Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

[Bourse] comment ça marche le MACD ?

Savoir en bourse comment ca marche le MACD c’est s’assurer l’appui d’un des meilleurs indicateurs techniques qui soient en analyse technique. Le MACD est un de mes indicateurs techniques préférés. Il est simple mais efficace. Tout débutant en bourse et en trading devrait le connaître et maîtriser ses signaux d’achat et de vente.

 

comprendre le macdBien utiliser le MACD

 

Que signifie MACD ?

 

MACD est l’acronyme de Moving Average Divergence Convergence. En français on traduirait cela par « Divergence – convergence des moyennes mobiles ». C’est beaucoup plus court et sympa MACD.

Comme cela parle de moyenne mobile certaines personnes disent « la » MACD, mais je trouve que cela ne sonne pas bien, et puis c’est avant tout UN indicateur. Donc je dis « le » MACD.

 

Le MACD est un indicateur qui va afficher les divergences et convergences de deux moyennes mobiles. Les moyennes mobiles sont l’homme à tout faire de l’analyse technique. C’est l’indicateur technique de base.

Le principal avantage des moyennes mobiles est qu’elles sont affichées sur le graphique des prix et donc on peut relier leur comportement directement à celui des prix. La position relative des moyennes mobiles par rapport aux cours de bourse offrent des informations importantes au trader.

Mais quand on veut étudier ou tout simplement coder afin d’utiliser dans un système de trading automatisé la position relative de deux moyennes mobiles il est beaucoup plus efficace de passer par le MACD.

 

Le créateur du MACD

 

Quasiment chaque indicateur technique en analyse technique a été inventé par un trader génial. Il ne doit y avoir que les moyennes mobiles et les patterns chartistes qui n’ont pas de créateur officiel.

L’inventeur du MACD s’appelle Gerald Appel. Il a inventé le MACD en 1979. À l’époque les ordinateurs personnels n’étaient pas aussi répandus. On était à la préhistoire de l’analyse technique.

En 1986 il ajoute un histogramme au MACD.

 

De quoi est fait le MACD ?

 

Le MACD transforme deux indicateurs de suivi de tendance que sont les moyennes mobiles en un oscillateur de momentum.

C’est possible en soustrayant une moyenne mobile d’une moyenne mobile de période plus courte.

Grâce à cela on obtient un indicateur qui indique à la fois le momentum et la tendance.

 

Ce procédé de calcul de la différence entre deux indicateurs lissant les cours est une sorte de dérivation. Or la dérivée d’une courbe n’est autre que la pente d’une courbe. Si l’on fait une analogie avec la dynamique du point, c’est la vitesse. On a bien affaire au momentum.

La dérivation est souvent utilisée, avec d’autres notions de mathématiques en analyse technique pour étudier le comportement des prix en bourse.

 

Calcul du MACD

 

Abordons d’abord le calcul d’une moyenne mobile.

 

Calcul d’une moyenne mobile simple

 

Une moyenne mobile simple sur n séances (on dit aussi de période n) est la somme des n derniers cours de clôture (mais on peut la calculer à partir d’autre chose que le cours de clôture) divisée par n.

On peut écrire MMS ou SMA (Simple Moving Average) pour moyenne mobile simple.

 

Voici un petit exemple dans Excel. La séance la plus récente est en bas.

 

calcul moyenne mobile simpleMoyenne mobile simple

 

Et les formules :

 

calcul moyenne mobile simple formulesFormules Excel pour la moyenne mobile simple

 

 

Mais le MACD n’utilise pas la moyenne mobile simple. Il utilise des moyennes mobiles exponentielles.

 

Comment calculer des moyennes mobiles exponentielles ?

 

Une moyenne mobile exponentielle donne plus d’importance, dans le calcul de la moyenne, aux cours les plus récents. On utilisera la notation MME ou EMA (Exponential Moving Average).

 

Historiquement, avant qu’il y ait des ordinateurs, il fallait calculer les moyennes mobiles à la main (oui oui) cela se faisait. Or, quand on veut calculer une moyenne mobile de longueur 300, cela fait beaucoup de calculs.

Alors, les traders de l’époque ont essayé de simplifier cela.

Il faut voir comment ils pratiquaient. Chaque soir ils prenaient le cours de clôture et le reportaient dans un tableau et un graphique. Ensuite ils calculaient leurs indicateurs (essentiellement des moyennes mobiles).

Ils ont donc finalement trouvé un moyen de calculer la moyenne mobile par récurrence : il suffit d’avoir la dernière valeur de la moyenne (la valeur de la veille) et le cours de clôture du jour pour calculer la nouvelle valeur.

Cela a donné la moyenne exponentielle. Son caractère « exponentiel » dérive de son mode de calcul, mais ce n’était pas ce que l’on avait recherché au début. Il fallait trouver un calcul par récurrence qui donne un résultat proche d’une moyenne mobile simple.

Cependant on s’est rendu compte qu’elle donnait une plus grande importance aux derniers cours de clôture.

 

La formule de la moyenne mobile exponentielle est la suivante :

 

MME (n) = MME (n-1) x (1-a) + a x Clôture du jour

avec a =  2 / (n +1)

La première valeur est un calcul de MMS.

 

Dans Excel :

 

moyenne mobile exponnentielleLa moyenne mobile exponentielle

 

Les formules Excel :

 

moyenne mobile exponnentielle formule ExcelFormules Excel de la moyenne mobile exponentielle

 

 

La formule du MACD

 

Le MACD est une différence de deux moyennes mobiles exponentielles. Les paramètres classiques sont 9 et 12 ou 12 et 26.

 

MACD = MME (9) – MME(12)

ou MACD = MME(12) – MME(26)

 

Quand les cours sont en tendance haussière la moyenne mobile la plus courte se trouve au-dessus de la moyenne mobile la plus longue. La différence, et donc le MACD, est positive. C’est un petit moyen mnémotechnique pour se souvenir du sens correct de la différence.

 

Dans Excel (j’ai choisi deux moyennes très courtes) :

 

MACD calcul ExcelCalcul du MACD dans Excel

 

Les formules Excel pour le MACD :

 

MACD formule EXCELLes formules Excel du MACD

 

Le Signal du MACD

 

Pour l’instant nous n’avons que ce que l’on appelle la ligne du MACD. On y ajoute quasiment toujours ce que l’on appelle son signal. Il s’agit d’une moyenne mobile exponentielle (9 jours) du MACD.

Le MACD est donc composé de deux courbes : le MACD et son signal.

En général on trace aussi la ligne horizontale correspondant au zéro car le MACD oscille autour de zéro.

 

On notera donc MACD(12, 26, 9) un MACD constitué d’une EMA(12) – EMA(26) avec un signal EMA(9)(MACD).

 

Pour un MACD avec des paramètres 9 et 12 on peut raccourcir le signal : MACD(9, 12, 6).

 

Code du MACD en Java

 

 

    public static double[] macd(double[] pData, int shortPeriod, int longPeriod) {
        int v;
        if(pData == null || pData.length == 0)
            return null;
        if(longPeriod < 1 || shortPeriod < 1)
            return null;
        double[] out = new double[pData.length];
        double[] ml = new double[pData.length];
        double[] mc = new double[pData.length];

        ml=MovingAverage.mme(pData,longPeriod);
        mc=MovingAverage.mme(pData,shortPeriod);

        for (v=0;v<pData.length;v++)
        {
            out[v]=mc[v]-ml[v];
        }

        ml = null;
        mc = null;
        return out;
    }
    public static double[] mme(double[] pData, int periode) {
        if(pData == null || pData.length == 0)
            return null;
        if(periode < 1)
            return null;
        if(periode > pData.length)
            //throw new IllegalArgumentException("The length of the moving average must not exceed the length of the historical prices period (" + periode + " > " + data.length + ")");
            return pData;

        double[] out = new double[pData.length];
        out[0]=pData[0];
        double smoothingFactor = 2.0D / ((double)(1 + periode));
        for(int v = 1;v<pData.length;v++) {
            out[v] = pData[v]*smoothingFactor + out[v-1] * (1.0D-smoothingFactor);
            }
      return out;
    }

 

Le MACD dans ProRealTime

 

Cette façon d’afficher le MACD est la plus séduisante esthétiquement parlant.

 

Dans le graphique ci-dessous nous avons un MACD (12, 26, 9). On remarquera que les creux et retournements du Macd dans la zone délimitée par les deux lignes vertes sont assez intéressants car ils correspondent à des creux sur le graphique des prix. Et, ce, malgré le fait que cette valeur soit plutôt baissière (on voit un canal baissier).

 

macd prorealtime graphiqueLe MACD dans ProRealTime

 

Le MACD dans MetaTrader

 

Dans MT4 le MACD apparaît par défaut en histogramme avec le signal sous la forme d’une courbe.

 

macd graphique metatraderLe MACD dans MetaTrader

 

On remarquera les breaks et les divergences haussière et baissière.

 

Optimiser les paramètres du MACD

 

On peut se demander à juste titre si les paramètres par défaut du MACD (9, 12 ou 12, 26) sont adaptés à tous les cas. Entre alors en jeu ce que l’on appelle l’optimisation des indicateurs.

Je ne suis pas vraiment pour cela. Je recherche des indicateurs qui marchent dans tous les cas ou des actions pour lesquelles tout indicateur fonctionne (pépites, actions de croissance, actions à fort potentiel, …).

 

Néanmoins, les traders qui veulent créer un système de trading (automatisé ou pas) ont besoin d’un indicateur efficace sur un titre particulier ou un groupe de titres. Ils optimisent donc l’indicateur.

Optimiser cela signifie qu’ils vont déterminer les paramètres de l’indicateur qui donnent le meilleur résultat.

Dans le cas du MACD, qui est un oscillateur, les paramètres correspondront à la période des cycles.

Le MACD s’adaptera donc bien aux oscillations des cours quand il est optimisé.

 

Problème : ce genre d’optimisation ne dure qu’un temps. Une optimisation n’est valable que pendant une certaine période. Après il faut trouver une autre optimisation.

Souvent le trader se fourvoie en pensant avoir trouvé de bons paramètres. En fait, son historique des cours de bourse est si court (5 ans est trop court) pour aborder toutes les situations. Les backtests de son système de trading sont bons, mais ne présagent en rien de l’avenir.

 

 

Le MACD – histogramme

 

Le MACD histogramme se voit rajouter un histogramme qui correspond à la différence entre les deux lignes du MACD. Cela aide à visualiser l’écart entre la ligne et le signal. C’est important parce que cet écart aide à déterminer le momentum.

Il est disponible par défaut dans ProRealTime.

 

macd histogrammeLe MACD histogramme dans ProRealTime

 

 

Le MACD zero lag

 

Le MACD zero lag (ou MACD zéro retard), aussi disponible dans ProRealTime, est un MACD qui est supposé réduire le retard introduit par la moyenne mobile.

 

macd zéro retardMACD Zéro Retard dans ProRealTime

Ce MACD utilise la moyenne DEMA.

 

Code du MACD zéro retard dans ProRealtime

 

// MACD ZERO LAG
 // p= variable macd zerolag
 // q= variable signal
 // r= variable macd - signal mettre histogramme

 z1=DEMA[p](close)

 z2 =dema[q](close)

 e= z1 - z2

 z3=DEMA[r](e)

 f=z3

 g=e-f

 return e AS "MACD ZEROLAG",f AS "signal",g as "macd-signal",0 as "zero"

 

Comment utiliser le MACD

 

Il y a des tas de façons d’utiliser le MACD.

 

Les croisements du MACD avec son signal

 

Un première utilisation du MACD est d’acheter quand le signal passe au-dessus du MACD et de vendre quand le signal passe en dessous.

Un signal d’achat sera meilleur s’il a lieu sous la ligne du zéro.

Un signal de vente sera meilleur s’il a lieu au-dessus de la ligne du zéro.

 

macd croisements mt4Croisements du MACD

 

Attention, il peut y avoir de faux signaux. J’ai, par exemple, dû choisir une unité de temps plus grande, ci-dessus, pour ne pas en avoir. Il convient donc de chercher une UT ou une valeur qui est assez « propre ».

 

Le croisement du MACD avec la ligne centrale

 

Le MACD peut aussi être utilisé en considérant quand il croise la ligne du zéro.

Ce sera un achat quand il franchit la ligne médiane de bas en haut

et une vente quand il casse la ligne centrale de haut en bas.

 

macd bourse croisement ligne zeroCroisements de la ligne par le MACD

 

Avec ces signaux on en a certains de mauvaise qualité dans les trading ranges, mais c’est un excellent moyen de capter les fortes tendances.

Une fois qu’une longue tendance est trouvée on utilisera les croisements MACD – signal dans le sens de la tendance pour pyramider.

 

Les divergences du MACD

 

Un autre type de signal, moins évident à trouver est cependant assez efficace (bien que parfois flou).

Il s’agit des divergences.

Il y en a de deux types :

  • la divergence haussière
  • la divergence baissière.

 

Une divergence haussière a lieu lorsque le MACD dessine deux creux successivement plus haut l’un que l’autre alors que les prix font des creux successivement plus bas l’un que l’autre.

 

La divergence baissière c’est quand l’indicateur effectue deux sommets successivement plus bas l’un que l’autre alors que les prix font des sommets successivement plus haut l’un que l’autre.

 

Un graphique vaut mieux qu’une longue explication.

Nous avons déjà vu des divergences, vous vous en rappelez ? Sur ce graphique…

 

macd divergence haussiereDivergence haussière sur le MACD

 

 

macd divergence baissiereDivergence baissière sur le MACD

 

Les divergences sont des signaux plus rares et plus long terme que les précédents.

 

 

Un fort écartement du MACD

 

Quand le MACD s’écarte rapidement de son signal cela dénote d’une augmentation de la vitesse des cours. On pourra parler aussi d’une augmentation de la volatilité ou du momentum.

Mais gare au moment où les deux lignes se resserrent (nous en discuterons plus bas).

 

MACD écartementAccélération puis décélération du MACD et des prix

 

 

Les faux croisements du MACD

 

Il y a un petit piège avec les croisements du MACD avec son signal. Parfois le croisement se prépare, les deux lignes se rapprochent, mais elles ne se croisent pas et repartent en sens inverse. Le problème c’est que sur les prix il y a accélération dans le sens que l’on n’anticipait pas.

 

macd faux croisementFaux croisement sur le MACD

 

 

Le chartisme sur le MACD

 

On peut aussi appliquer le chartisme sur le MACD comme avec les prix :

  • résistances
  • supports
  • canaux
  • breaks
  • triangle (plus rare et plus difficile à voir)
  • coupelle (retournement lent)

 

Voir ce graphique et celui ci-dessous.

 

macd chartismeTriangles sur le MACD

 

Creux et sommets sur le MACD

 

Les croisements du MACD avec son signal (que j’appelle aussi retournements du MACD) peuvent advenir loin de la ligne centrale (ligne du zéro) d’un côté ou l’autre.

 

Quand le MACD s’est bien éloigné de la ligne centrale, il y a de fortes chances qu’il y revienne. C’est ce que l’on appelle en anglais le phénomène de « mean reversion » (retour à la moyenne).

 

Un retournement loin de la ligne du zéro sera donc plus intéressant.

 

Quand on regarde le graphique à distance on voit que le MACD fait des creux et des sommets plus éloignés. Ce sont des points à surveiller.

Un ancien sommet ou creux particulièrement haut (respectivement bas) est un point de référence qui sert à identifier des points d’inversion majeurs.

 

macd sommets creux zonesZones hautes et basses sur le MACD

 

 

Pour aller plus loin

 

Il y a beaucoup d’autres indicateurs et de choses à savoir en bourse. Ma formation Les Fiches du Trader Débutant traitent des principales notions à connaître avant de se lancer dans la bourse.

 

Voici un site qui présente les formules de calcul de différents indicateurs.

 

Mes autres articles sur les indicateurs techniques les plus importants :

 

Bus scolaire : scottchan / FreeDigitalPhotos.net

Mots-clés: qu es ce que le MACD en trading, calcul macd

Comments ( 10 )

  1. ReplyNicolas
    Ouah Michel ! Félicitations pour cet article ultra-complet :) Mon article sur le sujet : http://objectif10pourcent.com/macd-lindicateur-revolutionnaire/ Il est moins complet mais plus pratiquo-pratique je pense :) Nicolas Article récent : Suivi hebdomadaire du 12 octobre 2015My Profile
    • ReplyMichel
      Oui, ils se complémentent, pour les lecteurs !
  2. ReplyFarid
    Il vaut mieux utiliser du coup le macd zero retard?
    • ReplyMichel
      Franchement, Farid, je ne sais pas. Je ne l'utilise pas. Ce qui compte avant tout avec le MACD, d'après moi ce sont les divergences et quand le MACD se retourne lentement après une forte baisse. Le retard ne joue pas beaucoup dans ces cas-là.
  3. Replymathieu
    Je crois qu'on ne peut pas faire plus complet sur le sujet, bravo. Je ne l'avais jamais étudié dans les détails du coup j'ai appris pas mal de chose. Il est souvent utilisé pour les divergences comme c'est un indicateur non borné du coup c'est l'idéal pour ça. mathieu Article récent : Bilan de trading du 8 octobre 2015 et annonceMy Profile
    • ReplyMichel
      On en apprend tous les jours, enfin, je le souhaite à tout le monde.
  4. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Bravo Michel, TRÈS bon article sur le MACD (je dis comme toi)! Ah la dynamique du point et la dynamique du solide… que de souvenirs! Ça parait tellement loin maintenant :-) Le MACD fonctionne plutôt bien en tendance forte pour pyramider comme tu l’indiques, en revanche en range c’est un carnage. Les divergences haussières et baissières sont assez efficaces, la difficulté avec cette technique est le timing… Tu fais très bien de souligner le piège avec le faux croisement du MACD quand les lignes se resserrent! Les décisions sont particulièrement délicates dans un tel scénario ;-) Pour la partie graphique du MACD, j’avoue avoir été tenté pendant un temps par cette approche… pour finir par réaliser qu’il est plus judicieux au final de l’avoir sur des éléments de base comme les cours purs et les volumes, plutôt que sur des données dérivées… Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : 10 règles à suivre pour réussir en bourseMy Profile
    • ReplyMichel
      Sur les ranges, comme je l'écris parfois, cela dépend du range, de sa taille.
  5. Replyelieusis
    Bonjour Michel Je n'utilise le MACD que depuis peu de temps, mais je dois dire qu'il complète très bien mes analyses, d'autre part je tenais à souligner que d'après Cahen, le non croisement des moyennes mobiles, est un fort signal de continuation de tendance dont se serve beaucoup de traders. En tous cas, félicitation pour ce remarquable article, je suis bouche-bée devant la qualité du travail réalisé, je n'en avais jamais lu d'aussi complet sur le net. Merci. elieusis.
    • ReplyMichel
      Merci :-) ! Les livres de Ph Cahen sont en effet importants bien que difficilement compréhensibles, je trouve. Malheureusement on ne les trouve plus facilement.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge