Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Arbitrage entre paires de devises sur le Forex

arbitrage forex paires devisesTechnique d’arbitrage sur le Forex

 

Chose promise, chose due. Je vous avez promis de vous parler d’arbitrage, en voici. Alors, tout d’abord, c’est quoi l’arbitrage ?

 

L’arbitrage

 

En théorie financière, l’arbitrage est

une opération qui n’implique aucune mise de fonds et qui n’engendre que des flux de trésorerie positifs ou nuls.

Une opportunité d’arbitrage peut se présenter, par exemple, quand un actif A peut-être « synthétisé » par une combinaison de deux actifs B et C (source : Finance de Maché)

 

L’arbitrage c’est la BASE de la théorie financière moderne et du calcul du pricing des produits dérivés. En effet, tout repose sur l’absence d’opportunité d’arbitrage (AOA).

Dès qu’une opportunité d’arbitrage apparaît sur le marché, les agents (les traders) vont en profiter et la réduire à néant.

 

Un exemple d’arbitrage

 

L’action France Télécom est cotée à Paris et à New York. Si son cours à New York, compte tenu des taux de change,  est temporairement plus bas que celui à Paris, un opérateur peut acheter le titre à New York et vendre à découvert le titre à Paris.

Lorsque le différentiel s’annule (la différence étant temporaire) il déboucle les positions, empochant au passage un gain.

Le trader peut attendre un certain temps que la différence se réduise, car il n’a, au final et au global, rien déboursé.

 

Supposons, donc, que le titre vaut 9 euros (après conversion) à NY et 10 euros à Paris.

Il va acheter 11 titres à NY, soit -99  euros et vendre 10 titres à Paris, soit +100 euros.

Il ne débourse que 1 euro.

 

Dès que la différence s’estompe, il revend les titres à NY à 11 euros et les rachète les titres à Paris à 11 euros (plus de différence).

Faisons les comptes :

-99 + 100 + 121 – 110 = 12

 

Il gagne 12 euros en n’ayant déboursé que 1 euro. Pas mal, non ?

 

 

L’arbitrage et les banques

Une affaire de rapidité et de gros sous…

 

Je ne sais pas si vous avez bien lu la définition de l’arbitrage. Il est dit que

  • le capital déboursé est nul
  • le résultat est positif ou nul !

 

C’est-y pas génial, ça ? Tu paies rien (ou très peu) et tu gagnes (en tout cas tu ne perds pas) !

 

Alors, pensez bien que les banques se sont engouffrées dans cette activité. Il existe même des entités spécialisées et dédiées à cette activité, comme :

  • BNP Paribas Arbitrage
  • ABC Arbitrage (société indépendante cotée en bourse offrant un très bon dividende)

 

C’est une affaire de professionnels, car il faut pouvoir calculer rapidement la valorisation théorique de produits dérivés et accéder au marché très rapidement – des millions de traders et d’ordinateurs chassent les opportunités d’arbitrage !

 

Entrez dans la cour des grands

 

Je vous propose de faire comme les grands et de pratiquer l’arbitrage.

Bon, ce n’est pas totalement de l’arbitrage – excusez-moi, les puristes. C’est une sorte de hedging, mais entre 2 paires de devises.

 

Comment « arbitrer » deux paires de devises ?

 

Nous allons acheter du GBP/USD et vendre du EUR/USD.

 

Prenons MetaTrader, notre logiciel pour le Forex !

Affichez un graphique simple, en bougies ou pas, de la paire GBP/USD.

Choisissez l’horizon de temps (timeframe) de 1H. Une barre ou une bougie représente une heure.

 

Ajoutez-y l’indicateur OverLayChart. Téléchargez-le via ce lien ci-avant.

Si vous ne savez pas comment l’installer – il faut le compiler – lisez cet article sur la création d’un indicateur dans MT4.

 

Cet indicateur affiche sur le même graphique une autre paire de devise.

 

Dans la fenêtre de configuration vous devriez avoir les valeurs suivantes :

OverLayChart fenêtre de configuration
Choisissez l’autre paire de devises

 

L’autre paire de devises doit être saisie dans la case Valeur de la Variable SubSymbol. Pour EUR/USD entrez EURUSD.

 

Côté graphique cela devrait donner ça (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

overlay paires devises
Deux paires de devises sur un graphique !

 

La stratégie d’arbitrage

 

La théorie

On va suivre les paires GBP/USD et EUR/USD.

Quand le Pound a plus baissé par rapport au dollar que l’Euro, on va supposer qu’il (le Pound) va se reprendre et remonter.

On va donc exploiter ce phénomène.

 

En pratique

 

Voici comment faire :

  • Étape 1 : cela commence quand le cours de GBP/USD se trouve suffisamment en dessous des cours de l’EUR/USD sur le graphique (prenez le plus bas de la bougie courante pour l’euro).
  • Étape 2 : achetez n lots (ou micro lots si votre bourse est vide) de GBP/USD
  • Étape 3 : vendez n x r lots de EUR/USD, où r est un ratio calculé plus loin.
  • Étape 4 : surveillez le moment où le cours de GBP/USD est repassé au-dessus : quand cela arrive débouclez toutes les positions.

 

Calcul du ratio

Pour calculer combien de lots de EUR/USD vendre il faut trouver le multiple qui permet d’égaliser les deux montants à l’achat et à la vente.

Si GBP vaut 1,5 dollars et EUR 1,2, il faudra vendre 1,5 / 1,2 fois plus de EUR.

 

Attention ! il ne faut pas lire le prix de EUR sur le graphique, mais dans la fenêtre de cotation.

 

Tests et exemples

J’ai testé très rapidement ce système de trading.

Le 4 juin 2013 on avait :

  • GBP à 1,53025
  • et EUR à 1,3080

Sur le graphique GBP était en dessous.

J’ai acheté 10 de GBP et vendu 12 de EUR. Cela ne s’annulait pas, mais la différence est faible.

 

J’ai soldé quelques heures après :

  • GBP à 1,5405
  • EUR à 1,3088

Cela fait 10 x (1,5405 – 1,53025) + 12 x (1,3080 – 1,3088) = 0,0929

Gain positif !

 

Autre opération :

le 10 juin

  • GBP à 1,55801
  • et EUR à 1,32581

Sur le graphique GBP était en dessous.

J’ai acheté 10 de GBP et vendu 12 de EUR. Cela ne s’annulait pas, mais la différence est faible.

 

J’ai soldé quelques heures après :

  • GBP à 1,5646
  • EUR à 1,3287

Résultat : 10 x (1,5646 – 1,55801) + 12 x (1,32581 – 1,3287) = 0,03122

Encore positif !

 

Critique de ce système de trading

 

Longueur des tests…

Je n’ai testé ce système d’arbitrage (quasi arbitrage) que sur deux opérations ! Autant dire que ce n’est pas très pertinent.

 

Automatisation

Il faudrait l’automatiser pour pouvoir le tester correctement, mais à quel moment précisément acheter et vendre ?

Comment quantifier « suffisamment en dessous » et « suffisamment au dessus » ?

Maintenant que vous savez coder un Expert Advisor, vous pouvez essayer.

Fiabilité

En fait ce système revient a avoir du GBP/EUR.

Qu’arrive-t-il si la Livre et l’euro divergent longtemps et beaucoup dans le mauvais sens ?

Un vrai arbitrage ne serait-il pas de « synthétiser » la paire EUR/GBP de cette façon et d’empocher un gain tout de suite quand il y a une différence ?

 

Frais et rollover

Il faut aussi avoir des spreads serrés et faire attention aux rollovers (taux d’intérêts comparés des devises).

Le fait de posséder une position longue ou courte sur une devise peut vous faire gagner ou vous faire perdre des intérêts.

Alors, c’est sûr, la marge décaissée est faible et permet d’attendre que GBP remonte au-dessus, mais si on attend trop longtemps, un rollover défavorable peut manger tous les bénéfices.

 

Avantages

Le principal avantage de ce système c’est que l’on hedge. On a donc une position quasi nulle.

C’est une certaine approche de l’arbitrage, un « presque » arbitrage !

 

Que pensez-vous de ce système ? Laissez-moi vos impressions.

 

 

Le ballon et le sifflet : Naypong FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 17 )

  1. ReplySuisse
    Cette technique ne marche pas. Pourquoi ? Déjà en H1 le gbp/usd avec eur/usd n'a pas une bonne corrélation. Ensuite la volatilité journalière moyenne de eur/usd et de gbp/usd n'est pas la même. En cas d'annonce économique, l'écart entre les deux paires peut se creuser.
    • ReplyMichel
      Bonjour et merci pour ce retour. C'est précisément ce que j'essaie de dire dans les inconvénients. Il me semble que rien n'empêche les deux devises de diverger grandement. Le seul plus c'est qu'on a fait une sorte de hedging. Et encore... Pourriez-vous cependant préciser "n'a pas une bonne corrélation" ? Je regarderai ce que cela donne de temps en temps. Mais de toute façon, je n'avais pas grand espoir.
  2. Replycaroline
    attention à la recôte...!
    • ReplyMichel
      Bonjour Caroline ! Qu'entends-tu par recôte ?
  3. ReplyMichel S
    Technique malgré tout intéressante sur. le moyen terme; sur cet exemple, les roll over sont positif, donc si les positions s'éternisent on peut attendre tranquillement Par contre , je ne comprend pas pourquoi tu dis qu'il n'y a pas de mise de fond car ces positions, il faut bien les acheter En tous cas, cela vaut le coup d'essayer
    • ReplyMichel
      Bonjour Michel ! Sur les périodes où les deux paires sont corrélées, les deux positions, inverses, se compensent. Sur les marges requises, chez certains brokers, cela se compense aussi. Mais tu as raison, ce n'est pas tout à fait exact puisque la corrélation n'est pas parfaite. C'est d'ailleurs pour cela que je dis qu'il y a risque de divergence. C'est sûr que ce n'est pas le système du siècle ! C'était l'occasion de parler un peu de hedging et d'arbitrage.
  4. Replycaroline
    tu parles d'avoir un spread faible, mais souvent, chez les broker qui ont un spread moins élevé que la moyenne, t'es pas exécuter au bon prix mais avec une requote. , tu ne maitrises donc absolument rien si tu n'as pas la certitude d'être exécuté au prix exact. Je crois donc qu'il faut éviter de chercher à tout prix un spread faible, mais au contraire, une exactitude de prix d'exe.
    • ReplyMichel
      Effectivement, certains brokers manipulent (en bien ou en mal) les prix...
      • ReplyCedric
        Salut, L'arbitrage est une pratique lucrative et passionnante !!! Par, contre pour éviter les manipulations de cours (type Bucket Shop, du temps de Jesse Livermor) le plus raisonnable est de changer de produits. Deux, instrument sont vraiment intéressant pour l'arbitrage: > Les futures (dans ton cas futures sur devise) qui sont traitées sur un marché compensé, centralisé et règlementé... Bref, ça évite les bricolages sur les cours. > Les options (sur tous pas les "options binaires", nos comment sur ces produits) On peu même combiné le tous ensemble: arbitré des futures des sous jacents différents en le combinant avec des options. Les amateurs des maths vont s'amuser !!! Je te liste quelques arbitrages pouvant t'intéressant (en restant simple donc juste futures): - arbitrage de devises - arbitrage Or/euro - arbitrage indice (YM/ES) [Dow contre S&P 500] Bon test à toi Cédric
        • ReplyMichel
          Merci pour ces précisions. En effet, l'arbitrage étant à la base de la théorie des marchés financiers moderne, les matheux s'en donnent à cœur joie. Pas toujours pour le meilleur.
  5. ReplySamuel
    Salut Michel, Il existe plusieurs types d'arbitrage (arbitrage statistique, arbitrage déterministe, risk arbitrage...), je ne vais pas tous les citer mais l'un des seuls arbitrages accessibles aux particuliers est l'arbitrage statistique. Je travaille là-dessus depuis un moment, et c'est profitable. Ensuite il faut pas espérer des gains importants, mais l'intérêt est de mieux maîtriser son drawndown et de ne pas dépendre des tendances des marchés. En utilisant la cointégration à la place de la corrélation sur les devises ou les actions, les résultats sont bien meilleurs. Je ne vais pas cacher pour celles et ceux qui ne sont pas des matheux, l'arbitrage va être difficile à comprendre mais pas impossible. Mais bon, contrairement aux idées reçues, l'arbitrage n'est pas sans risque. Il ne faut pas oublier la faillite de Long Term Capital Management en 1998. Excès de levier et arbitrage ne font pas bon ménage!
    • ReplyMichel
      Bonjour Samuel ! Merci pour cet éclairage. Cela mérite un article ! Tu as l'air d'en connaître un rayon. Comme tu le soulignes, l'arbitrage "réel" n'est pas sans danger. La seule société cotée en France qui fait de l'arbitrage voit son cours de bourse baisser alors que les marchés sont au plus haut ! Incompréhensible ! Comment expliques-tu cela ?
      • ReplySamuel
        Tu parles de quelle société, QuantHouse? Je ne connais que de nom. ensuite si les prix baissent et que la société est rentable, cela peut représenter une opportunité pour du value investing. La taxe sur les transactions financières, les sociétés ou les fonds de trading haute fréquence n'aiment pas du tout... Certainement l'une des raisons principales.
        • ReplyMichel
          Non, ABC Arbitrage. Elle offre un bon rendement côté dividende, mais je suis surpris que son cours baisse. Soi disant (j'ai vu ça dans des actus) c'est parce que les marchés ne sont pas assez volatiles (= pas de krach). Cela m'étonne pour de l'arbitrage... Je veux bien croire que les taxes font perdre du bénéf, mais leur business model n'est quand même pas basé là dessus, non ? Quand on trade, il y a toujours des frais... Si c'est pour gagner 0,2% chaque fois.... C'est dommage, j'aime bien cette boîte.
  6. ReplyMichel
    Cela fait plusieurs trades que je fais avec ce système et pour l'instant c'est du 100% gagnant (sur 4 coups seulement).
  7. ReplySamuel
    Bonjour, Sur quels sous-jacents? Pour le moment j'ai des positions d'arbitrage sur les devises et les actions US. Petit drawndown sur les positions et les actions, plus 3 fermetures de positions en positif, mais bon les résultats ne sont pas 100% positifs selon mes backtests. En arbitrage statistique, le taux de réussite peut monter jusqu'à 100%, mais si on arrive à 70 à 90% c'est déjà beau. Ensuite tout dépend du type d'arbitrage choisi (arbitrage déterministe, arbitrage statistique, risk arbitrage...). :)
    • ReplyMichel
      Bonjour Samuel, sur GBP/USD. Mais ce test ne prouve rien de part le faible nombre d'occurrences.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge