Trading-Attitude
Les traders malins se forment ici

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

FDJ – Française des Jeux : faut-il participer à l’introduction ?

FDJ – La Française des Jeux – entre en bourse. Son introduction en bourse fait beaucoup parler. Alors, je vais répondre à la question « faut-il participer à l’introduction en bourse de FDJ ? ».

Avertissement

Tout d’abord, contrairement à tous les phasmes qui écrivent du papier sur la bourse… J’ai souscrit à l’introduction (IPO) de la Française des Jeux. Sur Trading-Attitude, quand je parle d’une action, j’en ai pratiquement toujours en portefeuille.

Ensuite, je n’ai pas étudié les comptes et le bilan de FDJ.

D’après certaines personnes qui ont étudié le sujet du point de vue de l’analyse financière, le prix d’introduction valorise l’action trop cher.

FDJ – Française des Jeux c’est qui ?

La société Française des Jeux est une sorte de régie chargée depuis la nuit des temps d’organiser en France les jeux d’argents et loteries.

La loterie, dans l’ancien temps, c’était aussi une sorte d’impôt. Quand le roi avait besoin d’argent il organisait une loterie. Ce n’était pas un bingo dans la salle des fêtes, mais une sorte de collecte nationale.

FDJ c’est du lourd

Investir dans la Française c’est comme être Fermier Général sous Louis XIV. C’est s’offrir une part du gâteau des impôts.

Un bon rendement en dividendes à prévoir

Pour une fois j’ai un peu regardé ce qui était écrit sur cette introduction en bourse. J’ai lu dans la presse qu’ils allaient distribuer 80% des revenus. Alors, ces revenus c’est quoi ?

Analyse financière ultra rapide

Cette société c’est :

  • De la publicité pour que les gens jouent.
  • Un peu de logistique.
  • Les mises encaissées.
  • Les lots et gros lots attribués au vainqueur.
  • Et… Un gros cash flow.

Encore une fois, je n’ai pas épluché leurs comptes. Mais :

  • Leur activité ne dépend que très peu des cycles économiques. Les gens continuent de jouer. Et plus ils sont pauvres, plus ils jouent.
  • Elle dépend peu de la concurrence. Certes il y a des concurrents, mais FDJ et ses filiales en profitent aussi.
  • L’activité est peu capitalistique. Peu de dette, peu d’immobilisations.

Objections possibles

Les risques sont :

  • La concurrence.
  • La crise.
  • Le contrôle de l’État.
  • Une valorisation trop élevée.

La concurrence

Si FDJ ouvre son capital c’est aussi pour faire comme les autres et étendre ses activités. Le jeu en ligne, les paris, c’est super rentable. Je pense qu’il y a peu à craindre de la concurrence. Le Loto et autres jeux hyper connus restent dans la tête des gens un quasi monopole.

La crise

On pourrait penser que la crise qui s’annonce pourrait faire que les joueurs se raréfient.

Au contraire, plus on est pauvre, plus on joue.

D’autre part, l’UE a décidé de régler le problème des retraites en faisant venir des millions de sans papiers en Europe.

Ces gens-là, sous-éduqués, sans compétences (à part dans la violence et la testo pour certains), jouent beaucoup aux jeux d’argent.

C’est tout bon, ça !

Contrôle de l’État

L’État reste actionnaire à 52%. Il est aux abois. Avant de nous voler encore plus nos économies il va continuer de traire la vache à lait.

Les dividendes vont donc couler à flot.

Il n’y a donc pas à craindre une gestion socialiste. Le socialisme c’est, après tout, le pillage des ressources privées. Là nous avons la possibilité de participer à la curée.

Alors, on fonce. Mais…

Valorisation trop élevée

D’après ce que j’ai lu ça et là, la valorisation de la société à l’IPO serait trop élevée. Et le dividende pas si élevé que cela.

Au final, faut-il participer à l’introduction en bourse ?

Si vous le faites… N’investissez pas toute votre fortune !

Ne placez pas toutes vos économies.

Je ne participe pas, en général, aux introductions en bourse. Mais, là c’est différent.

Les dernières IPO étaient un peu light. D’ailleurs vous trouverez des articles qui montrent que la plupart cotent sous le prix d’introduction.

FDJ est la première IPO forte depuis longtemps.

J’ai failli me laisser tenter. J’ai d’abord souscrit. Puis j’ai annulé. Sur Boursorama il faut aller dans « Mes Ordres », sélectionner le type d’ordre à IPO, et cliquer sur « Annuler ».

Comment gérer les introductions en bourse ?

Introduction en bourse = financement

Une introduction en bourse est un moyen pour une entreprise de collecter de l’argent.

Le prix d’intro est donc en général assez élevé. Les acheteurs financent l’entreprise.

J’ignore si le prix d’introduction est élevé ou pas.

Il se peut que les cours baissent.

Mais, ça, c’est en général.

Les analystes se trompent

Dans le cas de la FDJ, je pense que les gens vont se précipiter. Les cours vont donc monter.

Quitte à baisser après.

Dans le cas de Ferrari, un analyste financier d’une grande banque française avait estimé que le cours de 58 USD était trop élevé. Au final, l’action, après avoir baissé jusqu’à 35, vaut maintenant 165 !

Sur le long terme les cours de FDJ vont grimper. Les dividendes tomber chaque année.

Préférer l’analyse technique

Souscrivez à l’introduction pour voir. Comme au poker.

Puis analysez l’évolution du cours de l’action avec l’analyse technique.

Je suis persuadé que FDJ va devenir une référence des actions de rendement et peut-être même de croissance sur le marché français. Un dividend aristocrat français.

Si vous voulez passer maître dans l’AT en exploitant le maintenant fameux trading de creux, je tiens à votre disposition la meilleure formation au trading et à l’investissement.

Une carotte

Les actionnaires qui auront participé à l’introduction en bourse de FDJ au moins 18 mois auront une action gratuite. Une pour 10 détenues.

Alors, il me semble qu’il faut certainement acheter du FDJ. Mais est-ce qu’il faut le faire tout de suite à l’IPO ? Pas si sûr…

Il faudra suivre l’évolution des cours et du dividende. Mais, ça, si vous êtes membre de GABI, vous savez faire.

Au fait, j’ai mis en ligne un important update de GABI. Je pense que j’ai bien réussi à expliquer en une vidéo comment blinder le Trading de Creux et réduire fortement le risque. Que ce soit en EOD avec les actions ou en scalping intraday.



 


Illustration : canva


Comments ( 4 )

  1. ReplyAlexandre
    Hello, Personnellement je ne vais pas participer à l'IPO pour plusieurs raisons : - Valorisation élevée, la FDJ sera valorisée 18 à 22 fois ses bénéfices - Rendement faiblard, entre 3.2 et 3.8% - Faible perspective de croissance (3-4% par an) - Omniprésence de l'état (qui malgré ses 20% de participations) qui continuera de ponctionner plusieurs milliards par an Si le cours de la FDJ devait baisser (vers le 15€), je passerai à l'achat dans le cadre d'une diversification de mon portefeuille dividende. Alexandre Article récent : FDJ : faut-il acheter des actions ?My Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour, merci pour ces infos chiffrées. Je suis en phase. Je mise sur le fait que les gens vont raisonner comme moi dans l'article. De plus FDJ sera une des rares actions de son secteur sur la cote. Les fonds vont vouloir entrer sur le secteur. Comme je l'écris, c'est pour voir. Je n'aime pas jouer les IPO, mais, là, je me suis auto persuadé. Merci pour ton commentaire.
  2. ReplySovanne Sek
    Bonjour Michel, J'attendrai un track record plus important pour prendre position. Je ne serais pas surpris que l'IPO soit un succès à court terme. Néanmoins, comment la FDJ va-t-elle réagir dès ses premières communication de résultats financiers ? Surtout en cas de news négatifs. Par ailleurs, je ne sais pas s'il y a une période de lock up. La FDJ possède un monopole sur les jeux d'argent dans les réseaux physiques pendant 25 ans mais les Millenials et la Z Generation préfèrent s'amuser sur les jeux en ligne, car l'offre est plus diversifiée. Quant à ses relais de croissance, ils ont fort à faire avec la concurrence : Les paris sportifs avec les sites en ligne qui sont agressifs sur leurs tarifs et l'eSport face à des multinationales et des clubs de football avec des moyens financiers conséquent. Le positionnement me semble difficilement perceptible pour les clients. Sa future part de marché sur ces deux marchés doit être considérée comme une diversification de son business. En somme, je vois la FDJ comme une valeur à la Total sur la durée. Me concernant, je ne suis pas friand d'acheter des actions dont l'Etat est actionnaire. Il faut savoir que ce dernier ne sert que ses propres intérêts.
    • ReplyMichel
      Bonjour et merci pour cette analyse ! :-)

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge