Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Différents types d’investissements pour quoi faire ?

Pour qui veut investir il existe différents types d’investissements à disposition. Dans cet article je fais un tour d’horizon des différents types d’investissements en apportant mon petit grain de sel.

Cela vous aidera à mieux vous positionner. Et surtout à bien placer votre argent. Car il y a des arnaques !

 

quels types d'investissements choisir

Un tour d’horizon des placements

Je vais m’inspirer d’une infographie diffusée par via-ap.com. Vous trouverez l’infographie à la fin de cet article. Mais attention, le lien n’apparaitra que si vous lisez tout :-) !

Je ne détaillerai pas non plus chaque type d’investissement. En effet, vous le verrez, j’ai un gros parti pris :-) !

Et puis, le site de Via détaille bien les différentes solutions.

 

Les placements immobiliers

Commençons par le début. La pierre. Placement favori des français.

Aux USA, apparemment, les gens sont moins propriétaires dans l’âme. En france point de salut ! Si t’es pas proprio, t’as raté ta vie !

Le principal avantage de ces investissements dans la pierre est qu’ils sont compris par tout le monde et que l’on peut profiter de l’effet de levier de l’emprunt.

Mais attention ! Cet effet de levier peut jouer dans les deux sens.

Détaillons ce type d’investissement.

 

L’investissement locatif classique

T’achètes un appart ou une maison, à crédit. Et tu le loues à quelqu’un. En gros, l’investissement locatif classique c’est ça.

La location nue. C’est le moins rentable. Et c’est pas mal de travail. Avant et pendant. Car il faut remplacer les locataires quand ils partent.

Pas d’avantage fiscal. Mais vous pouvez bénéficier de déficit foncier en restaurant un bien ancien.

Mal calculé cela peut devenir un piège.

 

La loi Pinel

Métropole ou Outre-Mer. T’as le choix. À la clé des réductions d’impôts sur le revenu.

Je ne rentrerai pas dans les détails de la loi Pinel.

En effet, quand ton placement nécessite un avantage fiscal pour être rentable, c’est un mauvais placement. Sauf rares exceptions.

 

Le meublé

On peut aussi louer en meublé.

Le meublé Censi-Bouvard, résidences de services

On récupère la TVA. Et il y a une réduction d’impôts. Même son de cloche : c’est surtout un bon type d’investissement pour ceux qui nous vendent ces produits.

Il faut être bien calé pour investir correctement dans ce genre de trucs.

 

Meublé avec amortissement et résidences de services

Dans ce cas on peut utiliser l’amortissement pour réduire les gains et faire profil bas côté impôts.

 

Le meublé en SCI, ou pas

Vous pouvez gérer aussi des meublés vous-même. C’est déjà un peu plus rentable.

L’idée est de dégager un cash-flow positif tous les mois. Ce qui est impossible avec les investissements de défiscalisation.

En dégageant un cash-flow positif chaque mois vous pouvez investir sans limite.

C’est pour cela que je dis que la défiscalisation est une arnaque. Car il n’y a pas de cash flow positif avec elle.

Vous pouvez passer par une SCI ou non. Attention la SCI devra être imposée à l’IS. Avantageux si vous ne voulez pas surcharger votre IRPP.

 

Le Malraux

L’investissement en loi Malraux est aussi, à mon avis, à éviter. Sauf cas spécifique, encore une fois.

 

Les monuments historiques

Si vous ne payez pas l’ISF je ne vois pas trop l’intérêt, sauf cas particuliers (maisons de famille, etc).

 

La nue propriété

Il y a des tas de moyens de tenter d’échapper légalement au fisc. Divers montages, comme la nue propriété, existent.

Là encore c’est selon le profil de votre patrimoine et de vos revenus. On entre dans l’ingénierie fiscale.

Ce n’est pas tellement un placement mais plutôt une mesure patrimoniale.

 

La pierre papier

Il est possible d’investir dans des actions de sociétés qui gèrent un parc immobilier. Les SCPI, par exemple.

Problème : le marché des SCPI est peu liquide. Et les frais de transaction et de gestion sont importants.

Mieux vaut investir directement sur des SIIC. Ce sont des actions comme les autres. Mais les sociétés sous-jacentes, qui gèrent des parcs immobiliers, ont un statut particulier. Par statut elles doivent verser de forts dividendes.

Vous pouvez les acheter dans un compte-titre ordinaire. Le PEA est hélas interdit à ces valeurs qui versent 5% de dividendes par an.

Dans mes formations Cash-Flow et 9 idées pour investir j’aborde des valeurs comparables qui versent de 8 à 15% par an !

C’est de loin le type d’investissements dans l’immobilier à la fois le plus simple. Et avec le meilleur ratio gain / emmerdes.

 

Autres types d’investissements dans la pierre

Certains investisseurs avisés arrivent à dégager jusqu’à 40% de rendement dans l’immobilier. Avec la colocation, les immeubles de rapport, la location saisonnière et même des parkings !

Autant dire que ce n’est pas donné à tout le monde. En effet : pour faire mieux que les autres il faut se lever tôt et travailler.

 

Conclusion sur les placements dans l’immobilier

La pierre c’est bien. Mais la pierre ne prend que rarement de la valeur par elle-même. Au contraire, elle coûte de l’argent :

  • taxes foncières
  • travaux de réfection
  • charges
  • taxes diverses
  • commission de l’agence si vous vous faites aider
  • temps passé à chercher un bien et des locataires
  • coût de l’emprunt
  • périodes de vacance de locataire.

Bref, si vous ne dégagez pas un cash-flow positif en moyenne, tous frais inclus, c’est pas intéressant.

 

L’immobilier un piège ?

Et il y a une autre chose encore. On ne le vous dira pas ailleurs.

L’immobilier est un fil à la patte. Vous vous endettez pour 10 ans ou plus. Plus aucun moyen de s’enfuir du pays en cas :

  • de matraquage fiscal aggravé
  • de guerre civile.

Et, la guerre civile, ce n’est plus une vue de l’esprit en europe. Et particulièrement en france.

Mieux vaut se créer des revenus délocalisables.

Par contre, si vous avez l’occasion d’investir dans un pays sûr et peu fiscalisé, là cela vaut le coup.

 

Attention aux mauvaises propositions

J’ai récemment vu sur internet certaines vidéos. Dans ces vidéos, un soi-disant gestionnaire de patrimoine propose un méga plan super intéressant.

Ce plan consiste à vous permettre d’acheter un bien immobilier pour 20% de sa valeur. Et sans payer d’impôts.

À qui cela profite ? À lui, bien sûr.

Sans aller jusqu’à le qualifier d’arnaqueur… Je le pense honnête. Il joue le jeu du business. C’est son business qu’il développe. Pas le vôtre.

Acheter un bien avec un emprunt long, un montage de « pros » et un débouclage dans de l’assurance-vie…

C’est très spéculatif… Sur l’avenir. En effet, avec l’insécurité fiscale et législative du pays…

Bref ! Ne tombez pas dans le panneau du miroir aux alouettes.

La plupart du temps, quand on vous propose quelque chose de trop beau pour être vrai ou de trop facile… Le pigeon c’est vous !

 

Les types d’investissements financiers

On y était presque avec les SCPI et les SIIC. Les placements financiers sont assez virtuels. C’est sans doute pour cela que les gens les comprennent moins bien.

Commençons par le placement préféré des français.

 

L’assurance-vie

L’assurance-vie est un placement financier bloqué pendant plusieurs années. Sont avantage est de proposer une défiscalisation.

Seulement voilà :

  • l’argent est bloqué
  • les frais sont importants
  • le rendement très faible
  • avec la loi Sapin 2 l’état se réserve le droit de piquer votre argent ou vos revenus !

L’assurance-vie est donc à reconsidérer, en particulier quand votre argent n’est pas investi en actions.

 

Le Livret A et les livrets bancaires

Les livrets c’est uniquement pour l’épargne de précaution. Livret A, LDD, PEL, CEL, livret bancaire… Ce n’est pas du tout un placement.

D’une part parce que le rendement est trop faible. En dessous de l’inflation.

D’autre part parce qu’il vous expose à la saisie par l’état en cas de faillites bancaires.

L’argent que vous laissez sur un livret perd de la valeur !

 

PERP, Madelin

Attention aux mauvais plans. Principalement, tout pseudo placement où l’on vous prend de l’argent que l’on garde plusieurs années sous prétexte d’avantage fiscal ou de versement d’une hypothétique rente…

VOUS DEVEZ TOUCHER DES REVENUS OU DES GAINS IMMÉDIATEMENT !

Un investissement doit être rentable en lui-même. Son TRI doit être positif et le plus élevé.

Donc, des plans sur la comète, ce n’est pas valable.

 

La bourse en direct

L’investissement roi !

Voilà un type d’investissement intéressant.

Les sociétés cotées en bourse produisent de la valeur. Donc des plus-values à terme. Et des dividendes régulièrement.

Maintenant, vous voulez de la défiscalisation en plus ? Le PEA est là pour vous.

Les avantages

Mais surtout, l’investissement direct en bourse :

  • est très liquide
  • quasiment sans frais
  • est encore protégé de la ponction de l’état
  • est délocalisable !

Vos lignes d’actions peuvent être investies à l’étranger, chez Interactive Broker par exemple. À l’abri de la france. Vous pouvez même y placer votre argent en Suisse tout à fait légalement !

Entre parenthèse, l’euro devant forcément un jour s’effondrer (et perdant constamment de la valeur face au Dollar) il est prudent d’investir sur des valeurs cotées en Franc Suisse ou en Dollar.

Certaines actions US offrent de très bons rendements (> 10%) ou de belles plus-values.

Par contre : évitez à tout prix les options binaires, le social trading et le Forex.

Donc, les actions sont de très bons investissements. Je vous propose d’ailleurs un pack Investissement long terme qui vous expliquera tout.

 

Autres types d’investissements

Il existe d’autres types d’investissements.

L’or

L’or physique ou non n’est pas un placement. C’est une valeur refuge ou une assurance contre la crise.

J’en ai déjà parlé.

 

Le vin

On voit se développer des offres de placement dans le vin. Achat, garde, des prestataires s’occupent de tout.

Heureusement, car choisir du vin de garde et le conserver à la maison c’est une affaire de spécialiste.

Mais ces prestations ont un coût ! Et le vin est une matière périssable.

Si vous n’êtes pas un passionné de pinard, passez votre chemin !

 

Investir dans l’art

L’art, il faut s’y connaître. Il se dit que c’est un bon plan. Surtout si vous payez de l’ISF.

Je pense que le placement dans des œuvres d’art doit avant tout servir votre passion de l’art. C’est qu’il faut en plus les entreposer et les assurer !

Les frais sont aussi élevés ! À l’achat : une galerie double le prix d’un tableau ! Et pour la conservation.

 

Girardin

C’est une pratique de défiscalisation via un « investissement » en Outre-Mer.

Je vous laisse deviner vos possibilités d’intervention… Pour moi ce n’est pas un investissement à moins d’être vous-même à l’origine de l’investissement. C’est plutôt une pratique d’ingénierie fiscale.

 

Les bois et forêts

Investir dans l’exploitation d’une forêt ou d’un bois peut être rentable. Il existe notamment des aides fiscales.

Mais là encore, c’est particulier. Et puis on a connu des tempêtes ! Et le cours du bois peut avoir tendance, comme toute matière première, à voir son cours chuter.

C’est une exploitation agricole ! Il y a des frais et des aléas.

Si devenir exploitant forestier vous intéresse, tentez le coup. Mais il y a plus simple, comme la bourse.

 

FCPR, FCPI, FIP

Le gouvernement nous offre royalement (!) l’occasion d’investir dans les entreprises. Avec une défiscalisation à la clé.

Merci !

Bon, vous l’avez compris, le pigeon c’est vous. Argent bloqué, rendements non assurés, au contraire des frais… Parts peu liquides…

 

Crowdfunding

Une nouvelle forme de placement a vu le jour. Elle permet de devenir business angel.

Des plateformes sur internet permettent d’investir dans des startups.

Quand je dis startup… Disons, que ce sont des startups à 100 $ ! C’est-à-dire un site internet et le PC portable sur la table du salon !

Le crowdfunding, c’est fun. On s’amuse beaucoup à le faire. Et on se prend pour un vrai investisseur.

Mais ne rêvez pas. On parle souvent de ceux qui réussissent, jamais de ceux qui perdent. Et ils sont plus nombreux !

C’est une façon chic et amusante de jouer au casino !

Si vous voulez profiter des champions de la bourse, chaque année il y a plusieurs actions américaines dont les cours s’envolent.

Parlez-en aux membres de ma formation Swing Trading.

 

Conclusion : quels investissements ?

Ces différentes techniques peuvent être panachées. On n’arrête pas l’inventivité de l’ingénierie fiscale.

Mais justement, pour moi, beaucoup de ces techniques sont des pratiques d’optimisation fiscale. Pas des placements.

Se construire un patrimoine et/ou des revenus passe par l’immobilier ou la bourse.

L’immobilier est un chemin potentiellement très rémunérateur et passionnant. Mais il est traitre.

Comparativement, le placement boursier est moins spectaculaire (sauf exceptions). Mais il est plus simple et délocalisable.

Et pas besoin de montrer patte blanche à votre banquier pour emprunter.

 

Vous pouvez aussi investir dans vous-même et créer votre propre business. Lisez, par exemple, The 100$ Startup.

Pour moi, le meilleur rendement est apporté par l’infoprenariat (si vous ne comptez pas votre temps au début). 0 capital. Des revenus automatiques. Le rêve, quoi !

Enfin, pour télécharger l’infographie, cliquez ici.

Mots-clés: trading attitude

Comments ( 5 )

  1. ReplyMickael
    Salut Michel, Ton tour d'horizon des placements est très interessant. Pour l'immobilier de base (nu, meublé, etc.) je partage ton avis et surtout pour la loi Pinel dont je pense tellement de mal que je préfère ne pas m'exprimer. Pour l'immobilier, je suis l'approche de Robert Kiyosaki. Premièrement, on ne doit pas "gagner de l'argent" lors de la revente en supposant que le prix va grimper (personne ne peut savoir cela!) mais on doit gagner de l'argent lors de l'achat (acheter en dessous du prix du marché) et gagner de l'argent tous les mois (les loyers encaissés doivent dépasser l'intégralité des charges). L'un des meilleurs moyens que je connaisse pour viser cet autofinancement est la location saisonnière via un site comme Airbnb Pour la bourse en direct, je suis entièrement d'accord avec toi et c'est d'ailleurs ma seule façon d'investir sur les marchés bousiers. Dans mon point de vue et de mon vécu, cela rapporte plus que l'ensemble des autres placements de la liste (bien que je n'ai pas tout testé). Le social trading, je ne connaissais pas, j'ai lu ton article qui en parle, merci pour le partage d'expérience, cela m'a dissuadé d'essayer. A bientôt Mickaël Mickael Article récent : Liberté financière: Un outil pour savoir précisément où vous en êtes et des pistes pour l’atteindreMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Mickaël, je partage à 100% ta vision de l'immobilier. Seul bémol, la location saisonnière est dans le radar des municipalités et des hôteliers qui voient en elle un nouvel Über. C'est très rentable, mais il faut s'organiser ou se faire aider. Et le marché commence à être saturé. Et puis ce n'est pas délocalisable... On ne sait jamais !
  2. ReplyMickael
    Salut Michel, C'est vrai que le MUST du délocalisable, c'est la bourse en direct surtout lorsque l'on investit dans des actions suffisamment liquides et que l'on a un bon money management. En plus d'être délocalisable, c'est aussi le type d'investissement le plus profitable à condition de s'être préalablement formé mais, cela me dérange juste d'avoir l'intégralité de mes avoirs dans les actions en direct. On ne sait jamais! (pour employer tes termes :-) Donc, même si cela est moins rentable et non délocalisable, je laisse quand même une place à l'immobilier. La location saisonnière est certes dans le radar de certaines municipalités comme Paris par exemple, mais pas dans toutes. Je trouve cette niche de l'immobilier tellement intéressante que même en sous-traitant tout (ménage, état des lieux, contrats, etc.), cela reste encore plus rentable que la location nue. Mickael Article récent : Liberté financière: Un outil pour savoir précisément où vous en êtes et des pistes pour l’atteindreMy Profile
    • ReplyMichel
      Encore une fois, je te suis à 100%. Il est cependant mieux de pouvoir suivre de près ses biens immobiliers, donc ne pas habiter loin, sauf si l'on a une personne de confiance qui le fait pour nous.
  3. ReplyMickael
    Je te rejoins sur le dernier point que tu soulèves! Mickael Article récent : Liberté financière: Un outil pour savoir précisément où vous en êtes et des pistes pour l’atteindreMy Profile

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge