrer un petit secret pour devenir analyste financier en 1 minute. Normalement cela prend des années d’études, mais dans une minutes vous allez en être un.

 

Devenez analyste financier en 1 minute

 

C’est vraiment facile de devenir analyste financier. Il suffit de faire comme moi. Ce que je regarde c’est plutôt le comportement du graphique historique des cours de bourse sur le long terme. Cela peut être sur 5 ans à 20 ans selon l’ancienneté de l’action en bourse. Prenez la durée la plus longue possible. Faites des zooms arrières dans votre outil d’analyse technique.

Si les prix dépassent largement les niveaux atteints avant les crises et s’ils sont toujours croissant globalement, c’est bon signe. Après j’utilise des indicateurs d’analyse technique comme le Filtre TA pour le détail.

 

analyste financier en 1 minuteExemple typique d’action intéressante pour le long terme

 

 

C’est simple, après tout, non ? Ce n’est pas plus long et plus difficile que cela. Recherchez les actions qui dépassent toujours leurs plus hauts au cours de leur histoire de cotation. Et, surtout, n’ayez pas peur d’acheter au plus haut. Certaines actions montent jusqu’au ciel…

 

Mais dois-je visualiser les graphiques de toutes les actions ?

 

Non, vous n’aurez pas à regarder les graphiques de toutes les actions les uns après les autres.  Le plus simple est d’utiliser un screener comme le Screener TA (disponible avec le cours Swing Trading). Un screener comme celui-ci liste les actions les plus haussières sur le moyen-long terme. Ce sont des actions qui sont en rallye haussier et qui ont de fortes chances d’en connaître d’autres.

 

Pourquoi cela marche ?

 

Cela marche parce que ces actions se jouent des crises. Chaque crise perturbe le marché, mais l’action de croissance repart de plus belle après la crise. Les cours montent et quand la valeur atteint des prix trop élevés, un split est décidé et c’est reparti. Bien sûr, derrière tout cela il y a un business qui marche et qui est une véritable machine à cash. Mais ça c’est de l’analyse fondamentale ! :-)

C’est quand même plus rapide en analysant les graphiques, non ?

 

 

 

Comments ( 20 )

  1. Replyjerome
    Ça fait peur.
    • ReplyMichel
      Oui, ça fait peur. Mais uniquement aux gens qui suivent les conseils des analystes.
  2. ReplyPatrick
    Bonjour Michel, En d'autres terme c'est investir dans le momentum, c'est une anomalie qui donne de bon résultat tout comme l'investissement dans la valeur ou les petites capitalisations. Si vous combinez ces anomalies, vos résultats seront encore meilleurs. Patrick. Patrick Article récent : De l'homo sapiens à l'homo investicusMy Profile
    • ReplyMichel
      C'est ça ! Le momentum. Mais dans le cas de valeurs comme L'Oréal, Air Liquide, Essilor, est-ce des anomalies ? On ne peut pas dire que le flottant est faible... À moins que les fonds de pensions ont tellement d'argent à placer qu'il leur en faut toujours plus ! Et dire qu'en France on ne veut pas payer la retraite avec les fonds de pension !
  3. ReplyPatrick
    La règle normale c'est le retour à la moyenne. L'anomalie c'est qu'une action qui a un bon momentum sur une période d'au moins 6 mois aura tendance a continué à augmenté ce phénomène disparait après 3 ans. C'est expliqué par nos biais psychologiques, si est difficile de changer d'opinion, une fois que nous avons acquis une nouvelle option il est difficile d'en changer ( déni de réalité) et il est toujours plus confortable de suivre le troupeau, si tout le monde achète une action, mois aussi j'achète. Ce genre de phénomène peu mal finir une bulle peu se former et éclater soudainement, c'est pourquoi il vaut mieux surfer sur une hausse quand elle débute que quand elle est déjà bien installée et il faut savoir quitter la vague avant qu'elle ne retombe. Le passé ne reflète pas nécessairement le futur et une courbe ne se prolonge jamais jusqu'à l'infini. Patrick Article récent : De l'homo sapiens à l'homo investicusMy Profile
    • ReplyMichel
      Sauf si la moyenne elle-même prend la direction du ciel. Certaines valeurs grimpent depuis 20 ans. Et la moyenne (mais laquelle ?) sert de support. En fait "la moyenne" c'est assez vague. Tout dépend de l'UT de référence. La moyenne est un outil statistique. Et dans statistique il y a statique. Or, les prix évoluent de manière dynamique. Je parlerai de cela dans un futur article sur le traitement du signal et la bourse.
  4. ReplyRomaric de sortir-du-rsa.fr
    Bonjour Michel, Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il n'y pas de bon ou mauvais moment pour acheter une action. Elles peuvent être au plus haut et il y a des chances qu'elles soit encore plus haut ensuite. Qui aurait parier fin 2014 que le CAC40 allait prendre 20% alors qu'on le disait au plus haut et que certains craignaient une correction ? Il y en aura certainement une à un moment donné mais dans 10 ans (et peut être moins) il sera peut être à +50% et on dira toujours la même chose... A bientôt Romaric PS : j'en profite pour signaler mon nouveau site internet sur l'indépendance financière : http://www.sortir-du-rsa.fr Romaric de sortir-du-rsa.fr Article récent : Pourquoi j’ai ouvert trois comptes bourse au lieu d’un seul ?My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Romaric ! On ne peut pas dire qu'on peut acheter n'importe quelle action n'importe quand. C'est le cas des valeurs de croissances, mais pas de tout le monde. Mais c'est vrai qu'il y a quelques mois on me demandait si mes indicateurs servaient aussi à la vente. Je répondais que les bonnes valeurs montaient plus souvent que ce qu'elles descendent.
  5. ReplyMartin l'investisseur autonome
    Salut Michel, Pour ma part, pour estimer les chances que le scénario se poursuivre dans l'avenir, j'ai besoin de me faire une idée fondamentale sur la société. Sinon, ça manque de justification à mes yeux... Martin l'investisseur autonome Article récent : Bourse: profiter des vents contrairesMy Profile
    • ReplyMichel
      Sauf que tu as tout l'historique qui montre comment elle réagit !
  6. ReplyMartn l'investisseur autonome
    Comment elle réagit à quoi??? C'est ça que je veux comprendre, ce que l'analyse fondamentale me permet. Martn l'investisseur autonome Article récent : Le défi des veuvesMy Profile
    • ReplyMichel
      "Réagit" était un raccourci pour le fait que l'action passe la plupart de son temps à grimper, malgré les crises et les krachs.
  7. ReplyNicolas @ Objectif10%
    Bonjour Michel, Personnellement, j'ai du mal à croire à l'analyse "technique". Si une action monte ou descend, c'est toujours parce qu'il y a des raisons économiques et non statistiques. C'est le chiffre d'affaires augmente et les profits aussi, c'est normal qu'une action s'envole. Si au contraire, l'entreprise est déficitaire, il est normal qu'une action chute. Acheter une action dont le cours monte sans raison, c'est prendre le risque d'acheter au pire moment ! Cordialement, Nicolas Nicolas @ Objectif10% Article récent : Faut-il investir dans l’or ?My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Nicolas ! Le débat est vieux de dizaines d'années... En gros, l'action des prix cristallise toutes les actions des intervenants. S'il y a plus d'acheteurs que de vendeurs le prix monte. S'il y a plus de vendeurs que d'acheteurs le prix baisse. Grâce aux outils (statistiques) de l'analyse technique et un peu d'entrainement on peut investir ou trader dans des situations où l'on a 70% ou plus de chances de réussite. Par exemple, un indicateur comme les bandes de Bollinger est construit pour englober 98% des prix. SI l'on ajoute à cela l'étude de son comportement dynamique, cela nous en apprend beaucoup sur le comportement des prix. Le prix des actions est calculé selon certains modèles. L'un d'entre eux considère l'actualisation des flux de revenus sur 10 ans, à un certain taux d'intérêt sans risque. Mais dans la pratique et dans la réalité aucune de ces méthodes d'évaluation n'est dynamique. C'est fait d'espérance et de croyance. Rien ne remplace l'étude du concret et de l'action des prix. La même bonne nouvelle n'aura pas le même impact en haut de cycle (quand le stochastique est au-dessus de 80) qu'en bas de cycle (en dessous de 20). Et tout cela va être modulé par la position par rapport à la moyenne. Quant à l'achat quand l'action est sous évaluée, il faut s'armer de patience. Tout cela ne sert à rien quand tu veux faire de l'intraday. Or, avec l'analyse technique, cela fonctionne pareil ! L'AT fonctionne pareil sur 1 minute, 1 jour ou 1 mois. Il y a juste plus ou moins de bruit, bruit qu'il convient de filtrer (d'où l'utilisation de technique du traitement du signal : j'en ferai un article bientôt). J'irai même plus loin. Grâce à l'AT on voit des choses que même les insiders ne connaissent pas. Par exemple, avant l'attentat du 11 septembre 2001, l'indice DJ30 entre dans un rallye baissier. Les indicateurs (les miens en tout cas) sont plusieurs à l'indiquer. Il y avait donc des intervenants qui savaient à l'avance et qui en ont profité. Il y a aussi d'autres exemples d'annonces qui ont été précédées de mouvements suspects.
      • ReplyBebert
        Ca me fait marrer, t'as des indicateurs de dingues qui te font voir ce que quasiment personne ne voit et au lieu d'être multimilliardaire et faire griller des merguez sur ton île privée dans les mers du Sud t'as besoin de vendre une formation en te déclarant en auto-entrepreneur après avoir acheté une formation de Jean Rivière sur comment comment gagner de l'argent avec un blog
        • ReplyMichel
          Bonjour Bebert ! J'aime bien faire rire, aussi. Tant mieux. Je suppose que vous non plus vous n'êtes pas sur une île, sinon vous ne perdriez pas votre temps ici. Je suis d'accord avec vous. Et j'ajouterai que le problème n'est pas tant ce que je fais que ce que je peux apporter aux autres. Et, visiblement, je n'ai que des remerciements. Croyez-vous que je vendrais quelque chose de pourri ? Non. Si je vous donnais un fusil à lunettes de précision viseriez-vous juste ? Tout au plus vous pourriez vous blesser avec le recul. L'important est d'être meilleur qu'avant. Je n'aime pas payer pour baiser et les grosses voitures. Je préfère lire, apprendre, peindre, écrire. Les grands résultats sont atteints grâce à une motivation précise... Je vous conseille plutôt d'aller taquiner ceux qui vendent des produits beaucoup plus basiques 3000 euros. Eux sont des rapaces. Vous ne le savez peut-être pas, mais, eux ils utilisent des techniques de manipulation des émotions assez critiquables. Rendez-vous utile et faites-leur la chasse, merci pour les pauvres gens qui se font avoir. Ou combattez les broker d'options binaires. En fait, en vous en prenant à un petit blog vous êtes comme ce père alcoolique qui rentre le soir déchiré et qui tape son fils. Je devrais être sur une île. Mais ce n'est pas le cas. Alors j'y travaille. Merci de me donner tant de motivation. Je ne connais pas Jean Rivière, mais j'ai effectivement suivi ce genre de formations. Et j'ai aussi suivi des formations sur l'immobilier. Ma passion c'est l'analyse technique. Les multimilliardaires achètent des boîtes et les dépècent (comme les débuts de Buffett). Ce n'est pas dans mes principes. D'autre part, je sais faire du vélo, je cours pas trop mal, ce n'est pas pour cela que je suis champion olympique. Comme tout activité humaine, c'est l'humain qui fait la différence (et parfois la chance). J'essaie de mettre mes connaissances au service des autres. J'ai aussi écrit un ebook sur la gestion du temps. Ce n'est pas pour cela que je suis Flash. J'ai eu 20/20 en maths et en physique au bac, et j'arrive pourtant à parler avec des imbéciles (je ne parle pas de vous, je ne me permettrais pas, d'ailleurs je vous écris). Étonnant, non ? Moi, je serais vous, même si votre remarque est justifiée, je ferais un peu de recadrage pour voir les choses autrement. Râler est surtout mauvais pour vous. Cordialement !
  8. ReplyThomas
    Il est clair qu'un trader qui a des connaissances approfondies en analyse technique et fondamentale aura plus de chances de réussir dans le trading qu'un trader qui n'est un expert que dans l'analyse fondamentale par exemple. Ces deux méthodes sont primordiales pour réussir dans le trading. L'un ne va pas sans l'autre...
    • ReplyMichel
      Les deux aident, c'est sûr, cependant, l'AT marche sur de l'intraday alors que l'AF n'aide pas...
  9. ReplyMaxime
    Je suis également un fervent adepte de l'analyse technique, j'utilise de nombreux indicateurs techniques (Fibonacci, bandes de bollinger, vagues d'Elliott etc) mais des connaissances en analyse fondamentale sont également nécessaire en trading, on ne peut faire l'impasse dessus.
    • ReplyMichel
      Bonjour, je suis étonné de ce besoin d'analyse fondamentale. Je comprends, bien sur, qu'on veuille se rassurer sur l'entreprise dont on achète les actions, mais alors dites-moi comment vous faites pour trader sur un indice ou le Forex en intraday (ou pas) ? En intraday, le fondamental joue peu (sauf en cas d'annonce, mais dans ces moments-là on a du mal à passer des ordres et, de toute façon, on peut aussi partir en sens contraire...). Fibonacci et vagues d'Elliott, je n'ai jamais adhéré. Bollinger, oui, c'est un des meilleurs indicateurs. Je vous suggère de creuser encore vous franchir un pas dans la connaissance de l'AT (la connaissance progresse par sauts). Le fondamental se voit sur les graphiques car ceux-ci sont la résultante : du fondamental + flottant + psychologie des acteurs. Dans le fondamental il n'y a pas la psycho des intervenants. C'est ce que l'on appelle l'action des prix (qu'il ne faut pas limiter à l'intraday). Justement je vais prochainement écrire un article sur des préjugés que j'avais sur une action dus au fondamental. Si j'avais suivi un de mes indicateurs c'était 300% ! Et pourtant les indicateurs criaient achète-moi, achète-moi ! Mais je ne voulais pas en entendre parler à cause du fondamental (que je n'avais pas actualisé).

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge