Trading-Attitude
Apprendre la bourse en ligne facilement et gagner de l'argent avec les actions, les CFD ou le Forex

 

Nous respectons vos données personnelles. Nous détestons les spams. C'est pour cela que nous nous engageons à ne pas vendre votre adresse email.
Email Marketing by AWeber

Comment se protéger des crises financières avec un seul indicateur

Quand le marché subit des soubresauts comme actuellement (à cause de la crise financière asiatique) on me demande souvent si une de mes méthodes pour investir sur les actions fonctionne aussi à la vente. Les gens veulent savoir comment se protéger des crises. En général je réponds que cela n’a pas trop de sens parce que le mieux c’est de jouer sur des actions à fort biais haussier, et que, donc, les épisodes de baisse sont rares.

 

comment se proteger des crisesSoyez « crisis proof » !

 

Néanmoins, voici quelques pistes pour protéger ses positions.

 

Assurer son portefeuille

 

Pour les investisseurs sur le long terme qui ont un gros portefeuille il peut être difficile et contraignant de solder des positions en cas de crise. Il est par contre possible de protéger son portefeuille en l’assurant.

L’assurance de portefeuille peut se faire à l’aide d’options put ou de CFD.

Mais s’assurer en permanence requiert :

  • de corriger le delta régulièrement (il y a un cours complet sur le delta dans les Fiches du trader débutant)
  • de perdre un peu en argent car il faut payer la prime des options ou les intérêts sur les CFD (ou en capital si les prix montent alors qu’on pensait qu’ils allaient baisser).

Il faut donc s’assurer aux bons moments seulement.

Cela revient à disposer d’un moyen de détecter ces baisses.

 

Avertissement : se protéger trop souvent nuit à la performance

 

Je tiens d’abord à vous préciser que vendre ou assurer à tout bout de champ n’est valable que pour ceux qui pratiquent le swing trading. Dans le cas contraire, cela multiplie les frais et c’est une perte de temps. De plus vous allez payer des impôts si vous n’êtes pas dans un PEA. Si vous investissez à long terme, mieux vaut prendre de la distance avec le marché. Vous avez investi sur des sociétés de qualité, très bien, elles vont progresser dans le futur.

 

Donc, ce que nous allons voir, ne concerne pas l’investisseur à long terme.

Si vous êtes investisseur long terme, toute baisse sur vos actions préférées (qui devraient être de bonnes actions de croissance) est une occasion de renforcer ses lignes.

 

Suivre l’information économique

 

En août 2015 alors que la suite de l’effondrement du marché chinois continue il provoque la dégringolade des marchés occidentaux. Dans cet article pourtant on lit que c’était prévu depuis longtemps ! Pourtant on n’en parle que maintenant.

Enfin, petite précision : les Cassandres se réveillent ! Mais des Cassandres il y en a toujours eu. Chaque année des spécialistes prévoient le pire. Ils finissent par avoir raison, les bougres !

 

Donc, depuis juin / juillet les indices chinois connaissent une correction. L’investisseur qui se renseigne un peu peut le voir (cf. le graphique ci-dessous).

 

indice Shangai compositeL’indice Shangai Composite

 

 

Mais il faut avouer que l’on peut perdre beaucoup de temps à écouter les élucubrations des chroniqueurs et journaleux. Ils sont là pour vendre du papier, après tout.

Alors, voici comment se protéger des crises grâce à un indicateur.

 

Se protéger des crises avec un seul indicateur

 

Il existe différents indicateurs qui permettent plus ou moins de détecter les retournements. Il y a tout d’abord les oscillateurs. Dans le cadre du swing trading, ils peuvent indiquer la fin du rallye.

 

L’indicateur 2K

Il y a ensuite, l’indicateur 2K de la formation TG. Il permet de traquer les longues tendances dans les deux sens : hausse ou baisse.

En général je ne le montre à l’œuvre que lors des hausses, mais il détecte aussi les longues baisses.

 

Un indicateur pratique

Mais dans un avenir proche, ma nouvelle formation sur le trading de news sécurisée va introduire un indicateur intéressant qui sert à la fois à recevoir des signaux d’achat et de vente.

 

Sur le graphique ci-dessous j’ai tracé des lignes verticales chaque fois que l’indicateur (en histogramme bleu en bas de la capture d’écran) plafonnait à 100 et redescendait. Quasiment chaque fois cela à correspondu à une correction sur le CAC40.

Le mouvement s’inverse quand l’indicateur remonte.

Bien sûr, il avait détecté la baisse récente.

On peut également constater que chaque fois qu’il a décollé et plafonné il y a eu une belle hausse.

De même on peut voir sur la courbe le S-Filter et le T-Filter. Le S-Filter détecte lui aussi les corrections.

 

signaux de venteDétecter les corrections simplement

 

 

Mais on pouvez également voir qu’il se préparait quelque chose grâce à l’action des prix, directement sur le graphique des prix.

Retrouvez cet indicateur dans ma formation Trading de News !

 

Le chartisme

 

Pendant les mois de mai, juin et juillet on a eu des corrections successives, courtes, mais avec des plus bas de plus en plus haut et des plus hauts de plus en plus bas également. D’après la théorie des vagues de Dow c’est un signe de tendance baissière.

Malgré deux derniers barouds d’honneur en août, la tendance baissière a repris, aidée par la crise, formant un double sommet.

On peut tout faire dire aux patterns chartistes une fois que c’est arrivé.

Ce n’est qu’avec des indicateurs prenant en compte le passé qu’on peut visuellement détecter ce ralentissement de la force du mouvement qui signale la fin des beaux jours.

Winter is coming !

 

Détecter des krachs

 

Attention, une correction peu vite se transformer en krach. Lisez cet article pour savoir comment détecter un krach.

 

krachEn cas de krach utiliser ces indicateurs…

 

 

Se protéger des marchés baissiers et des difficultés économiques des pays

 

La solution optimale pour se protéger c’est de ne pas être exposé !

C’est ce que le pape préconise pour se protéger du Sida…

 

En quoi cela consiste « ne pas être exposé » en bourse ?

 

Eh bien, c’est de fermer toutes ses positions avant de se coucher. Le principal problème dans le trading EOD (End Of Day) c’est qu’entre la clôture d’une séance et l’ouverture de la suivante il peut y avoir un gap.

Ce sont les gaps à la baisse successifs, ainsi que les baisses en cours de séance cumulées qui plombent les performances d’un portefeuille.

 

En tradant en intraday, c’est-à-dire, en cours de séance, on peut s’abstraire de toute influence de l’économie ou de l’inquiétude irrationnelle des investisseurs.

Bien sûr, plus on trade court (1 minute), plus on en est indépendant. Le seul risque ce sont les mouvements brusques et imprévisibles qui arrivent fort heureusement rarement. Le reste du temps, les opportunités sont tellement nombreuses, que l’ensemble s’équilibre en positif.

 

C’est donc presque un paradoxe :

  • plus on investit à long terme plus on gagne et moins le risque est fort
  • et c’est pareil en tradant sur une unité de temps très courte.

 

La différence c’est que le day trading demande plus de travail. En contrepartie il rapporte plus (en moyenne).

 

Devenez vous aussi un expert !

 

Si vous en avez marre de lire ces chroniqueurs, ces Cassandres…

Si vous êtes un investisseur qui veut savoir comment se protéger contre les crises…

Si vous voulez profiter des épisodes de baisse des marchés…

Si vous voulez devenir INDÉPENDANT des vicissitudes économiques…

Alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire : vous former à l’analyse technique !

 

Trading Attitude met à votre disposition les cours les moins chers et les plus adaptés à chacun de vous.

 

 

 

Pour les illustrations, merci à Edvard MUNCH, « le cri », la ville de Crac’h, Boursorama et Prorealtime.

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge