Trading-Attitude
Pour traders malins

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

Comment trader les ETF – Interview de Grégory

Trader les ETF est rémunérateur. Un de mes lecteurs a gagné jusqu’à 100 000 euros avec les ETF sur une année. Découvrez sa technique, sa routine qui lui prend peu de temps. Greg va vous expliquer le trading d’ETF facile.

trading d'etf

Grégory est un de mes lecteurs. Il a très vite compris que les indicateurs techniques présentés sur ce blog Trading Attitude étaient puissants. Il a tout de suite voulu en savoir plus.

Et, du coup, j’ai voulu en savoir plus sur lui. En fait, Grégory est un exemple qui, j’espère, va vous motiver.

Voici notre échange.

Comment en vient-on à la bourse ?

TA : Qu’est-ce qui t’a fait venir à la bourse ? Quel est ton background (formation, métier, …) ? Vis-tu en France ?

Aucune formation en finance

Grégory : J’ai une formation qui n’a rien à voir avec le milieu de la finance.

Une formation technique

Je viens du domaine technique (électromécanique, hydraulique, pneumatique). Je suis autodidacte car j’ai eu pas mal d’expériences dans divers métiers.

Et des voyages

Au début des années 90 j’ai été tout d’abord dans la Marine Nationale, basé dans l’Océan Indien en tant que mécanicien naval. J’ai eu de la chance ! J’ai pu découvrir plein de pays et continents différents.

À la fin des années 90, j’étais technicien dans la fabrication d’appareils de soudage par point pour l’industrie automobile.

Pour devenir commercial puis directeur

Au début des années 2000, changement radical de voie. Je me lance dans le métier de commercial avec une société Suisse pour développer en France des opérateurs téléphoniques (pour les anciens qui ont connus Télé2, AliceTélécom, Cegetel, etc )

Une fois que nous avions bien développé ses startUps sur tout le territoire, ils nous ont remerciés gentiment.

TA : c’est souvent le cas avec le monde des salariés. Travailler pour les autres est une forme douce et addictive d’esclavage.

Il rebondit en se lançant dans la gestion de patrimoine

Grégory :
Il fallait que je rebondisse… J’ai toujours été plus ou moins attiré par la finance.

De 2005 à 2009, j’ai découvert la défiscalisation. Après diverses formations de plusieurs mois, je me suis mis à mon compte en tant que gestionnaire de patrimoine.

Je faisais de l’immobilier pour l’étranger car mes clients avaient une pression fiscale plutôt élevée et le marché français ne leur correspondait pas.

Je faisais aussi du placement SICAV, SCPI, assurance-vie, et c’est là que l’on m’a fait découvrir aussi la bourse (Forex essentiellement).

Victime de la crise des subprimes

En 2009 j’ai été frappé par la crise et j’ai dû stopper mon activité. J’ai surtout été trompé par des gens malhonnêtes dans le milieu de l’immobilier. Notamment des promoteurs…

Bref, par la suite je suis retourné dans le milieu du salariat. J’ai été directeur de diverses sociétés de télécommunications jusqu’en 2012.

Mais il est un trader à ses heures perdues

Pendant toute cette période depuis 2005, je faisais du trading à mes moments perdus sur le Forex avec de toute petites sommes d’argent.

Je gagnais mais je perdais aussi. Bien souvent j’étais flat.

Ensuite vers 2010 je suis passé par les robots de trading, mais j’ai laissé tombé tout ça en 2015.

Un trader suisse

Je suis français, mais cela fait 8 ans que je travaille en Suisse et j’y vis 90% du temps.

Le nerf de la guerre, le capital

TA – Tu semblais me dire que ce n’est pas pour les comptes-titres à petit capital. Si tu veux bien nous le dire, quel est ton capital et la taille de tes positions ?

Grégory :
Tout est relatif, pour certains 10000€ est un gros capital, pour d’autres 100 000€ est un petit capital.

Pour ma part mon capital est de 6 chiffres.

Mais malgré tout, tout dépend des objectifs de chacun : on peut commencer avec 500€ de capital !

Pour ce qui est de la taille des positions, en général je coupe mon capital en 3, et je fais du pyramidage. Actuellement je suis sur 10 ETFs.

Le broker TradeStation

TA : Cela fait longtemps (plus de 20 ans) que je connais de nom la plateforme de trading TradeStation. Je ne savais pas que c’était un courtier aussi. Grégory l’utilise pour pouvoir acheter les ETF depuis la loi MIFID.

Grégory utilise TradeStation pour trader les ETF. Il utilise aussi TradingView pour les graphiques intraday, pour surveiller. C’est moins cher que PRT. Et c’est pour cela qu’il était très intéressé par mes indicateurs techniques pour TradignView.

TA : Quels sont les frais, au total, chez TradeStation ?

Grégory :
Bonne nouvelle, depuis quelque temps en passant par TradingView, pour passer ses ordres il n’y a plus de frais d’entrée et de sortie. Ils étaient de 5$ aller et 5$ retour, soit 10$. Que vous achetiez 1 action ou 100 actions cela coûtait 10$ à chaque fois.

Maintenant c’est gratuit, il y a juste les frais des ETFs qui varient de 0,02% à 0,8%/an suivant les ETFs que vous possédez.

Son avis sur TradeStation

TA: Quand as-tu ouvert un compte chez TradeStation ? Ton avis sur eux ?

Grégory :
J’ai ouvert un compte chez eux en 2018, dès l’instant qu’ils ont mis cette loi MIFID.

Je ne suis vraiment pas déçu. Je dirais même qu’ils ont beaucoup plus réactifs à répondre que Interactive Brokers (service client catastrophique).

Ils ont un tchat, et c’est très facile d’accès. TradeStation existe depuis très longtemps. Tout a commencé dans les années 80. Mais le mieux c’est de lire l’histoire de ses 2 frères passionnés ici.

Un français peut-il facilement ouvrir un compte TradeStation pour trader les ETF ?

TA : Est-ce facile pour un français d’ouvrir un compte chez eux ?

Grégory :
Le problème c’est que tout est en anglais. Mais aujourd’hui il y a des traducteurs comme Deepl.com.

Mais comme pour Interactive Brokers il y a un parcours et pas mal de papiers à remplir. Cependant cela en vaut vraiment la peine !

Quels indicateurs utiliser pour trader les ETF ?

Grégory est tombé un jour sur Trading-Attitude.com et a tout de suite voulu en savoir plus sur les indicateurs que je présente dans les pages.
Mais laissons-le nous expliquer.

J’ai essayé presque tous les indicateurs, j’en suis revenu au chartisme, et un peu de patterns de bougies. Mais j’ai découvert dernièrement tes indicateurs et il faut avouer que je les trouve redoutables.

J’utilise le TrendPresent, ainsi que la Cohérence [NDLR : CoherenceView], sans oublier le S et T Filter, ainsi que le CreuxTA pour renforcer des positions.

TA : il faut que tu utilises le « canal bleu » aussi.

Quelle est ta méthode de trading pour trader les ETF ?

TA : Tu m’as gentiment préparé deux graphiques pour montrer ta méthode de trading. Tu nous expliques ?

Graphique 1
QQQ – Cliquez sur l’image pour zoomer (source ProRealTime)

Ci joint 2 graphiques en journalier QQQ et ARKW [NDLR : je te conseille, Grégory, d’utiliser le « canal bleu » ].

Graphique ARKW
ARKW- Cliquez sur l’image pour zoomer (source ProRealTime)

Ce sont mes entrées. La position est prise toujours le lendemain du signal de la veille à l’ouverture des marchés. Et mes sorties : vente le lendemain à l’ouverture des marchés.

Peu importe l’ETF, je rentre en général quand le TrendPresent est orange et s’il y a de la cohérence, si le Trendpresent passe au bleu, je regarde toujours comment se comporte la S-FILTER [NDLR : Grégory a vraiment construit sa méthode – j’adore].

QQQ : signal d’achat le 6 Novembre 2020, je rentre le lundi 9 Novembre, et le 10 novembre trendpresent bleu donc normalement sortie mais je ne sors pas car le S-FILTER et toujours orange et ne croise pas. Par contre si le S-FILTER croise mais que le trendpresent est toujours orange, je reste en position.

Ensuite on voit qu’il n’y a  plus de trendpresent mais par moment il y a de la cohérence et le S-FILTER est toujours orange et ne croise pas. Je reste en position, et je ne sors que le 14 Décembre après un gain de 3,21% et 9,43$ de gain/action (j’en avais 600 à ce moment là, soit 600 x 9,43$ =5658$ de bénéfice pour un peu plus d’un mois en position). Sans compter les autres positions.

On peut voir qu’il y a une période de mi Octobre 2020 à début Novembre où je ne suis pas en position, et je regarde aussi les supports et résistances.

Pour ARKW, même procédé.

Quels ETF trader ?

Tu utilises les ETF uniquement sur SPY Nasdaq et RUSSEL, par exemple :

  • SPY
  • QQQ
  • IWM
  • SMH
  • ARKW
  • ARKK
  • ARKG
  • PBW
  • QLCN
  • TQQQ (levier x3)
  • UPRO (levier x3)
  • RUTY (levier x3)

Est-ce bien cela ?

As-tu des préférences pour des secteurs ? Tu peux rapidement nous dire sur quoi ils portent ?

Grégory :
Aujourd’hui je suis sur tous les ETFs ARK et toujours sur SPY, QQQ, IWM, je ne suis plus sur SMH, PBW.

Remarque : j’ai créé une liste TradingView avec les ETF de Grégory. Vous pouvez l’importer en cliquant ici (je ne les ai pas tous trouvés).

Pourquoi trader les ETF ARK et Invesco ?

TA : Y a-t-il une raison qui fait que tu es essentiellement sur des ETF ARK et Invesco ?

Grégory :

J ‘aime beaucoup le parcours de Catherine WOOD. C’est peut être bête ce que je vais dire, mais dans ce milieu il y a peu de femmes et j’ai l’impression qu’elles développent un instinct différent des hommes. Je ne saurais trop l’expliquer.

Ensuite, la diversification de leurs ETFs. Je pense qu’aujourd’hui nous ne reviendrons pas en arrière sur toutes ses nouvelles technologies qui ne vont qu’en s’améliorant.

ARK : de meilleures performances pour ceux qui veulent trader les ETF

Catherine WOOD veut battre l’indice NASDAQ et elle le prouve avec ses ETFs. Voilà ce qui me plait après un peu plus de 6 ans d’existence. Je ne vais pas dire que les preuves sont là car dans la bourse tout peut arriver, mais je trouve les perfs plutôt très bien.

En effet, si je prends l’ETF ARKW pour l’année 2020 la perf a été de 152% pour un ETF levier de 1 alors que si je prends le TQQQ levier de 3, il a fait une perf de 106% pour l’année 2020 avec 3 fois plus de risque et de drawdown. Et le QQQ a fait 46%.

ARKW vs Nasdaq
ARKW comparé au Nasdaq : + 800% contre + 230% (source TradingView)

L’ETF ARKW n’a que 6,5 ans alors que le TQQQ a 11 ans. En faisant la moyenne, ARKW reste devant. Ce résultat vient forcément du choix des actifs dans l’ETF.

Les ETF Invesco

Pour Invesco, il a été en 1999, soit 21 ans et 264% depuis sa création. Cela fait une moyenne de 12,57%/an En fait, une personne qui aurait investi en 1999 aurait fait une moyenne de plus de 12%/an. Mais la crise de 2000, ainsi que les autres il fallait encaisser le drawdown !

Tout ça pour dire que je scrute souvent le site etfdb.com, pour toujours être à l’affût des meilleurs ETFs du moment. Si ARKW ou ARKK ne performent plus, alors je sortirais et je prendrais celui du moment.

Gare au drawdown et son impact psychologique

Aujourd’hui, avec les indicateurs TA c’est tellement plus simple de rentrer et sortir de position sans se prendre une grosse claque. Et puis, chacun a son seuil de risque. Avec 40% de drawdown sur 10k€ de capital je ne suis pas stressé. Mais, par exemple, quand une personne a 200/300k€, entre 80 et 120k€ de drawdown c’est pas la même musique. Pourtant c’est le même écart !

TA – Depuis quand tu trades ces ETF ?
J’ai découvert les ETFS en 2015 et depuis je ne les lâche plus. Je dois avouer que ça me correspond tout à fait.. Et depuis 4 ans j’ai aussi un compte Futures chez TradeStation où il m’arrive de scalper mais très rarement.

Combien de temps rester en position quand on trade les ETF ?

TA : Tu ne restes pas des mois et des mois en position. Par exemple, sur QQQ et pas mal d´autres ETF, début septembre tu es sorti et n’es re-rentré que fin septembre. Pour sortir mi octobre et re-rentrer début novembre. Quelle est ta stratégie ?

G :
Je n’aime pas trop avoir de drawdown, dès que j’ai un signal de sortie, je sors quitte à re-rentrer plus tard

TA : Quelle est ta pire expérience ?
2016, élection de TRUMP, perte de 17000€ sur le DOW JONES.

TA : Et la meilleure ?
2020 gain annuel 104% sur l’ETF TQQQ. Pratiquement 100k$ de gain net.

Pourquoi pas le long terme ?

TA : Pourquoi ne pas garder le QQQ sur le long terme et renforcer peu à peu ?

Grégory :
C’est possible, mais de nos jours les crises ne sont plus les mêmes qu’il y a 20 ou 30 ans. Je me souviens quand il y avait 5% de perte c’était limite la fin du monde.

Mais quand on voit qu’en février/mars 2020 les indices ont fait 30% de chute ! Pour ma part j’avais une position sur TQQQ donc x3. J’ai été un moment donné avec plus de 40% de drawdown. J’ai eu de grosses sueurs mais j’ai tenu.

Heureusement, la remontée à été puissante. Limite, je ne vais pas dire que 2020 est très loin derrière nous, mais oublions ce qu’il sait passé et avançons.

TA : Je pensais aux périodes hors krach. 2020 arrive après une hausse. Ce n’est rien par rapport à la bulle Internet. À ce titre, j’ai publié un article sur les différents krachs historiques et comment les « éviter ». Le second est ici.

Tu as les outils maintenant ! Mais je te laisse continuer sur la situation actuelle.

Grégory :

Les prix sont devenus excessivement chers. Je pense que ça devrait péter à un moment donné. Quand ? C’est la fameuse question, mais cela ferait du bien. Perso je m’attends à plus violent que l’année dernière, chute de 50% mais je pense que fin 2021 sera quand même très positif.

TA : Il ne faut pas oublier que la création monétaire en 2020 a considérablement réduit la valeur de la monnaie. L’inflation du prix des actions est donc normale. De plus, cette crise a été déclenchée, encore une fois, pour créer un immense transfert de valeur vers le monde des entreprises digitales.

Le message aux débutants qui veulent trader les ETF

TA : Que dirais-tu à des débutants qui veulent se lancer dans le même genre de trading ?

G :
Je dirais de se former correctement, de manger du graph, et surtout d’avoir de la patience, et de bien choisir ses ETFs, être sur des supports où l’on se sent à l’aise.

Combien de temps passer chaque jour pour trader les ETF ?

TA : Combien de temps tu consacres au trading par jour / semaine ?

G :
Tous les soirs après la clôture des marchés US je checke mes positions. Je regarde les graphes environ 15mn. Le dimanche je les regarde, pour voir un peu comment c’est passé la semaine et voir aussi les graphes en weekly.

Les qualités à avoir pour pouvoir trader les ETF

TA : Quelles sont d’après toi les principales qualités à avoir ou à développer pour trader ainsi ?

G :
Une fois de plus, dès que l’on rentre dans la bourse, le facteur psychologique est très important. Après, je pense qu’il faut trouver ce que l’on maîtrise le mieux et surtout trouver son propre trading. Un trading qui ne vous fait pas stresser à la moindre petite chute des marchés.

Tout ça viendra avec le temps si on bosse un peu : il faut être sérieux dans ce métier.
Comme dit plus haut, j’ai un compte Futures et de temps en temps je scalpe, mais ce n’est vraiment pas pour moi, trop stressant.

TA : Il faut en effet arriver à vaincre son stress et survivre à ses erreurs. Il est très difficile de supporter des pertes latentes. Et encore plus de les couper. Une bonne routine peut vous aider à vous mettre dans de bonnes conditions et à vous améliorer.

La pire erreur quand on veut trader les ETF ?

TA : Quelle est d’après la pire erreur à éviter ?

Grégory :
La pire erreur…. je pense qu’il y en a plusieurs…

Déjà, ne pas compter sur l’espoir. J’entends trop de gens dire « j’espère que ça va monter », « j’ai espoir que l’on va arriver à tel prix ». Ils n’ont pas confiance en eux tout simplement ou pas confiance dans leur stratégie, mais ils la reproduisent quand même.

Arrêtez d’écouter les infos à la TV. En général, elles ne sont pas de bon conseil.
Arrêtez d’écouter les amis, les potes, qui ont soi-disant des tuyaux.
Ne pas utiliser les effets de levier quand on n’y connait rien et que l’on débute et que l’on a pas de stratégie. Surtout dans les CFD (qui devraient être interdits à mon sens).

Ne pas trop rester en mode démo car aucune émotion… Je préfère trader avec un tout petit compte pour essayer. Car même en plaçant 10$ il n’y aura pas les mêmes sensations qu’un compte démo.
La psychologie joue un rôle essentiel dans ce milieu, mais on l’acquiert avec le temps.

À quelle fréquence trader les ETF ?

TA : Combien de trades réalises-tu par an ?

Grégory :
Aucune idée sincèrement, ce qui compte c’est mon résultat en fin d’année.

TA : As-tu fait des stats sur ton taux de réussite ? Il est de combien ?

G :
Je ne fais aucune stat, je connais mon capital de départ en début d’année et je fais les comptes en fin d’année, tout simplement. Je ne regarde pas trop combien je gagne par mois, car c’est très aléatoire : il y a des positions en cours, d’autres clôturées.

TA : Quelle est la durée d’un trade en moyenne ?

G :
J’ai deux comptes Equities chez TradeStation. Un où j’ai mon gros capital et où je ne prends que des ETFs sans levier, et l’autre qui correspond à 20% de mon gros capital pour prendre des ETFs à effet de levier 3 (TQQQ UPRO URTY TMFTECL SOXX LABU).

Sur le 1er les positions peuvent durer 2 jours comme plusieurs mois. Le second étant en levier 3, c’est juste pour booster le capital. Donc, dès un affaiblissement de tendance, une petite respiration, je sors, car le drawdown peut être très violent.

Pyramidage, intraday, … Est-ce bien pour trader les ETF ?

TA : Utilises-tu le pyramidage ?
G : Oui mais pas tout le temps. Par exemple, en Mars 2020, 100% de mon capital était investi en une seul fois.

TA : Utilises-tu l’intraday pour surveiller tes positions ?

G:
Oui je garde toujours un œil. Aujourd’hui la volatilité est énorme même sur une journée, et à l’approche d’une résistance ou d’un prix comme par exemple les chiffres ronds 100,00$ ou 110,00$, souvent ça respire un peu ou ça bloque, donc je reste attentif.

Et la crise de 2020 ?

TA : Quel a été l’impact de la crise de 2020 sur tes trades ?

G : Cela a été ma meilleure année.

Vente à découvert avec les ETF

TA : Pratiques-tu la vente à découvert ou les ETFs inverses ?
G : Pas sur les ETFs mais sur les Futures oui.

Se tenir informé pour trader les ETF

TA : Quels outils d’informations utilises-tu ?

G :
J’utilise ce site pour voir les meilleurs ETFs du moment,
https://etfdb.com/screener/#tab=returns&sort_by=five_ytd&sort_direction=desc&page=1&asset_class=equity&leveraged=false

TA : Te bases-tu sur l’économie, les news, ou uniquement l’AT ?

G :
Essentiellement l’AT. Je regarde bien entendu les annonces économiques fortes, mais comme c’est plus du swing je n’y prête pas trop attention, car de nos jours un simple tweet peut tout faire basculer. Quand on voit l’économie mondiale et les marchés US, pour moi ça ne représente pas du tout l’économie réelle.

Les stop loss avec les ETF

TA : Places-tu des Stop Loss ?

Grégory :
Je travaille sans STOP LOSS et sans TAKE PROFIT. D’ailleurs, dès que j’ai un signal de vente, je vends et tant pis si je suis en perte. Il faut accepter ses pertes.

Et si je suis en gain, tout dépend de combien je gagne sur la position. Si cela fait un moment que je suis en position je prends 50/70% de mes bénéfices et je laisse courir le reste.

Ce qui est pris n’est plus à prendre.

Grégory

Calculer la taille d’une position pour trader les ETF

TA : Comment calcules-tu la taille d’une position ?
G : En général je divise mon capital par rapport au nombre d’ETFs.

TA : Combien as-tu de positions en même temps ?
G : Actuellement j’ai 10 ETFs.

Pour aller plus loin et trader les ETF comme Grégory

Merci Grégory. Ton parcours montre que si on veut on peut. J’espère que les lecteurs auront été motivés par ton parcours et aidés par tes conseils.

Un témoignage inspirant

Je tiens à vous préciser que je n’ai pas forcé Grégory à témoigner, comme le font beaucoup de marketeux qui vendent l’usage des patterns chartistes et un RSI à 3000 euros.

J’ai trouvé la maturité et l’enthousiasme de Grégory très intéressants à vous montrer. Et il a bien voulu répondre aux questions. C’est cela aussi le blogging : rencontrer des gens étonnants. Et je suis heureux de pouvoir les aider.

Ce qui m’a étonné chez Grégory c’est son parcours pro ! Et sa maturité en trading.

Pour vous lancer et trader les ETF…

Vous pouvez faire comme Grégory : utiliser les indicateurs techniques de GABI.

Mais si vous partez de zéro (de zéro à héros), GABI est aussi le bon départ.

Enfin, vous pouvez trader les ETF sans les trader. En faisant travailler les autres pour vous. EToro vous permet de suivre des investisseurs aguerris.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux, à tonton, à vos neveux, à tout le monde…


 


Illustrations : canva

Comments ( 3 )

  1. ReplyVince
    Bonjour, Merci pour ce retour très interessant. Où peut-on acheter les ETF ARK (W, G, I) ? (TradeStation, degiro ?) Merci d'avance Vincent
    • ReplyMichel
      Grégory l'achète sur TradeStation, mais il vit en Suisse.
      Sur Degiro je ne l'ai pas trouvé (ARKW). Sur IB il y est mais IB nous dit qu'il n'est pas tradable (mon compte a été migré dans une entité européenne, c'est peut-être dû à cela).
      Pour les français c'est galère.
      Perso, je préfère acheter les actions en direct. Quand il s'agit d'actions chinoises ou japonaises, c'est dur, mais avec les actions US, ça va.
      Pour voir les actions qui composent un ETF, aller dans Yahoo Finance, chercher l'ETF, et cliquer sur l'onglet / menu Holdings :
      https://finance.yahoo.com/quote/ARKW/holdings?p=ARKW
      Ou sur le site qu'indique Grégory, il faut aller également dans le menu Holdings :
      https://etfdb.com/etf/ARKW/#holdings
      Perso j'ai une bonne partie des actions listées sur ARKW... J'ai fabriqué mon propre ARKW... Avec les Screener TA :-)

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge