Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Krach boursier et assurance de portefeuille

Les investisseurs en bourse craignent le krach boursier et peut-on leur reprocher ? Un krach lamine les portefeuilles et réduit à néant des années de plus-values latentes.

Le krach boursier est-il cependant si mauvais ? Comment l’éviter ? comment s’en protéger ? Et peut-on en profiter ?

Que se passe-t-il pendant un krach ? Le prix des actifs financiers baisse. Les investisseurs paniquent et vendent à tour de bras. Cela entraîne les prix dans des baisses de plus en plus profondes. Cette panique touche indistinctement toutes les actions, si le krach survient sur le marché actions.

 

assurance de portefeuille

Un portefeuille avec de l’assurance

 

Tous non semblables face au krach boursier

 

Le truc c’est que, si le krach frappe toutes les actions, toutes ne sont pas égales face à lui. Ce que l’on appelle les valeurs de croissance baissent moins que les autres et se relèvent :

  • plus vite
  • plus fort.

 

Essilor, L’Oréal, Air Liquide ont très vite, à chaque krach, dépassé leurs précédents plus hauts. C’est loin d’être le cas de toutes les valeurs.

 

Profiter d’un krach

 

On voit donc, avec les valeurs de croissance, qu’un krach peut être une opportunité. Une opportunité d’acheter à bon prix des parts d’entreprises super performantes. Quand le marché massacre injustement une valeur de qualité, c’est le moment d’en racheter. Je dis racheter parce que ce genre de valeurs on ne les revend jamais !

 

Réduire ses impôts

 

Une valeur de croissance s’achète, se rachète, mais ne se revend pas. D’une part parce qu’elle va continuer à s’apprécier, d’autre part parce chaque vente vous coûte de l’argent en impôts (sauf dans le PEA si la valeur est éligible au PEA) et les allers-retours engraissent votre broker.

 

Par conséquent, évitez d’enrichir vos intermédiaires et l’État à vos dépens : gardez et accumulez les valeurs de croissance.

Protection du portefeuille

 

Il est possible de protéger son portefeuille des krachs.

 

Voici 2 options.

 

La première option pour protéger son portefeuille actions c’est de ne faire que du swing trading. Le swing trading permet de ne rester en position que quand l’action réalise des rallyes haussiers. Ainsi, pendant un krach, vous vous trouvez en dehors du marché. La conséquence ennuyante c’est que vous perdez les frais subis par vos ordres. De plus vous profitez moins des longues tendances.

Mais simplement, le fait de ne pas avoir des dizaines de milliers d’euros en portefeuille vous permet de dormir plus sereinement.

 

La seconde option pour sauver votre portefeuille est utilisable quand vous avez beaucoup de lignes à long terme. Il s’agit de l’assurance de portefeuille.

 

L’assurance de portefeuille

 

Il est tout à fait possible d’assurer son portefeuille d’actions tout comme on assure un autre bien. Cela ne passe pas par un contrat d’assurance,  mais par des produits dérivés.

L’achat de puts ou la vente de CFD permet de compenser les pertes latentes sur un portefeuille long par les gains sur les puts ou les CFD. À la fin d’un krach, vous empochez les gains de l’assurance et vos actions repartent à la hausse. Les professionnels se servent de l’assurance de portefeuille pour lisser les fluctuations du marché.

 

L’assurance classique de portefeuille est généralement mise en place tout le temps. Il faut l’ajuster constamment. L’investisseur malin ne la mettra en place qu’au début d’un krach (pour savoir quand débute un krach il fut suivre le cours Tradez Gagnez). Car une assurance coûte cher en général : quand le marché continue de monter, les puts et CFD shorts perdent en valeur.

Ne positionner l’assurance qu’au bon moment assure que son coût soit plus faible.

 

Assurance de portefeuille + accumulation de valeurs de croissance = réussite en bourse.

Le mauvais krach

 

Il existe malheureusement un type de krach contre lequel on ne peut rien, c’est la dévaluation, comme celle qui est arrivée récemment avec le Franc Suisse – sauf que c’était plutôt une dévaluation des autres devises contre le CHD. Ce genre de krach est soudain et violent. On ne peut rien faire contre, à part s’assurer lourdement – mais le coût plombe les performances.

À part faire du scalping intraday, il n’y a pas d’autre moyen de s’en protéger.

 

Un mot sur les valeurs de rendement

 

J’aimerais préciser une chose. On voit beaucoup sur internet des gens parler des valeurs de rendement. Ce sont ces actions qui versent un dividende de 5 à 8% et plus par an. Cela peut paraître intéressant en comparaison avec le taux du livret A. Malheureusement, les sociétés qui versent de forts dividendes ne sont pas forcément de bons investissements. Or on nous conseille d’investir sur ces actions sur le long terme. Seriez-vous prêt à voir votre capital d’aujourd’hui fondre pour toucher des dividendes futurs dans une monnaie dépréciée ? Ce ne serait pas une bonne idée.

 

Achetez plutôt des actions en plein rallye haussier. Avec 20% de gain sur un mois vous faites 4 années de dividendes.

 

Achetez des valeurs de croissance. Même si leurs dividendes sont faibles en pourcentage du prix de l’action, comme celle-ci prend chaque année de la valeur, en montant brut, vous toucherez de plus en plus et serez gagnant par rapport à ceux qui écoutent ceux qui leurs disent n’importe quoi.

 

Je dois avouer que j’ai certaines de ces valeurs de rendement, mais je sélectionne celles qui peuvent, en plus, prendre de la valeur. (lien article sur FMU). Il est cependant plus facile d’acheter les valeurs qui montent…

 

 

Image : Vichaya Kiatying-Angsulee FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 10 )

  1. ReplyNicolas de se-former-sur-internet.com
    Bonjour, Personnellement je considère les krachs boursiers comme des opportunités pour acheter des actions à bas prix ! Ce n'est pas parce que l'action coca cola perd 50% que les gens vont arrêter de boire du coca cola. Bien entendu, acheter quand tout le monde vend demande une grande force de discipline mais c'est comme ça que l'on gagne en bourse ! Cordialement, Nicolas Nicolas de se-former-sur-internet.com Article récent : 5 raisons pour lesquelles vous ne deviendrez jamais richeMy Profile
    • ReplyMichel
      La fin des krach est justement, comme tu le dis, un excellent moment pour acheter une valeur de croissance.
      • ReplyAlex de la bourse à LT
        Bonjour, Le mental c'est 90% de la réussite en Bourse. Il faut avoir vécu un krach boursier pour avoir la force de caractère d'acheter, alors que tout le monde nous promet la fin du monde. Personnellement, je ne pourrai pas supporter de voir toutes les lignes de portefeuille à -50% Un bon fondamentaliste sait reconnaître lorsque un marché, un secteur, une entreprise est surévaluée et lui aussi n'aura pas logiquement de lignes à -50% Alex de la bourse à LT Article récent : Mon portefeuille trading : + 50,73% et l’indice cac40 : + 43,96%My Profile
        • ReplyMichel
          Bonjour, Je ne suis pas tout à fait d'accord. Le mental ne fait pas tout. Un fort mental quand on n'a pas les compétences est un gros problème. Il faut avant tout avoir les compétences, les outils et l'expérience. Comme dit Martin, -50% sur une valeur de croissance est l'occasion de se renforcer.
  2. ReplyMartin l'investisseur autonome
    Bonjour Messieurs, J'irais même jusqu'à affirmer qu'investir à contre-courant représente la clé de la réussite. Il faut juste s'assurer que les fondamentaux des entreprises visées sont solides et que les perspectives de croissance de celles-ci sont supérieur à la moyenne. Pour le reste, c'est une partie de patience. Martin Martin l'investisseur autonome Article récent : L’analyse financière de l’entreprise La Doria GroupeMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Martin, je dirais plutôt, à la place de à contre-courant, quand l'action est massacrée par le marché (lors des crises). Ce genre d'actions se relève toujours plus vite et plus haut.
  3. ReplyAlex de la bourse à LT
    Chers amis investisseurs, C'est malheureux à dire, mais j'ai presque envie de revivre un krach boursier :-) Certes, ces crises boursières engendrent des crises économiques et par la suite du chômage et c'est malheureux, mais cela me permettrait de : - juger de l'efficacité réelle de beaucoup de traders qui affichent trop facilement leurs performances dans ce marché haussier et c'est tant mieux pour eux s'ils y arrivent... - juger de l'approche fondamentaliste : comment réagissent-ils dans la tempête ? Je serais bien curieux de voir ça C'est dans ces moments là que je peux dire si un investisseur est bon ou mauvais !!! Alex de la bourse à LT Article récent : Mon portefeuille trading : + 50,73% et l’indice cac40 : + 43,96%My Profile
    • ReplyMichel
      Bien dit ! Sinon il y a le trading intraday...
  4. Replymathieu
    Warren buffet, ben graham et les autres investisseurs de ce cercles profitaient justement de ces phases de panique. Acheter quand tout le monde panique et vendre quand tout le monde est euphorique. Mathieu http://je-serai-trader-pro.fr/ mathieu Article récent : Bilan 2 mois et perspectivesMy Profile
    • ReplyMichel
      Oui, quand Monsieur le Marché est en colère... Essilor en est une très bonne illustration. Quand il y a des crises elles est la première à battre ses derniers plus hauts !

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge