Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Les marchés financiers sont des révolutionnaires

by Michel 0 Comments
blés jaunes

La hausse du prix du blé a précipité les révolutions

Les indignés s’indignent contre les marchés financiers. Ils croient faire la révolution, mais ce ne sont pas eux qui la font. Les marchés financiers sont des révolutionnaires. Ceci va peut-être choquer beaucoup d’entre vous, mais j’aime me faire l’avocat du diable.

On dit que les marchés financiers sont la cause de tous nos maux, que les gouvernements sont obnubilés par leur triple A… Mais quoi ! Il ne faudrait pas mettre la charrue avant les bœufs !

La cigale et la fourmi

cigale

Les méchants spéculateurs sont comme les loups. Ils font partie de l’écosystème. Vous savez que je suis passionné par le trading. Pour moi c’est un des derniers espaces de liberté qui existent encore. Grâce au trading, n’importe qui, avec ou sans diplômes, peut trouver le moyen de s’enrichir.

C’est un peu comme la fable de la cigale et de la fourmi. La richesse dans un pays est comme un gâteau. Avant de la partager, il faut la créer. On ne peut pas se partager un gâteau tant qu’il n’est pas cuit.

part de gâteau

Ne trouvez-vous pas normal de gérer sainement votre budget ? D’ailleurs, votre banquier sait vous rappeler à l’ordre quand vous dépensez plus que ce que vous gagnez ! Et puis, si vous n’avez pas d’argent de côté ou si vous dépendez de prêteurs vous perdez en liberté financière, certes, mais en liberté tout de même. S’il vous faut supplier quelqu’un de vous prêter de l’argent pour pouvoir partir en vacances, c’est votre dignité qui en prend un coup.

Depuis 1975 les gouvernements français présentent chaque année un budget en déficit. Cela a fait grossir la dette et maintenant, la totalité de l’impôt sur le revenu sert à payer les intérêts de la dette. Cela signifie que l’argent que vous avez gagné à la sueur de votre front et au prix d’une privation de liberté pendant 45 ans de votre vie, sert à payer les banques, les retraités japonais et américains.

On me dit souvent :

oui, mais l’État doit s’endetter pour investir, pour construire des écoles, etc.

Il ne faut pas se leurrer, toute hausse de la fiscalité servira à payer les intérêts toujours plus forts de la dette. Chaque semaine, la France emprunte des milliards sur les marchés obligataires. Les différents gouvernements et l’Union Européenne ont tout mis en place pour :

  • s’assurer des taux d’intérêts faibles grâce à l’Euro
  • un marché obligataire capable d’absorber les immenses besoins de fonds des politiques sociales

Bizarrement ce sont les gouvernements socialistes qui ont le plus développé la finance en France : l’État avait besoin d’argent frais.

Comme disait Coluche, si l’on donnait le Sahara à l’État, deux ans après il devrait acheter du sable ailleurs.

Il faut dépenser l’argent que l’on a, sinon on devient l’esclave des marchés financiers.

Les marchés financiers sont les loups qui chassent en meute les cigales affamées et sans abri durant l’hiver.

Voulez-vous laisser vos enfants à la merci des loups ?

Ce n’est pas la faute des marchés financiers

Mais celle des organismes étatiques ou inter étatiques.

Contrairement à ce que l’on croit, les crises financières sont très souvent causées par une réglementation mise en place par des technocrates. Voici une petite liste des différentes crises (source : L’essentiel des marchés financiers : Front office, post-marché et gestion des risqueshistoire des crises financières).

1979 – 1982 : crise des caisse d’épargne américaines (Savings and Loans)

Le taux de rémunération des dépôts est fixé par la réglementation. La hausse des taux les asphyxie.

1987

Tension croissante sur le marché des changes due aux accords du Louvre qui exportent l’inflation américaine.

1986 – 1990 : 2ème crise des Savings and Loans

Déréglementées mais toujours dotées de la garantie du gouvernement elles se sont diversifiées sans réfléchir grâce à cette garantie. Les faillites se succèdent.

1990 – 2002 : crise bancaire japonaise

L’éclatement de la bulle immobilière japonaise met à mal les banques. L’État refuse d’assainir le bilan des banques en affichant les pertes. Cela provoque une longue crise.

1992 – 1993 : la crise du SME

Les politiques économiques européennes n’avaient pas véritablement pris en compte les conséquences de l’ouverture des frontières aux flux de capitaux. Les États ont offert aux spéculateurs (les loups) les bâtons pour les battre.

À l’époque la parité Franc / Deutsche Mark était déjà attaquée. Elle l’est encore aujourd’hui, quand on parle des taux d’intérêts français et allemands.

1994 – 2002 : Les crises des pays émergents

Le passé inflationniste a été combattu par un ancrage des devises de ces pays au dollar, ce qui a fourni une illusion de garantie de change. Lorsque les capitaux attirés par cette illusion se sont retirés quand la situation est devenue intenable, tout s’est effondré.

Mexique, Asie, Russie, Hong Kong, Turquie, Argentine, Brésil.

 

…Je me rends compte que la liste est trop longue et trop détaillée. Si vous voulez en savoir plus je vous recommande de lire l’excellent livre L’essentiel des marchés financiers : Front office, post-marché et gestion des risques. Il poursuit sur la crise des subprimes qu’il explique en détail.

Ce qu’il faut en retenir c’est que la plupart des crises financières récentes ont été provoquées :

  • soit par de mauvaises décisions des banques centrales, du G7 ou du FMI
  • soit par un comportement irrationnel des banques profitant de dysfonctionnements réglementaires
  • soit par le laxisme des États quant à leurs finances

Là où je veux en venir c’est que les loups n’attaquent pas les animaux adultes en bonne santé. Ils s’attaquent aux individus fragiles.

Les spéculateurs s’attaquent aux États fragilisés par un comportement de cigale.

loup

Les marchés financiers sont les vrais révlutionnaires

J’en arrive à la conclusion de ma thèse. Les marchés financiers sont des révolutionnaires.

Savez-vous que l’Égypte doit importer 90% de ses céréales ? Ce grand pays, cette grande civilisation, autrefois grenier à blé, en est réduit aujourd’hui à dépendre des étrangers pour nourrir sa population. Là-bas on ne manifeste pas pour les RTT ou la retraite. On manifeste pour le prix du pain !

Quand les spéculateurs se sont attaqués aux matières premières agricoles, le peuple en a souffert et s’est révolté. Pareil pour le printemps arabe en général.

À qui la faute ? Aux marchés ou aux États ? Le rôle des spéculateurs est de spéculer, celui des États de protéger le peuple.

Qui a failli ?

Croyez-vous que l’entêtement de nos politiques à poursuivre :

  • une politique sociale de clientélisme qui n’est plus d’époque, source d’endettement
  • une politique monétaire européenne faisant le grand écart entre Allemagne et Grèce
  • un statu quo face aux échéances électorales

nous amène vers des beaux jours ?

Finalement, dans le cas de certains pays, les marchés financiers ont renversé les gouvernements. Ce sont des révolutionnaires, et, selon qui occupe la place devenue libre, ce peut être une bonne chose.

Soyez du bon côté

Voulez-vous être balloté par les crises financières comme des fétus de paille ? Non ? Alors, faites la fourmi, mettez de l’argent de côté et jouez avec leurs armes. Mettez-vous au trading !

Nous avons beaucoup de chance. De nos jours, il suffit de se baisser pour trouver de l’argent. Alors, au lieu de vous indigner, soyez malin. Un petit investissement peut rapporter gros, sans rien faire. Je vous en ai parlé dans mon article « Vous aussi gagnez bientôt votre salaire sans rien faire ».

 

Il y a beaucoup de choses à dire…

Mon article est certainement très polémique. Alors, j’attends vos commentaires. Il y a beaucoup de choses à dire.

À bientôt dans un prochain article.

 

 

 

Crédit photo :

Danilo Rizzuti / FreeDigitalPhotos.net

Evgeni Dinev / FreeDigitalPhotos.net

pakorn / FreeDigitalPhotos.net

Simon Howden / FreeDigitalPhotos.net

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge