Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Où investir son argent après la crise ?

Difficile de savoir où investir son argent après la crise. Foutue crise asiatique ! Les marchés boursiers ont plongé, le CAC 40 a perdu tout ce qu’il avait gagné depuis le début de l’année. Huit mois de gains perdus. Même si une entreprise cotée est de qualité, est-ce qu’il faut subir les assauts du marché quand il s’affole à cause de la Chine ?

 

krachLe krach va-t-il changer quelque chose ?

 

Moi, je me demande où investir son argent pour ne pas subir l’irrationalité des marchés et s’en tirer avec un bon rendement ?

L’effondrement asiatique peut-il se propager au reste du monde, à l’immobilier, à l’économie en général ?

 

Que s’est-il passé en Chine ?

Apparemment la secousse sur les marchés est due à la baisse des perspectives de la croissance économique en Chine.

C’est que la Chine porte la croissance mondiale. Tout arrêt de l’économie de l’empire du milieu freinerait l’essor de l’économie mondiale.

 

Les investisseurs, toujours prêts à s’affoler – et peu nombreux à faire des emplettes en bourse en plein mois d’août – ont appuyé sur le bouton vente. On prend nos juteux bénéfices et on verra.

 

Ou alors, ce sont les petites mains, les Monsieur Tout Le Monde, qui, rivés aux cours de bourse, ont cru Pierre qui criait au loup.

 

Faut dire que l’on vivait un krach à l’envers. C’est une expression que j’aime bien utiliser pour dire que les cours s’envolent pour toutes les actions (même les constructeurs automobile français !) sans trop de raisons.

 

Pourquoi ces crises financières ?

La crise asiatique survient en plein mois d’août après une longue période euphorique sur les marchés occidentaux.

Dans cette phrase il y a deux éléments importants : août et « longue période euphorique ».

 

C’est souvent en août

J’ai remarqué que c’est souvent quand on est éloigné des marchés que ceux-ci s’effondrent. Alors,  faut-il vendre en mai ?

Il faut dire que pendant le huitième mois de l’année les investisseurs sont sur les plages. Ils ne veulent pas s’embêter à réfléchir à ce qu’il y a sous les gros titres. La Chine ralentit ? Allez, on vend. On verra plus tard à la rentrée.

 

En langage chartiste : il y a peu d’acheteurs, les vendeurs sont rois. C’est vrai, quoi : qui va décider où investir son argent pendant des vacances ?

 

Nasdaq crise financiereUne belle hausse quand même !

Une hausse euphorique

Quand on a connu une période aussi euphorique sur les marchés pendant des mois, n’importe quelle action prenant du ventre, il est normal de devenir vigilant.

Les investisseurs veulent dans ces cas prendre leurs bénéfices. C’est vrai. Il est très difficile de résister à l’envie d’engranger des gains quand un actif financier a pris beaucoup de valeur.

 

Alors, au moindre soucis on cède à la peur et on vend.

 

En haut de cycle la moindre fausse nouvelle revêt une très haute importance.

J’ai d’abord cru que ce serait la Grèce qui provoquerait cette chute, puis c’est venu de l’Asie.

Cela aurait pu être n’importe quoi.

 

Et un peu de manipulation

Bon, c’est l’été, la fin en tout cas. Il y a peu d’acheteurs sur les marchés, probablement que des stagiaires et remplaçants. N’y aurait-il pas de méchants spéculateurs qui en auraient profité ?

Peut-être la CIA pour affaiblir un pays en particulier, ou la Chine pour affaiblir les occidentaux… Ou les banquiers pour engranger des plus-values énormes sur je ne sais quelles positions ?

 

Dans ces conditions est-ce que cela aura un impact fort ?

 

Est-ce grave docteur ?

Si l’on regarde à la date d’aujourd’hui (je ne suis pas un devin, alors je vais me baser sur les infos que j’ai aujourd’hui) le graphique historique des indices occidentaux on constate que la correction est forte mais proportionnelle aux gains précédents. Nous ne sommes pas encore au niveau de la crise des subprimes.
On s’en remettra, mais peut-être pas tout le monde. J’imagine que certains blogueurs vont arrêter de bloguer…
Mais, quand même, est-ce que cela change des choses pour notre argent ? Où investir son argent après ça ?

 

Où investir son argent en bourse maintenant ?

Pour ceux qui restent en bourse, comme toujours, certaines valeurs auront moins souffert que d’autres.

 

Investir son argent dans les valeurs de croissance

Les valeurs de croissance subiront moins de dégâts que les valeurs de moins bonne qualité ou les valeurs ayant trop monté. Et elles atteindront vite leur précédent niveau.

 

Si vous êtes un investisseur sur le long terme ayant placé son argent dans des valeurs de croissance, pas d’inquiétude. Bravo, l’investisseur tranquille !

 

Il est encore temps.  Cette crise nous offre des rabais sur les sociétés de qualité. Il faut en profiter…

 

valeurs de croissance

Vive les valeurs de croissance !

 

Trouver des valeurs défensives

Une valeur comme Foncière des Murs à bien résisté. De toute situation critique on peut apprendre pour s’améliorer.

Même si on ne se baigne jamais dans la même rivière, peut-être que lors de la prochaine crise elle ne bougera pas non plus.

On appelle cela les valeurs défensives. Elles n’ont pas toujours les meilleures performances mais se comportent bien en tant de crise.

FMU offre en plus un beau rendement tout en ayant conne une belle plus-value.

 

 

Assurance portefeuille CPPI

Assurance de portefeuille CPPI

 

 

L’assurance de portefeuille

Quand on gère un gros portefeuille il est aussi possible d’assurer son portefeuille.

 

Pour le court terme…

Pour les investisseurs de court terme c’est  différent.

Ceux qui étaient en position longue et qui n’ont pas de stratégie de limitation des pertes peuvent se mordre les doigts.

Le pire est pour ceux qui ne respectent pas les règles de protection du capital. Ceux-là, c’est out !

 

Mais pour les autres ce n’est que partie remise. Il y aura plein d’autres occasions.

 

Les swing traders peuvent profiter des baisses avec les CFD ou les produits dérivés. Pour cela il faut avoir de bons indicateurs qui signalent les mouvements baissiers.

Autre catégorie d’investisseurs heureux : les day traders.

 

Cette période de forte volatilité leur a même été bénéfique : quand un indice passe de -8% à -4% dans la journée, il y a du blé à se faire !

J’ai pu noter qu’en septembre les mouvements exploitables en unité de temps 1m sur le Dax sont plus nombreux et plus amples. Une aubaine !

 

Problème : tout le monde ne peut pas être day trader et on peut comprendre que la bourse en a échaudé plus d’un. Y a-t-il des alternatives à la bourse ?

 

Où investir son argent ailleurs qu’en bourse

Mais dites-moi, vous ne seriez quand même pas engagé uniquement en bourse ? Et l’immobilier ? Et qu’attendez-vous pour créer votre activité ?

 

Se diversifier

La diversification permet de limiter le risque. Elle peut se pratiquer en bourse mais aussi entre divers domaines comme l’immobilier, l’assurance-vie, etc.

 

Mais il y a aussi un autre avantage à la diversification. Elle permet de profiter d’opportunités plus variées.

Comme Robert Allen l’a si bien dit, il faut se construire autant de flux de revenus que l’on peut : bourse, immobilier, business, activité professionnelle…

 

diversification

L’immobilier

L’immobilier ne bat pas la bourse à long terme mais c’est un puissant moyen de se diversifier et de se construire un patrimoine si l’on ne fait pas de bêtise.

Car l’effet de levier de l’investissement, sur les grosses sommes engagées dans l’achat d’une maison ou d’un appartement, peut être destructeur de richesse.

 

La pierre reste cependant une des seules possibilités d’utiliser l’effet de levier financier du crédit.

Cependant cela reste un investissement captif à deux titres :

  • il est difficile de revendre un bien immobilier (et en tout cas c’est long)
  • en cas de faillite de l’État ou de sortie de l’euro, on vous taxera beaucoup plus et vous ne pourrez pas délocaliser votre immeuble. Enfin, vos biens perdront de la valeur et vos locataires ne pourront sans doute plus vous payer.

 

Le business

Créer sa boîte est la voie royale, bien que risquée. Mais il faut avoir une idée et des nerfs d’acier face à l’administration.

Le blogging est plus abordable, mais peu d’élus s’en sortent bien.

 

crise et or

L’or ?

L’or n’est pas un investissement mais juste une précaution à prendre en cas de faillite du système bancaire. Il ne doit pas constituer une grosse partie de votre épargne.

 

Conclusion

Comme nous venons de le voir, savoir où investir son argent après la crise n’est pas évident.

Quatre vérités sont bien tangibles :

  • les marchés n’ont pas changé pour autant
  • il convient de se diversifier
  • une crise crée des occasions sur les marchés boursiers
  • le day trading est le top pour rester indépendant.

 

La bourse reste donc un placement intéressant.

 

Maintenant, je me demande où vous, vous allez investir votre argent ?

 

Cet article participe au carnaval que j’ai organisé en septembre sur le thème « Où investir son argent après la crise« .

 

Liste des articles participant :

 

 

 

 

Comments ( 26 )

  1. ReplySovanna Sek
    Bonjour Michel, Pour la Bourse, les valeurs défensives qui apportent de la visibilité et sauront s'adapter en cas de crise. Enfin quand tu parles de valeurs de croissance, il faudrait savoir si elles évoluent dans une niche porteuse. Cependant, malgré des fondamentaux solides, elles baisseront en cas de krach car les investisseurs institutionnels doivent leur peau. Cordialement. Sovanna Sek Article récent : 2 types d’actions cotées en Bourse à surveiller en cas de turbulencesMy Profile
  2. ReplyBen de Bourse Ensemble
    Salut Michel, D’abord merci d’avoir repris le flambeau pour organiser cet événement inter-blog avec une main de maitre! Ensuite, les raisons derrière les crises sont toujours très délicates à déterminer, même si le travail est plus facile à faire à postériori qu’à priori. Chacun peut y aller de ses explications, mais les mécanismes en jeu sont tellement complexes que ça relève plus des suppositions et de l’imagination qu’autre chose… C’est pourquoi il vaut mieux être bien préparé à de telles éventualités qui se produisent de plus en plus fréquemment et de plus en plus violemment, plutôt que d’essayer de les deviner dans une boule de cristal. Historiquement les baisses prononcées des marchés ne sont pas réellement pendant l’été (juillet-août quand les vacanciers sont loin des marchés), mais plutôt tout de suite après, à la rentrée en septembre: http://www.investopedia.com/articles/05/seasonaltrends.asp Juillet - août sont franchement corrects même plutôt… Comme tu le dis, pour profiter de la baisse il faut être en intraday. Pour les unités de temps plus longues et qui conviennent mieux aux particuliers en général, il faut oublier! La tendance général sur les 5 dernières années est quand même fortement haussière et les risques sont énormes d’agir contre cette grosse tendance de fond ;-) Pour “utiliser l’effet de levier financier du crédit” il y a aussi la plupart des produits dérivés en bourse ;-) À ne mettre qu’entre des mains vraiment expertes! Ben Ben de Bourse Ensemble Article récent : L’ENDROIT évident où INVESTIR après la CRISE financière asiatiqueMy Profile
    • ReplyMichel
      Merci Ben ! Sur la saisonnalité : c'est toujours quand on est en vacances qu'il se passe quelque chose :-) ! L'intraday : on profite de la baisse mais on peut aussi éviter le "danger" de l'overnight. La tendance est effectivement haussière sur le long terme. C'est pour cela que je dis à quiconque me demande comment shorter les actions que cela n'a pas de sens. Elles passent plus de temps à monter qu'à descendre (si on les choisit bien). Par contre, sur le marché français (déjà moins valide que le marché allemand) cela pourrait changer. Pas pour les blue chips françaises qui font leur CA à l'étranger, mais pour les autres, celles qui sont payées en monnaie de singe locale et qui doivent payer des impôts en France. Heureusement, dans le CAC 40 et même le SBF120 elles font surtout leurs gains à l'étranger... Certains prédisent un mois d'octobre calamiteux.... On verra bien.
    • ReplySeb Say [Secrets-Boursiers]
      Que de sages paroles Ben, je reconnais bien là ton expérience. Et comme tu le dis, la saisonnalité est importante a prendre en compte, par exemple : http://www.marketoracle.co.uk/images/2013/May/seasonalreturns.jpg Cependant, garder toujours à l'esprit que ce ne sont que des probabilités à long terme, pas des prévisions infaillibles ;-) Mettre les probabilités et les statistiques dans son camp, avec méthode, sans émotion, sans impulsivité, de façon systématique et reproductible, c'est la clé, que les marchés soient haussiers ou baissiers. Seb Say [Secrets-Boursiers] Article récent : « Indicateurs de trading : mon outil technique le plus indispensable »My Profile
      • ReplyMichel
        +1 ! Ce ne sont que des statistiques à long terme... Qui ne prévalent pas de ce que sera l'avenir. Le singulier et le particulier n'aiment pas la moyenne.
  3. Replysam ventura
    Euuuuuuuuuu pour l'OR c'est plus l'OR les valeurs de bon père de famille sont des valeur sur mais avoir un business prospère est la meilleur des sécurité sam ventura Article récent : Swing trade liste de septembreMy Profile
    • ReplyMichel
      Tout à fait Sam ! Les bons business créent de la valeur. L'or dort. C'est incomparable. Quelle est ta vision concernant les matières premières ? Penses-tu qu'elles vont remonter ?
  4. ReplyLaurent de lapassiondutrading
    Salut Michel, C'est une très bonne idée d'avoir choisi ce thème pour créer un carnaval d'article, avec toutes ses différentes ressources il y en a plus d'un qui trouvera des réponses et ça montre aussi qu'il y a toujours des solutions pour ce qui s'en donne les moyens car rien ne vient tout seul. Perso je reste fidèle à la bourse, en plus j'aime bien l'intraday donc autant ne pas s'en priver et en profiter. Pour le moment je ne me suis jamais trop intéressé à l'immobilier que ce soit pour achat/vente ou pour louer, et toi, fais-tu quelque chose avec l'immobilier ? Bonne journée Laurent Laurent de lapassiondutrading Article récent : Comment investir son argent après la crise asiatiqueMy Profile
    • ReplyMichel
      Oui, je diversifie dans l'immobilier. Je passe par une connaissance qui a de l'expérience dans le domaine. J'essaie de me fixer un objectif d'acheter un bien par an. Tu devrais t'intéresser à l'immobilier aussi, même à la marge. Que penses-tu de l'or ? Tu penses que l'or va monter ou baisser dans les années qui viennent ? Moi je lisais il y a 3 ans des spécialistes qui pensaient que l'or allait au moins doubler. Bon, entre temps il a baissé... Comme quoi...
      • ReplyLaurent de lapassiondutrading
        Je ne fais jamais trop de pronostique à long terme, j'analyse sur le moment et adapte au fil du temps car en reprenant ton exemple quand on dit que l'or va doubler, comme pour tout scénario soit on valide ou invalide, et dans les deux cas on ne peut pas savoir si le retournement ou suivi de tendance va durer plus ou moins longtemps. Dire qu'il allait doubler, c'est chaud patate, il aurait pu bien prendre 50% et formé un scénario de retournement, il aurait pu doubler, il aurait pu baisser de suite etc... on doit toujours remettre son scénario en cause pour être prêt à toutes les éventualités, notre but est de protéger notre capital ce qui est bien plus important que d'avoir raison et de le maintenir même quand ça ce passe mal comme le fond plusieurs gourous. Il y en a qui disait que c'était la fin du monde en 2009 que ça allait encore plus chuter, pire quand 1929 et même quand le marché a repris 50% de hausse, ils maintiennent leurs scénarios de fin du monde, leur capital n'a qu'à dire merci à leur ego. Pour l'or il y avait aussi la certitude que ça allait monter car on ne peut pas en produire donc il y en a de moins en moins donc devrait en toute logique coûter de plus en plus cher. Pour le moment en mensuel on ai baissier et en hebdo : https://www.lapassiondutrading.com/wp-content/uploads/2015/09/or-en-hebdomadaire.png on est baissier avec une divergence, il faudra voir avec le temps comment ça se comporte. Laurent de lapassiondutrading Article récent : Comment investir son argent après la crise asiatiqueMy Profile
        • ReplyMichel
          Je pense que l'or contre l'Euro a des chances. L'euro est voué à chuter...
  5. ReplyNicolas
    Les crises sont souvent le moyen de faire les soldes. Exemple d'actualité : Volswagen dont le cours a perdu 1/3 en 2 jours... Nicolas Article récent : Les 30 meilleurs blogs sur la bourseMy Profile
    • ReplyMichel
      J'attendrais pour VW. Même si c'est de la bonne bagnole, faut attendre que les vendeurs vendent.
      • ReplyMichel
        Cela dit, VW baisse depuis avril. Y avait-il des gens qui savaient à l'avance ? Hmmm...
        • ReplySeb Say [Secrets-Boursiers]
          "Y avait-il des gens qui savaient à l’avance ?" Ah ah ah sacré Michel, perso j'aurai écrit : "y avait-il des initiés qui ne savaient pas ?" Seb Say [Secrets-Boursiers] Article récent : « Indicateurs de trading : mon outil technique le plus indispensable »My Profile
          • Ben de Bourse Ensemble
            Ceux qui ont acheté VW en juin ont fait "une belle affaire" par rapport à ceux qui ont acheté en mars... mais "la belle affaire" s'est transformée en cauchemar depuis... Les promotions s'est bien... mais si la valorisation ne remonte jamais ou dans plusieurs décennies, c'est pas une si belle affaire que ça! Du moins, il y a beaucoup mieux à faire :-) Ben
          • Michel
            Bon, je pense que cela remontera. On voit mal VW faire faillite. Cependant, cela milite pour du swing trading : on ne chope que les phase de hausse. Mais, il faut bien laisser respirer les cours pour profiter des plus belles hausses... Que faire, alors ? Dans le cas de VW la baisse avait été enclenchée avant, mais comment savoir à l'avance que cela allait se terminer ainsi ? C'est là toute la difficulté du trading à moyen terme.
          • Seb Say [Secrets-Boursiers]
            On voit mal Lehman Brothers VolksWagen faire faillite ... Seb Say [Secrets-Boursiers] Article récent : « Indicateurs de trading : mon outil technique le plus indispensable »My Profile
          • Michel
            Môsieur est taquin, je vois :-) C'est vrai que les cygnes noirs existent... Mais en quoi on roulerait ?!
          • Michel
            Tu as suivi le dossier de près ? J'ai découvert ça hier aux actus. En tout cas, cela montre bien que l'on ne doit se fier à rien, sauf à l'AT. Et même avec l'AT, parfois ils arrivent à nous jouer des tours de c........
  6. Replypatrice de optimiser son budget
    Bonjour michel, bravo pour le carnaval et merci de ta patiente. Tu le sais je suis un fervent défenseur de la pierre. Gagner de l'argent en partant de 0 est possible. La vente d'un bien locatif n'est pas l'aboutissement d'un projet, à part si l'on fait de l'achat revente. On peut très bien garder un bien locatif pour une rente et gagner de l'argent rapidement sans apport. Pour revenir à la bourse, conseilles tu les actions à fort dividendes pour du long terme? patrice patrice de optimiser son budget Article récent : Dans quoi investir? 6 pistes pour gagner de l’argentMy Profile
    • ReplyMichel
      Forts dividendes : pas forcément. Il faut choisir très prudemment. Il faut préférer les dividendes croissants (en valeur absolue), c'est à dire des valeurs de croissance versant des dividendes à pourcentage constant, mais sur un résultat à distribuer de plus en plus grand au fil des ans. En clair : les dividendes distribués par des sociétés solides et en croissance long terme.
  7. ReplySophie
    Bonjour Michel, La chine n'est pas responsable de tous les maux de la planète comme certains analystes veulent bien nous le faire croire ;-) Comme je l’écrivais récemment dans un article Baisse des matières premières, la Chine a bon dos ! http://www.alertetrading.com/matieres-premieres-chine/ La baisse des matières premières (indice Bloomberg Commodity Index) n'est pas liée directement à la chine. Pour exemple, 21 matières premières ont vu les importations chinoises grimper de plus de 20 % en juillet, par rapport à l’an dernier. Cette baisse des matières premières est plutôt la conséquence d'une surproduction mondiale du secteur minier. Il va y avoir du "sang" dans ce secteur... réduction d'acteurs de moindre importance avec mécaniquement de ce fait une diminution des volumes et permettre au prix de commencer à se stabiliser.... La fin de la baisse des matières premières fin 2015 ? A suivre ! Sophie Article récent : Baisse des matières premières, la Chine a bon dos !My Profile
    • ReplyMichel
      Je suis entièrement d'accord. J'avais constaté moi-même une baisse généralisée de toutes les matières premières depuis un certain temps : le sucre, le café (pas le cacao), le blé... Pour moi, on a un peu été manipulés (surtout les épargnants chinois).
  8. ReplyPierre et Gwen
    Bonjour, Nous commençons tout juste à nous interesser à la bourse. En effet, il nous fallait d'abord de l'argent à investir... Nous avons donc commencé par l'immobilier. Nous partons plutôt sur une stratégie d'actions qui délivrent des dividendes. Es-ce une bonne stratégie selon vous pour commencer ? Pierre et Gwen Article récent : 4 conseils pour profiter des effets de la loi Macron sur votre location saisonnièreMy Profile
    • ReplyMichel
      Bonjour Gwen et Pierre ! Vous avez déjà commencé à diversifier vos revenus, en bourse c'est pareil. Il faut non seulement se diversifier sur les titres (quoique...) mais aussi sur les méthodes. Les dividendes c'est bien. Mais cela met du temps. Ne cherchez pas les plus forts dividendes, mais les dividendes croissants des valeurs de croissance (ou dividend aristocrats). Vous pouvez aussi faire du swing trading, mais cela requiert plus de disponibilité.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge