Trading-Attitude
Pour traders malins

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

Comment rattraper un trade perdant sans stop loss ?

Rattraper un trade perdant quand il n’y a pas de stop loss… La panique ! Comment peut-on rattraper une position perdante en intraday, swing trading ou End Of Day quand on n’a pas mis de stop loss ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans ce post. C’est bien sûr, une vue de l’esprit, car vous devez mettre un stop loss !

rattraper un trade perdant

Il arrive que l’on connaisse une série de petits trades gagnants. Et puis, un seul nous fait perdre tout le bénéfice. Comment rattraper un trade perdant ?

Un scénario d’horreur pour le trader

Un seul trade vous manque et tout semble perdu !

Rattraper un trade perdant n’est nécessaire que si on n’a pas mis de stop loss.

Cela arrive chaque fois que :

Là, interviennent la cupidité, l’orgueil et la pensée magique du trader.

Bon, bref… Pour l’exercice de cet article, supposons que :

  • votre position est perdante.
  • Vous n’avez pas mis d’ordre stop loss. C’est pas bien !
  • Les prix continuent de chuter sous vos yeux.

La panique monte en vous !

Il faut sauver le soldat Ryan !

Dans l’excellent film « Il faut sauver le soldat Ryan », un bleu demande ce que cela veut dire « foupoudav« .

On apprend plus tard dans le film que cela signifie « Foutu, pourri d’avance ». C’est le genre de situation sans espoir. Et, une position perdante qui dégénère, cela peut devenir « foupoudav » !

Un trader killer

Quand les cours défilent dans le sens contraire quand on a pris position sans stop loss, c’est ce qui arrive. Le compte de trading peut y passer !

Cela pique d’autant plus quand on a un effet de levier. C’est d’ailleurs la principale cause d’échec des robots de trading.

Le risque que vous courrez

OK. Cela arrive de temps en temps. Souvent, même. Vous ouvrez la position. Les cours partent dans le sens contraire. La plupart du temps, ils remontent et vous finissez gagnant.

Mais il arrive que cette remontée… N’arrive pas ! Les cours ne cessent de descendre.

Une question à 1000 USD

La question qui se pose est :

  • Quand les cours vont-ils s’arrêter de descendre ?

Ne demandez pas aux actionnaires d’Eurotunnel…

Réponse…

La réponse c’est :

  • On ne sait pas !

On ne peut que, dans certaines conditions, prévoir la direction du mouvement. Lire cet article.

À ne surtout pas faire !

La chose à ne pas faire c’est de pratiquer une moyenne à la baisse. Cela ne peut qu’augmenter votre risque. Cette tactique ne fonctionne que si les cours remontent. Ce qui n’est pas toujours le cas ! Par exemple, les cours de Orange ne sont jamais remonté au-dessus du plus haut d’avant l’éclatement de la bulle internet. Que dis-je ?! Elle n’a même pas retracé 10% de la chute !

Orange depuis l'éclatement de la bulle internet
Orange depuis l’éclatement de la bulle internet
(source : TradingView)

La parade pour rattraper un trade perdant

Bon, supposons – c’est très hypothétique 🙂 – que vous n’avez pas mis de stop-loss.

ATTENTION : ce que j’évoque dans cet article est hautement dangereux. Je propose une solution théorique qui, en pratique, nécessite de grandes capacités d’analyse des courbes et de très bons indicateurs.

Donc, voici comment tenter de rattraper un trade perdant.

1 – Respect des règles de sécurité par rapport au capital

Votre position perdante doit avoir été ouverte avec une consommation de couverture faible par rapport à votre capital. Si votre perte était de 10% cela ne devrait pas générer plus de 1% de perte sur votre capital.

Ainsi, si votre capital est de 4000, le besoin de marge ne doit pas dépasser 10 (par exemple). S’il est de 40 000, 100. Etc.

Si vous prenez des positions dont le besoin de marge est 2000 avec un capital de 4000, c’est trop risqué.

Trop forte couverture

Si la part de votre capital qui est consommée, soit en réel (achat de l’actif en direct) ou en couverture (CFD ou Forex), est trop importante, abandonnez tout de suite. C’est trop dangereux. Coupez vos pertes !

Il est alors, en effet, inutile de vouloir rattraper un trade perdant si dangereux. Cela pourrait être fatal à votre compte de trading.

Couverture correcte

Dans le cas contraire, on peut continuer.

2 – Le principe à respecter pour rattraper un trade perdant

Le principe est :

Note importante :

Laisser passer la chute

Il est méga important de laisser passer la chute. Et tenter de se refaire UNIQUEMENT quand la chute est terminée et qu’un momentum haussier est enfin présent.

Jongler avec les différentes unités de temps et phases

Mais ce n’est pas tout. OK, un momentum haussier doit démarrer. Mais qui nous dit qu’il ne va pas s’inverser dans quelques barres et les cours s’inverser à nouveau dans le mauvais sens ?

Pour éviter cela il faut analyser les différentes unités de temps. Mais aussi les différentes phases sur chaque unité de temps.

C’est le seul moyen de savoir exactement où on se situe :

  • en fin de phase baissière globale…
  • En cours de phase baissière globale…
  • Etc.

Le seul moyen de rattraper un trade perdant au bon moment, c’est de savoir dans quelle phase globale on se trouve.

Pourquoi l’analyse des phases est importante pour rattraper un trade perdant ?

J’ai déjà exposé longuement dans d’autres articles et dans GABI la notion de fréquences. Un graphique de cours de bourse est comme un signal électrique. Il est constitué d’une superposition de multiples signaux sinusoïdaux de fréquences (ou périodes, si vous préférez) différentes.

Le marché a une structure fractale. Différentes fréquences sont superposées.

Chaque sinusoïde a des phases différentes.

Supposons que l’on ait une période très courte, une période courte et une
période longue. Si vous moyennez sur une fin de phase baissière d’une période très court terme, mais que vous êtes toujours en début de phase baissière sur une période longue, c’est pas bon !

Vous devez moyenner en fin de phase baissière des périodes :

  • Très courte.
  • Courte.
  • Et longue.

Analyse du momentum de chaque fréquence

Il est aussi nécessaire d’avoir une idée du momentum, de la force de chaque fréquence.

On a toujours différentes étapes dans une oscillation sur une fréquence (signal sinusoïdal) :

  • Début de phase.
  • Augmentation du momentum.
  • Stabilisation.
  • Diminution du momentum.
  • Fin de phase.
4 phases de weinstein
Il y a plusieurs phases dans une période
(correspondant à une fréquence)

L’important est de remettre une couche et de moyenner quand toutes les fréquences sont en fin de phase baissière, voire en début de phase de reprise. Cela correspond à la phase 2 sur le dessin ci-dessus.

Comment détecter le bon moment pour rattraper un trade perdant ?

Comment détecter cela ? Moi j’utilise les Indicateurs de Cohérence. Ils permettent de savoir graphiquement et très simplement quand toutes les phases baissières sont terminées. Et que les cours commencent à remonter.

J’explique tout cela dans la formation GABI.

Comment faire en pratique pour rattraper un trade perdant ?

Lorsque vous avez détecté le bon moment pour moyenner, il faut analyser le parcours fait par les prix. Mais aussi les plus hauts, les plus bas, les canaux.

Sans oublier les retracements !

Mais avant d’aborder les retracements, un mot sur la notion de retour à la moyenne que nous allons utiliser.

Le retour à la moyenne

Quand on trade dans un étroit canal horizontal sans vraie tendance, c’est facile. Mais quand une forte tendance existe dans un sens et que le mouvement s’inverse, qu’est-ce qui se passe ?

Bon, le trader qui a ouvert une position longue en fin de tendance, se mord les doigts ! Passons.

La tendance a largement éloigné les cours de la moyenne à long terme. Les cours, comme un objet tiré par un élastique tendu, vont avoir tendance à revenir à cette moyenne.

Comme un élastique.

Et parfois même à la dépasser, ce qui a donné naissance à la règle de la balançoire. Mais c’est une autre histoire. Nous, on veut juste rattraper un trade perdant.

Le retour à la moyenne.

Certains chartistes définissent des niveaux de retracements couramment constatés suite à ces retours à la moyenne.

Les retracements

Je ne parle pas souvent des retracements de Fibonacci. Mais là, c’est adapté quand on veut rattraper un trade perdant.

Après une « directionnalité » ininterrompue des prix, la probabilité augmente d’avoir un retracement. Il peut être de 33%, de 50% ou de 67%. Si on est en bas de canal, on peut même reprendre 100%.

Le trader doit donc jouer avec cela.

Retracement sur l'euro dollar
Retracement d’un tiers sur l’euro dollar (source TradingView)

Sur le schéma ci-dessus on a un premier retracement qui pouvait être mis à profit pour rattraper un trade perdant.

Imaginons que vous ayez ouvert une position longue fin février. Pof ! Les cours chutent. Vers le 9-10 mars vous moyennez à la baisse.

Comment moyenner à la baisse ?

En fait, dans du momentum, la hausse est presque inévitable. C’est à ce moment qu’il faut ouvrir des trades avec un nombre d’actions ou de lots supérieur afin d’abaisser le prix de revient unitaire de votre trade perdant au niveau de la position globale.

Si votre position porte sur un lot, rachetez un lot. Dans ce cas vous comptez sur un retracement d’un peu plus de 50%.

Vous pouvez racheter 2 lots. Là, vous comptez sur un retracement de plus de 33%.

En début de dégringolade, je conseille de commencer léger. Avec juste un doublement de la position. Si cela ne suffit pas et qu’elle se poursuit, il faudra envisager plus qu’un doublement.

Fixer un target price

Renforcer votre position perdante va abaisser votre PRU (Prix de Revient Unique) global.

En fonction de ce PRU, vous aller placer un TP sur l’ensemble de la position. Ce TP sera placé de façon à être gagnant s’il est déclenché. Si vous pensez à un retracement de 33%, l’objectif de prix sera un peu au-dessus de 33% de gain.

Exemple :

Achat à 100. On double la position à 10. Le point d’équilibre est à (100-10)/2 = 45. Votre TP devra être au-dessus de 45.

N’oubliez pas de prendre en compte les frais !

Dans le cas du Forex ou des CFD, votre PRU contient déjà les frais de l’aller-retour. Pour les actions, il faut prendre en compte les frais de clôture de la position globale (les frais sont doubles) et la TTF si pas en intraday.

Supposons maintenant, que cela ne suffit pas. Notre exemple montre un retracement de 33% seulement.

Deuxième passage dans notre tentative de rattraper un trade perdant

Si la première moyenne à la baisse ne suffit pas, on revient à la charge. Toujours au bon moment, bien sûr ; et en fonction du rapport entre la couverture requise par le broker et votre capital.

Suite : retracement euro-dollar.
Retracement salvateur (source TradingView)

Dans notre exemple (ci-dessus – vous pouvez cliquer sur l’image pour la zoomer) :

  • Nous renchérissons en doublant la position vers le 10 mars. Nous avons alors 2 lots.
  • Cela ne suffit pas et on rachète début avril soit 2 lots, soit 4 lots en tout.
  • Ici, 2 lots suffisent car le retracement subséquent est presque de 100%.

Avertissement !

Je le rappelle une nouvelle fois :

  • Vous devez utiliser des stop loss.
  • La manœuvre expliquée dans cet article est à haut risque et doit être utilisée seulement si vous avez les outils et les compétences pour le faire, avec une couverture requise faible par rapport à votre capital.

Afin de mieux sécuriser cette tactique, voyons les outils nécessaires pour sauver une position perdante.

La safe zone

Avec les Indicateurs de Cohérence de la formation GABI, on peut tout à fait détecter le bon moment pour sauver un trader perdant.

J’ai décrit aux membres de GABI la notion de SAFE ZONE.

La safe zone c’est une zone montrée par les Indicateurs de Cohérence dans laquelle :

  • La probabilité de continuation du mouvement est maximale.
  • Il y a un début de zone dans lequel il est sain d’entrer en position.
  • Et une fin de zone où il vaut mieux clôturer la position.

Dans notre exemple, on entre dans une safe zone début avril. C’est donc à ce moment-là que l’on peut augmenter l’exposition sur la position perdante.

Comment gérer le moyennage à la baisse pour rattraper un trade perdant ?

Comme il y a un momentum haussier, le nouveau trade prend de la valeur. Il convient de surveiller le trade. Placez un stop loss.

Au pire qu’est-ce qu’il risque d’arriver ? Vous perdez un peu sur ce nouveau trade.

Au mieux, les gains sur le nouveau trade compensent la perte sur le premier. Si le retracement est suffisant, vous pouvez clôturer toute la position et rattraper un trade perdant.

Pour que cela marche, il est important de laisser un peu d’air au second trade afin que le SL ne se déclenche pas trop rapidement. La volatilité des cours doit être étudiée.

Là encore, les Indicateurs de Cohérence peuvent vous aider à analyser cela. Et dans notre exemple, ce SL est placé sous le plus bas du 31 mars.

Si le retracement n’est pas suffisant, selon la situation d’ensemble, vous pouvez engranger un gain sur la patte gagnante.

Cas des positions très fortement perdantes ou forts momentums

Parfois le momentum est tellement puissant que les retracements sont très faibles. Difficile, dans ce cas pour rattraper un trade perdant. Et le problème c’est qu’on ne sait pas trop à l’avance s’il y aura des retracements faibles ou pas !

C’est le cas en 2017 sur la paire de devises EUR/USD.

Paire eur/usd en 2017
Paire eur/usd en 2017 (source TradingView)

Le premier retracement est tout petit. Il aurait fallu shorter (ici on est en position short) 5 lots pour rattraper un trade perdant.

On voit après, un second retracement apparaître. Encore court. Le troisième est le bon. Mais dans ces cas, doubler ou tripler la position perdante ne suffisait pas.

Il va sans dire que c’est très dangereux. Vous ne devez pratiquer cela que si :

  • Vous ne pouvez pas faire autrement (utiliser un SL).
  • La couverture nécessaire demandée par votre broker sur un lot, même multipliée par 10 est faible par rapport à votre capital.
  • Vous disposez des Indicateurs de Cohérence pour détecter une SAFE ZONE sur plusieurs unités de temps.

Et même dans ces cas-là, cette tactique pour rattraper un trade perdant n’est pas quelque chose à recommander :

  • Quand vous utilisez un gros effet de levier (comme partout chez un broker CFD ou Forex).
  • Si votre besoin de couverture est grand par rapport à votre capital.

Sur les actions « sûres »

Dans le cas des actions réputées (comme L’Oréal, LVMH, Air Liquide, Microsoft, etc) sûres, cela peut, par contre, totalement être envisagé.

On en revient à du Dollar Cost Average super intelligent. Il convient juste de jouer avec une faible part de votre capital total.

Ces actions sont caractérisées par le fait que, globalement, sur la durée, elles ont toujours progressé et dépassé leurs précédents plus hauts. Même après les pires crises. Microsoft vs Orange.

Vous achetez du Microsoft à 100. Un krach survient. Elle descend à 10. Vous en rachetez 10 fois plus. Quelques mois après l’action se retrouve à 120. Vous êtes encore plus gagnant.

Mais ce n’est qu’avec les Indicateurs de Cohérence de GABI que vous pouvez acheter au bon moment afin de ne pas mettre en danger votre compte de trading.

Cette technique pour rattraper un trade perdant, principalement sur les actions « sûres », vous permettra d’être – sauf catastrophe historique sur l’action – quasiment toujours gagnant.

Par contre, sur les produits à effet de levier, tenter de rattraper un trade perdant, c’est quelque chose que vous devez vous efforcer d’éviter.


 


Illustrations : canva

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge