Trading-Attitude
Trading actions & cryptos

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

Comment investir dans les cryptomonnaies sans se faire avoir sur les frais

Un temps réservé aux informaticiens expérimentés, l’accès à la cryptomonnaie s’est démocratisé avec l’émergence de plateformes dédiées au grand public. Le Bitcoin ou encore l’Ethereum séduisent avec leur potentiel de croissance illimité. Néanmoins, cet investissement n’est pas sans risques.

investir cryptos attention aux frais

Il faut veiller à ne pas s’engager précipitamment dans les cryptomonnaies, mais aussi, d’opter pour investissement viable sur des plateformes réglementées. Les services de prestataires agréés peuvent également dissimuler des coûts abusifs, notamment au niveau des frais qui concernent la négociation de ces devises. Pour éviter de vous faire arnaquer et pour bien investir, voici quelques conseils.

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Une cryptomonnaie est une devise numérique qui permet l’achat ou la vente de biens ou de services. Les grandes devises virtuelles s’établissent sur des relations de pair-à-pair qui sont indépendantes des institutions bancaires. Il s’agit-là d’un système moins cher mais particulièrement instable. Les cours des cryptomonnaies dépendent, en effet, de l’offre et de la demande, ce qui les rend particulièrement volatiles. Si leur valeur peut croître une journée, elle peut aussi bien chuter le lendemain. Ces variations s’accompagnent d’un risque supplémentaire, celui des frais, présents à différentes étapes de la transaction.

Les cryptomonnaies sont fondées sur un principe universel, la blockchain. Ce système agit comme une véritable base de données qui permet le stockage et la transmission d’un grand flux d’informations, de manière sécurisée et sans contrôle externe. Il contient l’historique de l’ensemble des transactions réalisées entre ses utilisateurs, depuis sa création. Cette technologie est à l’origine d’une grande majorité des monnaies virtuelles. Une particularité de la blockchain est son architecture décentralisée, hébergée par une poignée d’utilisateurs. Les informations qui circulent dans les blocs sont protégées par un système cryptographique, empêchant toute modification des transactions a posteriori.

Quels frais s’appliquent sur les cryptomonnaies et comment s’en prémunir ?

Lorsque l’on souhaite acquérir des actifs numériques, il est nécessaire de passer via un intermédiaire ou une plateforme d’échange spécialisée. Il en existe plusieurs dizaines, les plus connues étant CoinBase, Crypto ou encore Kraken. Quelle que soit la plateforme utilisée, les transactions sont soumises à des frais variables, parfois mirobolants. Il convient donc de rester vigilant lors de vos échanges.

Les frais d’approvisionnement

Il existe deux méthodes distinctes pour l’achat d’une cryptomonnaie. De manière générale, le paiement par virement bancaire n’est soumis à aucun frais d’échange, mais il requiert plusieurs jours de délais de traitement. Le paiement direct, par carte de crédit, exige des frais dépendants de la plateforme d’échange. Ils avoisinent le plus souvent 1,50% chez la plupart des prestataires, comme CoinBase ou bit4you. Les frais de dépôt par MasterCard ou VISA, quant à eux, varient selon les montants des échanges. Certaines plateformes facturent 2 à 4% de la transaction. Il s’agit donc d’un critère essentiel à ne pas négliger lors de votre paiement.

Les frais de transactions

Lors de l’achat ou de la revente d’une devise numérique, les sites d’échanges appliquent des frais de transaction. En fonction des plateformes, ce taux varie entre 0,1% et 1,50% du montant de l’échange. Sur des transactions plus importantes, les frais de transfert peuvent avoir un lourd impact sur la facture. Il paraît donc essentiel de comparer les tarifs proposés par les différentes plateformes d’échange. Le site d’échange Bit4you se distingue notamment pour l’absence totale de frais de transfert, tandis que CoinBase impose un taux à hauteur de 1,49% de la transaction (3,99% en cas de paiement direct par carte bancaire). Pour vous éviter toute mauvaise surprise, nous vous invitons à consulter ce comparatif des meilleures plateformes de cryptomonnaies pour mieux appréhender les frais exigés par les différents prestataires.

Les frais de transfert

Cette étape nécessite, sans nul doute, une attention particulière. En cas d’un transfert des fonds d’une plateforme d’échange vers votre portefeuille, des frais sont appliqués. Selon les devises, le montant des frais de transactions peut aller de quelques centimes à plusieurs dizaines d’euros. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces frais ne dépendent pas forcément du montant du transfert. Les frais d’un transfert peuvent alors, dans certains cas, excéder la somme de la transaction.

La majoration des frais n’est pas établie en fonction du prix de la transaction mais de la charge de travail demandée à la blockchain pour valider les transferts. Ils sont donc intrinsèquement liés au mining. En d’autres termes, le fait de « miner » consiste à fournir le service réseau d’une certaine devise en échange d’une compensation financière. Le mineur a pour seul but de vérifier l’intégrité des transactions de son réseau. Les frais liés à cette activité font justement partie de cette « récompense » pour le service rendu au réseau. Dans le cas de la plupart des cryptomonnaies, le montant des frais dépend de la devise et du réseau que vous exploitez. Lorsqu’une blockchain est sollicitée pour un nombre importants de transactions, les frais de transfert sont augmentés pour compenser la maintenance continue du réseau.

Dans ces circonstances, les investisseurs doivent payer des frais fortement variables. Si l’on se réfère au cours du Bitcoin depuis un an, on constate que les frais de transaction médians ont atteint près de $60 en avril 2021 en raison d’une congestion du réseau. Dans des situations similaires, en cas de forte demande, le prix d’une transaction peut augmenter significativement avec un délai de traitement plus long. Les plus offrants sont souvent privilégiés quand les transactions sont plus nombreuses. 

Bien que ces valeurs se soient stabilisées en ce début d’année, plusieurs réseaux alternatifs apportent une solution viable pour pallier à la scalabilité du Bitcoin. Les systèmes comme SegWit ou le Lightning Network permettent des transactions avec des frais réduits, voire inexistants. Ils sont le résultat de niveaux de concurrence croissants entre les nœuds, qui relayent les transactions au sein des systèmes alternatifs. Au fur et à mesure que la demande d’échanges croît, les transactions opérées sur la blockchain sont redirigées vers le Lightning Network ou Segwit, permettant ainsi d’éviter la congestion du réseau.
Si vous passez par le réseau d’une plateforme d’échange traditionnelle, les frais sont variables selon l’heure et le jour de la transaction. Il existe plusieurs outils capables d’estimer les frais des différentes cryptomonnaies, les plus connus étant ceux de crypto.com pour l’Ethereum ou de bitcoinfees.net pour le Bitcoin. Pour celles et ceux qui ont déjà investi dans l’une de ces devises, des solutions alternatives ont été mises en place pour limiter les coûts d’exploitation de la blockchain. Il s’agit d’extensions de différents types qui changent les propriétés d’une blockchain centrale, sans pour autant l’altérer. On retrouve notamment les « sidechains », « comitchains » ou encore les « layer 2 » qui vous permettent de bénéficier de coûts plus attractifs, tout en bénéficiant de l’ensemble des fonctionnalités de la blockchain.

Les frais de retrait

Lors du rapatriement des fonds sur votre compte en banque, il vous faudra payer des frais de l’ordre de quelques centimes à plusieurs dizaines d’euros. Coinbase présente un taux particulièrement avantageux à hauteur de 15 cents. D’autres plateformes ont des frais variables qui peuvent grimper jusqu’à 2,5% sur Bit4you.

Quels sont les risques d’investir dans les crypto-monnaies?

Nous l’avons vu, les frais constituent un risque élevé de perte en capital si ceux-ci sont sous-estimés par l’investisseur. Lors de vos transactions, de vos retraits ou des approvisionnements, les plateformes d’échange imposent des frais variables qui ne sont pas à négliger. Dans d’autres situations, notamment lors de transferts, il convient d’anticiper l’heure à laquelle vous souhaitez réaliser votre transaction. Un réseau congestionné par un flux continu de transactions peut, en effet, conduire à une augmentation significative des tarifs.

L’engouement suscité pour les monnaies virtuelles a également conduit de nombreux escrocs à mettre en œuvre de faux services d’investissement pour soutirer de l’argent aux investisseurs. Il n’est pas évident de déceler une plateforme malveillante de celles qui ne le sont pas. Les escrocs instaurent une relation de confiance avec leur cible en proposant souvent un investissement à fort rendement. Certains n’hésitent pas à appuyer leurs arguments de termes techniques, jusqu’à proposer des formations en ligne pour prouver leur sérieux.    Aujourd’hui, les intermédiaires spécialisés dans l’achat ou la vente de monnaies virtuelles doivent disposer d’un agrément auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

Il faut donc privilégier un prestataire de services enregistré et agréé. Pourtant, même si cette démarche d’enregistrement est obligatoire, les plus grandes plateformes de ne figurent pas sur la liste blanche de l’AMF. Seuls 17 prestataires de services sur actifs numériques (PSAN) sont agréés pour exercer cette activité légalement. Ils sont soumis à une réglementation stricte concernant les transactions et les frais qu’elles engendrent.

On ne retrouve cependant aucune trace des mastodontes que sont CoinBase, Binance ou encore Kraken. L’investissement sur des plateformes indépendantes de l’AMF est autorisé, mais présente un risque supplémentaire. Un particulier client d’une plateforme agréée peut faire intervenir l’AMF en cas de litige avec le site. En revanche, avec des prestataires indépendants, il faut se tourner vers l’autorité du pays de domiciliation. Si votre interlocuteur n’est pas un organisme agréé de l’AMF, il doit disposer de mentions légales mentionnant les réglementations et les institutions auxquelles il se soumet.

Le cas échéant, le site auprès duquel vous vous tournez est potentiellement malveillant. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les recommandations de l’AMF sur le sujet.

Ce qu’il faut retenir

Si vous comptez investir prochainement dans des actifs numériques, certaines précautions sont à prendre. Pour des placements rentables et sûrs, assurez-vous d’abord de comprendre la nature et le fonctionnement de la blockchain. Il s’agit d’une technologie essentielle au sein des cryptomonnaies qui régit les transactions et les échanges.

Nous l’avons vu, plusieurs risques peuvent compromettre votre investissement. Il faut donc veiller à la légitimité des différents prestataires de services, de préférence agréés par l’AMF ou dépendants d’une réglementation locale. La plupart des supports d’investissement comprennent des frais qu’il est important de connaître.

Rappelons-le, leur valeur ne dépend pas uniquement du montant de la transaction mais d’autres facteurs annexes, comme le réseau utilisé ou la plage horaire. Les plateformes peuvent instaurer des frais variables quant aux dépôts, retraits ou transferts de vos fonds. Il est donc préférable de vous appuyer sur un comparateur de plateformes de cryptomonnaies, pour trouver le prestataire idéal pour votre investissement.


 


Illustrations : canva

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge