Trading-Attitude
Trading actions & cryptos

 

Laissez-moi votre adresse email. Je vous enverrai en moyenne une fois par semaine des emails éducatifs, informationnels et de temps en temps des offres commerciales. Je respecte vos données personnelles. Je m'engage à ne pas diffuser votre adresse email.

Apprendre la bourse avec l’analyse technique – Tutoriel complet

Apprendre la bourse avec l’analyse technique, gratuitement ! C’est le moyen le plus rapide de se former au trading. À la fin de cet article vous serez prêt à investir en bourse. Trading-Attitude.com vous offre ce tutoriel méga complet pour apprendre la bourse et l’analyse technique. Augmentez vos connaissances et compétences en analyse technique pour augmenter vos gains en bourse et en trading. A la fin de ce méga tutoriel vous saurez tout ce qu’un trader ou un investisseur doit savoir sur l’analyse graphique.

apprendre la bourse avec analyse technique

Je veux votre réussite

Table des matières

Comme introduction, sachez que je me focalise sur votre réussite. En effet, mon activité c’est d’aider les traders à s’améliorer et à se dépasser. Pas de vendre un livre sur l’analyse technique. Par conséquent, j’ai décidé de vous offrir un cours complet pour apprendre la bourse avec l’analyse technique.

Je vous donne tout ce qu’il faut pour débuter le trading et devenir efficace en bourse. Apprendre le trading est chose facile quand on est guidé correctement. En effet, il est si facile de se perdre dans la masse des formations sur la bourse.

Donc, profitez bien de ce tutoriel pour apprendre le trading avec l’analyse graphique. N’hésitez pas à le partager à vos amis, à laisser un commentaire pour que je puisse l’améliorer. Cela favorise aussi le classement dans Google. De fait, rédiger ce long tutoriel a été un gros travail. Encouragez-moi à vous apporter encore plus de valeur.

Prenez votre temps pour apprendre la bourse avec l’analyse technique

C’est article est long. En effet, par le nombre de mots. Mais aussi par ses articles connexes auxquels je vous renvoie quand j’ai déjà traité le sujet à fond ailleurs. Ou pour des compléments. Il y a aussi des vidéos à regarder.

Alors, installez-vous confortablement pour le lire sans être dérangé. Ou bookmarquez-le pour le lire plus tard.

Quand vous aurez terminé sa lecture, vous serez un expert en analyse technique. Et vous aurez économisé l’achat d’un livre.

Définition de l’analyse technique

Avant de commencer il me faut expliquer ce qu’est l’analyse technique. En bourse et en trading, on voit s’opposer deux mondes :

  • l’analyse fondamentale et financière
  • Et l’analyse technique.

D’un côté, l’analyse fondamentale

Premièrement, l’analyse financière ou fondamentale, a ses fans. Notamment les analystes financiers. Par obligation. Vu que c’est le fond de leur activité.

L’Analyse Fondamentale étudie l’activité de la firme. Ses produits, son secteur, son activité, sa valeur. Elle est aidée en cela par l’Analyse Financière. celle-ci étudie les documents comptables émis par une entreprise :

  • bilan comptable
  • Compte de résultat
  • Hors bilan

Et autres communications faites par l’entreprise. Ou les news liées à l’entreprise, l’évolution de l’économie.

La Global Macro

Ensuite, parmi les facteurs influant, il y a l’économie. On parle souvent de Global Macro. Elle fait intervenir la macro économie (économie au niveau national et international). Ainsi, des facteurs économiques comme l’inflation, la croissance du PIB peuvent influencer les futurs gains d’une entreprise.

Comment le cours d’une action est-il évalué par l’analyse financière ?

Ensuite, l’analyste financier estime les futurs bénéfices de l’entreprise étudiée. Ainsi que leur progression. Cette estimation de revenus lui permet d’estimer le cours actuel de l’action.

En effet, pour valoriser une action, il va actualiser les revenus futurs. L’actualisation consiste à diviser le flux net futur par le facteur d’actualisation. Celui-ci dépend du taux d’intérêt sans risque (taux monétaire).

Prix actualisé = Somme [(somme des flux nets futurs) / (1 + taux en %/100)^n]

Où n est le nombre d’années séparant aujourd’hui de la date du flux futur.

Exemple d’impact des taux sur la valorisation d’une entreprise

Deux choses peuvent influer sur le prix de l’action :

  • Les revenus futurs.
  • Les taux.

Par exemple, si les taux augmentent, l’actualisation des flux futurs diminue. Par conséquent, le cours diminue.

De l’autre : l’analyse technique

Toutefois, nous sommes dans un cours complet d’analyse technique. Apprendre la bourse avec l’analyse technique est, selon moi, le moyen le plus rapide d’apprendre la bourse et le trading. Alors qu’est-ce qui différence l’analyse technique de l’analyse fondamentale ou financière ?

Tout d’abord, la première chose qui saute aux yeux c’est :

  • Un trader qui utilise l’analyse technique n’est intéressé que par les graphiques des cours de bourse.

Ainsi, avec l’analyse technique, le trader peut acheter et vendre des actions ou des paires de devises, des cryptomonnaies sur de très courtes durées. Il ne s’intéresse pas à l’analyse économique ou fondamentale.

Compétences en analyse technique : deux orientations d’utilisation pour apprendre la bourse avec l’analyse technique

Quand on parle d’analyse technique, il se dégage deux tendances de compétences :

  • L’utilisation de figures chartistes.
  • et celle d’indicateurs techniques.

Cependant, notez que les deux ne sont pas incompatibles. Mais, avant d’aller plus loin, étudions ces deux options.

Un cours complet d’analyse technique sans chartisme ?

Pour beaucoup de traders et investisseurs en bourse, l’analyse technique correspond au chartisme. C’est un ensemble de techniques INCONTOURNABLES. Alors, définissons le chartisme.

En fait, le chartisme est la science (et la technique) consistant à reconnaître des figures et patterns qui se répètent dans les graphiques de cours de bourse.

En effet, on peut très souvent trouver des patterns qui se répètent dans les graphiques, comme les lignes de support ou de résistance.

Quant aux indicateurs techniques…

Puis, l’autre branche de l’analyse technique se concentre sur des courbes que l’on ajoute aux graphiques. Et on appelle ces courbes des indicateurs. Les plus connus sont les moyennes mobiles. Apprendre la bourse avec l’analyse technique c’est aussi apprendre à utiliser les différents indicateurs techniques disponibles.

Certains traders et spécialistes appellent ceci l’analyse technique dynamique. Dynamique par opposition aux figures chartistes statiques.

Maintenant, avant d’aborder le gros du sujet, pourquoi devez-vous ABSOLUMENT apprendre l’analyse technique ?

À quoi et à qui s’applique l’analyse technique ?

Enfin, on peut appliquer l’analyse technique à tous ces actifs financiers :

  • Actions
  • Forex
  • Crypto-monnaies
  • Mais aussi les ETF
  • et les futures
  • puis les CFD,
  • et les options.

En fait, on peut l’appliquer à tout ce qui est coté.

De plus, n’importe qui peut l’utiliser. En effet, elle est très simple à utiliser et efficace pour les :

  • trader à court terme
  • scalpeurs
  • et même les investisseurs.

Pourquoi apprendre la bourse avec l’analyse technique ?

En premier lieu, il y a un GROS AVANTAGE pro analyse technique.

Un graphique d’analyse technique est autoportant

Premièrement, que veut dire autoportant ?

En fait, quelque chose qui est autoportant se suffit à elle-même. Pas besoin d’autre chose. Ainsi, le trader n’a besoin que du graphique avec ses patterns chartistes et ses indicateurs techniques.

C’est très important pour ceux qui tradent en intraday sur les actions, le Forex ou les cryptomonnaies.

Les cours de bourse sont une résultante

Les cours de bourse sont la résultante de toutes les news, de toutes les actions des traders et investisseurs. En effet, tout ce que l’on doit connaître sur un actif coté est dans les cours. Charge à l’analyste technique de repérer les bons patterns. C’est toute la difficulté !

Les cours de bourse sont têtus

Ensuite, c’est le marché qui a raison. Warren Buffett parle de Monsieur Marché. Monsieur Marché fait ce qu’il veut. Et, parfois, les faits sont têtus. Les cours ont parfois des comportements que l’investisseur ne comprend pas.

achat avant baisse
Sans l’analyse technique, on achète au mauvais moment.

En effet, c’est pour cela, qu’il est plus sûr, quand on trade, de suivre les patterns communs que l’on détecte sur les graphiques boursiers. C’est ce que fait, par exemple, le suivi de tendance. J’ai écris un article sur ce sujet.

Le Gars du Livret aurait dû apprendre la bourse avec l’analyse technique avant d’investir !

Gérer le risque d’un trade et acheter au bon moment

Enfin, l’analyse technique permet de :

  • réduire son risque en connaissant dans quelle phase les cours se situent.
  • Augmenter ses gains potentiels en entrant au bon moment.
stop loss : halte aux pertes
Apprendre l’analyse technique permet de réduire ses pertes

Trader en intraday sur de petites UT

Pour finir, seule l’AT permet de pouvoir trader efficacement sur des unités de temps très courtes (5 minutes). En effet, dans ces situations, l’analyse fondamentale est totalement dépassée. Le trader qui pratique du trading intraday exploite le bruit des cotations. Mais ce bruit a aussi une structure qui peut être analysée par l’analyse technique. Le chartisme et les indicateurs techniques s’y appliquent aussi.

Voici une vidéo exemple d’utilisation de l’analyse technique sur les crypto-monnaies en intraday.

Les avantages de l’analyse technique pour le trader et l’investisseur

Premièrement, comme nous l’avons vu, l’analyse technique est utilisée par de nombreux traders. Mais aussi par les investisseurs. Par conséquent, apprendre la bourse avec l’analyse technique est naturellement une bonne idée.

Patterns de figures chartistes autoréalisatrices

Ainsi, de part le grand nombre d’utilisateurs de l’analyse chartiste, les patterns des figures chartistes ont tendance à se réaliser.

En effet, quand tout le monde repère les mêmes supports et résistances et s’attend à un rebond… Ce rebond a tendance à se concrétiser. Ainsi, quand tout le monde pense pareil, voit les mêmes choses, il est facile d’analyser le comportement des marchés.

Détecter une tendance avec l’analyse technique chartiste permet de mieux la suivre

Ensuite, une ligne de tendance ou un canal auront vite fait de visualiser une tendance? Pour peu qu’elle ait du momentum, le trading sera grandement simplifié.

Les outils graphiques du chartisme simplifient et rendent évidents certains patterns faciles à suivre pour trader. On évoque souvent le suivi de tendance comme méthode de trading.

Comment détecter des signaux d’achat en bourse ?

Mais il n’y a pas que le suivi de tendance. Apprendre la bourse avec l’analyse technique vous mettra sur 3 pistes :

  • 1 – le suivi de tendance
  • 2 – puis, le scalping
  • 3 – et le swing trading
  • 4 – le buy & hold pour la croissance
  • 5 – mais aussi le buy & hold pour les dividendes
  • 6 – et, enfin, ce que j’appelle le trading de creux, et le…
  • 7 – Dollar Cost Averaging

Ainsi, ce méga tutoriel gratuit sur l’analyse technique, le chartisme et l’analyse graphique vous aidera à maîtriser tout cela. Et à booster votre portefeuille financier.

Trading intraday et analyse technique : le couple parfait

De plus, en intraday, l’AT fournit des outils comme les figures chartistes, les canaux, les supports et résistance, les triangles pour trader en suivant l’action des prix. Le trading intraday nécessite du trader d’être très réactif. Par ailleurs, comme déjà dit, les traders sont très nombreux à utiliser ces outils. Ce qui augmente leur taux de réussite.

Plus d’info sur l’intraday ici.

Rapidité et simplicité de l’analyse technique

Enfin, un des avantages de l’analyse technique est d’être simple. Comme vous le verrez dans ce cours complet sur l’analyse technique, les notions utilisées sont simples.

Ainsi, on utilise des lignes, des calculs mathématiques simples comme les moyennes mobiles.

Travail simplifié

Par ailleurs, avec l’AT et l’analyse graphique, le travail du trader ou de l’investisseur est grandement simplifié. En effet, alors qu’avec l’analyse fondamentale ou l’approche global macro, il faut se palucher les bilans et comptes de résultats des entreprises ou la situation macro économique, rien de tout cela avec l’AT. Le graphique suffit.

analyse fondamentale vs analyse technique
Analyse fondamentale : beaucoup de travail !

Cependant, cette simplicité conserve-t-elle une certaine efficacité ?

L’analyse technique est-elle efficace ?

J’ai mon propre avis sur la supériorité de l’AT sur l’AF. J’ai écrit un article sur ce sujet. D’où ce tutoriel complet sur l’analyse technique.

Pour moi, le graphique historique des cours d’un actif est la résultante de toutes les actions de tous les investisseurs l’achetant et le vendant sur le marché. Leurs actions sont elles-mêmes la résultante de toutes leurs analyses.

Ainsi, les plus gros investisseurs, capables de dépenser de grosses sommes pour analyser la viabilité d’un actif, agissent en achetant ou vendant. Et cela se voit, au bout du compte, sur les cours.

Faible flottant et mouvements des gros investisseurs

Par conséquent, ils ne peuvent rien cacher. L’analyse graphique des charts de cotation dévoilent tout au trader féru d’analyse technique.

Ainsi, il suffit que le titre coté possède un faible flottant pour que les mouvements des gros se voient.

Faible flottant et FOMO

Le flottant est la partie du capital d’une société (en actions) qui est coté en bourse. Et donc échangeable.

En effet, si un fonds désire acheter une grande part du flottant, il ne peut le faire d’un seul coup. Cela ferait trop vite monter les cours et déclencherait un FOMO. Les prix monteraient beaucoup trop, augmentant leur CMP (Coût Moyen Pondéré).

CMP : quand on achète des titres boursiers en plusieurs fois, le coût moyen pondéré ou prix moyen pondéré se calcule en sommant le montant des différents achats et en divisant cette somme par le nombre total d’actions achetées. Le gain potentiel ou définitif se calcule par rapport à ce CMP.

Naissance d’une tendance et le momentum

Ainsi, le gros investisseur va donc acheter un petit peu chaque jour. On dit qu’il lisse ses achats. Par conséquent, les prix s’lèvent plus doucement. Mais le connaisseur voit se dessiner une tendance : les cours de bourse se déplacent dans un seul sens.

Comment mesurer l’efficacité de l’analyse graphique ?

Certains traders mesurent l’efficacité des indicateurs en effectuant des backtests.

Définition de backtest : on passe des ordres d’achat et de vente en suivant des signaux données par des indicateurs dans le cadre d’une stratégie de trading. On mesure ensuite les gains et les pertes.

Cependant, la profondeur d’historique des cours n’est pas toujours suffisante. De même, l’exhaustivité des situations n’est pas toujours au rendez-vous.

Ainsi, mesurer la performance des méthodes de trading n’est pas toujours évident.

Cependant, on se rend compte rapidement qu’en tradant dans le sens de la tendance, on augmente grandement ses chances de réussite. Lire cet article à ce sujet.

Or, l’AT permet de détecter les tendances…

C’est pour cela que suivre ce cours complet en analyse technique est important.

Cours complet d’analyse technique pour traders et investisseurs

Ensuite, veuillez noter que ce méga tutoriel sur l’analyse technique est adressé à la fois :

  • Aux traders
  • et aux investisseurs.

Ainsi, que l’on désire faire du scalping, du swing trading ou du buy and hold, tout acheteur / vendeur de titres boursiers ou crypto-monnaie a intérêt à suivre ce tutoriel complet.

Enfin, démarrons en abordant les grands principes de l’analyse technique.

Cours complet d’analyse technique – les grands principes de l’AT

En premier lieu, il y a quelques grands principes que je veux partager avec vous dans ce cours complet d’analyse technique.

Premier principe de l’AT : patterns reproductibles

Primo, ce qui sous-tend l’analyse graphique, c’est que l’on retrouve dans les graphiques de prix des patterns, des figures qui se répètent.

Alors que l’ néophyte pense que les cours sont chaotiques, que tout se fait au hasard, en fait, pas du tout. Il y a de l’ordre dans le chaos ! On retrouve des structures communes.

Caractère fractal des cours de bourse

Ainsi, on peut même parler d’un certain caractère fractal. Quand on descend dans les détails, on retrouve les mêmes structures. Ainsi, une tendance est faite de cycles. Alors que les cycles sont faits de tendances.

structure fractale des cours
La structure fractale des cours de bourse

Mais bruit, également

Cependant, la théorie financière est basée sur la marche aléatoire. En effet, le grand public connaît la notion de mouvement brownien. C’est vrai que la finance théorique base ses équations sur le lemme d’Ito et les processus stochastiques liés au hasard.

Effectivement, le bruit existe bien. D’ailleurs il est plus visible sur de petites unités de temps.

Définition : une unité de temps est est une période de temps qui constitue l’élément de base dans un graphique. Une barre représentera une minute, une heure ou un jour.

Des filtres pour filtrer le bruit

Nous allons voir plus loin que l’on peut utiliser des indicateurs techniques pour filtrer ce bruit et ne retenir que l’essentiel de l’information contenue dans les graphiques. C’est un peu l’objet de ce cours complet d’analyse technique.

Deuxième principe de l’AT : invariabilité du passé

Ensuite, un principe important est le suivant. Les nouveaux cours ne doivent pas modifier la valeur des indicateurs.

Comme je l’ai décrit avec l’inférence de Bayes, les derniers cours peuvent modifier l’interprétation de l’analyse graphique… Mais, par contre, un indicateur technique, un outil d’analyse technique, ne doit pas être modifié par une nouvelle bougie. Une fois terminée.

Qu’est-ce que le painting et le curve fitting ?

Dans le cas contraire, on dit que l’indicateur technique repeint. Cliquez ici pour en savoir plus. D’autres indicateurs s’adaptent avec les nouveaux cours pour être plus efficaces. On parle de curve fitting.

On les reconnaît au fait qu’ils semblent être trop beaux pour être vrais. Par exemple, ils donnent des signaux d’achat pile poil sur les plus bas. Et les signaux de vente sont juste sur les plus hauts.

Troisième principe en AT : les probabilités

Ensuite, un grand principe c’est que cette discipline s’appuie sur les probabilités.

Peut-on prévoir les cours de bourse avec l’analyse technique ?

A cela, la réponse est NON.

Néanmoins, dans certains cas (tendance avec momentum), on peut s’approcher d’une bonne prédiction.

On peut aussi invalider des hypothèses. Par exemple, on constate qu’une tendance haussière est en place. Tant que cette hypothèse n’est pas remise en cause par les nouveaux cours, on peut rester en position.

Un cours complet d’analyse technique c’est un cours de probabilités

En effet, que ce soit avec les figures chartistes ou les indicateurs techniques, on a toujours affaire à des probabilités. On n’est jamais sûr d’un mouvement à 100%. Et, comme Bayes nous l’a appris, l’hypothèse présente peut toujours être remise en cause. C’est le cas dans les changements de tendance et retournements.

Ainsi, le but de tout cours complet d’analyse technique est d‘apprendre au trader à détecter ces retournements.

AT : les deux compartiments

En analyse technique on a deux gros morceaux :

  • Chartisme
    • dans lequel une grosse partie est celle des chandeliers japonais
  • Indicateurs techniques :
    • indicateurs sur les prix
    • ou sous les prix.

Si le chartisme est historique, la partie indicateurs est plus récente. Ainsi, certains analystes préfèreront le chartisme. D’autres, les indicateurs.

Mais les deux sont, à mon avis, indissociables. Par conséquent, nous allons aborder les deux, dans cet ordre.

Toutefois, avant de commencer ce méga tutoriel d’AT, nous devons aborder quelques définitions de base relatives au trading.

Tutoriel d’analyse technique : les bases fondamentales

Premièrement, un cours complet d’analyse technique doit commencer par définir comment on représente les cours de bourse.

Comment les cours de bourse sont-ils représentés sur les graphiques ?

En effet, quiconque désire apprendre l’analyse technique et le trading doit commencer par savoir comment représenter les cours de bourse.

Unité de temps – unité de base sur les graphiques boursiers

Pour commencer, pour chaque unité de temps, dans certaines représentations, un va représenter l’unité de temps par un symbole. Ce symbole représente les informations que les brokers fournissent pour l’unité de temps :

  • Date
  • Clôture
  • Ouverture
  • Plus haut
  • Plus bas
  • Volume.

Sur tous les graphiques, la date est sur l’axe horizontal. Le volume est souvent représenté sous forme d’histogrammes (voir ci-dessous).

Quelles sont les unités de temps les plus communes sur les graphiques

Sur les outils de graphiques boursiers vous trouverez les unités de temps suivantes :

  • mois – monthly
  • semaine – weekly
  • jour – daily
  • 4h
  • 2h
  • 1h
  • 30 minutes
  • 15 minutes
  • 5 minutes
  • 1 minute

Qu’est-ce que le tick ?

Chaque fois qu’une transaction ou un paquet de transactions à un prix donné a lieu sur les marchés pour un titre, la bourse envoie un tick. Il est accompagné de l’horaire et du volume d’échange.

Ainsi, votre logiciel de graphiques reçoit une succession de ticks. Voir le fonctionnement de la bourse dans cette vidéo.

Votre outil de graphiques regroupe ces ticks pour en faire des bougies ou barres de différentes unités de temps. Mais voyons cela.

La base jamais utilisée : les graphiques en ligne et montagne

Pour commencer, sur les sites boursiers les moins évolués vous allez trouver des graphiques boursiers :

  • en ligne.
  • en montagne (ou zone).
cours complet analyse technique graphique ligne
Graphique ligne (source : TradingView)

Sur la droite (parfois c’est à gauche), l’échelle ou axe des prix est affiché. Sur l’axe horizontal l’outil affiche les dates. Les histogrammes de couleur en bas représentent les volumes.

graphique en ligne
Seule la clôture est représentée
cours complet analyse technique graphique montagne
Le même graphique en montagne ou area (Source : TradingView)

Ce type de représentation se trouve souvent dans les sites financiers. Mais si vous utilisez des outils sérieux comme TradingView, je vous déconseille d’utiliser ce type de représentation. Plus sur ce super outil plus loin.

Barchart : le grand classique

Ensuite, un des grands classiques c’est le bar chart. Dans un bar chart ou graphique barres :

  • une barre verticale représente le plus haut et le plus bas de l’unité de temps.
  • un trait horizontal à droite du trait vertical représente le cours de clôture (dernier cours) de l’unité.
  • un trait horizontal à gauche (parfois non représenté) indique le cours d’ouverture de la période.

Chaque unité de temps est donc représentée par une « barre ».

Représentation en bar chart (source : MetaTrader)

Très populaire il fut un temps, je pense que cette représentation des cours est inférieure aux bougies japonaises.

Tutoriel complet d’analyse technique avec les chandeliers japonais

Ainsi, à mon avis, la meilleure représentation des cours sur un graphique boursier est, pour moi, celle avec les chandeliers japonais. Ou, encore, bougies japonaises.

Structure d’une bougie
chandeliers japonais
Chandeliers japonais : des informations claires

Une bougie japonaise montre simplement et très visuellement :

  • le plus bas de la période.
  • Le plus haut.
  • L’ouverture;
  • Et la clôture.

La couleur des bougies peut être noir ou rouge pour les bougies baissières (prix de clôture < prix d’ouverture). Et blanche ou verte pour les bougies haussières (prix de clôture > prix d’ouverture). Mais vous choisissez les couleurs que vous voulez !

Les patterns de chandeliers

Ensuite, on a tout une série de patterns de bougies japonaises. Nous verrons plus loin tout ce qu’il y a à savoir sur les bougies japonaises. En effet, de nombreux traders veulent apprendre les patterns de chandeliers japonais en plus d’apprendre l’analyse technique.

Mais voyons ce que cela donne…

tutoriel complet analyse technique bougies japonaises
Graphique avec bougies japonaises (source : TradingView)

Les graphiques de chandeliers japonais sont les plus populaires. Cependant, il y en a d’autres.

Graphiques Renko – Peut-on apprendre l’analyse technique sans ?

La réponse est, d’après moi : oui. Mais le Renko a ses fans. Voici comment l’indicateur Renko sur les prix fonctionne.

Le Renko forme des bougies. Mais une nouvelle bougie n’est créée que lorsque les prix ont varié d’une valeur précise.

Ainsi, la courbe des prix apparaît comme une succession de lignes brisées faisant entre elles des angles de 45°.

tutoriel complet analyse technique renko
Renko (ATR(14), 5) (source : TradingView)

Les changements de tendance sont indiqués par un changement de couleur et de direction.

Les avantages du Renko sont :

  • Cet indicateur filtre le bruit sur les prix.
  • Meilleures lisibilité des tendances.

Toutefois, ses inconvénients sont importants à mon goût :

  • On perd la dynamique de l’évolution des cours : une seule longue bougie se traduit par une avancée rectiligne. Alors que l’avancée est verticale.
  • Le graphique, selon l’axe du temps (horizontal) est déformé. En effet, il est très compressé.
  • Une bougie Renko rassemble plusieurs unités de temps (bougies japonaises) : on perd en compréhension de ce qui se passe.
Ce que je pense du Renko

Mon avis est qu(il ne faut pas filtrer les prix comme cela. Car on perd trop d’information. En effet, j’ai remarqué dans ma longue expérience que la notion de vitesse de progression des cours est importante. Avec les Renko elle est transformée en longueur de la ligne, mais on perd cette précieuse notion.

Heikin Ashi

La formule des Heikin Ashi est un peu plus complexe.

tutoriel complet analyse technique Heikin Ashi
Heikin Ashi (source : TradingView)

Mais, voici une description plus complète des Heikin Ashi. Comme pour les Renko, je trouve que cela déforme l’action des prix en voulant filtrer le bruit.

Représentation des prix en Kagi

C’est bien parce que je veux vous faire un cours complet d’analyse technique que je parle de l’indicateur Kagi. Il est très confidentiel et, perso, je n’ai jamais vu quelqu’un l’utiliser.

tutoriel complet analyse technique Kagi
Indicateur Kagi sur les prix (TradingView)

Cela compresse énormément l’axe du temps. En effet, le graphique ci-dessus retrace 10 ans en daily.

Ensuite, passons aux Points et Figures.

Graphiques en Points et Figures

Pour finir, cette représentation graphique est classique mais très peu utilisée. Le principe est un peu le même que le Renko. La différence c’est que l’on reste sur la même verticale tant que les cours vont dans le même sens.

tutoriel complet analyse technique Point et Figure
Graphique en Points et Figures (TradingView)

Ici encore on est sur une représentation peu utilisée. Passons maintenant au chartisme.

Phases / Accumulation et distribution : indispensable pour apprendre la bourse avec l’analyse technique

À ce stade, et avant d’aller plus loin, quand on veut apprendre la bourse avec l’analyse technique, il faut absolument comprendre trois notions :

  • Primo : l’accumulation
  • Secundo : la distribution
  • Tertio : les phases.

Par conséquent, je vais vous expliquer tout cela grâce aux phases de Weinstein.

Apprendre la bourse avec l’analyse technique : les phases de Weinstein

Le trader Stan Weinstein a rendu célèbre la notion de phases en bourse. La plupart des mouvements moyen / long terme en bourse sont constitués de 4 phases.

accumulation distribution phases de Weinstein

Accumulation / distribution et phases de Weinstein

Phase 1 : accumulation

Premièrement, dans la phase 1 les investisseurs avertis accumulent le titre. Cela signifie qu’ils l’achètent en douce.

Phase 2 : avancée

Dans la phase 2 les investisseurs particuliers remarquent le titre et achètent, créant ainsi un trend haussier. Dans certains cas on a ce que l’on appelle un Pump.

Phase 3 : sommet

Ensuite, quand le grand public investit dans le titre, que les médias en parlent, les cours ne progressent plus parce que les premières mains commencent à revendre leurs titres pour prendre des bénéfices au profit d’autres valeurs dans leur portefeuille boursier.

On parle de distribution. Ils distribuent (en les vendant) discrètement leur titre. Avec plus-value.

Phase 4 : trend baissier

Enfin, la distribution bat son plein. Cette distribution crée un trend baissier. Puis, on revient en phase 1.

Lisez mon post sur les phases de Weinstein.

Règle de l’élastique et retour à la moyenne (mean reversion)

Autre principe important, en bourse et en trading : le retour à la moyenne. En fait, c’est simple. Les cours de bourse ont tendance à rester proches d’une moyenne. Dès qu’ils s’en éloignent, cela crée comme une tension. C’est comme si l’on tirait un élastique.

Du coup, on a quasiment toujours un retour à la moyenne. Ou mean reversion en anglais.

Pourquoi je ne parle pas des volumes pour apprendre la bourse avec l’analyse technique

Enfin, vous remarquerez sans doute que je ne parle quasiment pas des volumes dans ce méga tutoriel pour apprendre la bourse avec l’analyse technique.

Volumes et théorie classique du chartisme

Par exemple, dans les phases de Weinstein, et plus loin dans les patterns graphiques, j’aurais dû parler des volumes.

En effet, la théorie classique du chartisme dit qu’une hausse des volumes doit confirmer un pattern. Par exemple, un break out doit se faire avec une hausse des volumes de transaction.

Aucune systématicité pour les volumes – préférer patterns et indicateurs

En fait, en plus de 20 ans de recherche et d’expérience, j’ai tenté de trouver un sens et, surtout un comportement systématique des volumes. Las ! Je n’en ai trouvé aucun.

Un break est confirmé par un grand déplacement des cours. Ce qui peut entraîner de forts volumes. Mais ce que j’ai toujours trouvé c’est que les indicateurs et les break sont plus pertinents. Surtout les indicateurs. Et sans l’interprétation des volumes.

En fait, c’est une simple constatation. Lire mon post à ce sujet.

Tutoriel pour apprendre le chartisme – Cours complet

Au départ, le chartisme, c’est l’étude des patterns récurrents dans les courbes de prix. Voici comment apprendre le chartisme, l’analyse graphique et bien débuter en bourse.

Ainsi, commençons par la base.

Comment tracer les lignes de tendance sur les graphiques ?

Tout d’abord, la base de la base en trading c’est de savoir tracer les lignes de tendance. Ainsi, on distingue 3 sortes de lignes :

  • Primo : les lignes de tendance haussières.
  • Secundo : les lignes de tendance baissières.
  • Tertio : l’absence de tendance.

J’ai personnellement tendance à appeler les premières : les supports haussiers obliques si la ligne est sous les prix. Une résistance haussière oblique si la ligne est au-dessus des prix. Vous adapterez pour la baisse.

Par ailleurs, certains appellent support et résistance les lignes horizontales.

Tutoriel d’analyse graphique : Comment bien tracer les supports et résistances ?

Pour apprendre à bien tracer une ligne de tendance il faut respecter deux principes :

  • 1 – la ligne doit toucher les extrémités des bougies
  • 2 – Il doit y avoir 2 ou 3 points de contact (3 c’est mieux, mais 2 d’un côté et 3 de l’autre c’est bien)

tutoriel complet analyse technique types de support
Lignes de tendances supports
tutoriel complet analyse technique types de resistance
Et lignes de tendance résistance

Les cours viennent régulièrement rebondir sur la ligne. En effet, un support va soutenir les prix. Tandis qu’une résistance leur résiste.

Vous pouvez consulter mon article « apprendre à bien tracer les lignes de tendance ».

Comprendre l’analyse technique et les retournements de tendance

Quand une tendance est terminé, le mouvement des cours peut soit stagner, soit s’inverser. S’il stagne on parle de dérive latérale, ou de perte de momentum. Le momentum c’est la force du mouvement.

Quand la tendance s’inverse, on parle de retournement de tendance. Ainsi, regardez ce beau retournement de tendance ! Le Gars du Livret a acheté juste avant le retournement de tendance. Et parfois cela peut faire mal au trader.

Le gars du livret ne met pas de target price
Gros retournement de tendance !

Lignes de tendance, supports et résistance = comment déterminer les tendances sur un graphique

La première chose à faire sur un graphique boursier c’est de repérer mentalement ou en les traçant, les lignes de tendance. En effet, cela vous aidera à déterminer les tendances.

Or, vous verrez dans tout tutoriel de trading qu’il faut trader dans le sens de la tendance. Ainsi, suivre une ligne de tendance, c’est suivre la tendance.

Enfin, notez que bien comprendre les lignes de tendance, comment tracer les supports et résistances est fondamental. En effet, cela constitue la base du chartisme. Alors, s’il y a un point à bien comprendre dans ce cours complet d’analyse technique c’est celui-ci !

Qu’est-ce qu’un canal de prix en analyse graphique et comment s’en servir ?

En premier lieu, les prix sont souvent encadrés par deux lignes de tendance. Un support en bas et une résistance en haut. On parle de canal de prix. En effet, ceux-ci évoluent entre ces deux bornes, comme l’eau dans un canal.

tutoriel complet analyse technique canal
Les canaux en chartisme

Le trader sait que les cours ont une forte probabilité de rester dans ce canal. C’est alors facile pour lui. D’où l’intérêt de connaître un cours complet d’analyse technique. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Maintenant, voyons ce qui se passe quand une de ces lignes est brisée : le changement de tendance.

Comment repérer les breaks et pullbacks – comment s’en servir ?

Tout d’abord, vous avez tracé les lignes de tendance sur le graphique. Les cours progressent en les suivant. Et vous êtes en position. Super !

Mais tout d’un coup, les cours passent au travers de la ligne. Alors qu’ils rebondissaient dessus auparavant. Ainsi, les prix vont enfoncer un support vers le bas. Ou une résistance vers le haut. Les cours brise la ligne de tendance.

On parle de break ou break out. Break out car on sort du canal.

tutoriel complet analyse technique break out pullback
Break out et pullback

Pullback

Ensuite, il arrive fréquemment, qu’après être sorti du canal, les cours reviennent rebondir sur le canal. On appelle cela le pullback. Et on peut saisir cette occasion pour initier une position acheteuse (on dit longue) sur ce pullback.

Cible d’un break out et target price pour prise de bénéfice

On dit aussi que l’objectif pour la prise de gain c’est une hauteur égale à la hauteur du canal. Voir le schéma plus haut. Ainsi, le trader pourra fixer sa prise de bénéfice, son Target Price, une hauteur de canal au-dessus de celui-ci.

Enfin, savoir tracer les canaux n’est pas le seul usage des lignes de tendance. En effet, il y a encore beaucoup à apprendre en analyse technique. Maintenant, avant d’aborder les autres pattern, voici une notion importante à apprendre en analyse technique.

Plus bas – Plus hauts – Comment utiliser les fractales en trading ?

D’autre part, les tendances sont aussi déterminées par des patterns particuliers sur les prix. Mais avant de parler d’une des règles les plus importantes en analyse technique pour repérer les tendances, parlons des fractales.

C’est Bill Williams, un trader, qui a popularisé cette notion de fractales.

Les fractales

Une fractale, pour Bill Williams, c’est un groupe de 5 à 7 barres, ou bougies, avec une bougie plus basse que les autres (ou plus haute).

fractales bill williams
Fractales de Bill Williams

Certains logiciels de chartisme permettent de repérer ces fractales. En général c’est dans un sous-menu Bill Williams des indicateurs.

Mais pour la plupart des traders on appelle cela :

  • un plus haut
  • ou un plus bas.

Et maintenant, voici sans doute la règle la plus importante en chartisme.

Apprendre la règle la plus importante en analyse technique : la règle des vagues de Dow

IMPORTANT ! La règle s’énonce ainsi :

1 – Une tendance haussière est caractérisée par des plus hauts de plus en plus hauts et des plus bas de plus en plus hauts.

2 – Une tendance baissière se caractérise par des plus hauts de plus en plus bas et des plus bas de plus en plus bas.

Cela donne ceci :

theorie des vagues de dow
Règle des vagues de Dow en tendance haussière

Ainsi, dans le cas d’une tendance haussière, ci-dessus, le plus haut 5 est plus haut que 3. Lequel est plus haut que 1. Le plus bas 4 est plus haut que 2.

En exercice je vous laisse réfléchir sur la tendance baissière.

Petite indication, cela donne cela :

vague dow baissiere
Vagues de Dow baissières

Pour conclure, c’est vraiment une des choses à connaître les plus importantes en trading. Mais passons à d’autres patterns chartistes.

Swing et inversion de tendance

Enfin, sur ces exemples de vagues de Dow, on voit comme des dents de scie. Chaque nouvelle impulsion dans le sens de la tendance, on appelle cela : un swing. Swing haussier ou baissier selon le sens du trend.

Quand on voit apparaître une inversion de tendance, la règle des vagues de Dow n’est plus respectée et on a quelque chose du genre (j’ai indiqué les breaks par des traits rouges) :

retournement de tendance haussier
Retournement haussier
inversion de tendance à la baisse
Retournement baissier

Ne pas confondre vagues de Dow et vagues d’Elliott

Très important ! Ne confondez surtout pas Dow et Elliott. La théorie des vagues d’Elliott est une théorie fumeuse. Si vous voulez, il y avait des gens qui étaient plus diseurs de bonnes aventures que traders. En effet, c’était à l’époque où, sans ordinateur, le calcul du moindre indicateur était complexe. Alors, certains se basaient sur la magie des rapports entre les cours. Fibonacci, mais en pire.

Ainsi, cette théorie tente de trouver des phases et des vagues dans les cours.

On peut toujours demander à un magicien
Les vagues d’Elliott (fait avec Canva)

Pour une description de ces vagues, lisez mon article.

Comment reconnaître un triangle, un fanion, un biseau en analyse graphique ?

Primo, un triangle c’est quand deux lignes de tendance se croisent. Effectivement, les prix rebondissent entre un support et une résistance qui convergent l’un vers l’autre. Sur le schéma ci-dessous les segments de droite rouge et vert sont nos lignes de tendance. En effet, c’est le trader qui les trace. Les prix sont en bleu en graphique ligne (voir plus haut).

Triangle et la cible
du break out

Quand un break out a lieu c’est en général vers la pointe du triangle. La cible peut être établie en prolongeant une ligne parallèle à celle du bas comme indiqué.

Par ailleurs, le triangle se rétrécissant à la pointe, l’écart entre le point de sortie et le précédent plus bas est faible. Ainsi, cela permet au trader de placer un stop loss juste sous ce plus bas.

Enfin, on a aussi d’autres formes de triangles…

Triangles ascendant / descendant : patterns de continuation de tendance

Voici des exemples de triangles ascendants.

tutoriel complet analyse technique triangle ascendant

Biseaux, fanions, wedges, flags, drapeaux : figures de continuation ou de retournement

Avant toute chose, une figure de continuation, c’est une figure qui dit au trader que la tendance se poursuit. Dès lors, les prix sortent de la figure dans le même sens que l’entrée. Alors qu’une figure de retournement est un pattern qui dit qu’il y a un retournement de tendance. En effet, les prix sortent du pattern dans le sens contraire de celui de leur entrée.

pattern wedge et biseau
En haut les figures de retournement. En bas celles de continuation.
pattern flag drapeau
Deux variantes, figures de continuation.

Enfin, on trouvera les uns en milieu de tendance, les autres en fin.

La figure d’élargissement et le pattern chartiste du diamant

Ensuite, un dérivé du triangle… Tout d’abord, la figure d’élargissement. Il s’agit d’un triangle dont la pointe st sur la gauche. Les cours zigzaguent en faisant des aller-retours de plus en plus grands.

Si on colle cette figure d’élargissement à un autre triangle, on obtient la figure chartiste du diamant.

chartisme figure diamant
Pattern du Diamant : figure l’élargissement, puis un triangle

Pour conclure sur le diamant, sachez que c’est principalement une figure de retournement. Et on les trouve vers la fin d’une tendance.

Comment trouver un point d’entrée en trading avec les figures W, M, double creux et double sommet ?

Primo, un petit rappel : en trading en bourse on veut acheter bas et revendre haut. Donc, il est important de savoir repérer les creux et les sommets.

Justement, il existe des figures chartistes appelées :

  • W, double creux (double bottom en anglais), et même des triples creux.
  • M, double sommet (double top), triple sommet.

Comme les lettres l’indiquent, ils ont respectivement une forme de W et de M.

figure chartiste double bottom double top
Figures double / triple bottom / top

Petite précision : comme ce sont des sommets et des creux, on les trouve en général en fin de tendance. On a également des pullbacks et toujours cette notion de cible de prix.

Le fameux pattern de la tête-épaules

Enfin, un dérivé assez célèbre mais très mal reconnu. En fait, c’est un triple sommet ou triple bottom. Ne cherchez pas à plus analyser que cela. Pour certains traders l’analyse des graphiques devient un hobby. Donc, peu importe qu’on repère une tête-épaules ou un triple top.

Par contre, un très important critère pour bien reconnaître la tête-épaules, c’est qu’il doit être au bout d’une tendance. Sinon, on peut voir des tête-épaules partout !

Ensuite, une tête-épaules possède ce que l’on appelle une ligne de cou. De plus, on pourrait dire qu’une tête et épaules c’est un pullback qui a foiré.

Cette figure chartiste est un pattern signalant un possible retournement de tendance.

figure chartiste tete epaules
La tête-épaule signalant un potentiel retournement à la baisse

Il existe aussi la tête-épaules inversée.

figure chartiste tete epaule inversée
Figure chartiste tête et épaules inversée – située en fin de tendance baissière.

Courage ! Encore quelques patterns…

Coupelle… et Sébastien

Pardonnez ce jeu de mots. La figure chartiste de la coupelle est un autre classique. En fait, les creux sont d’un de ces types :

  • Coupelle
  • V (voir le chapitre suivant)
  • tasse avec anse (idem)
  • double bottom
  • triple bottom (dont tête et épaules)
  • diamant
  • et j’en oublie sans doute

Commençons tout d’abord par la coupelle. Cette figure graphique a la forme d’une coupelle. Le fond du creux est plutôt plat, arrondi et le creux met du temps à se former. C’est un triple bottom aplati, quoi !

figure chartiste coupelle
Une coupelle (imparfaite) – Mais trouvez-vous la tasse avec anse (voir chapitre plus loin) ?

Pour conclure, un bottom en coupelle est très facile à repérer. On peut se positionner à l’achat à sa sortie.

Quand le col en V est difficile à porter

Inversement, le bottom en V, ou corner, est beaucoup plus complexe à gérer. Le rebond est trop rapide.

bottom en V
Bottom en V

Pour plus d’info sur les bottoms et comment détecter la fin d’un krach, lire mon article à ce sujet.

De plus, on peut être victime d’un dead cat bounce…

Dead cat bounce : le piège pour le trader

En passant, au début d’un krach comme celui du covid, ou celui de la guerre en Ukraine de 2022, il y a souvent une première reprise. Un rebond en V, par exemple. Puis, les cours retombent brusquement.

Que c’est triste pour un chat, mais ce pattern fait référence au fait qu’un chat mort rebondirait après un premier impact au sol. Ainsi, après une correction rapide et un premier rebond, les acheteurs se précipitent pour acheter, heureux de profiter d’un discount sur les prix. Las ! Les cours replongent de plus belle. Un bottom en V a souvent été formé.

Il est plus sûr d’entrer en fin de coupelle.

pattern dead cat bounce
Exemple de dead cat bounce (TradingView)

Prendrez-vous une tasse avec anse pour détecter les débuts de swings haussiers ?

Poursuivons notre découverte des patterns chartistes. Ainsi, la figure chartiste « tasse avec anse » est assez courante et a une forte probabilité de précéder un swing haussier.

Donc, ce pattern a la forme… D’une tasse avec une anse. Alors, j’ai souligné ce profil dans le graphique boursier ci-dessous.

pattern chartiste tasse avec anse
2 figures de tasse avec anse, prélude à la hausse

Ainsi, dans ce pattern, la première partie à gauche forme une tasse, voire une coupelle ou un V. Puis, la seconde, la même chose en plus petit et plus haut (vagues de Dow /inversion de tendance). Le break signale le début d’un swing haussier.

Ce pattern a lieu en bas d’une baisse assez importante. Ainsi, le second pattern sur le graphique ci-dessus n’en est pas vraiment un. Ci-dessous, le détail d’une tasse avec anse, et le break.

pattern chartiste tasse avec anse theorie
Break out sur la droite de la tasse avec anse après une correction.

S’appuyer sur une longue base pour un nouveau départ haussier

Enfin, notre dernier pattern chartiste, la longue base. Ce pattern indique qu’il y a une accumulation. Les investisseurs accumulent le titre, mais les cours restent sagement dans un étroit range. Lorsque le break out intervient, le titre est prêt pour une grande extension vers le haut.

Cependant, en général, ce pattern arrive après une première phase de hausse.

On dit que la longue base doit durer plusieurs semaines. Sur les « métriques » de ce genre, considérez qu’il n’y a rien de sûr.

pattern longue base
Pattern longue base

Avant de passer à des outils en général fournis par les logiciels de chartisme, abordons la notion de gap.

Comment analyser la tendance avec les gaps ?

Parfois il y a des trous de cotation dans les graphiques. Cela s’appelle un gap. Tout d’abord, dans certains cas, un gap à l’ouverture peut être ennuyeux pour le trader. En effet, les actions ne sont pas cotées la nuit. À l’ouverture de la séance boursière, certaines peuvent ouvrir à des niveaux beaucoup plus bas que la veille. Et les Stop Loss ne peuvent pas protéger le trader. J’ai vu des baisses instantanées de 80% Heureusement c’est rare.

Néanmoins, dans certains cas, un gap peut indiquer une continuation de tendance. Voyons cela.

Gap de break, de continuation, ou d’épuisement

Tout d’abord, un gap arrive quand il n’y a pas de contrepartie pour des transactions dans tout une plage de prix. Sur le graphique, la bougie ouvre donc beaucoup plus haut ou plus bas (gap haussier ou baissier). Et il y a un espace (gap en anglais) entre elle et la précédente.

Ensuite, les prix peuvent revenir à leur position précédente ou pas. S’ils continuent de dériver dans le même sens, on parle de gap de break.

En milieu de tendance, un gap de continuation montre que le mouvement est fort. Les acheteurs sont pressés d’engranger le titre.

Enfin, au terme de la tendance, on assiste parfois à un gap d’épuisement. Il est suivi d’un retournement de tendance.

gaps graphiques historique bourse
Les différents types de gaps sur les graphiques boursiers

À ce stade, ça va ? Pas trop épuisé par la lecture ? Nous en avons terminé avec les principaux patterns chartistes. Voyons quelques particularités et outils.

Comment déterminer la vitesse des cours de bourse avec les Gann fan lines et speed lines ?

Tout d’abord, je tiens à vous signaler un principe important en trading :

Plus la progression des cours dans une seule direction est rapide, plus on gagne en bourse.

Ainsi, savoir mesurer la vitesse des cours est important. Voir cet article sur comment augmenter ses gains en bourse. Or, le trader dispose d’outils pour cela.

Un certain Monsieur Gann a été très créatif. Il nous a laissé un tas d’outils dont le plus connu est certainement le Gann Fan. Ou éventail de Gann.

outil chartisme gann fan lines
Gann Fan tracé entre les deux points signalés par un rond.

Ainsi, si l’on trace le Gann Fan entre deux points (les ronds dans le graphique ci-dessus) on obtient :

  • Primo : des lignes de vitesse
  • Secundo : de belles zones colorées formant les Angles de Gann.

Toutefois, veuillez noter que l’on trace l’éventail, puis on regarde comment les futurs cours évoluent par rapport aux speed lines. C’est donc un outil prédictif.

Comment utiliser le Gann Fan ou éventail de Gann ?

Premièrement, les angles, d’après Gann, sont importants en bourse. On a l’angle à 45°, puis les angles 2/1, 3/1, 4/1, 8/1, 16/1. Plus l’angle est grand, plus la vitesse de progression des cours est grande. Or, cest bon pour le trader.

Ensuite, on remarque que les prix, sur la gauche, suivaient la ligne 1/1 (45°). Puis sont venus rebondir sur la speed line 2/1 pour repartir vers la 1/1.

Finalement, ils ont cassé la 2/1, ont perforé la 3/1, et après un rebond, sont définitivement redescendu vers la 4/1.

Ainsi, c’est en étudiant l’évolution des prix par rapport aux lignes de vitesse que l’on voit si le momentum, la force du mouvement s’épuise ou pas.

Quand la vitesse des cours s’effondre, il est temps de sortir du trade.

Quelle est l’utilité de l’éventail de Gann ?

Enfin, le Gann Fan est utile pour :

  • Anticiper l’évolution future des cours.
  • Déterminer quand la vitesse d’une tendance ou d’un swing diminue et qu’il est temps de revendre sa position longue.
  • Selon le réglage de zoom, mais aussi le nombre d’indicateurs inférieurs, on a parfois du mal à se rendre compte de la pente de progression des prix. Le Gann Fan la visualise très bien.

Cependant, un indicateur comme mon Indicateur de Cohérence de la formation GABI, intègre cette information. Ce qui rend l’outil Éventail de Gann un peu inutile.

Comment anticiper les corrections avec les retracements et les ratios de Fibonacci ?

Ensuite, dans le même ordre d’idée de ratios magiques, parlons des ratios de Fibonacci.

Qu’est-ce qu’un retracement ?

Quand on commence à apprendre la bourse avec l’analyse technique, on tombe sur des termes comme « retracement ».

Définition de « retracement » : un retracement est l’amplitude d’une correction ou d’un rebond en pourcentage.

Ainsi, si le cours d’une action ou d’une crypto-monnaie a progressé de 100 euros, quand elle subit une correction (baisse) de 20 euros on dit qu’il y a un retracement de 20%.

Monsieur Fibonacci et ses niveaux de Fibonacci

Le célèbre Fibonacci qui aimait bien les lapins, a introduit ses ratios. Ils correspondent à peu près à des retracements de 23, 38, 50, 62%…

La plupart des outils graphiques offrent des outils permettant de mesurer et anticiper les retracements.

chartisme retracement ratios de fibonacci
Les retracements de Fibonacci

Ainsi, sur le graphique au-dessus on voit que les cours sur la droite ont retracé un peu plus de 50% de la hausse (entre les deux ronds bleus). Il est courant de voir des retracements correspondant aux niveaux de Fibonacci.

Cependant, ce n’est pas super exact. Cet outil n’est pas non plus super fiable, mais historiquement utilisé. Et on ne peut apprendre la bourse avec l’analyse technique sans l’aborder.

Maintenant, avant d’aller plus loin, voyons quels outils graphiques utiliser pour vos analyses graphiques.

Quel livre lire pour aller plus loin dans le chartisme et l’analyse graphique ?

Si vous voulez devenir un super expert en chartisme, apprendre la bourse avec l’analyse technique mieux que les pros, je vous conseille le livre de Thomas Bulkowski : L’encyclopédie des configurations graphiques.

Et ce qui est intéressant dans ce livre d’analyse technique c’est qu’il évalue la probabilité de réussite de chaque pattern ! Néanmoins il faut prendre ces résultats avec des pincettes. Ils ne sont pas forcément reproductibles. La bonne façon d’augmenter les probabilités de gains en trading passe par des indicateurs.

Si vous lisez aisément en anglais, je vous recommande l’édition de 2021.

Toutefois, ne vous inquiétez pas si vous ne lisez pas ce livre. Vous en savez déjà suffisamment.

Quel outil graphique utiliser pour apprendre la bourse avec l’analyse technique ?

Donc, comme nous l’avons vu, il est difficile d’apprendre la bourse avec l’analyse technique sans utiliser un outil graphique. Ainsi, la plupart des sites de bourse mais aussi des brokers mettent à la disposition des traders et investisseurs un logiciel graphique. Tous ces logiciels comportent à peu près les mêmes indicateurs et outils. Mais tous ne sont pas aussi configurables.

Ainsi, pour faire court, il n’y a que trois outils graphiques complets et relativement bien configurables :

Un peu de vocabulaire

Pour commencer, nous allons avoir besoin de définitions :

Définition de « Screener » : un screener est un logiciel qui permet de trouver des titres répondant à certains critères.

Et définition de « stratégie » : une stratégie de trading est un ensemble de règles et d’indicateurs qui permettent de passer des ordres d’achat et de vente automatiquement (dans notre cas) grâce à un logiciel.

Quand utiliser Metatrader ?

Le logiciel MetaTrader (ou MT4 ou MT5) est plutôt réservé aux CFD et Forex.

En effet, il a de nombreux fans, est très puissant (développement d’indicateurs et stratégies – mais pas de screeners) en langage C.

Malgré cela, ce n’est pas le logiciel que je vous recommande pour débuter.

Comparaison ProRealTime vs TradingView

Voici quelques éléments de comparaison entre les deux logiciels boursiers du point de vue de l’analyse technique et graphique.

ProRealtime

Pour ProRealTime :

  • 1 – Permet de créer ses propres screeners et tester des stratégies de trading
  • 2 – Propose une très bonne version gratuite
  • 3 – On peut créer ses propres indicateurs
  • 4 – Il est possible de coder et faire tourner un robot de trading
  • 5 – Il y a des offres gratuites avec certains brokers.

Contre ProRealTime :

  • 1 – Lourd et lent au démarrage. Parfois, se lance mal.
  • 2 – Nombre de crypto monnaies très réduit
  • 3 – Ne propose pas tous les marchés boursiers
  • 4 – Coût de licence et de marchés élevés
  • 5 – Intraday, même retardé, non disponible dans la version gratuite
  • 6 – Les listes et résultats de screeners comportent 50 titres maximum dans la version gratuite.

Quant à TradingView…

Pro TradingView :

  • 1 – Light car full HTML5
  • 2 – App mobile aux fonctionnalités plus limitées, mais identique
  • 3 – Propose une foultitude de crypto monnaies
  • 4 – Sa version gratuite propose de l’intraday retardé, et le temps réel payant n’est pas très cher.
  • 5 – Il est possible de programmer ses propres indicateurs techniques avec le Pine Editor
  • 6 – Les infos financières, le taus de dividende, sont facilement accessibles
  • 7 – On peut ajouter autant d’actions que l’on veut dans les listes
  • 8 – On peut programmer et tester une stratégie de trading
  • 9 – On peut faire du paper trading et connecter TradingView à des brokers pour trader depuis TradingView.

Cons TradingView :

  • 1 – La version gratuite ne permet que 3 indicateurs
  • 2 – La version payante de tarif le plus bas n’en permet que 5.
  • 3 – On ne peut pas coder son propre indicateur !!

Conclusion sur les outils graphiques

Conclusion : si vous voulez pouvoir utiliser un bon screener sur les actions comme le Screener TA ou le Screener Air, il vous faudra ProRealTime. Sinon, prenez TradingView.

Pour en savoir plus sur les meilleures plateformes de trading, cliquez ici.

Pour visionner mon tutoriel complet et gratuit sur TradingView et découvrir les astuces que j’utilise, cliquez ici.

Maintenant, nous allons apprendre la bourse avec l’analyse technique et les indicateurs techniques incontournables.

Comprendre les patterns de chandeliers japonais

Un pan important du chartisme est occupé par les figures de chandeliers japonais. Ils sont en grand nombre et je ne vais pas pouvoir tous les traiter.

Autant parler seulement des plus connus et des plus efficaces à mon avis.

Les dojis : une bonne indication sur les mouvements futurs des cours

Tout d’abord, les dojis. Il y en a 5 types :

1 – Doji star

doji star étoile

2 – Doji long legged

doji longues jambes et porteur d'eau

3 – Doji dragonfly

Structure des dojis dragonfly

4 – Doji gravestone

Structure d'un doji gravestone pierre tombale

5 – Doji ligne

Structure d'un doji ligne

Ces patterns sont utilisables, sous certaines conditions, comme des signaux de renversement. Toutefois, je ne les traiterai pas ici. Aller voir mon article sur les Dojis si cela vous intéresse. Leur utilité est somme toute assez relative.

L’autre groupe important de patterns de bougies japonaise est…

Le pendu et le marteau

Enfin, pendu et marteau sont deux autres figures de chandeliers japonais.

Pattern du pendu

Structure de la figure du pendu
Le pendu est bearish

Découvrez ce pattern bearish ici. Au passage, bearish cela veut dire qu’il annonce une baisse.

Et pattern du marteau

structure marteau pattern chandeliers japonais
Le marteau est bullish

Cette figure est un pattern bullish. Cela signifie qu’il annonce une hausse. Retrouvez-le plus en détail ici.

Est-ce que connaître les figures de chandelier est nécessaire pour débuter en bourse ?

Pour finir, disons, qu’il est intéressant de comprendre et d’apprendre les figures de bougies japonaises. Mais ce n’est pas obligatoire. Pour vous aider, voici tout ce qu’il faut connaître pour bien débuter en bourse.

Mais abordons maintenant quelque chose de réellement indispensable pour bien apprendre l’analyse technique : les indicateurs.

Apprendre la bourse et le trading avec les indicateurs techniques

Pour moi, il est inconcevable d’apprendre la bourse sans les indicateurs techniques.

Pourquoi apprendre les indicateurs techniques de l’analyse technique ?

En effet, n’utiliser que le chartisme c’est comme chasser le mammouth à la sagaie. C’est se priver d’un fusil. C’est quand même plus efficace ! Par conséquent, apprendre la bourse avec l’analyse technique, mais sans les indicateurs, c’est NON !

Néanmoins, le chartisme reste très important et essentiel. Mais ne l’utilisez pas seul.

Mathématiques : comment les maths appliquées à la bourse apportent un gros plus

Et effectivement, je l’ai expliqué à des élèves de terminale. Et à l’occasion de la sortie de ma formation phare : GABI.

En effet, certains indicateurs techniques permettent d’appliquer au trading les notions importantes de :

  • dérivée (pente d’une courbe)
  • point d’inflexion (changement de tendance)
  • vitesse
  • courbure
  • décomposition en fréquences (fractalité et phases de Weinstein généralisées)
  • etc

Indicateurs classique – Indicateurs performants

Mais je n’ai découvert tout cela qu’en bouffant des graphiques : pendant des années, tous les soirs après le boulot je testais des tas d’indicateurs. Mon but était de trouver ceux qui marchaient TOUT LE TEMPS.

Finalement, dans ce tutoriel complet pour apprendre la bourse avec l’analyse technique, je vais vous présenter les principaux indicateurs techniques. Toutefois, si vous désirez découvrir mes indicateurs qui fonctionnent tout le temps, jetez un œil à GABI.

Commençons par l’indicateur technique le plus connu et utilisé.

Quels indicateurs techniques d’analyse technique apprendre ?

Parallèlement à cela, quand on veut apprendre la bourse avec l’analyse technique, on se demande toujours : « quels indicateurs techniques sont les plus efficaces ? ». « Quels indicateurs faut-il apprendre ? ».

Mais le problème, c’est qu’il existe des centaines d’indicateurs en trading. Peut-être même des milliers. Alors, lesquels apprendre ?

Dans ce méga cours sur l’analyse technique, je ne vais citer que les indicateurs classiques qui me semblent indispensable à tout trader débutant en bourse. Et d’autres dont je veux éloigner les néophytes en bourse car ils ne sont que perte de temps. En effet, il est facile de se perdre dans l’immensité des informations disponibles sur la bourse.

Ainsi, commençons tout de suite.

Savoir détecter les trends avec les moyennes mobiles

Tout d’abord, les moyennes mobiles. Beaucoup de choses à dire sur les moyennes mobiles. Une moyenne mobile est une moyenne glissante sur N unités (jour, heure) des cours de bourse d’un titre. Elle indique la tendance (trend en anglais).

C’est un indicateur qui s’applique sur le panneau des prix. Mais on peut aussi l’appliquer à un autre indicateur.

moyenne mobile
Moyenne mobile, indicateur sur les prix : exemple.

Enfin, il y a plusieurs façons de calculer la moyenne mobile.

Mais avant d’aller plus loin, je dois vous parler de l’organisation d’un graphique boursier.

Comprendre les différentes parties d’un graphique boursier

Afin de bien nous situer et de savoir de quoi on parle quand il s’agit d’indicateurs, voici les éléments que tout graphique boursier comporte.

elements et indicateurs dans graphique boursier
Les différents éléments d’un graphique boursier

Ainsi, un graphique boursier est constitué de plusieurs panneaux horizontaux :

  • Primo : le panneau des prix, qui se trouve en général en haut. Il comprend les prix, mais aussi des indicateurs supérieurs comme les moyennes mobiles et les volumes.
  • Secundo : des panneaux inférieurs contenant chacun un ou plusieurs indicateurs techniques inférieurs.

Les 2 types de moyenne mobile que le trader doit connaître absolument

Tout d’abord, il y a deux moyennes mobiles à connaître :

  • D’abord, la moyenne mobile simple, AVG, SMA, MMS selon l’outil.
  • Puis, la moyenne mobile exponentielle ou EMA ou MME.

En anglais vous verrez Simple / Exponential Moving Average. D’où les acronymes ci-dessus.

Un indicateur a très souvent un paramètre. Celui des moyennes mobiles est le nombre de jours, ou, plutôt, d’unité (1h, 10 minutes, etc).

Le mode de calcul de la moyenne mobile simple à N jours est le suivant :

  • SMA(N) = (somme des N dernières prix de clôture) / N
  • Un indicateur est une fonction au sens mathématique. Ici, une fonction de N. Les patterns chartistes, eux, étaient des lignes tracées.

La formule de la moyenne mobile exponentielle est plus compliquée :

  • par récurrence, EMA(N) = a * Clôture(N) + (1 – a) * EMA(N-1)
  • avec a = 2/(N-1)
  • La moyenne mobile exponentielle donne plus de poids à la dernière clôture

Différence entre la moyenne mobile simple et la moyenne mobile exponentielle, et quand les utiliser ?

On utilisera la moyenne mobile simple quand on veut la valeur moyenne des cours sur une période. C’est la définition.

Par contre, on utilisera la moyenne mobile exponentielle quand on voudra détecter les changements de direction récents dans les cours. En effet, elle donne plus d’importance au présent qu’au passé. Contrairement à la SMA.

Quels paramètres de moyenne mobile utiliser ?

Ensuite, la plupart des traders et investisseurs utilisent un jeu réduit de paramètres. Les longueurs (c’est comme cela que l’on appelle le paramètre de la MM) les plus courantes sont :

  • 20
  • 50
  • 100
  • 200.

Lisez mon article sur les MM ici pour en savoir plus.

Comment utiliser les moyennes mobiles – Quels sont les signaux avec les moyennes mobiles ?

Enfin, les principaux signaux de moyennes mobiles sont pour l’achat :

  • Retournement à la hausse d’une MM
  • Croisement à la hausse de la MM par les prix.
  • Croisement à la hausse d’une MM plus long terme (longueur plus grande) par une MM plus court terme.

Par ailleurs, il est facile d’inverser pour la vente.

Golden cross et death cross

2 patterns de moyennes mobiles connus sont appelés Golden Cross et Death Cross.

On utilise pour cela une SMA 50 jours et une SMA 200 jours. Quand la SMA(50) croise à la hausse la SMA(200) on a une Golden Cross. Un signal d’achat réputé efficace.

Et puis, quand la SMA(50) croise à la baisse la SMA(200) on a une Death Cross. Un signal de vente.

Autres types de moyennes mobiles

En fait, il existe des tas de moyennes mobiles. Et, franchement, on ne s’en sert jamais :

  • 1 – Moyenne pondérée
  • 2 – Moyenne triangulaire
  • 3 – Moyenne des moindres carrés
  • 4 – Moyenne de Hull
  • 5 – Moyenne adaptative
differentes moyennes mobiles
Différentes moyennes mobiles dans ProRealTime

Or, vous constatez que ce graphique que les moyennes mobiles sont assez proches les unes des autres. Je vous conseille de n’utiliser que les EMA et SMA.

Tout ce qu’il faut savoir sur les bandes de Bollinger pour débuter en bourse et en trading

S’il y a un indicateur que j’affectionne, c’est bien les bandes de Bollinger. Ou courbes de Bollinger. En effet, je préfère le terme « courbe ».

Les bandes de Bollinger sont constituées de :

  • Premièrement, une moyenne mobile simple à 20 jours.
  • Deuxièmement, une enveloppe à plus ou moins 2 écarts-types.

Par construction, les cours sont 98% du temps entre ces deux enveloppes.

bandes de bollinger
Les bandes de Bollinger font des bulles (source : TradingView)

La particularité des bandes de Bollinger c’est qu’elles présentent certains patterns très intéressants :

  • Bulles
  • Parallèles
  • Resserrements (ou squeezes en anglais).
bulle bollinger paralleles squeeze
Bulle, parallèles et squeeze

Quels signaux attendre des bandes de Bollinger ?

Principalement, le signal le plus important avec les courbes de Bollinger, c’est quand il y a un squeeze, puis un début de bulle.

Donc, je vous propose un petit exemple d’utilisation des Bollinger :

Deux parallèles de Bollinger
Exemple d’utilisation des bandes de Bollinger

Quels paramètres utiliser avec les bandes de Bollinger ?

La plupart des analystes graphiques utilisent les paramètres par défaut : 20 et 2. Vous trouverez les Bollinger dans tout outil graphique.

Apprendre les indicateurs dérivés des bandes de Bollinger

Pour terminer, sachez qu’il existe aussi des indicateurs construits autour des courbes de Bollinger. Comme le %B ou le BandWidth.

Enfin, ce serait trop trop long de détailler tout ce qu’il faut savoir sur les Bollinger pour apprendre la bourse avec l’analyse technique. Je vous renvoie vers mes articles :

Vous pouvez aussi lire les livres de Philippe Cahen.

Ou vous inscrire à ma formation Puissance B pour apprendre plus sur les bandes de Bollinger.

Découvrir l’indicateur Parabolic SAR

Souvent associé aux bandes de Bollinger, l’indicateur parabolic SAR semble aujourd’hui moins utilisé.

Tout d’abord, SAR, cela veut dire Stop And Reverse. En effet, cet indicateur est construit de telle façon qu’il :

  • assure un support aux cours qui les suit de façon parabolique.
  • Et quand il est cassé par les cours on peut assister à un renversement de tendance.

Enfin, il a été inventé par Wilder, l’inventeur du RSI que nous verrons plus loin.

indicateur parabolic SAR
L’indicateur technique parabolic SAR (Stop & Reverse) de WIlder.

Aujourd’hui, j’ai une meilleure solution à vous proposer, comme les S-Filter et T-Filter. Les membres de ma formation GABI ont encore mieux.

Volatilité, variance et indicateur ATR

En fait, il y a tout un pan de l’analyse technique qui se base sur la volatilité. Il y a même un indice de volatilité, le VIX.

Ainsi, la notion de volatilité est assez complexe à maîtriser. Pour moi la volatilité c’est quand les cours bougent beaucoup et vite. Cependant, je la distinguerai de la variance.

Donc, l’indicateur ATR, Average True Range, mesure la volatilité des cours de bourse. Et il a été inventé par qui ? Devinez… Wilder !

Calcul de l’ATR avec le TR

Pour calculer l’Average True Range il faut calculer le True Range qui est le maximum de :

  • plus haut de la barre – le plus bas de la barre.
  • Valeur absolue (on enlève le signe) de la différence entre le plus bas de la barre et la clôture de la barre précédente.
  • Valeur absolue de la différence entre le plus haut de la barre et la clôture de la barre précédente .

On a donc 3 situations :

True Range : 3 situations
Les 3 cas pour évaluer le True Range

Le TR mesure la véritable extension des cours d’une barre à l’autre.

La formule de l’ATR est :

  • ATR(N) = EMA(TR, N)
  • où le second membre est la moyenne mobile exponentielle à N barres du TR.

On peut utiliser d’autres moyennes mobiles.

Enfin, l’ATR est surtout utilisé dans le calcul d’autres indicateurs.

Découvrir l’indicateur Supertrend

Et effectivement, voilà un indicateur qui utilise l’ATR. L’indicateur Supertrend est un indicateur beaucoup plus récent. En effet, il a moins de 20 ans, et a été créé par Olivier Seban, l’expert en finance et en immobilier.

Et cet indicateur a de nombreux fans. Sans doute poussés par la notoriété de son auteur.

indicateur technique supertrend d'Olivier Seban
Stop & Reverse avec le SuperTrend d’Olivier Seban.

Mais il a des qualités, cet indicateur ! En effet, il sert de support au cours en se basant sur l’ATR. Il prend donc en compte la volatilité. Et dans les tendances, il fonctionne très bien. Comme toute moyenne mobile ! Voyez-le comme un parabolic SAR amélioré. Ou pas. La courbe du Supertrend peut servir de stop loss.

Inconvénient du SuperTrend

Mais, le gros point négatif du Supertrend d’après moi ceci. Quand il y a un « stop & reverse », le stop loss qu’il définit est souvent trop éloigné.

De plus, les paramètres pour définir l’ATR ne sont pas valables pour tous les titres. Je n’aime pas un indicateur qui n’est pas universel.

Utiliser l’Alligator de Bill Williams pour capter les grands mouvements de prix

Autre indicateur dans la lignée du SAR, l’Alligator de Bill Williams. Nous avons déjà rencontré Bill Williams dans ce super méga tutoriel pour apprendre la bourse avec l’analyse technique. Effectivement, c’était à propos des fractales.

Ainsi, l’Alligator est composé de 3 lignes représentant les lèvres, dents et mâchoire de l’alligator. C’est un indicateur adapté aux commodities. En effet, celles-ci connaissent de longs épisodes de trend directionnel.

Le principe est le même que pour le SAR ou le Supertrend.

indicateur alligator bill williams trading attitude
Indicateur Alligator, par Bill Williams

Mon article consacré à Bill Williams vous en apprendra plus.

Faut-il utiliser les points pivot dans votre trading ?

Que sont les points pivots ?

Premièrement, les points pivots ne sont pas des points mais des niveaux. Ensuite, il y a plusieurs types de points pivots :

  • Traditionnel
  • Fibonacci
  • Woodie
  • Classique
  • Demark
  • Camarilla !

Rien que cela !

Calcul des points pivots

Les points pivot standards définissent des lignes support et résistance S1, S2, S3, R1, R2, R3, etc.

On appelle pivot la valeur (plus haut + plus bas + clôture)/3, où les valeurs sont prises la veille.

Ensuite, les niveaux Sn et Rn sont calculés avec des multiples de ce niveau qu’on ajoute ou retranche du plus haut et du plus bas.

exemple indicateur points pivots
Exemple de points pivots (source : TradingView)

Les points pivots sont-ils efficaces ?

Non. Certains les utilisent beaucoup. Cependant, on peut toujours voir ce que l’on veut dans ces niveaux. La magie des nombres… Ainsi, de nombreuses personnes lisent les horoscopes…

Trouver le description d’un indicateur dans TradingView

Vous pouvez avoir une description très précise des indicateurs dans TradingView en cliquant sur le point d’interrogation comme indiqué ci-dessous :

tradingview indicateur description
Pour avoir la description d’un indicateur, cliquer sur le « ? » à droite dans TradingView.

Avec ceci nous en avons fini avec les indicateurs sur les prix. Bien sûr, il y en a plein d’autres, mais ils sont assez anecdotiques ou non classiques. Comme l’indicateur ZigZag. Donc, inutile de perdre votre temps avec.

Désormais, parlons des indicateurs inférieurs, ceux que l’on ajoute dans des panneaux sous le panneau des prix.

Mesurer le momentum pour bien trader en bourse ?

Peut-on ne pas citer l’oscillateur de momentum quand on veut apprendre la bourse avec l’analyse technique ? Mais, attention : ne confondez pas l’indicateur Momentum et le terme momentum qui signifie la force d’un mouvement.

Ainsi, le momentum est un oscillateur non borné. Son paramètre par défaut est 10. Il est calculé en faisant la différence entre le cours de clôture de la barre présente et le cours de clôture de la barre il y a 10 jours.

indicateur momentum divergences
Oscillateur momentum avec divergences haussières et baissières
(cliquer pour zoomer)

Divergences haussières et baissières

Un certains nombres d’indicateur peuvent présenter des divergences :

  • Primo, une divergence haussière c’est quand les prix font deux plus bas de plus en plus bas, mais l’indicateur fait des plus bas de plus en plus hauts.
  • Secundo, une divergence baissière c’est quand les prix font des plus hauts de plus en plus hauts mais que l’indicateur fait des plus hauts de plus en plus bas.

Interpréter les signaux du momentum

L’oscillateur de momentum peut donner un signal d’achat quand :

  • il se retourne à la hausse,
  • il franchit le 0 de bas en haut
  • ou décrit une divergence haussière.

Tandis qu’il y aura un signal de vente quand :

  • il se retourne à la baisse,
  • il franchit le 0 de haut en bas
  • ou décrit une divergence baissière.

Momentum a un petit frère, le ROC – Rate Of Change

Le ROC (Rate Of Change) est similaire à l’indicateur Momentum, mais là où le Momentum utilise une différence, le ROC utilise un ratio.

Son calcul se fait donc en divisant le cours de clôture de la barre présente par le cours de clôture de la barre d’il y a 10 jours. Puis on rapporte le tout à un pourcentage en multipliant par 100.

L’utilisation du ROC est assez similaire à celle du Momentum. Mais il est plus « anguleux ».

indicateur ROC Rate Of Change
Le ROC, très voisin du Momentum
(cliquez pour agrandir)

Triple moyenne : le Trix pourra-t-il vous aider à mieux trader en bourse ?

Petite curiosité, le Trix, créé dans les années 80, est une EMA qui s’applique à elle-même 2 fois. En fait, on prend une EMA(N) de la clôture et on prend ensuite deux fois la même EMA.

J’aime bien représenter cet indicateur sous la forme d’histogrammes. Il s’utilise comme le momentum. Mais il est, en plus, très lissé. Ce qui est agréable pour trouver ses sommets qui peuvent indiquer un point de retournement.

indicateur Trix
Indicateur Trix
(cliquer pour agrandir)

Connaître le Detrended Price Oscillator

Le DPO, création de Wilder, est une curiosité que j’ai bien aimée il y a plusieurs années. Il se calcule en faisant la différence entre le cous de clôture de la barre présente et la SMA du cours d’il y a longueur / 2 + 1 barres (dans le passé, donc). Où longueur est le paramètre du DPO.

Comme son nom l’indique, il a comme intention de filtrer la tendance pour ne garder que les oscillations.

Enfin, globalement, il s’utilise comme le Momentum.

detrended price oscillator
DPO (cliquer pour agrandir) (source : TradingView)

Trader en bourse avec le RSI de Wilder

Et pour commencer, le RSI de Wilder. Encore lui ! RSI cela signifie : Relative Strength Index. C’est un oscillateur. Ses valeurs sont bornées entre 0 et 100. En effet, il existe deux classes d’indicateurs : les oscillateurs, (souvent bornés, mais pas toujours), et les autres.

Tout d’abord, il est habituel de calculer le RSI de 14 périodes.

Ensuite, il y a plusieurs façons de le calculer, avec approximation ou pas. Le RSI indique le niveau de sur achat ou de survente d’un actif financier. Ces niveaux sont de 30 et 70 % ou 20 et 80%.

Lorsque le RSI se trouve sous 30% on dit que l’action est survendue. Quand il est au-dessus de 70% on dit que l’action est sur achetée. Mais aussi :

  • RSI > 50 : zone de hausse
  • RSI < 50 : zone de baisse 

Quels signaux attendre du Relative Strength Index ?

À l’achat : quand le RSI est < 30 et qu’il remonte au-dessus. 

À la vente : quand le RSI est > 70 et qu’il repasse en dessous.

indicateur RSI - Relative Strength Index
Le RSI (cliquer dessus pour zoomer) (source : TradingView)

Petit inconvénient du RSI

Cependant, le RSI étant un oscillateur, quand une tendance s’établit, il plafonne soit au-dessus de 80, soit au-dessous de 20.

Utilisation des divergences du RSI

Wilder utilisait le RSI avec des divergences haussières et baissières. Regardez ma vidéo sur le RSI pour découvrir :

  • la formule du RSI
  • ce que sont les divergences. On en aura besoin plus loin.

Détecter efficacement les départs à la hausse avec le RSI

Un des gros avantages du Relative Strength Index c’est qu’il, par construction, détecte les départs à la hausse. C’est très intéressant. En effet, le RSI peut rester longtemps sous le seuil de 80. Alors, quand il passe au-dessus, on a un départ haussier.

Volatilité et trend avec l’ADX et le Mouvement Directionnel – DMI

Décidément, Wilder a inventé beaucoup d’indicateurs. Le DMI (« Directional Movement Indicator ») réunit 3 indicateurs sur un même panneau :

  • L’ADX
  • Le DI+
  • Et le DI-

L’ADX indique la force du mouvement. Le DI+ la force du mouvement haussier. Enfin, le DI- celle du mouvement baissier.

Cet oscillateur a une formule de calcul un peu compliquée que je vous épargnerai.

indicateur ADX DMI de Wilder
Indicateur DMI (cliquer pour zoomer)

Sur le graphique boursier ci-dessus, l’ADX est rouge, le DI- orange et le DI+ bleu.

Interpréter les signaux du DMI

Un signal d’achat est donné quand le DI+ passe au-dessus du DI-.

Un signal de vente est donné quand le DI+ passe sous le DI-.

Quant à l’ADX, s’il s’élève, c’est que le mouvement (haussier ou baissier selon le signe de la différence entre DI+ et DI-) prend de l’ampleur. Un ADX croissant au-dessus du niveau de 23 signifie qu’on a une belle tendance.

Quelle est l’efficacité de l’ADX et du DMI ?

Ces deux indicateurs sont efficaces. Mais il produit parfois des faux signaux quand DI+ et DI- se croisent et recroisent rapidement.

Des commodities aux actions, le CCI

Pour une fois, ce n’est pas Wilder qui a popularisé le CCI – Commodities Channel Index. En effet, c’est Donald Lambert. En 1980.

Comme indicateur initialement utilisé sur les matières premières, il est devenu un incontournable sur les actions. Et son mode de calcul le rapproche des bandes de Bollinger.

CCI et Bollinger

En effet, son mode d’utiliser est le suivant et vous allez voir que l’on retrouve les bulles des bandes de Bollinger :

  • Si le CCI est supérieur à +100 on a un swing haussier.
  • Par contre, s’il est inférieur à -100 on a un swing baissier.

Son paramètre par défaut est 20. Les deux zones au-dessus de 100 et au-dessous de -100 correspondent aux zones où les cours sont au-dessus ou au-dessous des bandes de Bollinger.

indicateur CCI Commodities Channel Index
Commodities Channel Index (CCI) (source : TradingView)

Lire les signaux donnés par le CCI

Un signal d’achat peut être d’acheter quand il passe au-dessus de 0.

Alors qu’un signal de vente peut être donné par son passage sous le 0.

Une fin de swing haussier peut être déterminée quand le CCI, après être passé supérieur à +100, repasse en dessous. De même, une fin de swing baissier peut arriver quand le CCI repasse au-dessus de -100.

Le CCI est, pour moi, un oscillateur, car il oscille autour de 0, mais il n’est pas borné. Toutefois, il dépasse rarement 200 en valeur absolue.

MACD – Moving Average Convergence Divergence

Le ou la MACD (je préfère dire le) est un indicateur inférieur classique.

Il a 3 paramètres : 12, 26 et 9 ; et se compose de deux courbes :

  • la différence entre une EMA(12) et une EMA(26)
  • et la EMA(9) de cette différence ; on appelle cette EMA(9), le signal du MACD
  • parfois, l’outil graphique trace en histogramme, la différence des deux EMA.

Le principe c’est que si la MM la plus courte est au-dessus de la MM la plus longue, le MACD est positif. Quand cette différence augmente, le MACD est au-dessus de sa MME(9).

indicateur MACD
MACD – Moving Average Convergence Divergence
Cliquer pour zoomer
(source : TradingView)

Comprendre les signaux du MACD

Enfin, il y a plusieurs signaux d’achats liés au MACD :

  • quand le MACD croise à la hausse son signal
  • ou s’il passe positif.

Je vous laisse déduire les signaux de vente.

Les termes convergence et divergence viennent du fait que :

  • Lorsque le signal et le MACD convergent, le mouvement s’essouffle.
  • Mais lorsqu’ils divergent, le mouvement accélère.

Vous pouvez glaner plus d’infos sur le MACD dans cet article complet.

Trader avec l’oscillateur Stochastique

L’indicateur Stochastique est traitre. En effet, cet oscillateur borné entre 0 et 100 se décline en plusieurs versions :

  • Fast Stochastic
  • Slow Stochastic
  • Stochastique lissé (smoothed)

Les modes de calculs sont différents selon les outils. Mais il se compose toujours de deux courbes : le Stochastique et son signal. Se dernier est une moyenne mobile du Stochastique.

indicateur stochastique tradingview
Le Stochastique (cliquer pour zoomer)
(source : TradingView)

Casse-tête avec les paramètres du Stoch

En effet, choisir les paramètres de cet indicateur est un peu difficile. La longueur est toujours 14, mais il y a 2 autres paramètres. Et pour compliquer le tout, dans certains outils, ils sont inversés. Et notamment c’est le cas entre ProRealTime et TradingView.

Ces trois paramètres sont :

  • %K length (le %K est le Stoch en lui-même)
  • le %K smoothing (lissage)
  • le %D smoothing.

Donc, voici une bonne configuration pour TradingView :

paramètres du stochastique
Bons paramètres pour TradingView

Quels signaux du Stochastique utiliser en trading ?

Le Stochastique est borné entre 0 et 100 et il comporte comme le RSI des seuils. 20 et 80. Comme le RSI il y a surachat au-dessus de 80 et survente sous 20. Mais son comportement est un peu différent.

Ainsi, on a un signal d’achat quand il se retourne à la hausse sous le seuil de 20 puis qu’il passe au-dessus. Tandis qu’on a un signal de vente quand il repasse sous le seuil de 80.

Mais quand il casse à la hausse le niveau 80, cela peut aussi être le début d’une tendance haussière. Et quand il casse à la baisse les 20, le début d’une tendance baissière. Car il peut plafonner au-delà des niveaux en cas de tendance.

Donc, il ne faut pas utiliser cet indicateur seul.

Divergences haussières et divergences baissières

Le créateur du Stochastique, George Lane (dans les années 50), a dit qu’il tradait surtout avec les divergences haussières et baissières du Stochastique. Dans le lien juste avant, je vous donne plus de détails.

Pourquoi on ne parlera pas des indicateurs de volume

Enfin, je ne parlerai pas des indicateurs basés sur les volumes, comme l’OBV (On balance Volume). En effet, je rappelle que je n’ai rien trouvé de systématique avec les volumes.

Pour aller plus loin dans l’apprentissage de la bourse avec l’analyse technique…

Nous sommes enfin arrivés au terme de ce super méga tutoriel pour apprendre la bourse avec l’analyse technique. Pour aller plus loin vous pouvez découvrir :

Je vous recommande également les livres suivants :

  • Le livre de Bechu, 7ème édition : lien.
  • L’encyclopédie des configurations graphiques : lien.
  • Analyse technique : lien.
  • Maîtriser l’analyse technique : lien.
  • Le chartisme : lien.

Enfin, pour aller beaucoup plus loin, il y a ma formation GABI, pour les traders avancés.


 


Illustrations : canva

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge