Trading-Attitude
Pour traders malins

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

Comment trouver les meilleures actions à dividendes ?

Comment trouver les meilleures actions à dividendes est la préoccupation essentielle de certains investisseurs. Notamment ceux qui appliquent la stratégie de rendement par opposition à la stratégie de croissance. Dans ce post je vais vous dire tout ce qu’il faut savoir sur la recherche des meilleures actions de rendement.

Les dividendes : qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup d’actions, pas toutes, versent à leurs détenteurs une ou plusieurs fois par année ce que l’on appelle des dividendes. Le dividende est un revenu qui est versé en espèces ou en parts de titre au détenteurs d’actions. Il s’agit d’une redistribution des gains de la société au cours de l’année.

L’actionnaire peut donc gagner quand la quand le prix de l’action s’apprécie, mais aussi grâce aux dividendes. Ces versements sont donc une partie importante des gains de l’actionnaire investisseur. Surtout si le cours de l’action stagne.

Remarque : dans la suite de l’article je parle parfois de coupon. Ce terme est plutôt adapté aux obligations. Je l’utilise pour réduire le nombre de répétitions du même mot.

Fréquence des dividendes

Les dividendes peuvent être versés :

  • une fois,
  • deux fois,
  • quatre fois
  • douze fois dans l’année.

Pour les actions françaises c’est plutôt 1 à 2 fois. Pour les actions US la pratique est 4 fois. Mais cela peut être chaque mois aussi.

Certains dividendes peuvent être dits exceptionnels, c’est-à-dire non récurrents.

Forme des dividendes

Ces coupons  sont en général versés sur le compte de l’investisseur sous la forme d’espèces dans la monnaie de base de l’action. Mais il arrive que la société propose de ne pas être payé en espèces mais plutôt de réinvestir la somme reçue en actions.

Par exemple 10 coupons permettent d’acheter une action.

En général ce type de versement est optionnel. L’actionnaire peut choisir entre le versement en espèces ou leur réinvestissement en actions. 

Il existe aussi des dividendes boosteés. Ils sont versés aux actionnaires dont les parts sont inscrites au nominatif auprès de l’entreprise. L’actionnaire et alors payé un peu plus que les autres

Forme de taxation

Les dividendes ne sont pas imposés comme les plus-values. Ces dernières subissent la taxe sur les plus-values et les dividendes une imposition sur les revenus des valeurs mobilières. Les taux varient selon les années et selon les pays. Renseignez-vous auprès de vos services fiscaux.

Une chose à savoir : même si vous êtes français vivant en France, les taxes sur les actions étrangères, ce n’est pas si simple que cela. C’est même un véritable casse-tête. Nous en parlons un peu plus loin.

Retenez qu’il vaut mieux passer par un broker français qui va faire le calcul pour vous.

Impact sur le cours de l’action

Lorsque un dividende est détaché (c’est le terme utilisé) l’action perd un peu de sa valeur. On a une situation comparable avec les obligations et les coupons courus. Lorsque le coupon se détache, l’obligation perd une fraction de sa valeur.

Avec les actions c’est pareil. La plupart du temps on ne voit pas tellement la différence. Pour les actions qui versent, par exemple, 1% de dividende cela ne se voit pas beaucoup. Mais avec les actions qui versent 5 % de dividende cela se voit sur les historiques des cours de bourse.

C’est pour cela qu’on a souvent dans nos graphique des graphiques ajustés par rapport au détachement des dividendes. Les cours précédant la date du détachement du dividende sont multipliés par une valeur inférieure à 1 pour s’ajuster par rapport au dernier cours après le détachement du dividende.

Si, par exemple, le dividende représente 0,5 % du prix de l’action, les cours précédents sont multipliés par 0,95.

Comme souvent les dividendes sont versés plutôt en deux fois ou plus, cela réduit d’autant plus l’impact sur les cours. Mais sachez que vous pouvez rencontrer ces ajustements sur les cours de bourse dans les graphiques.

Les produits dérivés

Si vous possédez en portefeuille des produits dérivés sur une action sous-jacente, le détachement d’un dividende peut avoir un impact sur le produit dérivé. Les cas sont très divers et un peu complexes. Je n’en parlerai pas ici.

Combien peut-on gagner avec les dividendes ?

J’ai très rapidement abordé le sujet dans le point précédent, les dividendes peuvent représenter sur une année de zéro à 30 % du prix de l’action. Ou plus. La plupart du temps cela s’étale entre 1% et 5 à 7 %. On parle de rendement.

Le terme exact rendement s’applique à l’appréciation du prix de l’action et au versement du dividende quand il s’agit de rendement, dividendes réinvestis. C’est-à-dire que quand le dividende est détaché on le rénvestit dans l’action et cela a une importance pour ce que nous allons voir juste après.

Mais ce que j’appelle rendement, en général dans ce blog, c’est le rendement du dividende.

Et ce qu’on appelle des actions de rendement ce sont des actions qui versent au moins 4 %.

Vous pouvez vous attendre à trouver facilement des actions qui vous rapportent, en général, 5 à 7 % par an. Au-delà de ce chiffre les actions deviennent de plus en plus risquées et je vous conseille très sérieusement d’acheter des actions qui versent plus de 10 %, sauf cas particuliers. 

Reit et SIIC

Il existe une catégorie de valeurs appelées en France SIIC et aux USA REIT qui est un statut qui les oblige à verser un rendement assez élevé qui tourne autour de 5 %. Ces actions sont très recherchées par les investisseurs qui appliquent la stratégie de rendement

Les intérêts composés

J’ai évoqué plus haut le réinvestissement des dividendes. Une façon de calculer le rendement d’une ligne d’actions en bourse consiste à considérer que l’on réinvestit les dividendes versés dans de nouvelles parts.Ainsi avec les sommes reçues une année on va racheter une ou plusieurs actions. Donc la première année on a 100 actions et la seconde on en a 101 parce qu’on en a acheté une avec les détachements reçus des 100 premières

On peut donc ainsi calculer la valeur du portefeuille au bout de plusieurs années et on utilise les formules de calcul des intérêts composés.

Le montant obtenu au bout de n années avec un taux de i% est multiplié par (1 + i/100)^n.

Le symbole ^n signifie à la puissance n.

Ainsi, si i est 5%, au bout de 10 ans, le taux de 5% s’est transformé en 62% de la somme initiale. Sans réinvestissement ce serait moins.

Exemple pour une somme de 1000 euros

Vous trouverez le fichier Excel ici.

Par exemple, vous avez acheté 10 actions de 100 euros. Les 1000 euros investis seront devenus la 10ème année 1629 euros au lieu de 1550.

Ce qui est intéressant de voir c’est qu’au lieu de vous rapporter simplement 50 euros, cela vous rapportera 81 euros à la place !

Au bout de 15 ans, le gain annuel n’est plus de 50 euros mais de 103. Le double.

En investissant vos gains chaque année, vous gagnez de plus en plus. C’est pour cela que l’on parle des intérêts composés. Si vous ne réinvestissez pas, vos actions vont vous rapporter chaque année 5%. Mais si vous réinvestissez, au final ça sera beaucoup plus. Nous en parlerons un peu plus loin avec une tactique élaboré par Warren Buffett.

La stratégie des dividendes par opposition à la stratégie de croissance ou de valeur

Certains investisseurs se spécialisent. On parle, en fait, de 3 types de stratégies :

  • La stratégie du rendement.
  • Celle de la croissance.
  • Et celle de la valeur.

Stratégie de la valeur

L’investisseur cherche une action sous-cotée et espère que son prix va remonter. Cette stratégie nécessite de la recherche sur les ratios financiers de la société.

La croissance

Dans ce cas l’investisseur parie sur la croissance régulière des cours d’une valeur de croissance. Ce genre de valeur développe son activité au fil des ans, régulièrement. En France citons L’Oréal, LVMH, Air Liquide.

Le rendement

Vous l’avez compris, pour cette stratégie l’investisseur va savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes. Et il n’investira que sur celles-ci.

Fruits remontants – récolte

Savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes c’est comme planter des fraisiers remontant et faire plusieurs récoltes dans l’année jusqu’à très tard dans l’année.

Vos investissements vous rapporte sans discontinuer. Mais nous verrons comment s’assurer que c’est bien le cas.

Le CAC40 donne toujours plus

Chaque année les médias s’offusquent que les actions du CAC40 donnent toujours plus de dividendes. En fait, c’est faux !

D’une part, il est normal que les entreprises rémunèrent leurs actionnaires. Les actionnaires investissent leur argent. Les gens trouvent normal que la banque leur verse un intérêt sur leur livret, non ? Ou que leur locataire leur paie un loyer. Eh bien, là c’est pareil. Sauf qu’au lieu de prêter l’argent, on acquiert un bout de la société.

D’autre part, c’est la masse globale des sommes versées qui augmente. La part versée à un actionnaire reste globalement le même pourcentage.

Si l’activité de la société dégage plus de bénéfice, naturellement le cours va monter et le coupon aussi. La compagnie peut aussi décider d’augmenter le taux, mais à la marge.

En fait, la rémunération de l’actionnaire dépend de l’accroissement de l’activité de la compagnie. Et, en général, les titres introduits en bourse sont ceux des leaders de l’industrie. Leur activité augmente aussi au fil du temps.

Par contre, si les gains des investisseurs sont élastiques dans le bon sens, les salaires, eux, augmentent peu. C’est vrai.

La France championne des dividendes

Si vous voulez savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes, sachez que le marché français en a quelques unes. Comme je l’écrivais dans cet article.

Mais nous allons voir qu’il n’y a pas que la France. Avant cela, voyons pourquoi ils ne peuvent pas baisser. En principe.

Pourquoi les dividendes ne peuvent sérieusement pas baisser ?

Ceux qui savent comment trouver les meilleures actions à dividendes se ruent sur certaines catégories de valeurs. Par exemple les REIT et SIIC.

Car ils savent que ces valeurs sont dépendantes d’un coupon fort.

La politique de distribution des dividendes est aussi un instrument à l’usage des entreprises. Par exemple, un société qui a un cours de bourse élevé est moins susceptible d’être la cible d’une OPA.

Verser de forts dividendes attire les investisseurs. Cela soutien les cours de bourse. On a noté un lien direct entre l’augmentation de la valeur du dividende et l’attrait des investisseurs.

Les sociétés ont donc peu d’intérêt à réduire leurs dividendes. Donc, tant qu’elles le peuvent, elles le maintiennent ou l’augmentent.

Notamment, si un taux est de 1% et que le prix de l’action est de 1000, on reçoit 10 euros. Mais si le cours monte à 1200 on reçoit 12 euros.

Les sociétés qui versent une valeur brute en hausse chaque année soit parce que le cours de bourse augmente soit parce que le taux de versement augmente, attire les actionnaires. Et ça c’est bon en bourse pour une société.

Une claque en 2020

Le début de la guerre bactériologique contre le peuples et le premier des multiples lockdowns a poussé des gouvernements, dont celui de la France, à demander aux sociétés de limiter leurs versements. La première moitié de l’année a donc été une mauvaise nouvelle pour les actionnaires.

Mais…

Le cours de certaines valeurs ayant dévissé et n’étant pas encore remonté, il y a certaines occasions. Supposons, par exemple, qu’une société verse 4% par an avec un cours de 100 et que son cours est passé à 50. Le rendement sera devenu 8% si le montant du dividende est maintenu (ce qui est un problème en soi).

Savoir si le montant sera maintenu dépend de la longueur de la crise. En tout cas, les investisseurs qui ont acquis l’action à 100 gagneront 4%, soit 4 euros. Ceux qui l’ont acquise à 50 gagneront aussi 4 euros mais cela fera 8% de leur investissement.

Comment trouver les meilleures actions à dividendes ?

Attaquons maintenant le vif du sujet : comment trouver les meilleures actions à dividendes ?

Il y a plusieurs techniques.

Le palmarès Boursorama

Votre courtier action a sans doute des palmarès. Parmi ces palmarès il y en a certainement un sur les plus forts dividendes par année. Avec les estimations pour les années qui arrivent. C’est le cas avec Boursorama, que j’utilise par habitude.

Il vous suffit de trier les rendements dans le sens décroissant. Et vous aurez les meilleures actions à dividendes.

Heatmap des valeurs US

D’autres sites proposent d’autres palmarès. Dans mes formations je propose un site qui a une HeatMap intéressante.

Les Dividend Aristocrats

Une méthode très simple qui vous dira comment trouver les meilleures actions à dividendes c’est de se concentrer sur les dividend aristocrats. J’en parle ici.

Les dividend aristocrats sont des sociétés qui versent des dividendes croissants depuis au moins 25 ans.

La réponse la plus simple à la question « comment trouver les meilleures actions à dividendes » est donc : chercher parmi les Dividend Aristocrats.

Dividend aristocrats
Extrait d’une liste de Dividend Aristocrats (source buyupside.com)

Les Dividend Kings

Les Dividend Kings sont des sociétés qui versent des dividendes en croissance depuis au moins 50 ans.

Pourquoi pas les actions de croissance ?

Vous vous souvenez qu’un coupon de 1% sur une action dont le prix augmente donne de plus en plus d’euros ou de dollars à mesure que le prix augmente ?

Alors, pourquoi ne pas s’intéresser aux actions de croissance ? Leur cours augmente, non ?

Malheureusement, les actions de croissance réinvestissent dans leur outil de travail une majeure partie de leurs bénéfices. Elles versent peu aux actionnaires. Des valeurs comme LVMH versent seulement 1%.

Les valeurs que vont rechercher les investisseurs qui suivent la stratégie du rendement recherchent plutôt du 5% au moins.

Cependant, ce n’est pas si bête que cela. C’est d’ailleurs ce que fait Warren Buffett. Et, au passage, de nombreuses Dividend Aristocrats sont des valeurs de croissance un peu plus généreuses.

La stratégie de Warren Buffett d’action obligation

Warren Buffet (j’ai déjà écrit sur lui ici) garde ses actions aussi longtemps que leur croissance dure pour ne pas payer d’impôts sur les plus-values. Enfin, c’est ce qu’on dit, mais c’est surtout qu’il achète des vaches à lait et qu’on ne s’en sépare que quand elles ne produisent plus !

Les auteurs qui écrivent sur Buffett parlent du concept de actions-obligations. Le concept est simple.

C’est celui de notre valeur qui verse 1% alors qu’elle vaut 1000 et verse toujours 1% quand elle en vaut 1200. Sauf qu’à l’arrivée cela fait 12 euros et plus 10. Les revenus augmentent au fil du temps.

Ainsi une action de croissance achetée il y a dix ans rapporte aujourd’hui comme une valeur de rendement mais, en plus, son cours a fortement progressé.

Cependant, cela fait pas mal de conditions à vérifier. Quand on suit une stratégie de rendement il faut s’assurer que les actions dans lesquelles on investit resteront des valeurs de rendement.

Alors, voilà comme faire.

Quelles conditions pour sécuriser les dividendes ?

Savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes ne se borne pas à chercher les meilleures rendements et à se renseigner sur les rations financiers de la société.

Maintient du versement

Une première chose dont il faut s’assurer c’est que le versement du dividende soit pérenne.

Comment s’en assurer ?

Rien n’est garanti. C’est pour cela que les dividend aristocrats sont si recherchés. Des événements particuliers peuvent changer les choses. La bonne santé de la société est une première condition.

Analyse financière de l’entreprise

Jusqu’à la fusion Binck-Saxo Bank j’utilisais la page d’analyse financière de Binck qui était très bien faite. Elle me permettait de voir les ratios financiers. Notamment l’endettement.

Malheureusement, avec Saxo Bank on n’a plus accès à cette page. Vous en retrouverez une similaire sur ZoneBourse.

Donc, moi je regarde les ratios financiers. Si la société est endettée et qu’elle verse chaque année à ses actionnaires plus que son bénéfice, on peut penser que cela ne va pas durer.

Maintient du capital

Un autre élément essentiel à regarder c’est si l’action s’apprécie ou stagne sur la durée. Si les cours baissent continuellement au fil des ans, c’est pas du tout bon ! Vous gagnez peut-être en liquidité sur votre compte mais vous perdez en capital. Et cela peut très mal finir.

Maintenant voyons comment construire ses lignes de rente.

Se constituer une rente

Savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes permet de se bâtir une vraie rente au fil des ans. Mais encore faut-il le faire à bon escient. Le risque est en effet d’acheter trop cher.

rente permanente avec les dividendes

Il ne faut pas acheter trop cher et dépenser son capital inutilement

Souvent les actifs boursiers vont et viennent. Leurs cours sont animés de cycles. Je vous déconseille d’acheter au plus haut les actions cycliques.

Par exemple, AT&T offre un beau rendement de 5% Mais vous pouvez l’avoir à 39 USD ou à 30. Il vaut mieux, bien sûr, l’acheter à 30. En plus elle offre à ce pris un rendement de 7%.

La méthode DCA

La première méthode, la plus simple, est le lissage dans le temps. Afin de ne pas acheter toute votre ligne en même temps à un prix qui peut être trop élevé, vous pouvez utiliser le Dollar Cost Average.

Cela consiste à acheter chaque mois la même valeur d’une même action. Par exemple, acheter à intervalle régulier pour 1000 USD d’actif. Le PRU s’en trouve alors lissé à une valeur moyenne.

C’est à pratiquer, bien sûr, après avoir su comment trouver les meilleures actions à dividendes et en avoir constitué une liste.

Le DCA amélioré

Les traders malins utilisent le DCA amélioré que je décris dans mes formations, notamment GABI.

La stratégie de capture des dividendes

Stratégie peu connue, la stratégie de capture des dividendes consiste à acheter des actions qui regagnent rapidement leur valeur d’avant le détachement du coupon.

En effet, nous avons vu précédemment que lorsque le détachement se fait le prix baisse un peu. Sur les gros dividendes, la méthode consiste à acheter l’action à l’ex-date (coupon détaché – voir ci-dessous) et à attendre qu’elle remonte.

Certes, on ne récolte pas le coupon mais l’action reprend vite de la valeur. On regagne en plus-value l’équivalent du détachement.

Dans GABI j’explique cette méthode et indique comment trouver les meilleures actions à dividendes permettant de la pratiquer.

Remarque : les dates des dividendes

J’en profite pour introduire la notion de dates. Avec les détachements on a plusieurs dates :

  • Date de déclaration (quand le dividende est annoncé).
  • Ex-Date : c’est la date avant laquelle les actionnaires doivent avoir acheté l’action pour pouvoir recevoir le dividende.
  • La Record Data : date d’enregistrement dans les livres de la société.
  • Date de paiement : c’est quand la somme est versée.

Comment accumuler les revenus des actions ?

Maintenant que vous savez tout de ces petits coupons, comment les accumuler ?

Quel broker ou courtier ?

Cette stratégie de création de rente sur le long terme engendre peu de frais. Il y a bien encore des courtiers qui ont des frais fixes minimums comme IB ou SwissQuote. Pour ceux-ci il vaut mieux être actif.

Mais pour la plupart, seul l’achat entraînera des frais. Les taxes seront les seuls « frais » récurrents chaque année.

Tout broker peut donc convenir, je vous propose un comparatif des brokers ici.

Pour actions étrangères

Si vous comptez toucher les revenus de valeurs mobilières étrangères, je vous conseille de passer par un courtier français établi en France. Ce sera plus facile pour déclarer vos revenus aux impôts ! Mais j’ai écrit un petit guide ici.

Et pour les actions françaises : le PEA

Si vous ne comptez opérer que sur des actions françaises vous aurez probablement tout intérêt à investir via un PEA ou PEA-PME. Les impôts seront différés (quoique je e sais pas si c’est bon quand on vit en France !)

Comment gérer un portefeuille de rendement ?

OK, maintenant, supposons que vous avez déjà des actions de rendement plein le portefeuille. Vous avez suivi les conseils de cet article ou de celui-ci.

Vous avez su comment trouver les meilleures actions à dividendes.

On ne s’arrête pas là !

Faire du ménage de temps en temps dans son portefeuille

Il va falloir éliminer les actions qui ne rapportent plus assez. En effet, il se peut que la politique de distribution aux actionnaires de la société change. Ou que l’on se rende compte que la compagnie distribue beaucoup plus que les profits et que les cours baissent.

Il est recommandé de pratiquer régulièrement ce que l’on appelle du rebalancing ou de l’arbitrage.

Mais cela ne veut pas dire avoir le nez collé à son portefeuille tous les jours. Il faut laisser le temps au temps. Inutile de regarder son portefeuille long terme de rendement tous les jours.

Savoir trouver de nouvelles actions à dividendes

Il faudra aussi continuer le process pour en trouver de nouvelles. Malheureusement, leur nombre est assez limité. On utilisera donc le DCA ou alors on s’efforcera de …

Profiter des crises pour acheter à bon compte du rendement et de la qualité

Les crises, krachs en tous genres font peurs aux investisseurs. Les prix dégringoles, c’est l’affolement. Cependant ce sont dans les fins de crises que l’on peut faire de bonnes affaires.

Il faut donc garder un œil sur les sociétés qui procurent un bon rendement et qui sont bien gérées et/ou peu endettées.

Les crises sont aussi l’occasion de repérer les titres résilients. Ceux qui récupèrent rapidement après une secousse des marchés.

Si vos titres restent collés au fond alors que les autres valeurs boostent vers le haut, c’est pas bon. Même s’ils rapportent 7% par an.

Les effondrement de marché sont donc des occasions, mais il faut être prudent et trier le bon grain de l’ivraie.

Être patient

La qualité première de l’investisseur utilisant la stratégie du rendement c’est la patience. Mais cela ne convient pas à tout le monde. Le manque de patience est une erreur commune en bourse. Ce n’est pas adapté à tout le monde. L’impatience fait commettre des erreurs à l’achat comme à la vente.

Je vous recommande donc, si vous êtes plutôt de nature impatiente, d’avoir un fond de portefeuille de rendement et de vous « amuser » par ailleurs sur du plus court terme.

Astuces peu connues pour augmenter ses revenus de dividendes

Savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes c’est bien, mais, parfois, on peut faire mieux.

Les actions à dividende prioritaire

Il existe des actions à dividende prioritaire. Elles paient un coupon plus important. De plus, en cas de liquidation, l’actionnaire en détenant sera prioritaire. En pratique, cela ne change pas grand chose.

Le revers de la médaille de ces ADP c’est qu’il n’y a pas de droit de vote. Mais vous n’êtes pas Warren Buffett, donc on s’en fout !

Les actions au nominatif

Les actions peuvent être détenues de trois façon :

  • Au porteur (le classique).
  • En nominatif administré (votre courtier les gère).
  • En nominatif pur (c’est la société qui les gère).

Souvent, les actions au nominatif, versent une prime sur les revenus de leurs titres. Cela peut être intéressant si vous détenez beaucoup d’actions d’une même société. Mais il faut savoir que cela complique l’administration et la gestion de votre portefeuille et de sa fiscalité.

L’impact du Covid sur la stratégie du rendement

Covid 19, covid 20 ou 21, mutant, … Variole, qui sait ? La guerre bactériologique peut changer la donne par rapport à la stratégie du rendement.

Savoir comment trouver les meilleures actions à dividendes ne sert plus dans un monde hautement incertain. Si l’économie de l’occident plonge, comment verser des revenus sans vider les actifs ou s’endetter ?

C’est pour cela que je vous engage à la plus grande prudence désormais.

Protégez votre capital et vos revenus avec cette technique éprouvée

Investir c’est mettre toutes les chances de son côté, puis s’adapter. Ce n’est pas choisir une valeur, acheter et laisser faire.

Il faut, bien sûr, connaître comment trouver les meilleures actions à dividendes. Puis, utiliser les techniques de swing trading pour entrer en début de momentum.

Ensuite, selon comment cela se passe, cela peut déboucher sur du suivi de tendance. Ce n’est qu’après une bonne plus-value potentielle de départ que l’on aborde l’investissement long terme.

J’ai décrit la technique à adopter au départ (mais sans comment trouver les meilleures actions à dividendes) dans cet article.

Trend followinf
Du swing trading au long terme

De cette façon vous aurez du rendement mais vous protègerez également votre capital. Ce qui est essentiel en bourse.


 


Illustrations : canva

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge