Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

La stratégie des dividendes ternie par une poule

bourse action stategie dividende
Ah… Trouver la poule aux œufs d’or !

On parle beaucoup de la stratégie des dividendes en ce moment.

Cette stratégie est-elle vraiment si rentable que cela ?

Est-elle sans risque ?

J’ai mené l’enquête pour vous dans le sombre milieu des formations boursières et des sites à miracles.

Elle est vieille comme le monde, cette stratégie, mais est-ce vraiment une stratégie ?

Les actionnaires du XVIIIe siècle, les premiers rentiers (voir l’histoire de la dette)  l’utilisaient déjà, que ce soit avec les obligations ou les actions.

D’ailleurs, Warren Buffett aime à parler d’action-obligation (voir mon article sur la stratégie de Warren Buffett).

Trouver la poule aux œufs d’or

Investir dans des actions qui rapportent de 5 à 10% par an c’est supposé être la même chose que tomber sur la poule aux œufs d’or.

Les sites se multiplient pour lister ces actions, françaises ou étrangères. Il suffit de taper Dividend Aristocrats dans Google pour tomber sur des tas de pages web ou blogs qui vont vous conduire vers la fortune avec de telles parts de sociétés.

C’est oublier comment se finit l’histoire de la poule aux œufs d’or.

strategie des dividendes
Approchez mes cocos !

Trouver une société solide qui verse de forts dividendes

Ils me font rigoler ceux qui disent qu’il faut s’assurer que la société qui verse de forts dividende sur laquelle on veut investir est financièrement solide.

Les sociétés solides ne versent pas de forts dividendes. Elles investissent ou rachètent leurs actions pour utiliser leurs liquidités tout en augmentant leur valeur.

Prenons le cas de France Télécom. Son cours ne cesse de baisser et elle continue de verser 8 à 10% de dividendes. Pourtant, son concurrent, Iliad a pris au moins 20% de valeur en un an et demi et se trouve sur une pente ascendante. Iliad ne verse que 0,35% de rendement.

Même si FTE reste une entreprise solide, tout le monde se doute que Iliad va encore progresser, alors que l’opérateur historique doit maintenir un réseau téléphonique énorme.

Heureusement, le cours de FTE est faible et ses fluctuations permettent aux tradeurs actifs de faire de belles plus-values.

En général les histoires de poules aux œufs d’or se terminent mal

Cela fait 12 ans que France Télécom n’a pas regagné les 100 euros qu’elle valait en 2000.

Savez-vous pourquoi elle verse 10% de dividendes depuis des années ?

C’est parce qu’avant elle versait 1% mais en valait 10 fois plus.

Cela signifie que l’investisseur de 2000 a enfin regagné sa mise en 2012, tout juste.

Quelle patience !

Rien à craindre, je pense du côté de FT, mais il y a des tas de sociétés qui versent de gros dividendes et qui sont risquées. Vous devez le savoir.

Maintenant, je vais vous rappeler la fin de l’histoire de la poule aux œufs d’or.

Son propriétaire, désirant avoir encore plus de ces ovoïdes dorés, tua la poule pour en trouver d’avantage.

Le résultat fut qu’il n’y eu plus d’œufs… et plus de poule.

Quel âge avez-vous ? Croyez-vous encore à ces contes ?

Est-ce que vous aussi vous croyez à la poule aux œufs d’or ?

La consommation de dividendes doit se faire dans le cadre d’un régime d’investissements équilibré.

Triste fin pour la poule
Triste fin pour la poule… et l’oeuf

Illustrations :

FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 24 )

  1. ReplyVincent de Blog Trading
    Pauvres gallinacés ! Pourquoi t'es tu acharné autant sur elles ? Et puis, tu aurais pu choisir les pigeons ... eux-aussi pondent des oeufs, non ? Blague à part ! Il est évident que, ce qu'une société ne versera pas aux actionnaires, elle pourra l'utiliser en R&D, pour son innovation et ainsi se préparer à son développement. Pour ma part, trop de dividendes, c'est automatiquement suspect ! Si tu connais une étude donnant la corrélation entre part versée en dividendes et accroissement de la valo boursière, je suis preneur ! Juste pour info, il y a actuellement une méthode d'investissement (dont je tairai le nom) en bourse (payante, bien entendu) qui se base en bonne partie sur la sélection de sociétés qui versent au dessus d'un certain seuil en dividendes. Un peu léger non, comme stratégie d'investissement ?
    • ReplyMichel
      Roule ma poule ! Tu la câlines assez... Bien sûr que c'est suspect trop de dividendes... Mais dis-moi, cette méthode d'investissement, elle ne serait pas le fait d'un monsieur dont le prénom commence par C ? Ceux qui veulent récolter des dividendes, tant mieux pour eux. Du Total ou du ABC Arbitrages, pourquoi pas, mais on ne devient pas riche avec ça.
      • ReplyVincent de Blog Trading
        Ah, ils sont plusieurs alors ? Non, c'est pas C. Je t'en dirais plus hors commentaires ....
        • ReplyMichel
          Cette année il y a eu un lancement pour une formation à 3000 euros dont le point central est la méthode des plus hauts à 52 semaines (1930 environ, ordre de grandeur)... Bien sûr, le formateur était "ami" avec WB... On voit de tout...
  2. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Excellente la photo! :-) Michel, il me semble que tu as résumé un livre sur Buffett récemment, et lui est complètement contre le fait de verser des dividendes. Qu'est-ce que vous en pensez tous? Par contre, Michel et Vincent, vous m'avez largué avec vos "C..." et vos "WB"! Je pense que vous avez tous les deux mon email perso. Vous pourriez m'envoyer un email pour m'éclairer un peu? Histoire que je ne me fasse pas avoir... ;-) Merci et a+, Ben
    • ReplyMichel
      La photo de la poule de dessin animé ? Elle est marrante, hein ? Ben et Vincent, je vous ai envoyé un email à propos des formations. Ben : WB (pour Warren Buffett) n'aime pas que les entreprises versent des dividendes car on paie des impôts dessus. Il préfère qu'elles rachètent leurs actions ou qu'elles rachètent d'autres entreprises compétitives. Je suis entièrement d'accord. La stratégie de dividende est pour le directeur financier un moyen d'attirer l'investisseur. Une entreprise cotée de qualité n'a pas besoin de ça.
  3. ReplyAlex de la bourse à long terme
    Bonjour Michel je préfère acheter une valeur qui monte de 30% comme Essilor par exemple et qui verse un dividende de 2% que me laisser charmer par le dividende de 10% de FTE On peut le voir aussi comme ça : Si FTE verse 10% de 10€ ou 15€ l'action, l'investissement se sera complètement autofinancer dans 10 ans mais ce n'est pas ma conception des choses en matière d'investissement boursier. Alexandre
    • ReplyMichel
      Je suis sur la même longueur d'onde, Alex. FTE remonte un peu avec l’ensemble du marché. Comme je dis souvent, il suffit de se baisser pour saisir une bonne valeur dans un creux ou entrer sur une étoile montante dans le train de la tendance et du momentum. Que penses-tu, cependant, de Total (6% rendement) et ABC Arbitrage (9%) côté rendement et solidité ?
  4. Replyjulien
    Bonjour Michel, une première sur ton blog et que cet article fait plaisir. J'avais moi même récemment parcouru certains blogs sur conseils d'amis également à la recherche de la poule aux oeufs d'or et qu'elle ne fut pas ma surprise de constater qu'une telle leçon de bon sens était facturée plus de 100 euros... tu m'as enlevé l'article du clavier :-) Maintenant une stratégie dividende est intéressante mais il faut comprendre la politique de dividendes de l'entreprise en question. est-elle fonction des résultats où identique chaque année peu importe les résultats. En suite si les dividendes sont importants il ne faut pas négliger la valorisation de l'entreprise. c'est comme si quelqu'un faisait de l'investissement locatif, touchez ses loyers (dividendes) et ne voyait pas que son bien (action) voit son prix divisé par deux voir plus. bref les dividendes c'est loin d'être sans risques mais comme tout je serez tenté de dire
    • ReplyMichel
      Disons, Julien, que si l'on a 500 keuros à placer cela peut valoir le coup (en diversifiant), mais pour construire un patrimoine c'est un peu léger.
  5. Replyjulien
    J'avais écris un article voilà un moment pour comprendre la politique de dividendes des entreprises si ça intéresse ;-) http://graphseobourse.fr/pourquoi-les-entreprises-versent-des-dividendes/
    • ReplyMichel
      Bonjour Julien Merci pour ce lien. J'ai laissé un commentaire sur ton article. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le fait que les dividendes sont un gage de qualité de la société...
  6. Replyludovic baratier
    Bonjour Je m'intéresse aux sociétés à fort dividende Que pensez vous d'acheter Total Gabon et Vivendi cette année ? Ludovic ludovic baratier Article récent : Bourse : le top 5 des actions à haut rendementMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Ludovic ! Tout dépend de ses propres objectifs. Si vous pensez que ces deux entreprises sont pérennes, ce qui semble être le cas, 2 cas se présentent : soit vous mettez plein pot sur ces deux actions et à ce moment-là il vous faut les acquérir à un bon prix, soit vous en achetez un peu régulièrement et vous vous moquez un peu du prix actuel. Ne devant pas mettre tous ses œufs dans le même panier, je pencherai pour la seconde solution. Si ces actions consolident un peu, achetez-en. Cela dit, vous pouvez constituer une petite ligne aux niveaux actuels si vous comptez en racheter souvent et sur le long terme. Ceci dans un optique dividendes. Dans une optique plus-value, attendez une correction.
  7. Replyyoshi
    Petit retour tardif sur ton article que je ne decouvre qu'aujourd'hui:je suis tout à fait en accord avec toi concernant les hauts dividendes,ou plus exactement les hauts ratios de distribution (ben oui, si demain procter&gamble verse du 7% de rendement je me rue dessus!) par contre il ne faut pas faire l'amalgame avec les "dividend aristocrats", dont les dividendes ne sont pas forcément élevés, mais croissent année après année, signe d'une entreprise saine, en croissance et parfaitement gérée! Idem concernant la soit-disant aversion de Warren Buffet pour les dividendes, son portefeuille est pourtant quasi-exclusivement investit dans des titres en versant...coca cola, walmart, mac donald,exxon,procter &gamble...les plus grands représentants des "S&P dividend aristocrats"! Le dividendes fait partie des moyens qu'une entreprise a pour récompenser ses actionnaires, et il peut etre un excellent moyen de contribuer à l'enrichissement de ce dernier!
    • ReplyMichel
      Oui, on ne peut pas dire que ces valeurs de croissance verse de forts taux de dividendes. Mais 1% d'une valeur qui croît cela fini par faire une belle somme ! As-tu un site intéressant sur les dividend aristocrats ? Je croyais que c'était uniquement les forts taux de dividendes...
  8. Replyyoshi
    Le "dividend growth investing" est une methode simple qui a montré toute son efficacité, ideale pour qui souhaite générer un revenu regulier et croissant. Le marché americain est le plus indiqué pour ce type d'investissement,pour le nombre de sociétés le permettant,les dividendes trimestriels et surtout pour le besoin de revenus des retraités americains, qui ne peuvent compter que sur leur épargne. Seul bemol pour l'investisseur salarié et resident fiscal français: *Les americains peuvent compter sur des enveloppes (IRA, 401K..) type PEA,leur permettant de capitaliser les dividendes en franchise d'impots,de plus les sociétés proposent souvent des plans de reinvestissement des dividendes (DRIP) aux frais extrêmement réduits, voire nuls. *L'investisseur francais devra lui payer l'impot sur le dividende versé, pas forcement aussi catastrophique que l'on pourrait le craindre, mais il est tout de même malheureux d'etre taxé sur de l'argent qui n'est pas consommé mais tout de suite reinvesti! *il subira les frais de change x2 (versement div $/€, reinvestissement €/$) *et bien sur les frais de courtage seront là pour l'achever! On en revient à ma preference pour berkshire pour ma poche $:les memes titres, mais detenus via une structure capitalisante! Sinon, le PEA permet deja de belles choses,avec les titres francais, anglais (mais attention aux frais de courtage sur Londres! ) et éventuellement les autres places boursieres européennes, en prenant garde au prélèvement fiscal à la source... Pour les resources, j'aime bien les articles de seeking alpha, et pour les listes des dividends aristocrats, voir le site des indices S&P... Bon! Toujours aussi longs, mes posts!.. Un petit bonus, qui peut te passioner si tu ne connais pas: dataroma.com , juste le detail des portefeuilles des plus célèbres gérants de la planete! Voila! Cette fois j'ai fini!
    • ReplyMichel
      Ah ! Super ! Merci pour l'info sur Dataroma. Effectivement, c'est très intéressant. Je vois que tu as étudié de très près ce sujet-là... Encore merci.
  9. ReplyFarid
    Je suis assez étonné de vos avis négatifs sur une stratégie de dividende. Je trouve que des aristocrat dividend pour du long terme c'est bien, y a des sociétés même Françaises qui ont très bien survécut aux crises, notamment en 2008 par exemple, dont le dividende est certes pas colossal mais vu qu'il augmente chaque année et que la société prend aussi de la valeur, je trouve ça plutôt positif.. Si on regarde Sanofi ou airliquide voire casino, certaines d'entre elles sont a 25% de leur plus haut tout en restant dans une dynamique correct.
    • ReplyMichel
      Sanofi et Air Liquide gagnent plus en valeur. Le problème avec les dividendes c'est qu'il faut beaucoup de capital pour gagner beaucoup. À 5% par an ce n'est pas un gros rendement, donc du capital mal utilisé. Mais pour une stratégie totalement passive, c'est déjà pas trop mal. C'est le côté passif que je critique, car on peut faire mieux. Cependant, ce n'est pas pour cela que je ne le fais pas :-) Il faut diversifier non seulement les produits, mais aussi les méthodes et les domaines (bourse, immobilier, business, ...).
      • ReplyFarid
        Oui je suis d'accord. Mais comme on est sur du long terme, et qu'on renforce durant chaque baisse ou crash, finalement le rendement il augmente aussi avec la prise de valeur de l'action et en plus y a le pouvoir des intérêts composés qui permet au fil du temps d'avoir une position de plus en plus grosse et effectivement en passif. Ta rentabilité peut etre de 4 % au début, mais 10 ans plus tard avec les dividendes, la valorisation qui augmente etc tu peux te retrouver avec des rentabilités qui sont plus importantes, encore plus quand le dividende augmente. Pour une rentabilité deja importante t'as un ancien aristocrat dividend sinon comme casino, on est actuellement sur du 6% voire plus, et a mon avis on est quand même sur des niveaux historiques assez bas . Je suis assez d'accord cependant sur ta conclusion, c'est bien d'avoir un portefeuille spéculatif ou on va chercher a avoir des rentabilités beaucoup plus importantes et pourquoi pas je trouve sécuriser des PV dans un portefeuille long terme pour générer ce fameux pouvoir des intérêts composés.
        • ReplyMichel
          Le problème avec les dividendes c'est qu'il faut que le capital soit préservé, donc que le prix de l'action augmente ou reste stable dans le temps, à long terme. Quand des actions comme Essilor (valeur de croissance) prennent 3000 %M ou plus sur 15 ans, cela vaut le coup, et les dividendes, sont plutôt anecdotiques dans ces cas-là. La stratégie des dividendes c'est de la rente. Plus le capital placé est grand plus le gain est grand. Le problème est : comment construire le capital. En finance la rémunération du capital est fonction du risque pris. La stratégie du dividende sur des dividend aristocrats est peu risquée, donc rapporte moins que des stratégies plus agressives. Cependant, on peut aussi jouer sur le long terme en alliant dividendes, achats à bon compte dans les creux de marché de valeurs de croissance ou "dividend aristocrats". Mais celui qui veut construire un capital en moins de 20 ans devra compter sur autre chose...
  10. ReplyFarid
    Oui je comprends ce que tu veux dire et suis plutôt d'accord. Ce que je trouve intéressant justement sur ta question de preservation du capital, c'est que la plupart de ces valeurs sont sur le long terme haussières. TU prends Sanofi par exemple qui perd 30% durant le dernier crash, au final elle a atteint des plus haut par la suite, donc sur le long terme tout comme les indices, ça reste globalement haussier. Et je trouve ça même limite plus intéressant qu'il y ait des périodes de forte baisse, pour en acheter comme tu dis a bon compte et faire baisser du coup son pru. Ainsi, en plus de toucher un dividende certes peut etre pas dans les objectifs de spéculateurs court terme, mais qui restent tout de même plus intéressant qu'un placement bancaire, durant ces périodes, et sur le long terme du coup puisque t'en achetes encore plus durant les fortes baisses et crises, d'avoir des pv et rentabilités plus qu'intéressantes lorsque la valeur reviendra sur ses plus haut. COmme tu dis il faut allier ça avec un portefeuille plus spéculatif et court terme. Voila pour conclure sur mon point de vue :-)
    • ReplyMichel
      Je suis d'accord. Pour résumer, il faut choisir des valeurs qui prennent de la valeur avec le temps et qui versent un bon dividende.C'est ce que je fais. Sanofi, il y a longtemps était considérée comme une valeur défensive. Elle a un peu changé de statut pour devenir une valeur de croissance. Ce genre de valeurs est toujours un bon choix.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge