Trading-Attitude
Pour traders malins

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

Comment investir sur le Nasdaq en direct sans ETF

Investir sur le Nasdaq en direct peut se faire via les ETF ou un panier d’actions. Mais il y a plus simple. Découvrez comment investir sur le Nasdaq directement sans ETF… Et avec une seule action !

Comment investir sur le Nasdaq suivi actions 9

Investir sur le Nasdaq c’est aussi investir dans Nasdaq (NDAQ)

Comment investir sur le Nasdaq : les ETF

Il est possible de placer son argent dans l’indice Nasdaq via des ETF (Exchange Traded Funds). C’est ce que fait Grégory avec les outils Trading Attitude.

Comme ETF il y a UST de Lyxor et ANX de Amundi (Amundi, la société, que vous pouvez aussi acheter dans le cadre de votre PEA). Chez Degiro, UST est même sans frais, il me semble.

Un ETF est un fonds, par conséquent ce n’est pas vraiment une part de société. D’autre part, il y a certains risques liés aux ETF. Notamment ceux sur le SP500. Mais j’imagine que sur l’indice des valeurs technologiques, il y a aussi des risques. Forcément.

Ainsi, évitez les ETF à effet de levier

Certains ETF sur les indices US sont à effet de levier ! x2 x3. Renoncez à ce genre de produits. Les mouvements peuvent être forts et l’effet de levier peut faire mal.

Placer de l’argent sur le Nasdaq sans ETF

Quand tout va bien, les ETF sont un bon moyen de profiter de la hausse de l’indice phare des technologiques. En cas de grosse crise (mais vraiment grosse), on ne sait pas.

On peut donc vouloir investir directement sur des actions. L’indice Nasdaq étant un (gros) panier d’action, la solution consiste donc à acheter plusieurs lignes d’actions technologiques. Et il y a l’embarras du choix, vu le nombre et la qualité !

Premièrement, on se retrouve vite avec une centaine de valeurs.

Deuxièmement, c’est compliqué à gérer. Il faut suivre toutes ces valeurs !

Il y a plus simple !

Une action qui reproduit l’évolution de l’indice Nasdaq

Nasdaq c’est un indice. Mais c’est aussi une action. Et une société. la société qui gère le Nasdaq. Un peu comme EuroNext en Europe.

Et n’est pas un business en or ? La société qui gère la bourse. Immobilisations capitalistiques : pratiquement zéro. Elle gagne même quand le marché s’effondre (enfin, pas tout à fait).

Nasdaq calque l’indice des valeurs technologiques, verse des dividendes et c’est un titre de propriété

La société Nasdaq verse des dividendes. C’est un premier avantage. Mais elle est surtout un titre de propriété. En achetant l’action NDAQ, vous devenez actionnaire de la compagnie. Vous détenez une part du capital.

En cas de crise financière, c’est une sécurité.

Et, enfin, autre avantage, elle reproduit, assez finalement, les évolutions de l’indice phare éponyme.

Et, pour finir, elle est cotée sur le Nasdaq. Elle contribue à la hausse de celui-ci ! Qui contribue à son appréciation en bourse !

Une évolution historique exemplaire

Le graphique mensuel de cette valeur est très intéressant.

Graphique historique mensuel des cours de bourse de Nasdaq
Graphique historique mensuel de Nasdaq (source : TradingView)

Depuis que le monde est « digitalisé« , la hausse est « inévitable ». Et avec le « helicopter money », encore plus.

Mais avec une telle valeur qui ne cesse de progresser au niveau des cours, comment faire pour prendre une position ?

Prendre le train en marche : le dernier métro

C’est un problème récurrent pour les investisseurs. Quand entrer sur les valeurs haussières ?

Le concept que j’ai développé consiste à entrer en fin de Sell Zone. Ou au début d’une Safe Zone. Cet article peut vous aider à comprendre ce concept que je présente dans ma formation GABI.

Voici donc la dernière occasion (en daily) de prendre le train en marche.

Dernier trade sur l'action nasdaq - graphique
Dernier signal d’achat sur l’action (source : TradingView)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En sortie de Sell Zone, une zone de congestion étroite nous a permis de placer un stop loss peu éloigné (respect de la stratégie SISS).

La gestion du stop loss

En première approche, le respect de la routine de trading aurait pu nous faire sortir sur le pull-back qui s’en est suivi. Cependant, nous sommes sur une valeur de qualité. Nous avons donné plus d’espace aux cours par rapport à notre stop loss. Celui-ci n’avait pas été remonté. Il s’en est fallu de peu.

Par conséquent, l’investisseur dans une optique long terme (ce que je recommande sur ce titre), laisse les cours respirer.

A contrario, le trader prudent, voire parano, serait sorti, puis entré à nouveau juste après.

Savoir apprécier la courbe des prix

Cet exemple montre que sur les sociétés de qualité, il faut parfois un peu oublier les stop-loss. Il convient, cependant, de trouver le début d’un swing haussier pour entrer dans de bonnes conditions.

Si cela vous intéresse, mon cours en ligne GABI vous fournit toutes les clés d’un trading réussi.


 


Illustrations : canva

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge