Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Elle tue le trader Forex à coup sûr

fille au pistoletLe trader Forex est comme un lapin de garenne dans un champ situé près de l’association des chasseurs de Tulle. C’est une espèce en voie de disparition. Chaque lapin, euh, trader Forex vit avec un pistolet, voire un canon de 20 mm posé sur la tempe.

Un collègue de travail (ce n’est pas Xavier) s’était mis aux CFD (Contract For Difference). Il tradait sur le pétrole, en journée et le soir. Il se faisait 1000, 2000 euros par jour. Facile !

Un jour, quelque temps après, il m’a dit qu’il avait, en tout, perdu 16 000 euros !

Dans cet article je vais vous expliquer comment la plupart des traders, surtout sur produits dérivés, Forex et CFD, vident leurs comptes.

Les brokers Forex, mais aussi CFD ont remplacé les brokers warrants. Ah oui, vous ne connaissez peut-être pas les warrants ou les turbos… Je vais vous expliquer comment cela s’est passé.

Au début il y avait les actions. Une action est une part des fonds propres d’une société. Le but d’une société est de créer de la valeur et de gagner de l’argent. Le cours de ses actions est le résultat d’un équilibre entre l’offre et la demande, mais aussi (dans un marché efficient), de l’espérance des bénéfices futurs actualisée.

Bref, tout ça pour dire que le cours d’une action, normalement, devrait monter. Warren Buffett est très doué pour choisir les meilleures sociétés, en acheter une part et ne pas revendre tant qu’elle reste performante. Ainsi, il ne paie pas d’impôts sur les plus-values et n’enrichit pas son broker.

Les actions ne sont pas profitables…

pour les brokers. Il y a quelques années, ceux-ci ont donc décidé de mettre en place des produits dérivés appelés :

  • warrants
  • turbos
  • cappé +
  • autocall
  • bonus cappé
  • recovery bonus cappé !
  • sprint +
  • sprint x8
  • etc

Les warrants sont les plus anciens. Ce sont des options call ou put, dont Black et Scholes ont inventé les formules de valorisation. Ces formules « fonctionnent » mais il faut quand même émettre 15 hypothèses sur le fonctionnement supposé du marché ! Heureusement, il reste une variable de calcul, la volatilité implicite, qui n’est pas vraiment calculable. Les market makers choisissent donc une valeur de la volatilité historique pour adapter la valeur du warrant ! C’est dire si c’est scientifique !

De plus, la valeur de ces produits (la plupart) baisse quand le temps passe. Cela signifie que même si le prix de l’action sous-jacente reste constant, le produit dérivé construit sur cette action va voir sa valeur diminuer. Vous avez donc intérêt à le revendre rapidement.

Et c’est justement ce que recherchent les brokers : beaucoup de volumes d’achats et de ventes, car ils sont rémunérés aux commissions sur les ordres passés. Vous perdez ? ils gagnent !

On a donc connu les beaux jours des Warrants (and co). Il était possible de s’abonner à

Commando d'élite

Votre broker vous attend au tournant

des journaux papier envoyés par la Poste, très bien faits, qui vous expliquaient comment utiliser les Warrants. Des millions ont été dépensés en publicités pour nous forcer à « jouer » avec les Warrants.

Dites-moi un peu : est-ce que vous avez vu un jour un broker vous offrir une formation gratuite pour vous expliquer « comment acheter des actions qui font +1000% comme Warren Buffett le fait » ?

Non. Cela n’existe pas. Votre broker va toujours vous diriger vers ce qui lui rapporte le plus et qui va tuer votre compte.

Après les Warrants, CFD et Forex

Cartouches M60

Maintenant ils tirent à la mitrailleuse

Ils font maintenant pitié, les brokers à Warrants et autres options bizarres (on les appelle exotiques).

Les CFD et le Forex sont là. Ce ne sont plus les mêmes brokers. Les premiers, sauf exceptions, n’ont pas su s’adapter. Avec les CFD et le Forex vous avez un effet de levier énorme et vos possibilités de pertes sont inifnies.

En effet, avec les options, vous ne pouvez perdre que le montant payé pour acheter l’option (sauf si vous vendez une option, mais je ne vous conseille pas de le faire). Quand vous prenez une position longue sur le Forex ou avec un CFD, si le sous-jacent s’effondre, vous pouvez perdre tout ce que vous avez sur votre compte si votre niveau de risque est trop élevé. Ceci est dû au fait qu’un CFD ou le Forex reproduit les variations du sous-jacent mais en l’amplifiant grâce à l’effet de levier.

Sur le Forex vous devez être guidé par quelqu’un qui sait déjà ce qu’il ne faut pas faire.

Mais qu’est-ce qui tue le trader ?

Qu’est-ce qui faisait gagner à mon ami 1000 euros par jour et qu’est-ce qui lui a fait perdre 16 000 euros au final ?

Les balles qui plombent votre compte

Les balles qui plombent votre compte

Trading range et tendance

Récemment je suis tombé sur un séminaire gratuit (encore une fois, on fait tout pour que vous passiez des ordres fréquents sur le Forex – typiquement plusieurs fois par jour) au cours duquel un trader travaillant pour le broker qui offrait le séminaire a dit quelque chose qui m’a perturbé.

Il comparait les clients qui tradaient sur l’Euro à ceux qui tradaient sur je ne sais plus quelle paire. Il a dit que les seconds gagnaient de l’argent en ce moment, et pas les premiers.

Explication : l’Euro était victime d’une forte volatilité. L’autre paire était en trading range.

Le mot est lâché ! TRADING RANGE !

Voilà la stratégie de ces grands traders :

  • prenez un de ces indicateurs d’analyse technique que l’on appelle oscillateurs, le RSI, par exemple,
  • achetez quand le RSI est sous 20 puis repasse au-dessus
  • vendez quand il est au-dessus de 80 et repasse dessous.

C’est très simple, comme illustré dans le schéma ci-dessous.

Trading range et oscillateur

Trading range et oscillateur

On arrive ainsi à générer des gains intéressants.

Le problème c’est ça :

Tendance et oscillateur

Quand tout va mal

 

une tendance qui se développe alors que êtes en position dans le mauvais sens.

La plupart du temps :

  • le trader ne respecte pas ses stop loss
  • et il n’arrive pas à passer du contexte trading-range au contexte tendance ; son esprit reste bloqué en mode trading-range.

Le trader va donc continuer à croire que le cours va remonter. Or ce n’est pas toujours le cas. Selon l’unité de temps sur laquelle il trade, la tendance peut continuer des heures, des jours ou des mois. Il perd 50 pips, puis 100, puis 200 … Au final on atteint vite les 1000 pips, soit des mois de gains de trading-range.

Ajouter à cela un effet de levier et un niveau de risque trop élevé…

Que faire alors ?

Faire du trading range est contre productif. Trois des plus grandes méthodes de trading (méthode de Darvas, les Turtles, celle de Bill Williams) connues profitent des tendances (et même quand on suit les tendances, se pose le problème de savoir quand sortir).

Seulement, voilà, il est beaucoup plus facile de faire de petits allers-retours de misère. L’histoire se finit souvent comme celle de mon ami qui a perdu 16000 euros et qui a arrêté les CFD.

Une formation adaptée

C’est pour cela que j’ai décidé de mettre à votre disposition une formation et un coaching adaptés utilisant des techniques secrètes pour :

  • mieux trader sur le Forex et les actions
  • investir comme Warren Buffett, mais en se servant en plus de l’analyse technique
  • acheter les actions qui vont peut-être monter de 40000 % comme Monster Beverage
  • ne plus craindre les krachs (et les tendances dans le mauvais sens)

Cette formation sera prête dans quelques mois. Pour le pas rater son lancement (à un tarif préférentiel), laissez votre adresse email sur la mailing list du blog ci-dessous :

 

Inscrivez-vous à la liste Trading-Attitude

 

 

Images :

aeypix / FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 2 )

  1. ReplyVincent
    Bonjour Michel, (effet de levier monstrueux) + (money Management imprécis) + (improvisation) = CATA. Je partage entièrement des idées, surtout que je suis passé (un peu) par là. Rien de telle qu'une bonne baffe pour apprendre que ça fait mal et de tout faire pour ne plus en prendre une ! Pour la détection du trading range, je me sers beaucoup de l'ADX qui, s'il a une pente positif, nous indique que nous sommes en tendance. A bientôt Vincent
    • ReplyMichel
      Hello Vincent ! L'ADX est en effet très utilisé. Il y en a même qui l'utilisent pour détecter qu'on n'est pas en tendance (pour faire du trading range). Or, comme on peut le voir avec le système de trading de Bill Williams, c'est dans les tendances qu'on peut gagner le plus.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge