Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Comment battre la stratégie portefeuille momentum

Dans l’article précédent je vous présentais la stratégie portefeuille momentum – une stratégie pour réduire le risque et augmenter le rendement d’un portefeuille d’investissement sur le long terme. Elle utilise le momentum sur des classes d’actifs non corrélés (ce qui réduit le risque).

Certains vous conseillent d’investir avec des trackers dans une niche fiscale appelée assurance vie. Et vous pouvez ainsi prétendre à une rendement de 15% par an en moyenne sur le long terme.

Bon, c’est mieux que rien ou que des pertes, c’est sûr.

 

Le biais du survivant

Les études qui ont abouti à cette stratégie se basent sur l’évolution des indices sur plus de 20 ans. Effectivement, quand on regarde le Nasdaq ou le DJ30 à long terme, qui aurait pu se tromper ? Avec près de 2200 % de hausse depuis 1986 sur le Nasdaq on peut tout dire !

Après, on fait quelques calculs de rentabilité en diversifiant les actifs et on sort un 15% par an.

Facile !

 

Des véhicules d’investissement risqués

Nous l’avons vu. Les trackers ne sont pas 100% sécurisés. Ils sont émis par des organismes qui ne sont pas éternels. Parfois un tracker éligible au PEA change subitement et ne l’est plus, vous forçant à le vendre pour le sortir de votre PEA sous peine de le clôturer automatiquement.

Quant à l’assurance vie – la fameuse niche fiscale française – elle n’est pas plus sûre.

D’une part l’État zombie mort de soif va sûrement vous en prendre une partie (il en a déjà été question).

D’autre part, en cas de nouvelle crise de la hauteur (ou devrais-je dire de la profondeur) de la crise des subprimes, il n’y aura pas assez d’argent dans le fonds d’indemnisation de l’assurance vie pour rembourser tout le monde.

 

Mais reste le momentum

Cela n’enlève en rien à l’utilité du momentum. Mais il faut l’appliquer avec intelligence.

J’ai redécouvert la force relative du momentum (petit jeu de mots, désolé :-)) il y a quelque temps. Et cela m’a confirmé dans mes convictions quant à ma stratégie du moment.

J’ai donc étudié comment parfaire cette stratégie.

L’idée était de surfer sur le momentum.

 

Dans la stratégie du portefeuille momentum on choisit des actifs financiers grâce à des critères simples et on ouvre une position sur le long terme. On se limite à une vingtaines de trackers sur les indices, certaines matières premières, l’or et les obligations.

Tout le monde sait que les indices, les obligations et l’or ne grimpent pas de 400% en un an !

Dans ces stratégies on se limite donc.

 

L’inspiration

Le momentum et toute la littérature à son sujet m’ont donné des idées. Plutôt que de créer une formation qui vend à prix d’or ce que l’on peut trouver sur internet sur la gestion de portefeuille avec le momentum j’ai cherché à améliorer ce que j’avais déjà mis en place.

J’ai trouvé un moyen de classer les actions en fonction de leur momentum, ce qui permet de sélectionner les meilleures actions :

  • celles qui montent le plus

tout en réduisant le risque :

  • car on n’utilise que les actions littéralement aspirées vers le haut.

 

momentum critere TADe l’inspiration à l’amélioration

 

Ce système s’appelle le Critere TA. Il est intégré au Screener TA. Plus le Critere TA est élevé, plus l’action est orientée à la hausse pour un certain moment.

 

Et c’est marrant que certains ressortent de vieilles stratégies de gestion de portefeuille relookées, home stagées, je dirais. C’est la boucle qui se referme, car, justement j’ai mis au point la notion de

 

Rotation du Momentum

 

La rotation du momentum

Vous connaissez certainement la rotation des secteurs. C’est compliqué car il faut savoir dans quel secteur sont les actions, puis trouver celle qui performe le plus dans le secteur.

Si vous utilisez ProRealTime, il n’y aucun moyen de relier secteurs et actions.

 

J’ai donc adapté cette notion de rotation des secteurs au momentum, mais sans secteur. Juste sur les actions.

On va chercher les actions qui ont le plus fort momentum à un moment donné sur un marché.

Prenez le Nasdaq. Il y a quasiment toujours des actions performantes. Certaines connaissent des hausses de 400% en quelques mois seulement. Et même plus, je vous en parle dans quelques instants.

 

Imaginez donc ce que vous pourriez gagner si vous ne jouez que sur des actions qui montent avec force. Des actions qui bondissent de 40, 100, 200, 400, 1000%. Tout le temps.

 

C’est ce que j’appelle la rotation du momentum.

 

cycle rotation momentum amplifie gains

La rotation du momentum : être toujours sur les bons coups

 

 

+ 1615 % en 14 jours

Que préférez-vous ? Attendre des années de trade avec les trackers pour gagner 15% en moyenne, sachant que ce gain est basé sur des statistiques passées, ou TOUJOURS CHASSER sur les terres des ACTIONS qui font plus de 1000 % ?

Exemple : BFRE (Blue Fire Renewables) a gagné 1615 % en 2 semaines !

 

BFRE critere TA pepite

Les indicateurs 2Ket Filtre TA signalent cette formidable hausse !

 

Remarque : si vous regardez le graphique historique (sur PRT) de cette action vous verrez que les fortes hausses de volumes donnent de mauvaises indications !

 

Il faut utiliser des indicateurs modernes pour vraiment profiter de ces formidables plus-values.

 

Maintenant, imaginez pouvoir profiter de ces rallyes haussiers toute l’année. Est-ce que Receptos (RCPT) ou Covenant Transportation (CVTI) ont perdu de la valeur alors que le marché européen se cassait la gueule ? NON.

Et BFRE cassait la baraque avec + 1615 %.

 

Choisissez votre camp. Celui de la vieille école : volumes, patterns chartistes, momentum académique et statistiques à la noix, ou Analyse Technique Moderne.

 

Personnellement j’ai choisi l’ATM. Et c’est ce que j’enseigne dans mes cours.

 

Comments ( 12 )

  1. Replysam ventura
    Effectivement en reprenant mes ancien livre sur les strategies de momentum j ai constater que si le principe est toujours le meme les strategies ont evoluer la veille ecole est petit a petit remplacer par la nouvelle c est juste une question d evolution les volumes ne marche plus aussi bien qu autrefois les patterns ne sont plus aussi propre qu autrefois cela fait partie de l evolution sam ventura Article récent : Quel capital faut-il disposer pour gagner un smic avec les CFDMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Sam ! Très bonne analyse. On refait du neuf avec du vieux. Quand on fait des stats en regardant en arrière et en ne prenant que ce qui a marché, c'est sûr, cela marche. Quel manque d'imagination.Rien de nouveau sous le soleil.
  2. Replysam ventura
    Au contraire le soleil brille pour l at moderne d ailleur l at vieille ecole y a longtemps quelle est sur le coin d une etagere souvenir du passe Aujourdui l at moderne se son des strategie de momentum et pas seulement trouver de long pattern chartiste baser sur des statistiques passe, mais bien de nouvelle strategie d avenir comme par exemple attraper la vague en scalpe sa marche du tonnerre, ou detecter les rush boursier via la fractal L at moderne a de beau jour a vivre
    • ReplyMichel
      Eh bien, je crois que l'AT vieille école n'est pas encore sur l'étagère à prendre la poussière. Certains les collectent et les vendent à prix d'or. C'est ce que je disais dans des commentaires et des articles : la littérature en matière de trading est très pauvre. On ressert les mêmes plats. Dan Zanger a été imité maintes et maintes fois.
  3. ReplyMartin
    Salut Michel, Tu sembles être sur une bonne piste. Il est vrai que le momentum des cours a été très étudié depuis environ 10 ans et cela semble fonctionné pour plusieurs, par contre de là à obtenir des rendements de 1 000% par année sur le long , tu figureras sûrement au 1er rang du palmarès de Forbes d'ici 10 ans maximum. Plus sérieusement, soyez plus réaliste quand vous faites des extrapolations de rendements potentiels car beaucoup de gens risquent de vous croire sur paroles et d'y perdre leur chemise. Martin www.investir-a-la-bourse.com Martin Article récent : Le top 20 – Comment devenir millionnaire et le rester?My Profile
    • ReplyMichel
      C'est pour cela que je ne fais pas de promesse. Le nombre d'actions candidates est grand sur le Nasdaq. Les performances dépendent des choix faits. Mais, en moyennes et sur le long terme, jouer sur des actions qui forment de belles hausses est plus favorable que sur des indices qui réalisent les mêmes performances en plusieurs années (et qui ne les réitèreront peut-être pas). Quelqu'un qui utiliserait ses techniques pourrait ne pas gagner 1000% mais n'y perdrait pas sa chemise car, si je parle de la partie "momentum", je ne parle pas de la partie indicateurs qui permettent d'affiner le trade. Ces indicateurs sont court terme et, sur le DAX en intraday, par exemple, permettent de jouer les faibles mouvements. C'est pour cela que je parle de swing trading qui peut se transformer en suivi de tendance. Récemment quelqu'un me demandait si l'on pouvez utiliser mes indicateurs en VAD. Je lui ai répondu que gagner 20% en VAD ce n'était rien par rapport à 3 ou 4 actions que je lui citai qui avaient pris plus de 100% récemment. La morale est qu'il est préférable de jouer sur les actions qui ont le vent en poupe. D'autant plus que ces méga tendances peuvent durer des mois (j'avoue je ne montre que les plus spectaculaires : courtes mais bonnes).
  4. ReplyMartin
    Mon point de vue personnel reste le même, il ne faut pas extrapoler des rendements de cette nature aux gens. Il faut se fixer des objectifs ambitieux, certes, mais réalistes également. Extrêmement rares sont les investisseurs qui ont su maintenir des rendements annualisés au-delà de 20% sur des longues période, disons plus de 10 ans. Si qui l'on réussi font parti des grands investisseurs des temps modernes, Buffett, Lynch, Munger, etc... Envisager de faire mieux qu'eux est louable mais reste tout de même très peu probable. Je pense que surpasser les marchés par une marge de 2 à 5% reste un exploit en soi, et qu'il est plus raisonnable de viser de tels rendements. Martin www.investir-a-la-bourse.com Martin Article récent : Le top 20 – Comment devenir millionnaire et le rester?My Profile
    • ReplyMichel
      Mais on ne parle pas de la même chose. Il est une chose de générer de très forts rendements sur un petit capital (Jonathan en est un exemple). Mais dès que les sommes deviennent importantes (plusieurs millions) on ne peut plus faire du swing trading. Il faut alors gérer un portefeuille. Les rendements de 20% sont dans la littératures à propos de ces gros. C'est pour cela aussi que les bons traders créent des fonds. Dan Zanger a changé 11k en 30 millions, je crois, en 18 mois. Mais après on change d'échelle. Et les mêmes règles ne s'appliquent plus. Notamment à cause du faible flottant des actions qui rendent de tels rendements possibles. Nos deux conceptions ne sont pas forcément contradictoires... :-)
  5. ReplyMartin d'investir-a-la-bourse
    Oui peut-être que si on trace deux grandes lignes de nos approches, elles vont se croiser un jour...ha!ha!ha! Martin Martin d'investir-a-la-bourse Article récent : Le top 20 – Comment devenir millionnaire et le rester?My Profile
    • ReplyMichel
      Ne faites pas le parallèle ! :-)
  6. ReplyMartin l'investisseur autonome
    Soit sans crainte Michel, je donnerai un angle léger à ma ligne, histoire de nous donner une chance... Hi Hi Hi Martin Martin l'investisseur autonome Article récent : L’actionnaire et le programme de rachat d’actions sous la valeur intrinsèqueMy Profile
    • ReplyMichel
      Sécante tu veux que tu reviens :-)

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge