Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Stan Weinstein explique comment gagner en bourse grâce au momentum

Stan Weinstein est l’auteur d’une des bibles du trader. Dans cet article je reviens sur cet ouvrage déjà ancien mais important pour tout investisseur en bourse.

Vous apprendrez :

  • dans quelles phases investir,
  • quand ne surtout pas acheter,
  • quel indicateur utiliser pour investir au bon moment.

 

Stan Weinstein : un classique de l’investissement

Le livre de Stan Weinstein Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse est un grand classique.

Si vous ne l’avez pas lu, vous devez car il vous apprendra à regarder ce qu’il faut dans un graphique historique de façon à ne pas se tromper.

 

Un simple coup d’œil…

Sur un graphique vaut bien des dizaines de prévisions financières.

Weinstein introduit 4 phases. Il n’est pas pertinent d’investir dans certaines de ces phases.

Il va au contraire parler du moment idéal pour acheter en analysant le jeu de l’investisseur et le jeu du trader.

En lisant ce livre vous connaîtrez aussi les structures d’achat et de vente à connaître et son approche exclusive de l’arbre à la forêt (que je partage).

 

Découvrir les gagnants exceptionnels

Un chapitre spécial traite de la chasse aux actions exceptionnelles, entendez celles qui réalisent des hausses exceptionnelles.

Il donne les détails qui font qu’un trade réussit.

 

La stratégie de Weinstein

En gros, sa stratégie est d’utiliser la moyenne mobile pondérée à 30 semaines.

Vous devez acheter quand les cours clôturent au-dessus de cette MM et qu’elle est croissante (sur des graphiques weekly). Cela correspond à la phase 1.

 

Mais voyons tout de suite le résumé du livre.

 

weinstein secrets pour gagner en bourse

Résumé de Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse

Chapitre 1

Il n’y a rien de plus faux que la croyance qui dit qu’il faut acheter bas et vendre haut en bourse, ou qu’il faut suivre les informations financières.

Weinstein dit que les pros suivent l’action des prix, pas les infos ou les conseils des autres.

Il nous invite à suivre 2 règles :

  • être logique
  • ne pas se baser sur les nouvelles fondamentales et préférer une approche technique

et une philosophie simple :

  1. étudier le graphe d’une action avant de l’acheter ou de la vendre
  2. ne pas acheter un titre quand une bonne nouvelle est publiée
  3. ne pas acheter une action parce qu’elle semble peu onéreuse après une belle claque
  4. ne pas acheter dans une tendance baissière
  5. ne pas garder une valeur qui est dans une tendance négative
  6. ne répétez pas les mêmes erreurs.

Le vocabulaire de l’analyse graphique

Mais avant d’aller plus loin, Weinstein veut que le lecteur et lui parlent un même langage. Il définit donc le vocabulaire de l’analyse chartiste :

  • résistance, support, zone d’appui ou de support
  • zone de transaction ou trading range
  • moyenne mobile (nous utiliseront une moyenne mobile pondérée à 30 semaines sur un graphe hebdomadaire)
  • cassure à la hausse (breakout)
  • cassure à la baisse (breakdown)
  • retour (pullback)
  • courbe de tendance (trendline)
  • tendance baissière (down trend)
  • tendance haussière (uptrend)
  • force relative
  • vente à découvert

 

Le tout est résumé dans ce schéma :

bourse vocabulaire analyse chartisteSource : Weinstein

Les graphiques Mansfield

Nous avons ensuite une présentation des graphiques utilisés par Weinstein. Ce sont des graphes Mansfield. Ne les cherchez pas, c’est vieux ! Un bon ProRealTime ce sera bien mieux.

Il vous faudra un graphique hebdomadaire et une moyenne mobile pondérée à 30 semaines. Si vous n’avez pas de MM pondérée, choisissez une MM exponentielle (MME ou EMA en anglais).

C’est ce qu’utilisera un investisseur. Un trader utilisera plutôt une MM10.

Parmi les points à vérifier, Weinstein note les plus hauts et plus bas sur le long terme.

 

Chapitre 2 : l’investisseur visuel

Weinstein prétend qu’un coup d’œil à un graphique vaut mieux que tout le reste. Et je suis à fond d’accord avec cela.

D’un seul coup on peut identifier 4 phases sur un graphique :

  • la phase 1 de fondation
  • la phase 2 d’avancée
  • la phase 3 zone plafond
  • la phase 4 de chute

4 phases de weinsteinSource : Weinstein

 

Ces phases sont récurrentes en bourse, que ce soit sur le long terme ou sur le (très) court terme. Ce point est très important.

Cependant, vous allez être tenté de le prendre comme une évidence.

Ne sautez pas par dessus cette information. C’est peut-être ce qu’il y a de plus important.

 

La phase de fondation

La formation des prix en bourse est la résultante du jeu des intervenants : les acheteurs et les vendeurs. La fondation est une phase pendant laquelle le titre ne chute plus.

En fait, pendant cette période – qui peut durer des mois voire des années – les vendeurs sont devenus rares. Les acheteurs, eux, reviennent peu à peu.

Au bout d’un certain temps, les acheteurs reviennent sur le titre et accumulent. On voit alors les volumes de transaction enfler.

Du côté des indicateurs techniques, la MM30 est plate voire encore légèrement baissière. Les cours, eux, sont sous cette MM, ou oscillent autour.

 

La phase 2 d’avancée

En fin de phase de fondation, les cours cassent au-dessus de ce long trading range et de la MM30 sur de (très) forts volumes.

Attention : je ne suis pas fan des volumes, cependant, sur un graphique hebdo on voit bien en phase d’accumulation les volumes s’étoffer.

La fin de phase est aussi signalée par un MM30 qui remonte.

On entre alors dans la phase d’avancée.

Cette phase est caractérisée par une MM30 haussière, des cours au-dessus de cette moyenne mobile.

Les acheteurs accourent pour acquérir le titre. La presse sort de bonnes news pour la compagnie, les résultats sont excellents et de plus en plus élevés.

Nous sommes dans la situation d’un titre qui a un fort momentum.

 

Commentaire : on ne peut pas, cependant, avec cette méthode Weinstein, facilement quantifier la force du mouvement. Même si, nous allons le voir bientôt, on peut faire la différence, seul un indicateur comme le Filtre TA, ou un screener comme le Screener TA de ma formation Swing Trading peuvent très facilement quantifier cette force du momentum.

 

En fin de phase 2 la pente de la MM diminue. À ce moment il devient dangereux d’acheter.

 

La phase 3 : le plafond

Autant dans la phase 2 tout menait à la hausse, les cours montaient sagement, autant en phase 3 on assiste à de grandes variations à la hausse comme à la baisse avec de forts volumes.

Weinstein évoque le terme de barattage (= churning en anglais).

Ces mouvements sont dus aux acheteurs qui sont bernés par les informations fondamentales et l’engouement que suscite la société.

Les vendeurs – pour la plupart des gens qui ont acheté bas pendant la phase 1 – réalisent des prises de bénéfices.

Vous vous rappelez, on a les traders qui jouent à court terme et les investisseurs qui jouent sur le long terme.

Les premiers devront sortir tôt. Les seconds pourront attendre un peu plus longtemps tout en allégeant une partie de leur position.

La leçon que Weinstein nous apprend est qu’il ne faut pas acheter dans cette phase, quelles que soient les données (fondamentales, économiques) dont vous disposez.

 

La phase 4 : la chute

La phase précédente a vu se former un trading range. Quand le support inférieur de ce range est cassé, on entre dans la phase de chute.

D’après Weinstein, on n’a pas besoin avoir une augmentation du volume.

Après la phase 2 il n’y a plus de soutien aux cours. Or l’investisseur est convaincu que la hausse va persister. Tout est là pour le convaincre, mais la réalité est inverse.

L’orientation de la MM à la baisse et le breakdown sont là pour confirmer que la tendance devient baissière.

Il faut vendre.

Et, en tout cas, il ne faut pas acheter en phase 4.

 

Chapitre 3 : le moment idéal pour acheter

Pour l’investisseur

Un investisseur achètera quand les cours quittent la phase 1 et entrent en phase 2. Si vous avez raté le coche, vous pouvez acheter sur le pull-back éventuel qui peut avoir lieu après le breakout du range de la phase 1.

 

Pour le trader

Un trader pourra entrer lorsque les cours sont déjà en tendance haussière de la phase 2 et qu’ils se rapprochent de la moyenne mobile pour rebondir.

 

Comment passer les ordres ?

Weinstein souligne l’utilité des ordres d’achat stop et à plage de déclenchement qui permettent de programmer l’achat lors d’un breakout, mais pas à un niveau trop élevé.

 

Les structures d’achat et de vente à connaître

Après une discussion sur les différentes études statistiques relatives aux périodes de l’année, aux élections et à la bourse – de fausses idées reçues, Weinstein nous donne des indications sur ce qu’il faut faire et ne pas faire.

À ne pas faire

Acheter en breakout de phase 1 quand les cours sont encore en dessous de la MM, moyenne qui est toujours baissière.

 

La stratégie de la forêt à l’arbre

Cette stratégie de Weinstein – qui nous explique comment trouver ce qu’il faut acheter  – tient en 3 points :

  • trouver un marché haussier (en fait, il dit que si le marché est baissier il faut passer son chemin – je ne suis pas tout à fait d’accord)
  • dans ce marché quels sont les secteurs bullishs (télécoms, informatique, industrie, services, …) ?
  • dans ces secteurs haussiers, quelles sont les actions les plus orientées à la hausse ?

 

Chapitre 4 : affinons le processus d’achat

Le trading c’est comme le vélo

Cette expression n’est pas de Weinstein mais de moi. Quand on veut profiter de belles tendances, le mieux c’est de ne plus avoir de résistance.

Il faut chercher les échappées belles, comme dans une course de vélos.

Si les cours sont psychologiquement bloqués par des résistances passées (des niveaux de prix antérieurs qui ont psychologiquement marqués les traders) ils ne peuvent pas librement monter.

La meilleure courbe est celle qui progresse dans de nouveaux territoires, en terra incognita. Vous pouvez par exemple suivre la recette du suivi de tendance…

 

action sans résistance

On cherchera donc des sorties de phase 1 avec des résistances éloignées et anciennes.

 

Le volume

Ensuite, on aura du mal à faire confiance à un breakout qui se fait sans volume. Encore une fois, en hebdo les volumes sont plus fiables que sur du court terme (ça c’est ma vision).

 

La force relative

La force relative est un indicateur technique un peu particulier qui compare le cours de l’action au cours de l’ensemble du marché, en général un indice.

Il permet de comparer la force du titre par rapport à celle de l’indice.

On s’intéressera à une action en phase 1 si sa force relative augmente. C’est un bon moyen de détecter les actions gagnantes.

 

Le guide de référence de l’achat

Voici les points importants à retenir pour bien acheter des actions :

  • prendre connaissance de la tendance du marché dans son ensemble
  • trouver les secteurs qui sont les plus haussiers
  • dans chacun de ces secteurs trouver les actions qui sont toujours en phase 1 et qui sont les mieux orientées ; noter le prix à dépasser pour faire un break-out
  • éliminer de cette liste les titres qui ont des résistances trop proches
  • utiliser les force relative pour réduire encore plus la liste
  • placer des ordres stop pour un montant de 50% du montant total au niveau du break-out
  • si le break a lieu et si les volumes ont importants, acheter la seconde moitié de la position sur un pull-back
  • revendre tout de suite si les volumes ne sont pas importants ou s’il n’y a pas d’avancée.

 

Les patterns

Des patterns chartistes comme les têtes-épaules inversées et les double bottoms peuvent aussi permettre de détecter les bons départs de tendance.

 

Chapitre 5 : comment trouver les titres exceptionnels

Les OPA

Par périodes, en bourse, il y a un certain nombre d’OPAs. Les gains sont assurés, mais seulement si vous restez logique et que vous respectez ce que nous avons vu jusque-là :

  • ne pas acheter en fin de phase 2, en phase 3 ou 4
  • ne pas acheter trop haut.

Donc, s’il y a des rumeurs d’OPA sur des titres, avant tout, regardez les graphiques.

 

La structure de triple confirmation

Weinstein nous donne aussi une méthode en trois points qui garantit (d’après lui) de trouver d’excellentes opportunités.

Voici ces trois points :

  • de forts volumes avant et pendant le breakout (en fin de phase 1)
  • une force relative qui affleure le zéro et qui passe clairement au-dessus au break
  • des prix qui grimpent rapidement sur le breakout.

 

Remarque : il me semble plus simple de suivre le Filtre TA ; il y a une seule courbe. Les patterns dont parle Weinstein sont aussi décrits dans ma formation Trading de News.

Cela ressemble aussi à la méthode Dan Zanger.

 

Chapitre 6 : quand vendre les actions ?

La vente est le moment le plus important du trading et de l’investissement. Mais vendre trop tôt n’est pas bon pour votre portefeuille. Weinstein consacre tout un chapitre sur cette opération importante.

Ce qu’il ne faut pas faire en vendant

Voici une liste de choses à ne pas faire :

  • Refuser de vendre parce que cela va entraîner trop d’impôts
  • Vendre parce que le titre ne verse pas assez de dividendes
  • Conserver une valeur parce que son PER est faible
  • Vendre une action parce que son PER est trop élevé (mais que le graphique donne de bons signaux)
  • Faire des moyennes à la baisse
  • Rechigner à vendre parce que le marché est haussier : si une action est mal barrée, vendez la
  • Attendre la prochaine reprise pour vendre : si le graphique dit de vendre il faut vendre
  • Conserver une valeur parce qu’elle est de qualité (combien de fois je me suis fait avoir à ce petit jeu-là !)

 

Nous allons voir maintenant comment bien vendre.

 

Vendre : la bonne méthode pour l’investisseur

Un investisseur ne sera jamais sans un ordre stop. Weinstein explique comment placer en pratique les ordre stop loss pour se protéger.

Pour le trader…

Le trader utilisera les stops de protection, mais de façon plus agressive.

Générer plus de profits

Si vous voulez gagner plus il faudra utiliser les lignes de tendance (les supports). En phase 2 les actions rebondissent sur une ligne de tendance (il faut 3 contacts pour valider une ligne).

Pour suivre plus longtemps la valeur il suffira de rester tant que la ligne n’est pas brisée. On pourra même renforcer la position sur les rebonds.

Encore quelques considérations

Weinstein vous apprendra aussi à mesurer vos gains potentiels grâce à la règle de la balançoire.

Ensuite il insiste sur le fait qu’en bourse il faut apprendre à perdre. On ne peut pas gagner tout le temps.

Enfin, il faut absolument se protéger avec des stops de façon à ne pas trop redonner de ses gains : ne dites plus jamais « pas vendu pas perdu ».

 

Chapitre 7 : le chemin le moins emprunter pour gagner en bourse

D’après Weinstein, peu de traders utilisent la vente à découvert pour gagner en bourse.

Tout d’abord l’auteur de « Secrets pour gagner en bourse à la hausse et à la baisse » rappelle les fausses raisons que l’on trouve toujours pour avoir peur de vendre à découvert.

Parmi ces raisons il cite le fameux « on peut tout perdre ». Il répond à cela que des actions qui montent toujours plus haut c’est très rare.

Je ne suis pas d’accord. Si l’on vend à découvert avec un effet de levier, les OPAs sur les valeurs ce n’est pas rare. La vente à découvert mal faite peut être très dangereuse.

 

Mais parlons maintenant des choses à ne pas faire en VAD :

  • vendre à découvert parce que le titre semble surévalué, notamment avec un PER très élevé
  • VAD parce que le titre est monté trop haut
  • quand le titre paraît tellement évident à vendre
  • quand les cours sont au-dessus de la moyenne mobile et que celle-ci est croissante
  • quand le titre a un marché trop étroit
  • si le titre fait partie d’un secteur haussier
  • ne pas utiliser de stop de protection.

Comment bien vendre à découvert ?

La vente à découvert bien faite est symétrique à l’achat, SAUF sur un point :

  • le marché doit être peu orienté, pas franchement bullish, même s’il n’est pas obligatoire qu’il soit baissier
  • le secteur ne doit pas se trouver parmi les plus dynamiques
  • la situation particulière de l’action : fin de phase 3, début de phase 4 ou phase 4 pour les traders (court terme)
  • une force relative faiblarde : pas positive et haussière
  • des volumes… par forcément en hausse – c’est là la différence
  • peu de supports pour soutenir les cours.

On pourra aussi utiliser les têtes-épaules, les double tops et les lignes de tendances baissières.

 

Comment réduire le risque encore plus ?

Si vous voulez prendre moins de risques en tradant à la baisse, alors Stan vous conseille d’utiliser les options vanilles (pas les options binaires).

Ma formation Gambit de trading à la baisse vous aidera à trouver les actions ou autres valeurs idéales pour la vente à découvert.

 

Chapitre 8 : comment détecter les marchés haussiers ?

Ce chapitre est à mon goût pas très intéressant. Il a pour objectif de montrer comment trouver les marchés les plus bullishs.

Weinstein cite l’analyse par phases (les fameuses phases 1, 2,3 et 4) sur le graphique d’un indice.

Il cite aussi la ligne Advance / Decline qui calcule le rapport entre le nombre de titres qui montent par rapport au nombre de titres qui baissent.

Personnellement il utilise la moyenne mobile à 200 jours de l’A/D.

Vous pourrez trouver cet indicateur sur certaines plateformes ou sur certains sites.

 

Mon avis est que cela ne sert pas à grand chose. Un outil simple comme le Screener TA appliqué à un marché (Nasdaq, Nyse, France) permet de trouver rapidement les actions ayant le plus de momentum.

 

Chapitre 9 : Fonds et options

Ce chapitre parle de fonds d’investissements – je n’en dirai pas plus – et d’options.

Weinstein nous donne quelques conseils sur les options :

  • n’acheter des calls que sur des titres en phase 2 ou quasiment en train de passer en phase 2
  • il faut être très sélectif avec les options : les meilleurs titres, ayant pignon sur rue et avec le plus gros potentiel
  • l’échéance de l’option doit être assez éloignée
  • l’option dit être à la monnaie ou dans la monnaie (voir ma formation Fiches du trader Débutant pour comprendre tout cela)
  • utiliser des stops de protection serrés.

 

Chapitre 10 : résumé de la méthode

Voici en conclusion de ce résumé la méthode en quelques lignes :

  • utiliser le chapitre 8 et les indicateurs de marché pour trouver le bon marché
  • sélectionner un secteur qui a le vent en poupe
  • retenir les titres qui ont le plus de chance de décoller :
    • pour investir il faudra choisir l’entrée en phase 2
    • pour trader il faudra jouer la continuation de la phase 2
    • n’ayez pas des stop loss trop lointains (hausse trop rapide avant l’achat) et assurez-vous d’en avoir
    • pas de vente en phases 1 ou 2
    • pas d’achat en phase 3 ou 4
    • ne pas chercher à deviner quand un creux va se former
    • pas besoin de toujours être dans le marché
    • acheter la force de la phase 2 et vendez la faiblesse de la phase 4
    • toujours entendre le signal des phases et du graphique

 

Mon avis sur ce livre

Cet ouvrage est un grand classique qu’il faut absolument lire. L’idée générale du livre est exactement ce qu’il faut comprendre en bourse.

Les plus :

  • une méthode éprouvée
  • de nombreux exemples
  • de petits QCM corrigés pour tester ses connaissances

 

Les moins :

  • graphiques vieux et introuvables
  • une méthode essentiellement moyen et long terme
  • aucun moyen de trouver automatiquement les bonnes valeurs

 

Où trouver cette méthode ?

Vous trouverez le livre de Weinstein pour pas cher sur Amazon :

 

Vous pouvez aussi utiliser les outils efficaces de mes formations pour appliquer ces principes.

 

Comments ( 3 )

  1. ReplyAlex de la bourse à LT
    Salut Michel, Tu ne sera pas surpris ma question ;-) Pourquoi mets tu cette affirmation dans les points négatifs : "une méthode essentiellement moyen et long terme" ? Alex PS : ma perf annualisée est de + 10,54% depuis mai 2012 avec un investissement moyen/long terme Alex de la bourse à LT Article récent : Évènement inter-blogs : « stratégie de trading avec les chandeliers japonais »My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Alex C'est un inconvénient parce qu'il faut attendre longtemps et pour ceux qui sont pressés. Mais ces principes peuvent être appliqués au court terme aussi, en fait.
  2. ReplySovanna Sek
    Salut Michel ! C'est un des livres qui m'a permis de comprendre réellement l'importance de l'analyse graphique malgré son ancienneté. Les cas exposés sont exclusivement réservés au marché américain mais ce n'est pas le plus important. Le seul bémol est que la stratégie de Weinstein exige de la discipline et patience. Actuellement en tant qu'apprenti trader, ce sont des points que je dois travailler. Par contre, elle convient aux investisseurs qui n'ont pas le temps de s'y consacrer pleinement. Cordialement. Sovanna Sek Article récent : Rachats d’actions : Une ingénierie financière qui profite à l’actionnaireMy Profile

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge