Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Analyse graphique, options et tutti quanti – arnaque ou pas ?

J’ai regardé pour une fois une chaîne dont le sujet principal est le business (et la bourse) et, en particulier, la rubrique où un trader donne son avis sur les marchés. Franchement, je n’ai pas supporté. C’est toujours la même chose… Le journaliste, auparavant avait annoncé (ça c’est de l’info !) que même le Dax reculait ! Oui, il n’arrête pas de grimper, il faut bien qu’il souffle de temps en temps, non ? Le Cac, lui il recule tous les jours ou presque. L’économie française n’est pas la même. En Allemagne ils font des économies (sur les dépenses de l’État) et font tourner l’économie. En France on ne fait ni l’un, ni l’autre.

Enfin, bref, le journaliste, cela passe encore. Mais quand le trader sort ses supports / résistances, ses points pivots, là je n’en peux plus.

Les bancaires ont bien progressé ! Faut-il acheter ? À quel niveau ? Quel objectif ?

 

 

analyse graphique options coup de gueule
Coup de gueule !

Les médias bourse / Forex inutiles ?

Je ne vous l’apprend pas, les médias consacrés à la bourse sont à côté de la plaque. Si je vous l’apprends, alors, lisez bien la suite… :-)

Le trader, lui, il est obligé de faire ça. Celui-ci est un trader reconnu qui a pignon sur rue. Je le comprends et l’excuse. Comment voulez-vous répondre à une question de journaliste qui vous demande « faut-il acheter ou pas ? ». Pour le trader cela fait une publicité phénoménale. Avec des scénarios dans les deux sens il ne peut pas se tromper de beaucoup.

 

Analyse graphique comme seul outil

L’analyse graphique de base est déjà un outil trop complexe pour la plupart des gens ! Pourtant cela se termine bien souvent par une réponse de Normand : cela va monter ou bien descendre. Normal, il faut prévoir toutes les options.

Elle a l’avantage d’être statique. En effet, les gens ont déjà du mal à comprendre ces choses-là. Alors, quand ça bouge ! C’est un peu comme la géométrie à 2 dimensions et la géométrie dans l’espace…

L’analyse graphique (ou chartiste) est née avec les graphiques publiés dans les journaux… Cela ne bouge pas !

 

Les prix, eux, bougent, dessinent des patterns – qui peuvent changer d’un instant à l’autre. Il est impossible de rappeler le journaliste 2 heures après pour lui dire que cela a changé.

 

À la question du journaliste, vous ne pouvez donc répondre qu’avec des niveaux et des scénarios. Selon l’évolution des prix la recommandation peut changer ! Encore, si l’on nous disait : il y a un triangle, un canal baissier cassé à la hausse, etc, cela irait, non ? Mais même pas. On nous donne des niveaux de prix.

 

Remarquez, dans les journaux financiers ils ne se foulent pas. Le conseil est quasiment toujours « Achetez ». Fastoche sur les valeurs de croissance !

 

Autre chose entendue : « L’EUR/USD stagne. Il n’y a pas de volatilité… »

Cela nous fait une belle jambe !

 

Bref ! Si vous vous fiez à ces indications, vous n’avez rien compris.

L’évolution des prix sur un marché financier est DYNAMIQUE !

 

À la limite, l’utilisation dynamique de l’analyse graphique est efficace.

 

Il n’en reste pas moins que le trader averti ne fait pas des spéculations, il réagit au pattern en train de se former. Bien souvent les plans établis au préalable ne s’avèrent pas être exacts. Les niveaux prévus peuvent être remplacés par d’autres. Et il faut s’adapter.

 

Le trader avisé s’adapte, comme le roseau qui plie alors que le chêne casse.

 

Volatilité and co

Quand l’intervenant a dit que l’EUR/USD stagnait, j’ai regardé le graphique par curiosité. Effectivement : il y a une formation en Bossu (c’est une formation dynamique assez utile que j’enseigne dans Tradez-Gagnez). Et, surtout, il y a eu auparavant une longue tendance haussière, suivie d’une phase baissière plus timide, pour finir avec un début de reprise haussière timide. Que d’occasions !

Ce que je veux dire, c’est que n’importe quel amateur éclairé peut adjoindre à son graphique un ou deux indicateurs qui donnent de meilleures indications que celles données à la télé !

 

Et, ne faisons pas de mystère, les indicateurs les plus simples et les plus connus sont les meilleurs, même si je vais bientôt vous livrer gratuitement un système de trading avec indicateur très pratique pour faire du scalping ou de l’investissement à moyen terme…

 

Les niveaux de support / résistance et points pivots sont bons pour écrire du papier. Certes, il arrive que les prix s’arrêtent sur ces niveaux, mais c’est une vision statique des choses qui est inadaptée.

 

Le seul moyen, à mon avis, de construire des systèmes de trading qui vous rendent indépendants de tout tiers, est de suivre, grâce à des indicateurs, les tendances et les cycles.

Tout mouvement dans un marché financier est soit un saut, soit une tendance, soit un cycle. Un saut est imprévisible. Un cycle est forcément constitué, à une échelle inférieure, de tendances (si l’on considère le calme plat comme une tendance sans direction).

Donc tout système de suivi de tendance fait l’affaire.

 

Voilà pour l’analyse graphique. Mais ce n’est as fini ! Je voulais aussi vous parler des options.

 

Les options c’est pour les indécis ?

Le trader a dit au journaliste qu’en cas de faible volatilité on pouvait toujours prendre des options. Les options c’est quoi ?

Une option est un produit dérivé qui permet d’utiliser un effet de levier. Avec ce genre de produit il est possible de créer des montages qui gagnent de l’argent quel que soit le sens du marché ou quand les prix ne varient pas.

 

Vous rendez-vous compte de ce que cela veut dire ? Cela signifie que des gens utilisent des produits inventés grâce à des découvertes mathématiques datant de 1970 (donc très récente) que la plupart des gens ne comprennent pas (Black et Scholes) pour gagner trois sous quand les prix varient de 2 centimes.

Mais à côté de cela, dans l’article d’hier je vous parlais d’actions qui ont pris +168% en un mois et +84% en 2 jours, le tout détecté par un seul indicateur !

 

Je ne dis pas qu’il est simple de les trouver, ces actions. Mais les trouver est beaucoup plus simple (c’est une histoire de moyenne mobile – technologie datant du XVIIIe siècle !) que de comprendre les options : strike, valeur temps, valeur intrinsèque, date de validité, delta, delta neutre, vega, thêta, gamma, …

On marche sur la tête !

 

Que faire alors ?

Achetez dès les signes de tendance clairs des titres comme SQLI, Plug Power, Airbus Group, Bolloré, etc.

Utilisez des indicateurs pour déterminer vous-même les signaux d’achat et de vente adaptés à votre horizon de trading, que ce soit en daily, en 1H ou 5M, en bourse comme sur le Forex.

 

Mais surtout, faites-vous une opinion par vous-même avec les bons outils !

 

 

Image : adamr FreeDigitalPhotos.net

 

 

Comments ( 8 )

  1. ReplyLudovic Baratier
    Bonjour Merci pour cet article. Je ne pense pas que l'analyse graphique soit le seul input à utiliser. Il ya aussi d'autres indicateurs comme le PER ou encore l'augmentation des dividendes versés aux actionnaires. Qu'en penses tu ? Ludovic Ludovic Baratier Article récent : Bourse : des actions gagnantes en 2014 ?My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Ludovic ! Pour le moyen - long terme les dividendes peuvent être une motivation, les qualités "économiques" de la société sont importantes (mais cela se voit dans le graphique, sauf s'il y a eu changement). Pour du court terme, à part le détachement des dividendes quand ils sont élevés, ses indicateurs fétiches me semblent suffisants. Je pense que tu parlais du long terme. Dans ce cas, effectivement, c'est la santé financière de la compagnie qui prime. Je parle souvent de valeurs de rendement et de valeurs de croissance. Moi j'en entends parler depuis 1994. Et les valeurs de croissance de l'époque ont toujours progressé ! Mais là aussi cela se voit dans le graphique histoire long terme.
  2. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Salut Michel, Les recommandations des analystes sont presque tout le temps à l'achat. Il y a un véritable biais de ce côté-là. De plus, les analystes ont tendance à tous faire les mêmes recommandations pour ne pas sortir du lot. C'est un jeu où celui qui sort du lot en général prend d'énormes risques de se faire tordre le cou. Au final, tout le monde préfère dire la même chose. Ça ne sert à rien pour personne! Le suivi de tendance est à mon sens aussi, la meilleure façon d'investir librement et en toute autonomie. Ben
    • ReplyMichel
      Et c'est la même chose pour les fonds d'investissement. Beaucoup ont pour stratégie de suivre les indices.
  3. ReplyAlex de la bourse à LT
    Salut Michel, Les grands gagnants de la Bourse sont les COURTIERS. Il est tellement plus intelligent et efficace d'investir en Bourse tranquillement et sans perdre du temps à étudier la formule magique. J'ai une technique toute simple qui n'enrichit pas le courtier ni l'Etat et qui me permet de faire +26% de plus-values latentes depuis avril 2012. Alex Alex de la bourse à LT Article récent : Performance de mon portefeuille PEA en 2013My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Alex ! Je suis d'accord que ceux qui offrent des services sont toujours les gagnants. Mais on ne peut pas dire que les frais des brokers soient importants (au contraire des impôts). Si j'ai bien tout suivi tu parles de l'investissement à long terme sur PEA. C'est le plus cool. Mais pour les aficionados, il y a des stratégies plus court termistes comme le swing trading. Et ce qui est génial avec la bourse ou le Forex c'est qu'il y a des tas de stratégies possibles ! Vive la diversité ! Michel Article récent : Promotion du nouvel an pour Tradez Gagnez !My Profile
  4. Replyludovic baratier
    bonjour que penses tu Michel de certaines valeurs dans la bancassurance comme Axa qui disposent d'un beau potentiel et d'un dividende croissant ? ludovic ludovic baratier Article récent : Bourse : Axa et Natixis bien orientésMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Ludovic ! Ces deux valeurs ont été dans mon Screener TA. Si je regarde de plus près les signaux (les plus flagrants - car il y en a eu souvent) il y en a eu en août 2012 et fin avril 2013 pour Axa et début janvier 2013 et fin avril 2013 pour Natixis. Du fait que la valeur de Natixis est faible (4.x euros) les hausses sont supérieures (effet mécanique). D'un point de vue fondamental je n'ai pas la moindre idée. AXA offre un bon rendement en terme de dividendes. Pour Natixis c'est plus irrégulier. Les deux titres (et plein d'autres) sont déjà dans une phase de forte tendance, investir pour le long terme n'est peut-être pas une bonne idée en ce moment. Les arbres ne montent pas au ciel. Mieux vaut faire du swing trading. N'étant pas devin, je ne sais pas jusqu'où elles vont monter, si ce n'est... les derniers plus hauts, mais il devrait y avoir une correction entre temps. Les indicateurs sont tous en sur-achat. Toute sortie du canal haussier actuel devrait servir de signal d'alarme. Toutefois, une telle tendance devrait mettre un peu de temps à s'inverser sauf si elle est aidée par le contexte international. Bonne réponse de Normand :-). Vive les tendances !

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge