Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Peut-on prévoir les cours de bourse ?

Prévoir les cours de bourse est le rêve de tout trader ou investisseur. Je suis sûr que vous avez déjà cherché sur Internet quelque chose du genre « prévoir les cours de bourse », « prévision des cours de bourse » ou « anticiper les cours de bourse », non ? De nombreux traders, scientifiques et ingénieurs ont tenté de trouver un moyen de les prévoir. Voici un résumé de l’état de l’art.

 

Prévoir les cours de bourse, une illusion ?

On me demande souvent mon avis sur certaines actions. Je ne suis pas devin, et je crois que personne ne l’est. Alors, est-ce que cela a un sens de vouloir prévoir l’évolution des cours de bourse ?

Cela n’a en fait un sens que dans certains cas bien définis.

Deux cas simples

Il existe deux cas simples dans lesquels il est facile de prévoir l’évolution des cours d’un actif financier. Et il ne sert à rien de s’intéresser à d’autres situations.

 

Les tendances

Lorsque les cours d’un actif financier sont en tendance, il est très probable que l’évolution des cours va se faire sous la forme d’une courbe linéaire. C’est pour cela que les personnes intéressées se sont munies d’outils dits de régression linéaire. C’est d’ailleurs sans doute la première chose à laquelle vous avez pensé.

 

Les cycles de hauts et bas

Quand, dans un trading range, les prix sont près des plus bas, il y a de fortes chances pour que dans quelques séances, les prix vont atteindre une zone proche des plus hauts. C’est simple, non ?

C’est un peu le principe du Stochastique ou des courbes de Bollinger, ou du retour à la moyenne.

 

Théories prévisionnelles des cours

Il y a des théories – controversées – qui trainent sur le Net et dans le monde des traders.

 

Les vagues d’Elliott

Cette théorie est sujet à caution. Je n’ai jamais accroché. Elliott est le nom du monsieur qui les a inventées. La théorie est basée sur l’hypothèse que l’évolution des prix sur un marché financier est de nature fractale.

Il faudrait un livre en entier pour décrire cette théorie. Il suffit de savoir que les elliottistes essaient de trouver des vagues dans les graphiques historiques des prix.

Voici, sur l’image suivante, les vagues idéales. 5 vagues dont 3 haussières avec 2 petites corrections, puis une grande correction se décomposant en 3 vaguelettes (c’est le krach !).

vagues elliott
La théorie des vagues d’Elliott

 

Les vagues ne sont pas toutes de la même durée. Il faut un diplôme de l’X pour comprendre…

Les adeptes de cette théories cherchent donc dans les graphiques des vagues. Alors, je vous dis pas, mais dans la réalité, les vagues, il faut les trouver. C’est sujet à interprétation. On trouvera toujours des vagues quelque part. C’est comme les poissons dans les rêves.

 

Les fondements de la théorie sont peut-être justifiés, mais en pratique l’utilité de cette théorie est assez limitée.

 

Les ratios de Fibonacci

Leonardo Fibonacci était un mathématicien italien du XIIIe siècle. Ce n’est pas récent ! Il a, entre autres choses, étudié le rythme de reproduction des lapins et en a déduit la suite de Fibonacci.

Les termes de cette suite sont chacun la somme des deux termes précédents. Ce qui donne :

0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377

1 = 1 + 0

2 = 1 +1

3 = 2 + 1

5 = 3 + 2

8 = 5 + 3

L’expression de la valeur d’un des termes fait intervenir le Nombre d’Or. On rejoint la théorie fractale chère à Elliott. Eh oui ! Les cours de bourse sont une expression de la nature (dans sa nature chaotique) et donc contiennent le Nombre d’Or.

Cette suite a bien des particularités qui passionnent les matheux. Une de ces particularités est que chaque terme de la suite est égal à environ 1,618 fois le terme précédent et 0,618 fois le terme suivant.

8 égale environ 1,618 x 5

1,618 est le Nombre d’Or, et 0,618, son inverse, s’appelle le Ratio d’Or (on remarquera que les 3 décimales sont identiques… étrange).

 

Je vous épargne les calculs insipides, mais en divisant les différents termes les uns par les autres on obtient des ratios. Les boursiers s’en sont servis pour identifier des ratios de retracement :

  • 23,6 %
  • 38,2 %
  • 50 %
  • 61,8 %
  • 76,4 %

et d’extension :

  • 38,2 %
  • 61,8 %
  • 100 %
  • 138,2 %
  • 161,8 %
  • 261,8 %

 

En ce qui concerne les retracements, si les cours ont progressé, ils peuvent connaître une correction (un retracement) équivalent à l’un des ratios de Fibonacci (23 %, 38 %, 50 %, etc).

ProRealTime, MetaTrader et quasiment tous les logiciels d’analyse technique ont chacun un outil qui permet de tracer les retracements et extensions de Fibonacci. Dans PRT c’est dans le menu Objets / Fibonacci et dans MT4 c’est dans le menu Insertion / Fibonacci.

Ces retracements sont supposés prévoir les niveaux que vont atteindre les prix. On ne sait pas exactement où les prix vont se situer, mais on connaît à peu près les ratios dans lesquels les retracements vont se faire.

 

Les ratios de Fibonacci
Exemple de retracement de Fibonacci sur ProRealTime

 

Il va sans dire, comme on ne voit sur le graphique ci-dessus que ces prévisions sont assez imprécises. En effet, la grande extension marquée par le trait rouge est retracée d’une valeur qui ne correspond pas à un ratio exact.

Inversement, les fans de ces techniques trouveront toujours des cas où cela fonctionne (poissons dans le rêve). Cela dit, cette technique a le mérite de mettre en évidence que les cours peuvent connaître des corrections !

 

Les figures chartistes

Si vous avez étudié les figures chartistes, vous savez peut-être qu’il y a la règle du balancier.

Par exemple, sir une tête-épaules est formée, l’objectif des cours est égal, en distance par rapport à la ligne de cou à la hauteur de la tête. De même, lorsqu’une ligne de résistance ou de support est cassée, l’objectif est égal en distance à la distance entre le point de break et le dernier plus haut ou plus bas.

Ce sont des règles empiriques que tout le monde suit et qui font office de prophétie auto-réalisatrice car tout le monde prendra des bénéfices au même endroit. C’est aussi le cas des ratios de Fibonacci.

Mais ce n’est pas systématique.

 

Conclusion partielle

Ces théories tentent de mettre de l’ordre dans le chaos, mais on reste quand même dans des phénomènes chaotiques qui, au mieux, peuvent se modéliser partiellement par des équations de diffusion tirées de phénomènes physiques comme la diffusion de la chaleur dans un matériau ou d’un polluant dans une rivière. On tient plus de l’attracteur étrange que de la théorie des vagues.

Les chances de prévoir l’avenir des cours sont faibles. C’est pour cela qu’il vaut mieux :

  • soit suivre les tendances
  • soit acheter dans les creux de cycles.

 

La régressions

J’ai gardé pour la fin la catégorie prédictive des régressions de toutes sortes. La théorie des signaux a inventé toutes sortes de filtres (passe-haut, passe-bas, de Nyquist, etc) que certains ont tenté d’adapter aux marchés financiers.

Je ne rentrerai pas dans les détails, si vous êtes intéressé il y a l’excellent livre :

 

Par contre, j’aimerais vous parler de deux indicateurs qui sont en rapport avec la régression (linéaire ou pas).

Le premier s’appelle LSMA et le second HMA (ou moyenne de Hull). Ce sont deux indicateurs qui « collent » pas mal aux cours et que vous pourriez trouver intéressants.

Remarque : pas sûr que LSMA ne repeint pas.

 

LSMA HMA GBP/USD 1D
Exemple de LSM et HMA sur GBP/USD daily

 

Les indicateurs LSMA et HMA sont des exemples d’indicateurs qui suivent les cours de très près et font des sortes de régressions linéaires mobiles, permettant ainsi de prédire par intervalles les cours de bourse.

 

Voici le code source de la moyenne de Hull pour ProRealTime :

// Mettre periode en variable
// par defaut: 8 pour du tres court terme

hullma = Weightedaverage[round(SQRT(periode))]( 2*Weightedaverage[round(periode/2)](close)-Weightedaverage[periode](close))

return hullma as "Moyenne Mobile de Hull"

 

Les courbes de Bollinger

L’indicateur courbes (ou bandes) de Bollinger sont aussi un moyen de prédire les cours de bourse, puisque 98% des cours se situent entre les deux courbes haute et basse. De plus, lorsqu’une bulle débute on sait à peu près comment cela va se poursuivre. C’est un indicateur que j’adore et qui est très efficace quand on sait s’en servir.

 

Ressources

Vous pouvez également être intéressés par :

Conclusion

Il est donc possible de prédire les cours de bourse, mais dans un intervalle de temps et dans des cas précis. Si vous voulez un conseil, ne perdez pas de temps à chercher la méthode miracle, elle n’existe pas. Contentez-vous de suivre les tendances !

Sinon, pour aller plus loin, il y a Tradez Gagnez, ma formation.

 

 

Quelques complément sur certains indicateurs techniques

 

Comment utiliser les bandes de Bollinger

 

Les bulles de Bollinger

 

Le casse de l’année !

 

4 actions faites pour trader sur le court terme

 

Les indicateurs techniques à connaître en bourse

 

19 raisons d’utiliser la bande de Bollinger

 

 

Comments ( 12 )

  1. ReplyPETIT
    eh oui Michel, je pense également que le mieux est de suivre la tendance ... mais bon malgré tout ce n'est pas facile ... merci
    • ReplyMichel
      Pas facile, mais cela vaut le coup d'être tenté (le trading, en général). C'est quand même moins pénible que d'être boulanger ! :-) Bien que certains traders se lèvent la nuit...
  2. ReplyBoun
    Effectivement, trend is your friend. Il faut également prendre en compte vos objectifs : trading à court terme, moyen terme ou long terme. Personne ne sait comment un trade va se terminer. Comme l'affirme Michel "Je ne suis pas devin" et moi aussi, je l'affirme "je suis pas un devin". Apprenez à gérer vos risques. La trading est un domaine très complexe, trop complexe même. Il y a trop de facteurs à prendre en compte. Le non respect de vos règles peuvent entrainer de grosses pertes. Les émotions, ce sont l'ennemi du trader. Boun Article récent : Découvrez Google xml sitemaps sur wordpress, l’outil pour indexer toutes les pages de votre blogMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Boun ! "trop de facteurs" est un peu pessimiste. Nous allons faire fuir tous les débutants... :-) Disons qu'il y a des centaines de façons de gagner de l'argent en bourse et sur le Forex (et des centaines pour en perdre aussi). Cela donne autant de chances supplémentaires de trouver SA méthode qui marche. Je ne sais pas si votre expérience est la même, mais, j'ai lu, acheté, essayé, plein de méthodes et formations et trouvé qu'elles ne me convenaient pas. Il faut ingurgiter, visionner plein de graphiques, tester soi-même, et tout intégrer pour se créer sa méthode. Celle que l'on sera capable de tenir par vents et marées. Bien évidemment, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Rome ne s'est pas bâtie en 1 jour. Un peu d'humilité, de courage et de travail sont nécessaires.
  3. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Salut Michel, Très bon article! Tout est dit dans le dernier paragraphe: oublier la recherche du St Graal! Même si le suivi de tendance n'est pas facile, il permet en général d'éviter d'acheter au plus haut pour revendre au plus bas ou de garder une ligne en perte jusqu'au fin fond des abysses... C'est aussi une méthode qui a fait et continue à faire ses preuves au fil des années. Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : Bloomberg, la Rolls des stations de trading: utile ou pas?My Profile
    • ReplyMichel
      Le plus ennuyeux, c'est qu'on sait rarement à l'avance où est le plus haut ! :-) Même si on a parfois des indications.
  4. ReplyManu
    quelques autres méthodes sympathiques: - les fourchettes d'Andrews. Les cours retournent vers la médiane 80% du temps. - les lignes d'action/réaction. C'est très fort, mais fort difficile à maitriser. - à partir des divergences et divergences cachées Manu Article récent : Bonne année!My Profile
    • ReplyMichel
      Merci pour ces précisions, Manu !
  5. ReplyErwan
    A mon avis, le plus important n'est pas de tenter de prévoir l'évolution d'un cours de bourse (qui par définition est aléatoire) mais d'essayer de comprendre pourquoi le cours évolue et qui sont les acteurs qui le font évoluer. C'est le travail que ne font pas 99% des traders amateurs qui pensent que le passé permet de définir le futur de l'évolution d'un cours. Alors que ce qui fait évoluer un cours, c'est le présent. Erwan Article récent : Trade du 26 Juin 2012My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Erwan ! Je ne suis pas tout à fait d'accord. D'après la théorie financière on peut modéliser, dans certaines hypothèses, un cours de bourse par un processus qui peut se résumer à une équation comprenant une partie aléatoire (un bruit) et un drift (une dérive, ou tendance). Dans la réalité, la tendance est exagérée, surtout quand le flottant est faible. Il y a aussi des sauts (gaps). En présence de tendance on peut prévoir avec un certain degré de certitude la direction des cours; Les spécialistes des patterns chartistes peuvent aussi prévoir des objectifs. Je ne suis pas d'accord non plus sur "le présent compte seulement". La réactions des cours à une bonne ou mauvaise nouvelle dépend essentiellement du parcours des prix les jours / mois qui ont précédé. Enfin, un cours de bourse n'est pas aléatoire. Il a une composante aléatoire, mais il ne l'est pas. Cela fait des mois que je suis des actions qui progressent jour après jour comme si elles étaient attirées vers le haut. C'est moins vrai sur le Forex, mais sur les actions il y a un phénomène d'accumulation / distribution qui booste les cours. Sur le Forex ce n'est pas très visible sur les petites time frames, mais en daily c'est assez clair.
  6. ReplyBotraiders
    Bonjour Michel, les marchés ne suivent pas une marche aléatoire, vous avez parfaitement raison. Ou plutôt, ils ne le suivent pas "tout le temps". Les Botraiders réalisent des prévisions boursières sur la Bourse de Paris depuis 2007, en se basant, entre autre, sur la détection de comportements de délits d'initiés. On constate évidemment que certaines actions sont plus prédictibles que d'autres et que les périodes de fort désaccords entre algorithmes sont en général des périodes agitées et compliquées à prévoir. Donc pour répondre à votre question peut-on prévoir les cours de bourse, oui sur certaines actions plus que sur d'autres, et à certains moments plus qu'à d'autres ;) Bien à vous Xavier, pour Botraiders
    • ReplyMichel
      Oui, dans un trading range ou une tendance, la prédiction à court terme est possible. Si l'on utilise une unité de temps longue la prédiction est plus longue. Et les plus basiques des indicateurs et patterns suffisent.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge