Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Utiliser le SRD pour gagner plus en bourse

Le SRD, Service à Règlement Différé, permet aux traders et investisseurs sur actions de faire jouer l’effet de levier. Bien sûr ce n’est pas sans danger et le boursicoteur amateur ou professionnel doit se méfier, mais avant tout, il doit savoir comment le SRD marche. Tous les détails dans les lignes qui suivent.

 

Le régime normal : le comptant

Il y a deux façons d’acheter des actions en bourse sur les marchés français : au comptant (vous devez avoir l’argent) ou au SRD. La manière classique d’acheter ou vendre des actions c’est au comptant.
Au comptant, lorsque vous achetez des actions, les titres sont livrés tout de suite et votre compte est débité de la somme correspondante. Au comptant, vous ne pouvez que vendre des actions que vous possédez. Et si vous le faites, vous livrez les titres tout de suite. Si vous voulez vendre des actions que vous ne possédez pas il faut le faire au règlement différé.

L’autre possibilité pour réaliser des opérations sur les titres c’est de le faire au règlement différé.

 

Découverte du SRD

Le SRD a remplacé le Règlement Mensuel il y a quelques années déjà, mais le fonctionnement est sensiblement le même et repose sur l’effet de levier. Et toutes les actions ne sont pas concernées. Mais avant de voir cela, voyons à quoi il sert.

 

service reglement differeAvec le SRD catapultez vos gains… ou vos pertes.

 

La spécificité du SRD : à quoi ça sert ?

Le SRD est un moyen d’utiliser l’effet de levier sur le marché actions. Il permet d’acheter un montant d’actions supérieur au montant disponible sur le compte du trader. En clair, on peut acheter pour 10 000 euros d’actions tout en n’ayant que 2000 euros sur son compte. C’est en fait un prêt que nous fait le broker pour acheter des actions.

 

On peut, sur le SRD, ouvrir une position longue (achat sec) ou une position courte (vente à découvert).

 

La vente à découvert

Le SRD rend possible la vente à découvert (VAD ou encore, position short). Si l’on anticipe une baisse des cours, il est donc possible de vendre des actions que l’on ne possède pas, puis de les racheter moins cher pour faire une plus-value.

Mais, attention, toutes les actions du SRD ne peuvent être vendues à découvert. Car il y a 2 SRD : le SRD long seulement et le SRD complet.

 

Un Service à Règlement Différé élitiste

Le SRD ne concerne qu’environ 200 à 250 valeurs de la place de Paris. Ce système n’existe pas ailleurs. Vous pouvez consulter la liste des valeurs éligibles au SRD sur certains sites d’information ou de broker. Il est, en gros, réservé aux actions les plus liquides et dont le flottant (le pourcentage ou le montant d’actions échangeables en bourse) est le plus important.

 

En bourse il y a plusieurs marchés et plusieurs indices.

Marchés :

  • Eurolist Compartiment A
  • Eurolist Compartiment B
  • Eurolist Compartiment C

Indices :

  • CAC40
  • SBF 80
  • SBF 120
  • CAC MID 100
  • etc

Les valeurs éligibles au SRD sont choisies parmi ces différents groupes de Euronext Paris. Elles ne sont pas spécifiques à une de ces listes. En fait, elles doivent vérifier certains critères.

Pour les valeurs éligibles au SRD long seulement, le volume des capitaux échangés quotidiennement doit être au minimum de 100 k€, tandis que les titres éligibles au SRD doivent remplir les critères suivants :

  • le volume de capital échangé chaque jour doit être de 1 million  € au moins
  • une capitalisation boursière de 1 milliard € mini.

 

Pas de SRD sur le PEA

N’essayez pas d’utiliser le règlement différé sur votre PEA, ce n’est pas autorisé. On ne peut pas cumuler les avantages !

 

Comment savoir si une action est éligible ?

Vous savez si une action peut-être traitée au SRD si elle fait partie de la liste (consultable chez votre broker). Heureusement, il est fort probable que votre broker, dans la page d’information ou de cotation de l’action, indique si elle est éligible au SRD (et au PEA, par la même occasion).

 

Comment cela se passe

Au règlement différé, le règlement ou la livraison des titres est reportée à la fin du mois boursier. Quand on réalise une opération au règlement mensuel, cela crée ce que l’on appelle un engagement en fin de mois.

Mais si les opérations sont reportées, qu’est-ce qui se passe ?

 

Où passent les titres ?

Quand un investisseur achète des actions au SRD les positions sont couvertes par les intermédiaires sous la forme d’un financement du courtier (il vous prête de l’argent, en fait). Quand il vend des actions la couverture est faite par emprunt de titres.

 

Qu’arrive-t-il en fin de mois ?

En fin du mois boursier – 5 séances boursières avant la fin du mois – il y a deux options :

  • la prorogation
  • le règlement-livraison.

Vous devez indiquer votre décision à votre broker (il devrait y avoir une page pour cela).

Dans le cas du règlement / livraison, les titres sont livrés et on revient au cas classique du comptant. Bien sûr, votre compte est débité et vous devez avoir les sommes correspondantes dessus.

 

La prorogation en fin de mois

La prorogation est automatique si vous n’avez pas laissé d’instructions.

 

Si vous optez pour la prorogation, votre engagement est reporté au mois souvent. Vous continuez d’emprunter…

Par contre, votre broker débitera ou créditera votre compte de la différence entre :

  • le prix de revient des titres
  • et la valeur de liquidation du titre (valeur à la fin du mois).

 

Exemple :

  • achat au SRD de 1000 titres à 50 euros (prix de revient)
  • prix de liquidation = 52 euros
  • le compte est crédité de 1000 x (52 – 50) = 2000 euros.

 

Il y a des frais

Le broker ne vous prête pas de l’argent gratuitement. Les opérations différées supportent les frais normaux (commissions) augmentés (puisque le volume est supérieur) mais aussi des intérêts. Consultez votre broker pour avoir plus d’informations. En gros, cela correspond au taux d’intérêt à court terme prorata temporis.

 

 

La couverture disponible

Afin de pouvoir utiliser l’effet de levier sur le SRD il faut savoir jusqu’où investir. Le montant d’achat disponible s’appelle la couverture disponible.

En gros, la couverture correspond à 5 fois les espèces dont vous disposez sur votre compte. À cela s’ajoute une partie des titres que vous possédez en portefeuille (au comptant) et des plus-values . Le calcul dépend de la nature des titres : obligations, actions, FCP, etc. Le broker applique des coefficients en fonction de la nature des titres et du risque encouru sur les marchés (le broker est plus restrictif si le risque est plus grand).

Cela, c’est dans le cas simple où vous n’avez pas d’engagement en différé (vous n’avez pas encore utilisé le SRD dans le mois).

S’il y a des engagements à la fin du mois, il faut retirer de la couverture ces engagements.

 

On a donc :

couverture disponible à un moment donné =

  • liquidités x 5
  • + coef. x (titres et plus-values)
  • – engagements fin de mois.

Vous n’êtes pas obligé de tout utiliser !

 

Comment connaître sa couverture disponible ?

Le calcul est assez complexe. Votre broker affiche votre couverture disponible pour vous.

 

Comment utiliser la couverture ?

Il y a certaines règles supplémentaires et pas toujours explicites.

Par exemple, on ne peut pas utiliser de la couverture générée par un titre déjà en portefeuille pour acheter d’autres de ces titres.

Il peut également y avoir une règle qui dit que l’on ne peut pas utiliser toute sa couverture sur l’achat d’un seul titre.

Référez-vous à votre broker pour connaître le détail de ces règles.

 

Variation de la couverture

En fonction de l’évolution du marché, de vos titres et de vos liquidités, il se peut que votre couverture deviennent négative. Dans ces cas, le broker peut vous obliger à clôturer des positions pour rétablir la couverture – ou le faire pour vous, pas toujours à votre avantage. C’est l’équivalent de l’appel de marge.

Il est donc important de surveiller quotidiennement votre couverture.

 

Comment passer l’ordre ?

Quand vous passez l’ordre, il vous suffit de remplacer Comptant par SRD ou Règlement Différé. Votre couverture disponible doit être suffisante.

 

L’effet de levier

L’avantage principal du SRD, avec la possibilité de vendre à découvert, c’est la possibilité d’utiliser l’effet de levier.

Un exemple sera plus parlant.

 

Vous disposez de 2000 euros de liquidités sur votre compte, et aucun titre. Vous voulez acheter pour 10 000 euros d’actions. Nous supposerons que la couverture disponible est de 10 000 et qu’on peut l’utiliser entièrement sur un seul titre.

Vous décidez d’acheter 100 titres au prix de 100 euros.

Quelques jours après le titre cote 104 euros. Vous avez une plus-values latente de 100 x (104 – 100) = 400 euros (hors frais).

Votre gains est donc de 400 / 2000 = + 20% pour une variation du titre de 4 % seulement ! 5 fois plus.

 

Si le titre cotait 96 euros vous auriez perdu 20 % !

 

Les gains, comme les pertes, sont multipliés par l’effet de levier !

 

Précision : vous n’êtes pas obligé de faire jouer l’effet de levier à fond. Vous auriez pu acheter seulement 3000 euros d’actions.

 

Les risques du SRD

Le SRD est donc risqué. C’est essentiellement dû à l’effet de levier. Comme nous l’avons vu, les gains peuvent être multipliés, mais les pertes également.

En général, les débutants aiment l’effet de levier car ils gagnent rapidement en faisant de petits allers-retours. Mais le jour vient où une tendance durable, ou tout simplement plus forte, part dans le mauvais sens. Et l’effet de levier fait des dégâts.

 

Le SRD uniquement pour l’intraday

Vous devez donc utiliser le SRD uniquement quand vous êtes sûr de votre coup ! Mais cela va être dur en trading daily, car un titre peut perdre 10, 20, 80% du jour au lendemain !

Le SRD est donc à privilégier plutôt pour le trading intraday avec des Stop-Loss.

 

 

 

Image : rattigon FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 8 )

  1. Replystéphane
    Bonjour, Tout d'abord, merci pour cet excellent article, très bien détaillé. Pourriez-vous par contre, nous indiquer des broker qui autorise la vente à découvert ? Par avance, merci
  2. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Salut Michel, Rien à dire, c'est super clair et complet! ;-) Utilises-tu le SRD personnellement? Peux-tu nous parler de certains examples concrets en intraday par exemple? Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : Suivi Hebdo au 9 février 2014My Profile
  3. ReplyPlacements en ligne
    C'est quand même réservé à des personnes qui s'y connaissent vraiment bien et surtout qui passent du temps à suivre leurs investissements car en utilisant le SRD on peut perdre plus que sa mise initiale, ce qui peut vite être dramatique. Exemple: j'ai 100 € et donc en SRD je peux investir 500 € La valeur sur laquelle j'ai misé perd 30 %, donc mon investissement tombe 350 €. J'ai donc perdu 150 € alors que je n'avais que 100 € sur mon compte. Gloups... il faut faire un chèque pour compenser... Bref une technique à ne pas mette entre toutes les mains ;-) Placements en ligne Article récent : Point sur les marchés – l’analyse de Generali Investments Europe – février 2014My Profile
    • ReplyMichel
      Tout à fait. Personnellement, je ne l'utilise pas.
  4. ReplyMathieu de Analysetechniquepourlesnuls
    Je ne sais pas si je suis vieux jeu, mais je n'aime pas emprunter pour investir en bourse. J'aurais l'impression de perdre un peu le contrôle sur de l'argent que j ene possède pas. J'imagine qu'en investissant seulement l'argent que j epeux "perdre", je contrôle plus efficacement mes émotions.
    • ReplyMichel
      Je ne peux qu'approuver !

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge