Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Moyenne à la baisse ou stop loss ?

Certains sacrifient la moyenne à la baisse sur l’autel du risque et ne jurent que par les stop loss. Je crois que peu de gens vous diront qu’il ne faut pas utiliser de stop loss, n’est-ce pas ? Cependant, comme c’est souvent le cas, c’est une affaire d’angle de vue.

Voyons dans quels cas il vaut mieux faire une moyenne à la baisse que de couper ses pertes…

 

Le roi Stop Loss

Il était une fois un roi scandinave nommé Stop Loss qui régnait sans partage sur les marchés boursiers et de devises. Les gueux traders craignaient le dragon Ruine et le roi était le seul à pouvoir les en protéger. Alors, tous les habitants de Marché Boursier, comme ceux de Forex, s’étaient placés sous sa protection.

Analysons comment cela est arrivé. Ce roi est-il nécessaire ?

 

krach
Le Stop Loss pour éviter le krach ?

 

Savoir couper ses pertes

Un Stop Loss est un moyen de couper ses pertes avant qu’elles ne se creusent.

Se couper une main avant d’avoir à se couper un bras.

À travers ce dicton les vieux de la bourse expriment le fait qu’il vaut mieux perdre un petit peu que perdre beaucoup.

En effet, en trading, tout est une affaire de gains et de pertes. On ne peut pas toujours gagner, alors, quand on perd, il faut perdre peu. Et quand on gagne il faut gagner plus.

On peut donc perdre 9 fois 1 et gagner 1 fois 20. Ainsi, en gagnant 1 fois sur 10 on reste en bénéfice. Avoir l’occasion de se tromper neuf fois sur dix, c’est précieux.

 

Avoir le droit de se tromper 9 fois sur 10 est un plus !

 

Pourtant, ce n’est pas toujours la meilleure façon.

 

Moyenne à la baisse – la sorcière

À l’inverse, tout le monde vous dira que réaliser une moyenne à la baisse est dangereux.

 

sorcière moyenne à la baisse
La méchante sorcière

 

Faire une moyenne à la baisse c’est racheter moins cher un titre pour abaisser le prix de revient. Par exemple, si on est en position longue sur 10 titres avec un prix de revient de 200 euros et que le prix a baissé à 150, on peut vouloir racheter 10 titres à 150. Le nouveau prix de revient serait de (10 x 200 + 10 x 150) / (10 + 10) = 175 au lieu de 200.

Avec ce nouveau prix il suffit que le titre remonte de 17% pour que l’on revienne dans le vert, alors qu’à 200 il fallait une hausse de 34%.

Le problème c’est que l’on est maintenant exposé sur un nombre de titres double et que l’on est toujours, pour l’instant dans le négatif, avec une perte potentielle de (175 – 150) x 20.

 

La moyenne à la baisse est donc, à juste titre, risquée.

Mais… il y a un mais.

 

Dans certains cas…

Il y a d’abord une constatation simple à faire. Les swing traders captent de petites hausses. Parfois des backtests de système de trading affichent un gain de 50% alors que le buy and hold sur une action apporte sans effort 300%.

Le développement de systèmes de trading automatiques impose d’utiliser des stop loss. De même, le capital utilisé est fixe.

Pourtant, conserver l’action en portefeuille sans y toucher est parfois plus rémunérateur.

J’ai déjà testé plusieurs systèmes de trading, dont certains payants, sur des actions comme Air Liquide. Sans effet de levier ils gagnent moins que le fait de conserver l’action en portefeuille. Et c’est sans compter les frais multipliés par de nombreux allers-retours !

Alors, pourquoi on déteste tant la moyenne à la baisse ?

Je pense que la raison principale est qu’il manque des informations comme le titre ou la gestion du capital. La difficulté avec la moyenne à la baisse c’est que la taille des positions est variable. On laisse également filer les pertes potentielles.

Mais tant que l’on n’a pas vendu on n’a pas perdu !

 

Tout est une question de…

choix du support et de gestion de son capital (et d’effet de levier). En effet, avec un effet de levier important il est risqué de laisser filer les pertes. D’où les stop loss.

Mais si l’effet de levier est faible et que l’on trade sur des actions de croissance (qui ont des fondamentaux tels que les cours progressent sur la durée) ce n’est pas un problème. C’est d’ailleurs une des stratégies bien connues pour s’enrichir sur la durée (que j’explique dans Retraite Dorée).

Sur le Forex, certaines paires sont relativement stables sur la durée, comme par exemple GBP/USD.

 

Ce qui important avec la moyenne à la baisse c’est de s’assurer que le titre ne va pas subir une dégringolade durable.

 

La moyenne à la baisse est gagnante du moment que le support de trading remonte un jour au-dessus du prix moyen d’achat.

 

La moyenne à la baisse permet de trader sans se préoccuper trop du marché.

 

Des exemples de moyenne à la baisse gagnants

J’ai décidé d’écrire cet article parce que je constate que de plus en plus que les systèmes de trading automatique (les robots de trading) qui gagnent utilisent la moyenne à la baisse.

Il y a tout d’abord mon robot de trading qui en est à ses 3400 pips gagnés. Il y a aussi le système sur GBP/USD de SignalTrader. Ce système, bien que dangereux, est gagnant.

Et du côté de Zulutrade, beaucoup de traders accumulent les gains en utilisant des moyennes à la baisse.

 

[Mise à jour de 2015] Sur le Forex, tous les robots suivant ce principe sont ruinés. La crise de l’été 2014 et la surévaluation du CHD les ont terrassés. La moyenne à la baisse, ou plutôt, le renforcement régulier doit être utilisé uniquement sur les actions de croissance.

Alors, que penser ?

 

Le roi stop loss est-il un ennemi d’État, un dictateur, et la moyenne à la baisse le chevalier blanc ?

 

Je me pose de plus en plus de questions…

 

 

La sorcière : Victor Habbick FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 20 )

  1. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Salut Michel, Bel exercice auquel tu te prêtes là ;-) Comme tu le dis en introduction, tout est question de point de vue et surtout d'approche utilisée pour pratiquer une moyenne à la baisse ou non. Dans une approche value par exemple, effectuer une moyenne à la baisse montre de nombreux avantages. Le scénario d'investissement de départ n'est pas invalidé par la baisse du cours mais par des éléments fondamentaux qui pourraient changer en cours de route. Sur ce principe, avoir un cours qui baisse est même une bonne chose et permet de se renforcer. Ce qui me gène dans cette approche c'est tous les éléments qu'on a oubliés, mal évalués, etc. Le cours a peut-être des raisons fondamentales valables de baisser qu'on a tout simplement ignorées. Et là, la moyenne à la baisse fera mal à un moment... Dans une approche plus technique ou de suivi de tendance, un cours qui va dans le sens inverse de celui anticipé, est généralement un signal clair que l'on s'est trompé. Alors renforcer une position quand on s'est trompé, c'est une hérésie! Sinon, quand savoir quand on a tort et qu'il faut sortir? Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : Comment choisir le meilleur courtier en bourseMy Profile
    • ReplyMichel
      Oui, mais il en faut pas oublier que le marché influence aussi le cours des bonnes valeurs. L'enthousiasme ambiant. Warren Buffett l'appelait Monsieur Marché. La preuve : quand les actions ont été massivement massacrées pendant la crise des subprimes, toutes ont chuté. Certaines ne s'en sont pas remise, d'autres ont bien dépassé leur plus haut. Ensuite il y a ce que l'on appelle les retracements. Et enfin, le biais haussier général des actions. Elles sont une partie de capital d'une entreprise supposée générer des flux. Les prix sont l'actualisation de ces flux futurs. Ils varient donc, mais sur le long terme, une entreprise gagne de l'argent. Bien sûr, il ne faut pas acheter un canard boïteux. Analyser le graphique des cours historiques sur 20 ans d'une action permet de voir si celle-ci résiste bien aux crises.
      • ReplyGuilhem
        Je suis d'accord avec Ben quand il dit que dans une approche technique (et à court terme donc, bien souvent) c'est une hérésie de vouloir moyenner à la baisse. Il y a de plus beaucoup trop d'importance à dégager constamment des liquidités afin de rattraper les opportunités. Au final, un luxe réservé aux investisseurs long terme ? Guilhem Article récent : Retour sur une semaine de mauvais choixMy Profile
        • ReplyMichel
          Bonjour ! Il n'y a pas nécessité de dégager constamment des liquidités car si vous respectez une exposition au risque sérieuse, vous n'engagez pas une importante part de votre capital, ne pensez-vous pas ?
          • Ben de Bourse Ensemble
            Salut Michel, Il faut donc quand même des liquidités supplémentaires pour moyenner à la baisse, même avec un bon money management et des positions qui n'exposent pas individuellement un risque important sur la totalité du portefeuille. Mais quitte à avoir des liquidités disponibles, je préfère les allouer à une nouvelle position qui remplit les critères de ma stratégie, plutôt que d'en renforcer une qui part à l'opposer de l'hypothèse de départ... Pas toi? :-) Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : Efficacité en trading et investissement: comment éviter de perdre son temps?My Profile
          • Guilhem
            Bonsoir à tous les deux, C'est ce que je voulais exprimer, merci Ben ! :p Je trouve que c'est important d'avoir souvent des liquidités pour prendre de nouvelles positions qui sont dans notre "trading plan" que de continuer à alimenter une position "douteuse". Guilhem Article récent : Retour sur une semaine de mauvais choixMy Profile
          • Michel
            Je ne dis pas que c'est mieux qu'une bonne stratégie avec des stop loss. Cela demande plus de liquidités, mais cela dépend aussi de la stratégie et du titre. Sur les actions pour de l'investissement à long terme cela n'est pas très gênant sur des valeurs de croissance. Là où cela prend tout son sens c'est sur le Forex. Avec des positions qui durent 3 jours maxi ce n'est pas non plus pénalisant. C'est sûr, il vaut mieux une stratégie avec stop loss, mais le genre de stratégie moyenne à la baisse que j'utilise sur le Forex permet de ne pas avoir à rester devant l'écran (pas besoin d'un robot non plus, même si cela peut aider). Enfin, le moyennage à la baisse dont je parle peut se faire sur une UT de 5M et dans des conditions spéciales (signaux de certains indicateurs).
          • Michel
            En fait, c'est une stratégie. Les moyennages ne sont pas faits au hasard mais dans des conditions précises qui font que l'ensemble des positions est gagnant.
  2. ReplyTom
    Interessant. Le seul problème quant on moyenne à la baisse est l augmentation de l exposition de son capital . Plus on moyenne , plus notre point d appel de marge se rapproche rapidement , sans s en rendre compte . Moi je trace toujours une ligne rouge pour me signaler que doit toujours rester loin de ce niveau ... À partir de la , de nombreuses stratégies qui moyenne de façons raisonnable fonctionne .
    • ReplyMichel
      Il est vrai que l'exposition de son capital augmente, mais un investisseur sérieux ne met pas toutes ses billes d'un coup sur un titre. Il entre progressivement. Et puis il y a des dizaines de manières de trader ou investir. Sur le long terme et sur les actions de croissance ce n'est absolument pas une mauvaise idée. Le terme moyenne à la baisse est peut-être mal nommé. Une baisse c'est quoi ? C'est toujours une baisse dans une unité de temps particulière. Une bonne connaissance des mouvements de marché est certainement nécessaire. Quand je dis qu'il faut racheter plus bas, ce n'est pas n'importe quand.
  3. ReplySovanna Sek from GenY Finances
    Bonsoir, Moyenner à la baisse est une arme à double tranchante. Pour les big caps résilients à la conjoncture économique, cela constitue en règle général une opportunité. Par contre, sur des valeurs dites "cycliques", je considère que c'est très dangereux. Au niveau de l'analyse technique, l'investisseur Buy and Hold peut se référer les retracements de Fibonacci au seuil psychologique des 61,8 % en cas de baisse du cours de la valeur. Ceci dit, ils sont très pertinents lors des krachs. Cdt. Sovanna Sek de GenY Finances. Sovanna Sek from GenY Finances Article récent : Total : Le réveil de la belle endormieMy Profile
    • ReplyMichel
      Comme j'écrivais dans une réponse précédente, une baisse intervient toujours dans une unité de temps. D'autre part, si l'on investit sur le long terme, sur des valeurs de croissance (comme vous le dites c'est une opportunité) ou sur des valeurs de rendement, cela peut être profitable. Mais c'est sûr, ce n'est pas à capital constant. Mais sur le très court terme (time frame de quelques minutes à une heure) c'est encore plus pertinent car les cours respirent et oscillent, retracent. Les robots de trading qui marchent le mieux (dans ceux dont j'ai croisé le chemin) l'utilisent. Un futur article donnera plus de détails là dessus. Mon robot de trading automatique sur le Forex utilise la moyenne à la baisse et Fibonacci et ses gains son constants. On peut même utiliser cette stratégie en tradant 5 minutes par jour et en dormant sur ses deux oreilles. J'expliquerai ça bientôt.
  4. ReplyMathieu de Analyse technique pour les nuls
    Avec l'Analyse technique, je ne fais pas de moyenne à la baisse puisque ma stratégie de vente repose entre autre sur du momentum. À l'inverse, j'utilise un genre de stop loss quand la tendance change. Comme quoi plusieurs approches semblent exister :-) Mathieu de Analyse technique pour les nuls Article récent : La force relative et le momentumMy Profile
  5. ReplyMartin
    Pour moi personnellement, à fondamentaux inchangés, une baisse du cours d'un titre à deux effet très positif pour un investisseur boursier (long terme). Elle augmente le potentiel de rendement d'un titre et diminue son risque intrinsèque. Donc loin de moi l'idée de vendre un titre parce qu'il a perdu 10 ou 15% de sa valeur en bourse. Si les fondamentaux sont intacts, je vais plutôt renforcer ma position sur le titre. Martin www.investir-a-la-bourse.com Martin Article récent : L’analyse d’entreprise de «Stella-Jones inc.»My Profile
    • ReplyMichel
      Oui, tout à fait, mais il faut quand même que cela remonte un jour...
  6. ReplyUxxar
    Bonjour, Ton article est d'une justesse qu'il faut apprécier. Il y a donc du bon et du mauvais dans les deux approches, je suis d'accord ! Il faut parler déjà selon moi de deux - trois choses: 1- Son état psychologique car perdre en moyennant 10% voir plus de son K n'est pas donné à tout le monde surtout si c'est un K de vie ou de retraite. Il faut être conscient du risque et l'accepter. 2- Perdre ce % de K en quelques semaines lors des phases correctrices (fear and greed) est tout autant dérangeant psychologiquement en se posant la question surtout de " Est-ce une crise systémique qui débute ? un vrai Krak ?" 3- Enfin, le plus délicat selon moi sans retour d'expérience assez longue va être la gestion de la taille de position. Combien vais-je pouvoir risquer par trades ? combien de trades vais-je pouvoir accumuler à la perte ? En effet sans stop loss je ne peux pas résoudre l'équation me fournissant la taille de la position ! Sur indices, comment faire ? Voilà, si réponses il y a, c'est super.
    • ReplyMichel
      Bonjour, là encore la solution réside dans la qualité des supports d'investissement et dans les stop loss suiveurs si l'on veut éviter d'être en négatif par moments. Quant à savoir si la crise est durable ou pas, ça ce sont les indicateurs qui vont le dire.
  7. Replymathieu
    La moyenne à la baisse et souvent mal vu mais c'est parce qu'elle est mal utilisée, en générale elle ne rentre pas dans un plan de money management bien élaboré. J'ai connu quelqu'un qui faisait que de la moyenne à la baisse sur les actions avec une analyse fondamental. Niveaux performance il doit être à bien plus que 10% par ans. Mathieu http://je-serai-trader-pro.fr/ mathieu Article récent : Option Binaire, le casino de la financeMy Profile
    • ReplyMichel
      Oui, il y a une stratégie qui consiste à faire de la moyenne à la baisse. Mais pour que cela marche il faut que l'action ne baisse pas tout le temps ! L'analyse fondamentale permet d'éviter cela.
  8. Replymathieu
    La moyenne à la baisse et souvent mal vu mais c'est parce qu'elle est mal utilisée, en générale elle ne rentre pas dans un plan de money management bien élaboré. J'ai connu quelqu'un qui faisait que de la moyenne à la baisse sur les actions avec une analyse fondamental. Niveau performance il doit être à bien plus que 10% par ans. Mathieu http://je-serai-trader-pro.fr/

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge